Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sète – Les réactions politiques concernant la fusillade au quartier de l’île de Thau

Article

le

Le Singulier

Ce matin a eu lieu une fusillade sans précédent dans le quartier de l’Ile de Thau. Une fusillade qui a duré 10 minutes et impliqué un nombre important d’assaillants d’après les témoignages recueillis sur place.

Voici les différentes réactions des acteurs locaux :

Véronique Calueba dénonce, « des faits absolument graves. Il y a de l’abandon et on a laissé les choses s’installer ». La vice-présidente du département de l’Hérault rappelle : « début octobre j’ai demandé au maire une table ronde avec les associations, les bailleurs et les représentants des habitants pour une action collective. Malheureusement je n’ai pas reçu la réponse attendu ». Elle termine en « regrettant la fermeture du poste de police sur le quartier et demande de toute urgence la protection des personnes ».

Sébastien Pacull lui dénonce, « le clientélisme, le communautarisme et le système Commeinhes qui est arrivé dans l’impasse ». L’élu d’opposition s’inquiète et alerte, « il n’est plus maître de la situation et les habitants en sont les premières victimes ». Il termine en demandant une nouvelle fois le classement en ZSP du quartier de l’île de Thau, « J’ai étais le premier à demander le classement en ZSP du quartier et même madame Calueba m’a rejoint seul le maire reste dans un silence absurde. »

Laurent Herce a aussi réagi, « J’ai grandi 20 ans dans une cité de banlieue. Je ressens très bien l’angoisse et la colère que peuvent générer de tels actes chez les habitants. ». L’élu EELV sétois alerte à ne pas, « les stigmatiser : ils sont victimes, mais surtout pas coupables ». Il termine en pointant du doigt les coupables de ce gâchis, « Quand aux vrais coupables, inqualifiables, les seules actions efficaces qu’il m’ait été donné de voir sont la présence policière plus importante sur place. Ce que l’on nommait autrefois la police de proximité, proche et associée aux habitants ».

Une demi unité mobile en renfort pendant une semaine (reconductible)

L’annonce a été faite en fin d’après-midi par le député de l’Hérault Christhophe Euzet, une demi unité mobile en renfort à Sète dés demain et pendant une semaine, reconductible selon la situation. Cela représente environ 20 gendarme mobiles supplémentaire, un dispositif souvent mis en place pendant la Saint Louis.

Le député de la 7ème circonscription de l’Hérault a souhaité réagir à cette annonce du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin.

Christhophe Euzet : La politique anti-stups du gouvernement, par les saisies de drogues multiples qu’elle occasionne, met les bandes de trafiquants aux abois. L’affrontement entre deux d’entre elles ces derniers jours a conduit ce matin à une intervention du RAID, à l’interpellation de sept personnes et au démantèlement des deux bandes. Les enquêtes en vue de nouvelles arrestations sont en cours. Le Ministre de l’intérieur, avec qui j’échange régulièrement sur la situation sétoise, m’a fait savoir qu’il déploierait, dès demain et pour une semaine reconductible au besoin, une demi-unité de force mobile. C’est un dispositif considérable, destiné à stabiliser sans délai la situation sur l’île de Thau.

Du coté de la municipalité, l’élu à la sécurité de la ville de Sète Patrick André n’a pas répondu à plus de dix demandes d’interview.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

À LIRE AUSSI > Sète: un homme armé d’un couteau sème la panique dans le centre ville

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus