Nous rejoindre sur les réseaux

Faits Divers

Le jeune suspecté d’avoir agressé sexuellement une fillette de 6 ans va déposer plainte contre le père

Article

le

Abdelkrim Grini -procureur de la République de Roanne (Loire)

Ce jeune homme de 16 ans a été mis en examen et incarcéré, mais le procureur de Roanne (Loire) a vivement critiqué l’attitude de la famille qui s’est fait justice, et a ouvert une autre enquête pour ces violences.

Le procureur de la République de Roanne (Loire), Abdelkrim Grini, ne décolère pas : « Jamais le père de famille n’aurait dû se faire justice lui-même. » Après l’agression sexuelle d’une petite fille de 6 ans à Roanne survenue dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, un jeune homme de 16 ans, suspecté d’être l’auteur des faits, a été roué de coups par le père de la victime et trois de ses amis, la nuit suivante.

« Même si je peux comprendre la réaction du père, je ne la cautionne pas. Les violences ont été extrêmement graves. Le jeune homme a été passé à tabac. Ils lui ont mis la tête au carré ! » s’emporte le procureur. Intercepté la nuit suivant l’agression, à proximité du domicile de la famille, l’adolescent a en effet reçu de multiples coups de pied et de poings sur tout le corps, ainsi qu’au visage. Gisant au sol, il a ensuite été fouetté avec un câble électrique.

« Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2 heures du matin, ils vont l’intercepter, le maîtriser, le prendre en photo. Le père de famille va ensuite montrer la photo à sa compagne qui le reconnaît formellement », poursuit Abdelkrim Grini. S’ensuit un déferlement de violences. À tel point que, sans l’intervention de la police, le jeune homme serait peut-être mort. « La justice, ce n’est pas la vengeance. Cela dépasse l’entendement », dénonce le procureur de la République de Roanne qui a décidé d’ouvrir une enquête, concernant ces actes violents, confiée à la police de Roanne.

Le procureur insiste : si « chacun se fait justice soi-même », « c’est la porte ouverte à l’arbitraire, à la vengeance ». Selon lui, on ne peut ici pas parler de légitime défense, « on est plus de 24 heures après les faits ». Et d’ajouter : « La priorité du parquet a été avant tout de traiter l’affaire d’agression sexuelle sur cette fille de 6 ans ».

Un mineur isolé récemment arrivé en France

À l’origine de cette expédition punitive, dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, alors qu’elle donne le biberon à son bébé, une mère de famille est alertée par des bruits et une odeur de transpiration qui émanent de la chambre d’à côté où dort sa petite fille de 6 ans. Elle se met alors à crier et aperçoit un individu qui prend la fuite.

C’est le lendemain soir, alors que le père de la fillette a effectué une surveillance du quartier, qu’un jeune homme de 16 ans est intercepté dans le quartier avec le renfort d’amis, bien décidés à attraper l’auteur des faits. Et c’est là que les choses dérapent. Incontrôlable, le père de famille saute à la gorge de l’adolescent

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Un père tabasse un ado de 16 ans soupçonné d’avoir agressé sexuellement sa fille de 6 ans

Faits Divers

Faits-Divers : la jeune Sihem retrouvée morte dans une forêt

Article

le

Faits-Divers : la jeune Sihem retrouvée morte dans la forêt

Après les aveux du suspect en garde à vue, la jeune fille de 18 ans a été retrouvé morte dans une forêt.

Elle n’avait plus donné signe de vie depuis une semaine. Le corps sans vie de la jeune Sihem, 18 ans, a été retrouvé dans une forêt dans le Gard dans la nuit de mercredi à jeudi, selon les informations du Parisien. C’est le principal suspect qui est passé aux aveux entre 2 heures et 3 heures du matin.

La lycéenne, adolescente sans histoire, avait quitté vers 23h10, mercredi 25 janvier, le logement social en rez-de-chaussée occupé par sa grand-mère. Depuis ce soir, le smartphone de Sihem n’a jamais répondu aux multiples appels de ses proches et de sa famille. C’est le père qui est allé déclarer la disparition de sa seule fille, née dans une fratrie de quatre enfants, le jeudi 26 janvier, au commissariat de police d’Alès. Le dossier a ensuite été transmis au groupement de gendarmerie du Gard, qui a entamé les investigations pour « disparition inquiétante ».

Le procureur de la république d’Alès, François Schneider, avait finalement ouvert une procédure pour enlèvement et séquestration ce qui a permis de déployer des moyens supplémentaires d’investigations. « Visiblement, les enquêteurs ont des éléments suffisants pour penser que Sihem n’a pas disparu de son plein gré », avait indiqué Me Sara Benlefki, avocate de la famille.

L’enquête avait progressé rapidement après la disparition de la jeune fille. Mahfoud H., un homme de 39 ans avait été placé en garde à vue mardi par les gendarmes de la section de recherches de Nîmes. Il était un proche de la victime. Plusieurs perquisitions avaient eu lieu à son domicile. L’ex-compagne de Mahfoud avait également été placée en garde à vue

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Faits Divers

Val-de-Marne : un ado de 16 ans mortellement poignardé devant un lycée

Article

le

Un adolescent a été tué ce lundi après avoir reçu un coup de couteau à Thiais (Val-de-Marne). Un autre mineur, blessé à l’arme blanche lui aussi, a été transporté à l’hôpital.

Un mineur de 16 ans a été tué ce matin au cours d’une rixe devant le lycée Guillaume Apollinaire à Thiais (Val-de-Marne). Une rixe a éclaté devant l’établissement, deux mineurs ont reçu un coup de couteau, l’un a succombé à ses blessures, l’autre a été transporté à l’hôpital. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Le parquet de Créteil précise que le Service Départemental de la Police Judiciaire du Val-de-Marne a été saisi en flagrance. Le procureur de la République et le magistrat de permanence de la division des affaires familiales et des mineurs sont sur place

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Faits Divers

Faits-Divers : une petite fille de 3 ans retrouvée morte dans un lave-linge

Article

le

Une enfant de 3 ans a été retrouvée morte jeudi soir dans le lave-linge d’un appartement du 20ème arrondissement. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

Une fillette de 3 ans a été retrouvée dans un lave-linge par son père, jeudi soir, à Paris, rapporte « Le Parisien ». Rapidement arrivés sur place, les secours ont découvert l’enfant dans un état critique. Son décès a finalement été prononcé une heure plus tard, vers 23 h 30.

Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte. Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs (BPM), a précisé le parquet

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus