Nous rejoindre sur les réseaux

Marseillan

Marseillan : Un nouveau stade qui divise

Article

le

©LeSingulier

La municipalité de Marseillan lance un tout nouveau projet de stade. Celui-ci est pourtant l’objet d’une grande inquiétude de la part de l’opposition. Entre interrogation financière (quant au budget qui lui sera dédié) et sportive, ce nouveau stade fait parler.

C’est une affaire qui dure. Selon David Sauvade, membre de l’opposition à Marseillan, le maire, Yves Michel, aussi ancien président du club de football de Marseillan, avait déjà en 2009 acheté des terres pour réaliser ce projet. «  En 2009, le maire a vendu un terrain (de sport) en nous disant qu’il ne servait à rien et dans le but d’y faire un lotissement. Trois mois plus tard, il revient en nous disant qu’il manque un terrain. Donc il a acheté une vigne dans le but, déjà, d’en faire un nouveau stade synthétique avec un projet de 1 150 0000 euros. (…) Aujourd’hui, c’est un terrain d’entraînement », nous raconte David Sauvade.

Nouveau stade synthétique

Afin de réaliser ce projet du nouveau stade, la mairie de Marseillan a décidé de vendre le stade actuel (stade Marcel Pochon). D’après les membres de l’opposition, celui-ci aurait déjà été vendu. Une information démentie aujourd’hui par la maire Yves Michel. Ce projet du nouveau stade entre dans le cadre de l’extension du complexe sportif Louis Boudou. Il est, dans tous les cas, un projet de grande ampleur dont l’un des objectifs est de remplacer l’ancien stade par un synthétique.

Ce stade « synthétique » est en effet une affaire importante pour le maire Yves Michel. Selon lui : « Ils sont économes en eau, cela contribue à la cohérence des choix municipaux dans le cadre d’une politique de développement durable, faisant de la protection de l’environnement, une priorité ». D’autre part, il nous confirme que le stade actuel, en pelouse, est limitant pour la pratique sportive, puisque son utilisation est restreinte en nombre d’heures. Il poursuit en nous confiant que cet état de fait : « n’était pas compatible avec la fréquentation à venir ».

Une « fréquentation à venir » qui devrait donc être importante.

Une ambition sportive

Actuellement, moins de 8 000 habitants peuplent la commune de Marseillan. Selon Corinne Bastide, membre de l’opposition : « Il n’y a plus beaucoup de joueurs de foot, les jeunes de Marseillan vont jouer à Florensac. Le club à la 89e place sur 143 en nombre de licenciés dans l’Hérault». Pour le maire pourtant, ce projet correspond à un réel besoin des clubs sportifs marseillanais : « Les deux clubs de football (football et football américain) souhaitent développer le sport pour tous, ainsi que les tournois internationaux avec notamment les pays avec lesquels la municipalité a développé des jumelages (Espagne, Irlande, Belgique, Allemagne) ». Aussi, ce stade devrait être un équipement jouxtant le collège Pierre Deley, les élèves seront donc les premiers intéressés par l’utilisation de ce terrain.

Tout cela ne convainc pas plus Corinne Bastide, qui reste sceptique quant au projet final, et notamment au financement de celui-ci : « Pour entretenir tout ça, il va falloir du personnel, c’est digne du club de Béziers, mais nous on n’est pas dimensionné pour faire ça ». Nous parlons ici de la création d’un terrain, de tribunes, de vestiaires, d’un club-house, parking, etc. Si de nombreuses questions restent en suspens, la principale est bien celle du budget.

À quel prix ?

Le maire, Yves Michel, n’a pas souhaité nous renseigner quant au coût de l’opération ni quant à l’emplacement précis du futur stade afin de : « ne pas fragiliser (…) la procédure ». Il affirme que ces informations seront communiquées à l’issue de celle-ci. Selon David Sauvade : « Au début, le projet était de 14 millions d’euros, maintenant ils se sont calmés, ils sont descendus à 7 millions». Christian Pino, aussi membre de l’opposition, poursuit : « Quand ça a été présenté c’était dans un cas de PPI, plan pluriannuel d’investissement, donc les 7 millions qui sont présentés ici, c’est la première tranche. D’autres vont suivre derrière. Au début, c’était 12 millions, maintenant c’est 7, on ne comprend plus rien »

En ce qui concerne le projet qui devrait se tenir en lieu et place du stade actuel, Yves Michel nous informe que c’est en « réflexion avec les élus ». Selon la note de synthèse du conseil municipal du 7 juin que nous avons pu nous procurer, il s’agit pourtant de : « libérer le foncier occupé par le stade existant au plus tôt afin de ne pas retarder la réalisation du projet immobilier ».

Les prochaines semaines nous en diront plus sur l’avenir de ce stade, ainsi que sur le projet qui verra le jour à l’emplacement de celui existant. La commission d’appel d’offres aura lieu le 23 juin.

————————————————————————

Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@lesinguliersete.fr – Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez vous connecter au site tipbox.is

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

Balaruc-le-Vieux

Thau : Un 14 juillet sans pareil, avec de nombreuses animations dans toutes les communes

Article

le

©Ville de Sète

Après une fête nationale 2020 des plus tristes avec les conditions sanitaires, le Bassin de Thau prend sa revanche cette année avec de nombreuses animations, dans toutes les communes de l’agglopôle. 

A Balaruc-le-Vieux, la fête débutera dès 19 heures à l’esplanade Marcel Pradel, avec buvette et restauration à « La Caravelle » sur réservation, et le Foodtruck « le petit gourmand ». Dès 21 heures, une soirée concert variété française ou se produira l’orchestre Box Song Band prendra place.

Du côté de Vic la Gardiole, POPI M se représentera au Fiesta Parc de Vic la Gardiole à partir de 18h00. Un évènement gratuit, complété avec le Marché Nocturne de 18 heures à 23 heures, qui comptera de nombreux exposants proposant des produits locaux et du terroir.

Pour la Ville de Mireval, rendez-vous à l’esplanade Simone Veil pour une journée chargée ! Dès 9h30, des jeux familiaux seront organisés, suivis d’un apéritif offert par la mairie à midi. Dès 19 heures, Pena, food truck puis distribution des flambeaux, dont la retraite sera à 22 heures. La journée continuera avec le feu d’artifice à 22h30, puis le Grand Bal à 23 heures. 

A Sète, un concert jazz sera donné à 19 heures à la brasserie Le Victor sur réservation, puis un tournoi de joute à 21 heures au Cadre Royal, suivi du feu d’artifice tiré depuis la plage du Lido à 22h15 le 14 juillet. 

Quant à la commune de Frontignan, le programme détaillé reste à venir, mais seront organisés joutes, rames, pétanques, boules carrés etc. Dans la soirée, un grand feu d’artifice prendra place le 14 juillet, accompagné d’une retraite aux flambeaux ainsi qu’un grand bal. 

Pour finir, la Ville de Montbazin prévoit également un évènement le 13 juillet, mais le programme détaillé n’a pas encore été dévoilé.

Certaines communes prévoient un évènement sur deux jours 

Du côté de Balaruc-les-Bains, le Sétois Jean-Michel Rinaldi donnera un concert le 13 juillet, à 21 heures sur la scène du Théâtre de Verdure. Le lendemain, un bal est organisé, avec REPLAY & LIVE CALYPSO à 21h au Théâtre de verdure. 

Au programme Marseillanais, la fête commencera le 13 à 22 heures avec une retraite au flambeau à la Place de la République, puis un feu d’artifice sur le Port de Marseillan dès 22 heures 30. Après celui-ci, un bal prendra place sur la Place du théâtre avec l’orchestre Calypso, de 22 heures 45 à 2 heures du matin. 

Pour ceux qui ne se sont pas couché trop tard, rendez-vous en fin de matinée pour la cérémonie officielle Place de la République dès 11h30, suivi d’un apéritif à midi. Et la fête continue à 15 heures avec le jeu traditionnel marseillanais Capelet des jeunes (10/14 ans) et vétérans au Port, puis reprend à 21 heure 30 avec une soirée DJ. 

A Villeveyrac, un apéritif offert par la mairie débutera à 19 heures à la salle Marcel Peysson, rythmé par la musicalité de La Peña, puis un repas sur réservation à 21 heures (16€ par personne). La musique continuera avec un DJ Set par Joff Randall à 22 heures, avant le feu d’artifice de 22 heures 45. Au même endroit le lendemain, un concours de belote aura lieu à 10 heures, puis un concours de pétanque en doublet à 15 heures. 

Quant à la commune de Poussan, une retraite aux Flambeaux au départ de la mairie à 22 heures 30 prendra place le 13 juillet, suivie du feu d’artifice à 22 heures 30 au skate Park, avant un concert à la Mairie à 23 heures, et à minuit, un Vin à la Française. 

Pour le vendredi 14, il y aura des jeux pour enfants au Jardin Public à 10 heures, qui précèdent l’apéritif républicain au même endroit. 

A Gigean, les festivités commenceront le 13 également, avec des animations pour la jeunesse à la Place de Marché, tandis qu’à la Salle polyvalente, un sosie vocal de Michel Sardou accompagnera l’apéritif et le repas sur place. Après ça, il y aura une retraite aux flambeaux en musique au départ de la future école Laurent Ballesta à 21 heure 30, puis le feu d’artifice sera tiré de la maire à 22 heure, avant le début du bal à la salle polyvalente. 

Quant au 14 juillet, place aux hommages avec un rassemblement sur le parvis de la mairie à 10h45, cortège et Peña avant un dépôt de gerbe au Monument aux Morts, poursuivi du vin d’honneur au jardin public à midi. 

Du côté de la Ville de Mèze, une organisation au poil pour l’évènement sur deux jours. Le 13, les lampions seront distribués à 21 heures, puis à 22 heures, à la mairie, la retraite vénitienne, suivie du feu d’artifice à 22h30, qui précèdera le concert DJ Mix Laurent Pepper, place des Micocouliers. Le jour même de la fête nationale, la coupe de France lourds et moyens de joutes aura lieu à 15 heures, puis le Milonga sur l’esplanade de 16 à 19 heures avec DJ Jean Marc Marafante, avant un deuxième à 20h30 avec l’orchestre Roulotte Tango et DJ Patrick Bevilaqua. Au même endroit, une fête foraine prendra place du 10 au 14 juillet. 

Les évènements sur 3 jours 

A Bouzigues, on met les petits plats dans les grands avec une fête nationale sur 3 jours. Le 13 juillet aura lieu une distribution des flambeaux dès 20h45, puis un défilé dans le village avec la Peña Del Sol à 21h30, et pour terminer, « Le Grand Bal » à 22 heures, place Belvédère. Pour le mercredi 14, la fête débutera au même endroit dès 10h30, avec des animations pour enfants. Et pour les grands, des jeux de quille à 14 heures, et le concours du meilleur pâtissier amateur de Bouzigues à 16 heures. Pour le feu d’artifice, rendez-vous à 22 heures le 15 juillet. 

Du côté de Loupian, sera prévue une retraite aux flambeaux, au départ devant la mairie à 21h30, lâcher de ballon, suivi d’un bal animé par « Universal Show » le 13 juillet. Le lendemain, le loto de la délégation locale de la Ligue contre le cancer à 17h30, suivi dès 21h par un bal animé par l’orchestre Julien Monte. Le jour suivant, un autre bal, offert par le bar « Le QG » avec Joff Randal. 

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Thau – Point Covid : Une hausse du taux d’incidence, mais pas d’hospitalisation Covid depuis 15 jours

Article

le

©Hôpitaux du bassin de Thau

Comme chaque semaine, notre rédaction vous propose un point Covid-19 sur la situation dans les Hôpitaux du Bassin de Thau.

Selon le dernier bilan publié ce vendredi 09 Juillet 2021, toujours une patiente aux hôpitaux du bassin de Thau car son transfert a été reporté à la semaine prochaine.

À l’aube d’une quatrième vague, les contaminations augmentent mais ne semblent pas, pour l’instant,entraîner de nouvelles hospitalisations.

Claudie Greslon, directrice des Hôpitaux du bassin de Thau nous le confirme «Nous n’avons qu’un seul patient Covid, présent depuis plusieurs mois et qui doit sortir très prochainement. Nous n’avons pas eu d’admissions depuis une dizaine de jours ».

Face à la probable quatrième vague, évoquée par les autorités depuis quelques semaines maintenant, Claudie Greslon se dit être prête : « le taux d’incidence et le taux de positivité qui était stable depuis juin, remontent dans notre département et sur le bassin de Thau. Notre hôpital est toujours prêt pour accueillir des patients, tous nos services sont ouverts 24h/24 et 7j/7. Après quelle sera l’ampleur de cette vague, on l’ignore ».

À retenir cette semaine :

  • Pas d’hospitalisation Covid depuis 15 jours
  • Poursuite de la vaccination des résidents et des personnels avec : Un taux de vaccination de 67,8% pour l’ensemble des personnels. Les personnels des EHPAD et USLD sont vaccinés à hauteur de 75% bien au dessus de la moyenne nationale des établissements médico-sociaux. La palme revient à l’EHPAD Laurent Antoine d’Agde avec un taux de couverture vaccinale des personnels de 96 %
  • La vaccination est proposée à tous les patients hospitalisés qui ne sont pas vaccinés et dont l’état de santé permet de procéder à cette vaccination pendant le séjour

Depuis le début de la 2ème vague :

Depuis le début de la 2ème vague, les chiffres sont inchangés par rapport à ceux de la semaine précédente (911 patients dont 111 en Réanimation et 170 décès). Pour la totalité des 3 vagues de l’épidémie depuis mars 2020, ce sont : 1039 patients qui ont été pris en charge dont 137 (13%) en réanimation et 700 en médecine.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Marseillan : des dimanches soirs ciné-plages avec le festival Ciné’toiles

Article

le

@Ville de Marseillan

A Marseillan, le festival Ciné’toiles prendra place chaque dimanche le long de l’eau, où un cinéma s’est improvisé dans le sable. Chaque dimanche soir du 4 juillet au 12 septembre, rendez vous donc plage d’honneur, ou plage des dunes gratuitement !

Instigué il y a deux ans par Marie Christine Fabre de Roussac –adjointe à la culture de la mairie de Marseillan et l’office de tourisme de laquelle elle est présidente–, le festival ciné’toiles reprend cette année. Il était programmé l’année dernière, mais annulé pour faute de covid. Elle raconte que l’office du tourisme a organisé le festival notamment pour « prendre la température et voir si ça fonctionnerait que ce soit pour les touristes où les autochtones ».

Le concept est simple : il faut un lieu de projection, et un prestataire pour le matériel de vidéo-projection. Avec ça, des spectateurs, libres de ramener ce qui leur plaît pour regarder le film projeté. L’adjointe raconte être venue « les bras ballants », et s’être assise dans le sable pour regarder l’Arnacoeur. « Ils peuvent venir avec un transat, une chaise, une serviette ou rien du tout », comme un cinéma de la liberté !

Un projet plus imposant qu’il n’y parait 

En 2019, c’était un carton plein, avec près de 150 spectateurs pour les 2 séances organisées. Pour la première séance sur les 12 qui sont programmées, il n’y avait que 45 personnes, malgré la bonne communication. Certains commerçants racontaient à la présidente de l’office du tourisme qu’ils avaient manqué le coche car ils ne savaient pas !

Les Marseillanais sont donc attendus pour les prochaines séances, notamment quand les vacanciers arriveront, et que les citadins seront plus renseignés. 

Au niveau du coût, il est relativement élevé, mais l’événement reste gratuit, on parle « d’environs 1000 euros par séance », soit près de 12 000 euros. Quant au choix des films, les services communication et de l’office du tourisme ont marché de paire pour la sélection. Evidemment, les films doivent avoir plus d’un an et ne pas provenir d’une grande compagnie type Walt Disney. Pourtant, il y en aura pour tous les goûts, que l’on assiste à la séance de la plage d’honneur, où à la plage des Dunes. 

Cette année, il s’agit également d’innover. Un dimanche du côté du canal, un dimanche en pleine plage d’honneur… Une nouveauté qui en plus, permet aux vacanciers une petite visite avant de profiter du grand écran, les doigts de pieds en éventail dans le sable. 

Pour finir, voici le programme pour les 4 prochains dimanches : il y aura le 11 juillet le film Océans, de Jacques Cluzaud et Jacques Perrin à la plage des Dunes, puis le 18 juillet, Le Voyage du Docteur Dolittle de Stephen Gaghan à la plage d’honneur, et le 25 juillet, Green Book de Peter Farrelly à la plage des Dunes. 

Le reste du programme n’a pas encore été annoncé. Place donc à l’attente et la surprise, pour savoir les projections qu’il sera possible de regarder gratuitement, à sa manière à Marseillan pour les semaines à suivre. 

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus