Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sylvain Carrière « Stop aux travaux sur la place Aristide Briand à Sète »

Article

le

©carrière

Le député de la 8e circonscription de l’Hérault, apporte dans une tribune, son soutient au Collectif Bancs Publics.

Un soutien de plus pour les bénévoles du –Collectif Bancs Publics–. En effet, Sylvain Carrière député de la 8e circonscription de l’Hérault, a apporté son soutien au collectif qui s’oppose à la construction d’un parking sous terrain de la place Aristide Briand à Sète.

En préambule de cette tribune, le député de l’Hérault explique,« on entend souvent dire qu’à Sète -demain nous appartient-. Cependant, il n’appartient plus aux Sétois et aux Sétoises de décider du devenir de l’emblématique place Aristide Briand. Manque de concertation, résolution des conflits par l’emploi de la force : l’écume de la discorde qui entoure l’Ile Singulière ne saurait justifier le manque de démocratie. »

« Une chose est claire, les travaux concernant le parking souterrain prévu place Aristide Briand doivent cesser. Auquel cas, l’épais brouillard de la pollution concernera encore davantage la cité maritime. Les concitoyennes et concitoyens de Sète ne veulent plus être spectateurs de la régression qui se joue sous leurs yeux. Ils souhaitent protéger ce qui leur est cher : le patrimoine historique de la ville, les rares espaces abritant des arbres en plein cœur du centre-ville et la quiétude garantie par un faible trafic routier », explique le député de la 8e circonscription de l’Hérault.

« Le collectif citoyen « Bancs Publics » créé en 2021 s’est constitué pour informer la population et s’opposer à ce projet déraisonné. Ils luttent pour la préservation du kiosque de la place, celui-ci datant de 1891 et classé ZPPAU. Ils se font le relais des habitants comme des commerçants qui s’inquiètent des retombées économiques durant la période des travaux », ajoute Sylvain Carrière.

« Les sommes investies par l’agglomération sont conséquentes car elles représentent près de 5 millions d’euros sur un projet qui en coûtera 13 millions au total. Nous pensons que ces sommes pourraient bien mieux être investies, notamment en ce qui concerne le développement des mobilités douces qui est la priorité des zones urbaines. À terme, l’objectif doit être d’avoir une piétonisation la plus vaste possible de Sète, sans pour autant supprimer la voiture mais qui doit désormais circuler sur des itinéraires qui ne traversent plus le centre. Ce sont précisément les objectifs du SCOT, du PDU et du PLU », décrypte-t-il.

« Enfin le juge du tribunal administratif a ordonnée l’arrêt de la déplantation des 76 tilleuls argentés plantés en 2017, pour non-respect du code de l’environnement. Ceux-ci constituant des îlots de fraîcheur utiles en période estivale, tout en participant à la biodiversité locale (…). Dans ces conditions j’ai adressé ce jour un courrier à Monsieur le préfet de l’Hérault pour demander de faire stopper les travaux et de réaliser une étude d’impact environnemental qui inclut une concertation, ou à minima une consultation, pour être bien certain que ce projet soit adéquat vis-à-vis de nos objectifs en matière d’environnement et d’urbanisme », conclut Sylvain Carrière, le député de la 8e circonscription de l’Hérault

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Sète : la justice interdit l’arrachage des arbres de la place Aristide Briand

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus