Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Un incendie géant se propage à toute allure en Californie

Article

le

un-incendie-geant-se-propage-a-toute-allure-en-californie

Plus de 2.500 pompiers soutenus par 17 hélicoptères combattaient lundi les flammes d’un incendie « explosif » qui continuait de se propager à un rythme toujours « très rapide » dans les collines boisées du centre de la Californie, près du célèbre parc national de Yosemite.

L’incendie, baptisé « Oak Fire », s’est déclaré vendredi près de la petite ville de Midpines et avait déjà parcouru quelque 6.800 hectares de végétation selon le dernier bilan disponible lundi matin.

Déjà devenu le plus gros feu de forêt californien de la saison, « il avance très rapidement et la fenêtre de réaction pour évacuer les gens est limitée », a expliqué sur la chaîne CNN Jon Heggie, un responsable des soldats du feu californiens.

Selon l’expert, la vitesse de progression et le comportement de cet incendie sont « vraiment sans précédent ».

« Les flammes atteignaient jusqu’à 30 mètres de haut », a assuré David Lee, un évacué, au journal Santa Cruz Sentinel. L’homme de 55 ans figurait parmi les premières personnes évacuées vendredi et pense que sa maison a été engloutie par l’incendie.

« Il fonçait droit vers nous. Ce feu est de loin le plus rapide que j’ai jamais vu », a ajouté M. Lee.

Le « Oak Fire » n’était contenu qu’à hauteur de 10% lundi, après avoir détruit une dizaine de bâtiments mais les secours redoutent que ce bilan ne s’alourdisse rapidement.

L’incendie menace quelques milliers d’habitations dans de petites localités rurales du comté de Mariposa, sur les contreforts de la Sierra Nevada, où plusieurs milliers de personnes restaient sous le coup d’ordres d’évacuation.

L’incendie, qualifié de « mégafeu » par Jon Heggie, est notamment alimenté par les arbres morts et buissons desséchés dans cette région soumise, comme la majeure partie de la Californie, à une sécheresse chronique.

« C’est un résultat direct du changement climatique », a estimé le responsable des pompiers. « On ne peut pas avoir dix ans de sécheresse en Californie et s’attendre à ce que les choses ne changent pas. »

Sécheresse chronique et vagues de chaleur

Jonathan Pierce, un porte-parole des pompiers, a déclaré qu’une faible humidité et des températures élevées alimentaient l’incendie.

« Nous avons également une forte +mortalité+ des arbres dans le comté de Mariposa, donc beaucoup d’arbres morts sur pied, beaucoup d’arbres morts qui sont au sol », a-t-il ajouté.

Quelque 3.000 personnes ont été évacuées jusqu’à présent, ont déclaré des responsables.

Le parc de Yosemite, l’un des plus célèbres du monde, avait subi mi-juillet un incendie dont les flammes avaient menacé ses séquoias géants. Ces arbres pour certains millénaires ont été dans l’ensemble préservés grâce notamment à des feux dirigés menés depuis des décennies dans ces bosquets pour diminuer le combustible au sol.

Déclaré le 7 juillet, l’incendie en question n’était toujours pas totalement éteint lundi.

L’Ouest américain a déjà connu ces dernières années des feux de forêt d’une ampleur et d’une intensité exceptionnelles, avec un très net allongement de la saison des incendies, phénomène que les scientifiques attribuent principalement au changement climatique.

L' »Oak Fire » est l’une des manifestations les plus dramatiques de la vague de chaleur qui a touché les Etats-Unis ce week-end. A proximité de l’incendie, les températures devraient atteindre les 37°C lundi, selon les prévisions.

Des températures similaires voire supérieures étaient encore prévues dans le centre des Etats-Unis (Oklahoma, Kansas, Arkansas) et même la côte du nord-ouest du pays, généralement fraîche et très humide, n’était pas épargnée.

Les services météorologiques ont ainsi lancé une alerte aux fortes chaleurs à Seattle cette semaine et des records pourraient y être battus mardi. La ville est si peu accoutumée à la chaleur que nombre de logements sont dépourvus de climatisation, fait très rare aux Etats-Unis.

La région avait connu un pic de chaleur historique en juin 2021, avec des températures qui avaient atteint par endroits 47°C dans le nord-ouest des Etats-Unis et au Canada voisin. 

Les autorités estiment que des centaines de personnes avaient trouvé la mort à cause de cette vague de chaleur sans précédent dans la zone.

Monde

Double attaque à Jérusalem : Macron appelle à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence »

Article

le

Double attaque à Jérusalem : Macron appelle à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence »

Ces attentats ont fait suite à un raid militaire israélien meurtrier en Cisjordanie occupée, suivi de tirs de roquettes de Gaza vers Israël et de frappes aériennes israéliennes de représailles.

Le président français Emmanuel Macron a exhorté ce dimanche 29 janvier Israéliens et Palestiniens à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence » après les attentats perpétrés à Jérusalem-Est et la mort d’un Palestinien, tué par des gardes israéliens.

Lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, « le président de la République a rappelé la nécessité pour tous d’éviter des mesures susceptibles d’alimenter l’engrenage de la violence », a indiqué l’Élysée dans un communiqué.

« Il a, une nouvelle fois, exprimé sa disponibilité à contribuer à la reprise du dialogue entre les Palestiniens et les Israéliens », a souligné la présidence française.

Un « attentat abject »

Le chef de l’État a présenté ses condoléances au peuple israélien pour « les victimes de l’attaque terroriste » dans laquelle sept personnes ont trouvé la mort vendredi près d’une synagogue à Jérusalem-est.

Il a une nouvelle fois condamné cet « attentat abject », « fait part de la solidarité pleine et entière de la France avec Israël dans sa lutte contre le terrorisme » et répété « l’attachement indéfectible de la France à la sécurité » de ce pays.

Samedi, un Palestinien de 13 ans a également blessé par balles deux Israéliens à Silwan, à deux pas des remparts de la Vieille Ville.

Une attaque en réponse à un raid israélien meurtrier

Benjamin Netanyahu a promis une réponse « forte » et « solide » au « terrorisme » après les deux attaques. Dimanche, des gardes israéliens ont aussi tué un Palestinien en Cisjordanie.

Les attentats perpétrés à Jérusalem-Est ont fait suite à un raid militaire israélien meurtrier jeudi en Cisjordanie occupée, suivi de tirs de roquettes de Gaza vers Israël et de frappes aériennes israéliennes de représailles.

Lire Plus

Europe

Royaume-Uni : le Premier ministre Rishi Sunak limoge un ministre en raison de ses démêlés fiscaux

Article

le

Royaume-Uni : le Premier ministre Rishi Sunak limoge un ministre en raison de ses démêlés fiscaux

Le ministre sans portefeuille et président du Parti conservateur Nadhim Zahawi a été limogé à l’issue d’une enquête indépendante.

Le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, a limogé le ministre sans portefeuille et président du Parti conservateur, Nadhim Zahawi, en raison d’une violation du code ministériel liée à ses démêlés fiscaux, a annoncé dimanche 29 janvier Downing Street. À l’issue d’une enquête indépendante, « il est clair qu’il y a eu une grave violation du code ministériel », a expliqué le chef du gouvernement.

« En conséquence, je vous informe de ma décision de vous démettre de vos fonctions au sein du gouvernement de Sa Majesté », a poursuivi Rishi Sunak. En limogeant Nadhim Zahawi plutôt qu’en lui demandant de démissionner, Rishi Sunak cherche à affirmer son autorité, lui qui avait promis à son arrivée à Downing Street « intégrité, professionnalisme et responsabilité ».

Le Premier ministre britannique avait chargé lundi son conseiller éthique indépendant d’enquêter pour déterminer si Nadhim Zahawi, qui siège au Conseil des ministres, avait enfreint le code ministériel dans le cadre du règlement de plusieurs millions de livres sterling qu’il a dû payer pour solder un litige avec le fisc.

Après treize ans au pouvoir, les conservateurs ont vu ces dernières années leur réputation entachée par des affaires de conflits d’intérêts, alimentant des accusations de corruption de la part de l’opposition travailliste, largement en tête des sondages.

Lire Plus

Monde

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

Article

le

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

L’ancien président américain avait été banni du réseau social après l’assaut de ses partisans contre le Congrès, le 6 janvier 2021.

Le géant des réseaux sociaux Meta a annoncé mercredi qu’il allait, dans les prochaines semaines, « mettre fin à la suspension » des comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, deux ans après l’exclusion de l’ancien président américain suite à l’assaut du Capitole.

« Le public doit pouvoir entendre ce que les personnalités politiques disent afin de pouvoir faire des choix éclairés », a justifié Nick Clegg, le responsable des affaires internationales de Meta, dans un communiqué. « Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme. Quand il y a un risque de préjudice dans le monde réel – un risque élevé qui justifie une intervention de Meta dans le débat public – nous agissons », a-t-il précisé.

L’ex-chef d’État américain avait été exclu du réseau social le 7 janvier 2021, alors qu’il était encore au pouvoir, pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Congrès à Washington la veille, une décision sans précédent, imitée à l’époque par la plupart des réseaux sociaux grand public, dont Twitter.

En juin 2021, Facebook avait décidé que l’exclusion durerait deux ans, et que le milliardaire républicain ne pourrait revenir que quand les « risques pour la sécurité du public » auraient « disparu ».

La suspension « devrait ne plus jamais arriver à un président en exercice ou à qui que ce soit qui ne mérite pas de sanctions ! », a réagi Donald Trump depuis son compte sur Truth Social, le réseau social qu’il a lancé l’an dernier.

La semaine dernière, l’ancien président avait officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook. Son avocat avait adressé une lettre au fondateur et président de Meta, Mark Zuckerberg, l’appelant à ne pas « réduire un candidat à la présidentielle au silence ».

L’homme politique avait déjà été réadmis sur Twitter le 19 novembre 2022, quatre jours après avoir déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Il n’a toutefois pas encore publié de message sur ce compte, communiquant principalement via sa propre plateforme, Truth Social.

Lire Plus

Les + Lus