Nous rejoindre sur les réseaux

Planète

Animaux : le bouledogue, chien des stars ciblé par les voleurs en Amérique

Article

le

le-bouledogue,-chien-des-stars-cible-par-les-voleurs-en-amerique

Les deux malfrats qui ont brutalement braqué une arme sur Marieke Bayens, une Californienne de 27 ans, n’en voulaient ni à sa bourse, ni à sa vie: ils en voulaient à Merlyn, le petit chien qu’elle tenait en laisse, car c’est un bouledogue français. 

De New York à Los Angeles, de Miami à Chicago, les vols visant cette race canine se multiplient aux Etats-Unis.

Petit, donc facile à saisir et à emporter, un bouledogue français se revend des milliers de dollars au marché noir. Normal, c’est le chien des stars.

La victime la plus célèbre est Lady Gaga. L’an dernier, des hommes armés ont enlevé deux de ses « French bulldogs », Koji et Gustav, n’hésitant pas à ouvrir le feu, blessant l’employé chargé de les promener.

La chanteuse a offert une récompense de 500.000 dollars et finalement récupéré ses deux compagnons.

Marieke Bayens a vécu un traumatisme similaire à Oakland, tandis qu’elle promenait Merlyn, que lui avait confié une amie. L’agression s’est produite en pleine rue, le 26 novembre à 18H00.

« J’attendais que Merlyn ait terminé de faire ses besoins quand j’ai vu deux personnes s’approcher. D’abord je ne me suis pas méfiée car ils avaient un masque comme tout le monde, mais j’ai remarqué qu’ils portaient des gants gris, j’ai trouvé cela bizarre », relate la jeune femme.

« En un instant l’un s’est planté devant moi, en me braquant son pistolet dans la figure. Il m’a lancé: +Donne-moi le chien !+ », poursuit-elle.

« L’autre avait déjà saisi au sol Merlyn et, comme je ne répondais pas à celui qui tenait l’arme, il m’a arraché la laisse des mains. Ils ont couru à leur voiture et pris la fuite en fonçant dans une rue à contresens ».

Rares et populaires

Ailleurs dans le pays, la police observe une même froide détermination chez les voleurs de « Frenchies ».

L’an passé, Sarah Vorhaus avait ému les habitants de San Francisco en témoignant le visage tuméfié: la jeune trentenaire avait relaté la violente attaque armée qu’elle avait subie de la part de trois hommes, dont l’un l’avait brutalement tabassée avant d’emporter Chloe, son chiot bouledogue de 5 mois.

Pourquoi les bouledogues français sont-ils ciblés par les criminels? D’abord en raison de leur prix à l’achat — 3.500 à 5.000 dollars en moyenne, voire davantage — et ensuite car il est difficile de s’en procurer, commente Brandi Hunter Munden, vice-présidente de l’American Kennel Club.

« C’est une race qui n’a pas de grandes portées et en obtenir peut prendre du temps », souligne cette spécialiste. « Le fait qu’ils soient de plus en plus populaires explique la hausse du nombre des vols. Mais le recours à la violence est un phénomène nouveau et inquiétant. »

Face à la vague de « dognapping », les experts martèlent des consignes pour protéger son précieux toutou: lui poser une puce électronique, ne jamais le laisser sans surveillance, conserver ses papiers d’identité dans un endroit sûr, condamner les chatières de porte lui permettant de sortir, l’équiper d’un collier GPS, se méfier des inconnus se présentant à domicile…

Mais la recommandation la plus cruciale — et probablement la moins suivie — concerne les réseaux sociaux: éviter à tout prix d’y publier des photos ou vidéos de son cabot facilement géolocalisables.

D’innombrables célébrités s’affranchissent de la règle: acteurs, sportifs, musiciens, mannequins, influenceurs… La mode des « Frenchies » a gagné des stars comme Reese Witherspoon, Leonardo DiCaprio, Madonna, Snoop Dogg, Michael Phelps, Chrissy Teigen ou Hilary Duff.

Pas étonnant que Hollywood soit devenu un point chaud pour les vols de bouledogues.

Fin décembre, un habitant a failli perdre la vie près de Sunset Boulevard. Robert Marinelli promenait Luca, son bouledogue âgé de 8 ans, quand il est tombé dans une embuscade.

Violemment frappé par deux truands, traîné au sol par la voiture des fugitifs, il a été hospitalisé, souffrant de brûlures étendues.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Planète

16 500 Animaux Abandonnés : une situation critique pour la SPA

Article

le

16 500 Animaux Abandonnés : une situation critique pour la SPA

Un été « catastrophique » avec une augmentation d’abandons par rapport à 2022.

La SPA a fait état ce mercredi d’une « situation critique » après la prise en charge cet été dans ses 63 refuges de 16 498 animaux, 11 564 chats, 4 054 chiens, 844 nouveaux animaux de compagnie essentiellement des rongeurs et 36 équidés durant la période estivale. « Un bilan de l’été lourd de conséquences », estime la SPA, le nombre d’abandons entre le 1er mai et le 31 août étant quasiment identique à celui de l’été dernier qui marquait déjà un triste record par rapport à l’année précédente.

Les adoptions ont, elles, baissé de 5,2 % par rapport à l’été 2022, une situation qui ne permet pas de libérer des places pour accueillir de nouveaux pensionnaires. « Nos équipes sont épuisées et doivent rester sur le front pour s’occuper de tous ces orphelins de l’été. Nous avons actuellement 7 994 animaux présents sur l’ensemble de nos sites », soit une augmentation de 2,4 % par rapport à l’été dernier, s’alarme dans un communiqué Jacques Charles Fombonne, le président de la SPA.

Pour lutter contre le fléau des abandons et sensibiliser le public, la SPA lance l’opération « Humain perdu », une campagne d’avis de recherche inversés. La campagne comprend cinq autres affiches aussi surprenantes figurant des chiens et des chats qui prennent la parole pour décrire leurs propriétaires qu’ils espèrent naïvement retrouver grâce à ces annonces placardées dans les rues. Un rappel des faits y évoque le motif de l’abandon : des frais vétérinaires trop élevés, des allergies, un animal vieillissant, un déménagement, un chien aux besoins particuliers non pris en compte qui finit par faire des dégâts, un départ en vacances… «Autant de situations traumatisantes relevées au quotidien par les équipes des refuges pour sauver ces animaux de l’irresponsabilité de leurs maîtres », s’indigne la SPA.

Lire Plus

Monde

Planète : La sonde russe Luna-25 s’est écrasée sur la Lune, annonce Roscosmos

Article

le

Planète : La sonde russe Luna-25 s'est écrasée sur la Lune, annonce Roscosmos

La première sonde russe depuis 1976 s’est écrasée après un incident survenu samedi lors d’une manoeuvre préalable à son alunissage.

Un coup dur pour l’exploration spatiale russe : la sonde Luna-25, lancée dans le but de marquer le retour de la Russie vers la Lune, s’est écrasée sur le sol lunaire. Cet incident survient près de cinq décennies après le dernier lancement lunaire russe en 1976. Le drame s’est produit samedi dernier lors d’une manœuvre préalable à l’alunissage qui était originellement prévu pour ce lundi. L’agence spatiale Roscosmos a confirmé l’accident dans un communiqué publié dimanche 20 août.

Cette déconvenue survient à un moment critique pour le programme spatial russe. Le président russe, Vladimir Poutine, avait affirmé sa volonté de maintenir les ambitions spatiales de la Russie, malgré les difficultés de financement, les scandales de corruption et les tensions géopolitiques dues au conflit en Ukraine.

L’accident s’est produit après qu’une « impulsion ait été donnée pour former son orbite elliptique de pré-alunissage », et la communication avec la sonde Luna-25 a été perdue aux alentours de 14h57 [heure locale] samedi, selon Roscosmos. Les tentatives pour rétablir la communication avec la sonde les 19 et 20 août se sont soldées par un échec. L’agence spatiale a indiqué que, selon les résultats préliminaires de l’enquête, la sonde « a cessé d’exister à la suite d’une collision avec la surface lunaire ».

Pour comprendre les raisons de cet incident, une « commission interministérielle » sera formée, a annoncé Roscosmos. Cependant, les causes exactes de la défaillance technique ne sont pas encore divulguées.

La mission Luna-25 était considérée comme un projet audacieux visant à revitaliser le secteur spatial russe. Le directeur de Roscosmos, Iouri Borissov, avait reconnu le caractère risqué de la mission, en déclarant que la probabilité de réussite était estimée à environ 70%. Lancée avec succès dans la nuit du 10 au 11 août depuis l’Extrême-Orient russe, la sonde Luna-25 avait été placée en orbite lunaire le 16 août. Son alunissage était prévu pour ce lundi, marquant une nouvelle étape pour la Russie dans l’exploration spatiale.

Lire Plus

France

Soulèvements de la Terre : le Conseil d’Etat suspend la dissolution du Collectif écologiste

Article

le

Soulèvements de la Terre : le Conseil d'Etat suspend la dissolution du Collectif écologiste

Le juge des référés du Conseil d’État suspend temporairement la dissolution du collectif « Les Soulèvements de la Terre », exprimant des inquiétudes quant à la qualification de provocation à des actes violents. Une décision définitive sera rendue ultérieurement.

La dissolution des Soulèvements de la Terre, prononcée par un décret en conseil des ministres le 21 juin dernier, a été suspendue aujourd’hui par le juge des référés du Conseil d’État. Le collectif ainsi que plusieurs associations, partis politiques et particuliers avaient attaqué ce décret et demandé sa suspension en référé.

Pour qu’une demande de suspension en référé soit acceptée, il faut prouver l’existence d’une situation d’urgence et émettre un doute sérieux quant à la légalité de la mesure. Les juges des référés du Conseil d’État ont estimé que ces deux critères étaient remplis dans ce cas précis.

Les juges ont tout d’abord considéré que la dissolution du collectif portait atteinte à la liberté d’association et engendrait une situation d’urgence pour les requérants. Ainsi, la première condition requise pour ordonner la suspension était remplie.

Ensuite, les juges ont observé que les éléments fournis par le ministre de l’intérieur et des outre-mer pour justifier la dissolution des Soulèvements de la Terre n’étaient pas suffisants au regard des critères énoncés par l’article L. 212-1 du code de la sécurité intérieure. Les actions du collectif, bien que revendiquant un caractère symbolique dans le cadre d’initiatives de désobéissance civile, ne semblaient pas cautionner des actes violents envers des personnes. Les juges ont également relevé que les actions entraînant des atteintes aux biens avaient été limitées en nombre et en impact. De ce fait, ils ont exprimé des doutes sérieux quant à la qualification de ces actions comme des actes troublant gravement l’ordre public.

Pour le moment, le Conseil d’État suspend la dissolution des Soulèvements de la Terre de manière provisoire. Une décision définitive, rendue ultérieurement, permettra d’apporter un éclaircissement sur cette question. Cette décision devrait intervenir rapidement, probablement à l’automne, selon l’ordonnance rendue par le juge des référés aujourd’hui.

Lire Plus

Les + Lus