Nous rejoindre sur les réseaux

Décès

Pluie d’hommages pour Bill Russell, basketteur mythique et militant des droits civiques

Article

le

pluie-d’hommages-pour-bill-russell,-basketteur-mythique-et-militant-des-droits-civiques

Il était pour sa famille « le gagnant le plus prolifique de l’histoire du sport américain » et pour l’ancien président Barack Obama « un géant »: Bill Russell, sacré onze fois champion NBA avec les Celtics et défenseur des droits civiques, est décédé dimanche.

« Bill Russell, le gagnant le plus prolifique de l’histoire du sport américain, s’est éteint paisiblement aujourd’hui à l’âge de 88 ans, avec sa femme Jeannine à son chevet », a annoncé sa famille sur le compte Twitter de l’ancien joueur.

La NBA et plus largement le sport américain a perdu l’une de ses légendes, reconnaissable aussi à son rire profond.

Son palmarès est impressionnant et ne sera sans doute jamais égalé: en treize saisons en NBA, toutes sous le maillot vert des Celtics de Boston, Russell a décroché onze titres de champion, un record qui tient toujours, dont huit d’affilée de 1959 à 1966.

S’il a fini sa carrière avec un moyenne tout à fait honorable de 15,1 points par match, Russell s’est fait un nom grâce à sa défense: du haut de ses 208 cm, il était intraitable et a écoeuré ses adversaires avec ses contres.

Il fut aussi le premier noir américain nommé à la tête d’une franchise d’un sport professionnel américain et le premier à être sacré, dès sa deuxième année (1967), à la tête de « ses » Celtics.

« Nous avons perdu un géant »

C’est aussi en dehors des terrains de basket que Russell est devenu une figure de la société américaine, ce qui lui a valu de recevoir en 2011 des mains de Barack Obama la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile américaine.

« Aujourd’hui, nous avons perdu un géant », a réagi à l’annonce de son décès l’ancien président américain. « Sur le terrain, il était le plus grand champion de l’histoire du basket-ball. En dehors du terrain, il était un pionnier des droits civiques, marchant avec le Dr (Martin Luther) King et se tenant aux côtés de Mohamed Ali. »

« Pendant des décennies, Bill a enduré les insultes et le harcèlement, mais cela ne l’a jamais empêché de défendre ce qui était juste. J’ai tellement appris de sa façon de jouer, de sa façon d’entraîner et de sa façon de vivre sa vie », a ajouté Barack Obama.

« La promesse de l’Amérique est que nous sommes tous créés égaux et que nous méritons d’être traités de la même manière tout au long de notre vie. Nous n’avons jamais pleinement tenu cette promesse, mais Bill Russell a fait en sorte que nous ne l’abandonnions jamais », a également salué l’actuel président Joe Biden, dans un communiqué.

Né en 1934 en Louisiane, dans un Sud profond vivant encore sous le régime de la discrimination raciale, avant de déménager avec sa famille en Californie dans les années 1940, Russell mit à profit sa notoriété pour faire avancer la cause des droits civiques.

En 1963, il avait participé à la Marche sur Washington de Martin Luther King.

« Depuis son enfance dans la Louisiane ségréguée jusqu’à sa carrière dans les plus grandes salles de sport, au plus fort du mouvement pour les droits civiques, Bill a été confronté à l’hostilité et à la haine raciste, ancrées dans tous les aspects de la vie américaine. Pourtant, il n’a jamais baissé les bras. Tout au long de sa vie, il nous a forcés à affronter de dures vérités », a souligné Joe Biden.

Dès l’annonce de son décès, la NBA a rendu hommage au « plus grand champion de tous les sports d’équipe ».

« Bill défendait quelque chose de bien plus grand que le sport: les valeurs d’égalité, de respect et d’inclusion qu’il a inscrites dans l’ADN de notre ligue », a indiqué le patron de la NBA Adam Silver dans un communiqué.

« Au sommet de sa carrière sportive, Bill a vigoureusement défendu les droits civiques et la justice sociale, un héritage qu’il a transmis aux générations de joueurs de la NBA qui ont suivi ses traces », a ajouté Adam Silver.

Les joueurs actuels des Celtics lui ont également rendu hommage.

« Tu as changé non seulement la ligue mais le monde », a tweeté Grant Williams, tandis que Jaylen Brown a publié un message remerciant Bill Russell « d’avoir ouvert la voie et d’avoir inspiré tant de gens. »

« Bill Russell était mon idole », a réagi de son côté l’ancien meneur des Los Angeles Lakers Magic Johnson. « Il a été l’un des premiers sportifs à se battre en première ligne pour la justice sociale, l’équité, l’égalité et les droits civiques ».

La star Michael Jordan a lui rendu hommage à un « pionnier », qui « a ouvert la voie et donné l’exemple à tous les joueurs noirs qui sont entrés dans la ligue après lui, y compris moi ».

« Le monde a perdu une légende avec le décès de Bill Russell. Son impact sur le basket-ball et la société ne sera pas oublié », a salué Patrick Ewing, ancien pivot des New York Knicks.

Alors que la date de ses obsèques n’a pas encore été fixée, sa famille a espéré que « chacun d’entre nous trouve les moyens de parler et d’agir à la manière de Bill, sans faire de compromis, avec dignité et une approche toujours constructive »…

Décès

Décès : Marion Game, célèbre actrice de la série ‘Scènes de ménages’ est décédée

Article

le

La comédienne Marion Game, qui incarnait Huguette dans la série à succès de M6 « Scènes de ménages », est morte ce jeudi à l’âge de 84 ans, après une longue carrière au théâtre, à la télévision et au cinéma, a annoncé sa fille à l’AFP ce vendredi.

Elle était devenue indissociable de son rôle d’Huguette dans « Scènes de ménages » sur M6. La comédienne Marion Game est décédée ce jeudi à 84 ans, a annoncé sa fille à l’AFP ce vendredi. « C’est dans la tendresse et l’affection des siens qu’elle est partie rejoindre les étoiles », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Avant de retrouver une célébrité sur le tard grâce au feuilleton humoristique, dans laquelle elle et Gérard Hernandez jouaient un couple de personnes âgées, Marion Game était une figure familière des années 70 et 80. Cette actrice à la chevelure rousse et à la personnalité pétillante avait incarné de nombreux seconds rôles au théâtre, à la télévision et au cinéma.

Dans un communiqué, la chaîne M6 « salue la mémoire d’une grande comédienne et partage le chagrin et la peine de ses proches ».

Lire Plus

Décès

Just Fontaine, recordman du nombre de buts dans une Coupe du monde, est mort

Article

le

Just Fontaine, recordman du nombre de buts dans une Coupe du monde, est mort

Just Fontaine, une icône du football français, est décédé à l’âge de 89 ans. Il était un ancien international et détient toujours le record du nombre de buts marqués lors d’une seule Coupe du monde, avec 13 réalisations en 1958.

La famille de Just Fontaine a annoncé à l’AFP le mercredi 1er mars que la légende du football français était décédée à l’âge de 89 ans. Bien que sa carrière ait été interrompue prématurément à l’âge de 29 ans en raison de deux fractures de la jambe gauche en six mois, il ne regrettait rien.

Just Fontaine restera à jamais connu pour son record de 13 buts inscrits lors de la Coupe du monde de 1958, un record qui semble indépassable. Il était également célèbre pour son sourire constant et son attitude affable, et était connu pour égayer les conversations avec des anecdotes, des blagues et des commentaires perspicaces.

En tant qu’ancien joueur de Reims et membre de l’équipe de France de 1958, ainsi que brièvement sélectionneur, puis entraîneur du PSG et du Maroc, Just Fontaine est resté un observateur passionné du football jusqu’à sa mort.

Lire Plus

Décès

Mort de Benoît XVI : La dépouille du pape décédé exposée aux fidèles jusqu’aux funérailles

Article

le

Les portes de l’immense basilique du Vatican seront ouvertes lundi au public à partir de 9 heures jusqu’à 19 heures, puis de 6 heures à 18 heures mardi et mercredi

Un dernier hommage. Le corps de Benoît XVI, décédé samedi à l’âge de 95 ans, est exposé à la basilique Saint-Pierre de Rome. Là-bas, les fidèles pourront rendre un dernier hommage au feu pape émérite, avant ses funérailles prévues jeudi. Les portes de l’immense basilique du Vatican seront ouvertes au public à partir de 9 heures (heure locale) jusqu’à 19 heures, puis de 6 heures à 18 heures mardi et mercredi.

Nul besoin de réservation de billets, l’entrée est libre, a précisé le Vatican qui a mis en place un important dispositif de sécurité pour l’occasion. La dépouille de Joseph Ratzinger était restée jusqu’ici dans la petite chapelle privée du monastère où il vivait depuis sa renonciation en 2013, situé au cœur des jardins du Vatican.

Les premières images du pape diffusées

Le Vatican a diffusé dimanche les premières photos du corps du pape émérite, allongé sur un catafalque, vêtu de rouge – la couleur du deuil papal – et coiffé d’une mitre blanche ornée d’une ganse dorée, un chapelet dans les mains. Un crucifix, un sapin de Noël et une crèche sont visibles dans l’arrière-plan.

Le transfert de son corps à la basilique Saint-Pierre, la plus grande église catholique du monde pouvant accueillir des dizaines de milliers de fidèles, aura lieu lundi à l’aube.

La basilique, chef-d’œuvre d’architecture mêlant les styles Renaissance et Baroque achevé en 1626, est aussi l’un des lieux les plus saints du christianisme, puisqu’elle abrite la sépulture de saint Pierre, premier évêque de Rome dont les papes sont les successeurs. Dimanche, le pape François a de nouveau rendu hommage au « bien-aimé » Benoît XVI, « ce fidèle serviteur de l’Évangile et de l’Église ».

Brillant théologien et fervent gardien du dogme, Benoît XVI, qui avait renoncé en 2013 à sa charge à cause de ses forces déclinantes, s’est éteint paisiblement samedi matin. Dernier pape à avoir participé au Concile Vatican II, il a toutefois défendu une ligne conservatrice à la tête de l’Eglise, notamment sur l’avortement, l’homosexualité et l’euthanasie.

Lire Plus

Les + Lus