Nous rejoindre sur les réseaux

Balaruc-le-Vieux

Départementales : M. Prato regrette que le binôme André-Britto ne donne pas de consigne de vote

Article

le

Suite au premier tour des départementales dimanche dernier, la rédaction a rédigé un compte rendu pour chaque canton. Sur le canton de Frontignan, 3 témoignages ont été recueillis : ceux des binômes Prato-Andrieu et Bouldoire-Pradelle, qualifiés pour le second tour, et celui du binôme André-Britto. Le binôme Stoecklin-Varo étant injoignable.

Pour rappel, Robert André avait déclaré avoir fait l’objet de menaces de mort pendant la campagne. Il avait déclaré : « je n’ai aucun des candidats en lice, pourtant, aucun ne m’a fait part de son indignation. Par conséquent, je ne donnerai pas de consigne de vote. Je remercie en priorité tous les électeurs qui sont allés voter et je leur fais entièrement confiance pour le second tour. Qu’ils fassent le choix qu’ils entendent en reportant leurs voix comme ils le souhaitent ».

Un positionnement « regrettable »

Gérard Prato, candidat pour le second tour de ces départementales aux côtés de Patricia Andrieu, conteste cette initiative. En effet, il l’estime incorrecte sachant que Mme Britto, binôme de M. André, est conseillère municipale de l’opposition à ses côtés à Frontignan. « Je peux comprendre que Robert André, étant LR, n’appelle pas ses électeurs à reporter leurs voix pour mon binôme. Je pense qu’il n’a pas reçu le soutien des républicains du fait que Marie-France Britto s’était présentée avec moi aux dernières municipales de Frontignan, sur la liste Agir pour Frontignan-La Peyrade. Certes notre liste était soutenue par le RN, mais seulement 4 ou 5 membres sur 35 y étaient encartés. Mme Britto, étiquetée CPNT, n’a jamais été encartée RN. Soit, elle est désormais conseillère municipale de l’opposition à Frontignan à mes côtés », explique-t-il.

Avant de poursuivre : « Le fait que Marie-France Britto s’aligne au choix de M. André me surprend quelque peu. Sachant qu’elle est conseillère municipale avec moi, qu’elle n’ose pas appeler à voter contre Pierre Bouldoire est une décision que je respecte mais que je trouve dommageable et regrettable. On se connaît de longue date, elle m’a accompagné pour la personne que je suis et non pour mon étiquette politique. Je trouve que ça dénote d’un manque de responsabilité politique de sa part. Cependant, je ne suis pas un procédurier, je n’ai aucune envie d’engendrer une dispute ou des griefs. Ce sera aux électeurs de choisir le bulletin de vote qu’ils veulent dans les isoloirs. Toutefois j’éprouve du regret quant à ce positionnement. »

Face à ces propos, Marie-France Britto réaffirme qu’elle ne donne pas de consigne de vote. « Sur ces départementales, je fais partie d’un binôme. Par conséquent, je suis M. André sur sa volonté de laisser le choix à nos électeurs. Le fait que je sois conseillère municipale de l’opposition à Frontignan n’interfère pas ma décision. Il y a quelques années, j’étais encartée CPNT. A l’heure actuelle, je n’ai pas de parti politique, donc pas d’obligation de parti », développe-t-elle.

Balaruc-le-Vieux

Routes : Le Département de l’Hérault condamné à repasser toutes les routes à 80 km/h

Article

le

La Ligue contre la violence routière a obtenu gain de cause. Le tribunal administratif de Montpellier a rendu sa décision ce mardi : toutes les routes départementales de l’Hérault qui étaient repassées à 90 km/h en septembre 2020 vont devoir revenir à 80 km/h.

Lors de l’audience en mars, la Ligue contre la violence routière avait fait valoir que depuis l’augmentation de la vitesse, les accidents étaient plus nombreux sur ces routes. « Ce sont de belles routes, assez larges, il n’y a pas d’obstacle, mais qui sont extrêmement fréquentées et c’est ça qui provoque un grand nombre d’accidents. Aussi, plus une route est belle, plus on a tendance à rouler vite », avait plaidé devant le tribunal Nicolas Gou, le président de l’association.

En 2021, 75 personnes sont mortes sur les routes de l’Hérault, près de la moitié sur les routes départementales, contre 70 décès en 2019. Cette augmentation est signe pour la Ligue contre la violence routière, que la limitation à 80 km/h permet de sauver des vies.

Ce mardi, le tribunal administratif de l’Hérault a estimé que ces arrêtés « ne précisaient pas les raisons permettant ce relèvement, au regard notamment de l’accidentalité de ces sections de route », et les a donc annulés. Le département de l’Hérault se voit donc contraint de déposer ses panneaux 90 km/h. Cette décision, qui doit être appliquée dès le 1er juin prochain, est « une très bonne nouvelle et une belle victoire pour la sécurité de nos concitoyens », se félicite Nicolas Gou, le président de la Ligue contre la violence routière. Ces changements sont pourtant à nuancer, selon Me Prescillia Pechon, l’avocate du Conseil départemental. Cette dernière estime que le département n’aura qu’à revoir ses arrêtés et expliquer ces relèvements de vitesse pour maintenir la limitation à 90 km/h.

En clair, une fois que les 25 nouveaux arrêtés seront « validés par le préfet puis publiés », les routes en question pourront rester à 90 km/h.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Hérault / Météo : L’Hérault et l’Aude en vigilance orange pluie-inondation ce weekend

Article

le

pluie-inondation:-vigilance-orange-pour-quatre-departements-du-sud-est

Après plusieurs mois de sécheresse, des cumuls de précipitations importants vont s’abattre sur l’Hérault, le Gard et l’Aude dès ce vendredi après-midi et jusqu’à dimanche, voire lundi. Beaucoup de pluie, entre 200mm en plaine et jusqu’à 500mm sur les reliefs des Cévennes avec de la neige.

Météo France place l’Hérault et l’Aude en vigilance orange pluies-inondations, à partir samedi 6h et au moins jusqu’à dimanche à la même heure, en raison de fortes pluies attendues tout le week-end. Le bulletin de suivi évoque un « un épisode méditerranéen, atypique pour la saison », qui se met en place « progressivement et perdurera jusqu’en journée de lundi ».

Dans le département de l’Hérault, il pleuvra toute la journée de samedi. Cela conduira à des cumuls importants en 24 heures, de l’ordre de 100 à 150 mm sur le relief de l’arrière-pays, avec des pointes autour de 200 mm, peut-être un peu plus autour de l’Espinouse. Sur les régions de plaine, des cumuls de 40 à 60 mm sont prévus avec des pointes possibles autour de 100 à 120 mm dans l’ouest du département.

Il n’est pas attendu d’amélioration significative avant la journée de lundi. Ainsi, sur une période de trois jours, des cumuls de l’ordre de 300 à 400 mm sont prévus sur le Haut-Languedoc et le sud des Cévennes.

Prudence également sur le littoral. La mer sera assez agitée et le houle importante.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Thau / Point Covid-19 : 6 patients en réanimation cette semaine, aucun n’est vacciné

Article

le

Thau / Point Covid-19 : 6 patients en réanimation cette semaine, aucun n’est vacciné

Incidence, décès, réanimation, comme chaque dimanche, on fait le point sur la 5ème vague de la Covid-19 aux Hôpitaux du Bassin de Thau.

Selon le dernier bilan publié ce vendredi 14 janvier 2022 par les hôpitaux du bassin de Thau, 50 patients pour Covid sont hospitalisés dont 21 en médecine, 6 en réanimation et 23 en SSR et EHPAD

Depuis le début de la 5ème vague, 194 patients ont été pris en charge correspondant à 233 séjours dont : 32 en réanimation, 143 en médecine, 58 en SSR. Parmi ces 194 patients, 116 sont rentrés à domicile, 10 ont été transférés, 18 sont décédés (9,3%) et 50 sont hospitalisés actuellement aux Hôpitaux du bassin de Thau.

Sur l’ensemble des patients qui se trouve en réanimation cette semaine (6), aucun n’est vacciné.

À retenir cette quinzaine :

  • Un nombre d’hospitalisation qui continue de progresser avec 35 nouveaux patients en une semaine
  • 6 nouvelles entrées en réanimation
  • 5 décès

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus