Nous rejoindre sur les réseaux

Occitanie

Carole Delga : « Les stratégies politiciennes ont porté l’extrême droite au rang de premier groupe d’opposition à l’Assemblée Nationale »

Article

le

©Carole Delga

C’est une première dans les élections législatives de la 7ème circonscription, autant par le score de l’extrême droite que par le taux d’abstention massif. Carole Delga exprime sa déception concernant la montée de l’extrême droite.

Après de longues semaines et de longs mois de débat et de travail acharné, Gabriel Blasco soutenu par la présidente de la région Occitanie arrive en deuxième après Aurélien Lopez Liguori. Ce n’est qu’après le dépouillement des urnes que Carole Delga s’exprimera sur la défaite de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (Nupes), confiant son amertume à l’égard du programme injuste proposé par le Président de la République. « Cette faible majorité est le résultat de la colère et du désespoir grandissant de nos concitoyens » déclare-t-elle. « Elle doit être un avertissement pour toutes celles et ceux qui exercent des responsabilités électives. »

Cependant, la chef de file de la fronde anti-Mélenchon ne baisse pas les bras pour autant et appelle à « entendre ce résultat et apporter des solutions claires, concrètes et adaptées aux difficultés de tous les Français, dans tous les territoires ». Carole Delga met en avant fièrement le rejet de la proposition « Jean-Luc Mélenchon premier ministre » et ambitionne un plus grand nombre de députés pour groupe socialiste.

Sa volonté reste néanmoins inchangée : « Nous devons travailler avec sérieux, crédibilité, cohérence et sincérité, à l’union de la gauche pour un projet de société répondant aux injustices sociales, au défi climatique et à la crise démocratique ».

Au péril de ce qui s’apparentera à la chute du cycle électoral actuel, il devient urgent pour la gauche de fournir une solution pour « changer la vie de nos citoyens ». Il ne s’agit plus seulement de se rassembler mais de s’unir pour les projets de demain qui réclameront efforts et courage « en matière sociale, écologique, économique et démocratique. »

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

A LIRE AUSSI > Législatives / 7e circonscription : Défaite de Gabriel Blasco, le candidat RN l’emporte

Hérault

Planète / Occitanie : un système de pile à combustible dans la future drague hybride à hydrogène

Article

le

©RégionOccitanie

Une filiale du groupe Alstom, et le constructeur naval Piriou ont signé à Sète, en présence de Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie représentant la présidente Carole Delga, un contrat visant à intégrer un système de pile à combustible dans la future drague hybride à hydrogène commandée par la Région.

Dans le cadre du renouvellement de sa flotte de navires et afin de poursuivre la réduction de l’impact environnemental des activités de dragage, la Région a engagé en 2021 le projet d’acquisition d’une drague hybride à hydrogène, HyDrOMer. Unique au monde, elle permettra d’assurer l’entretien des profondeurs des trois ports régionaux (ports de commerce de Sète- Frontignan et de Port-La Nouvelle, port de pêche du Grau du Roi) ainsi que la gestion du trait de côte du littoral d’Occitanie. La Région mobilise dans ce cadre 25 M€ pour l’acquisition de ce navire innovant et unique au monde qui sera opérationnel fin 2023.

«Engagée en faveur de l’excellence environnementale, de l’efficacité énergétique et de la production d’énergies renouvelables, la Région Occitanie investit pour la construction de cette drague innovante et unique au monde. J’en suis convaincue, l’hydrogène vert est un véritable atout pour accélérer la décarbonation des activités maritime et portuaire. Et nous allons plus loin. La manière dont l’hydrogène est produit n’est pas anodine, elle doit être décarbonée elle aussi. Pour cela, j’ai souhaité qu’il soit produit via l’électrolyse de l’eau par de l’électricité renouvelable et, à terme, par les éoliennes qui seront installées au large de Port-La Nouvelle, donc avec de l’électricité verte. Comme nous le faisons pour le développement du train à hydrogène ou de nos cars liO roulant avec des bio-carburants, et bientôt avec l’avion vert, je souhaite que l’Occitanie soit particulièrement ambitieuse et pionnière dans la production et l’utilisation d’énergies propres et renouvelables. Elles ont aussi des vertus économiques : les surcoûts de l’hydrogène aujourd’hui représenteront demain des facteurs de compétitivité importants pour les entreprises. Avec l’augmentation des prix du carbone au niveau européen et mondial, les activités économiques qui pourront garantir une chaîne vertueuse de bout en bout sont déjà valorisées par les investisseurs et les consommateurs. C’est tout le sens de notre Pacte vert pour l’Occitanie qui concilie développement économique et transition écologique, dans tous les territoires et notamment sur notre littoral ». Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Ce groupe électrogène à hydrogène d’une puissance de 200 kW, intégré dans un conteneur de 15 pieds, sera logé sur le pont du navire, à côté du stockage de gaz nécessaire au fonctionnement de la pile.
Cette motorisation hybride permettra de supprimer toute émission polluante du bateau lorsqu’il sera à quai, en offrant la possibilité de couper les moteurs diesel tout en continuant d’assurer la vie à bord des marins. Elle fournira également une partie de l’énergie nécessaire au fonctionnement du bateau en mer, pendant les opérations de dragage et de rechargement des plages.

En plus de l’hydrogène, le navire disposera de multiples équipements permettant de réduire ses nuisances sur l’environnement. Ces efforts lui permettront d’ailleurs d’obtenir la marque BV « Cleanship ».
Ce bateau, qui sert à protéger le littoral des effets du réchauffement climatique, sera désormais équipé de solutions plus respectueuses de l’environnement.

Une production basée sur un produit unique et modulaire, adapté à diverses applications. Depuis l’annonce d’un investissement de près de 6 M€ (en décembre 2021), HELION Hydrogen Power dispose de la capacité à fabriquer ses propres cœurs de pile sur son site d’Aix-en-Provence.

La société a également développé un sous-système pile, basé sur une architecture simplifiée et modulaire, reproductible en série. Cette brique standardisée, dénommée FC Rack, est composée de 4 stacks et peut délivrer une puissance électrique allant de 100 à 200 kW. Ce système flexible et couvrant une large gamme de puissance permet d’alimenter diverses applications de la mobilité lourde et du stationnaire, plus précisément :

  • Mobilité lourde : ferroviaire, maritime, fluviale, engins de chantier et miniers.
  • Groupe électrogène : alimentation temporaire en énergie pour des évènements spécifiques et des chantiers, alimentation de groupes froids pour conteneurs frigorifiques, alimentation à quai des navires, alimentation des auxiliaires pour les navires, etc.
  • Groupe électrogène de secours pour les sites industriels, les télécoms et les data-centers.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : la mobilisation de solidarité pour l’Ukraine à toutes les échelles

Article

le

©Ville de Mèze

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, une vague de solidarité internationale s’est déclenchée. À petite échelle – particuliers qui accueillent des familles de réfugiés de guerre – ou à plus grande échelle. Par exemple, beaucoup de villes ont débloqué des aides financières d’urgence pour faire parvenir des ressources aux Ukrainiens.

La Région Occitanie a deux priorités : recueillir des dons pour les Ukrainiens et accueillir des réfugiés. Pour l’accueil des réfugiés, la Région sera aux côtés des collectivités, universités et associations grâce au fonds régional d’un million d’euros dédié. La Région recensera également les initiatives, associations et structures volontaires. « L’Occitanie a une tradition d’accueil forte, je ne doute pas que la mobilisation sera importante », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région.

Mobilisation départementale

Le Département a mis à disposition des communes un hangar de 4000 m2. Localisé à Saint-Jean-de-Védas, les dons de matériel médical et de produits d’hygiène des héraultais y ont été déposés. Ils ont ensuite été transportés par les camions du Département à Narbonne, au siège social de la protection civile. Elle les transfère ensuite à la frontière Ukraine-Pologne. 100 000 € seront également débloqués par le Conseil départemental.

« Dans cette tragédie, notre priorité est de veiller à proposer notre soutien pour aider les réfugiés sur place, mais aussi les accueillir sur notre territoire, dans la dignité » a annoncé Kléber Mesquida, Président du Département de l’Hérault.

Mobilisation locale

Les maires des 14 communes et membres du bureau de Sète Aggolopôle Méditerranée, sensibles à la situation tragique et aux drames humains engendrés par la guerre en Ukraine, ont voté le 10 mars, un financement d’urgence d’un montant de 50 000 €. Les villes de l’Agglo ont lancé des appels aux dons. Les habitants, très réceptifs, se sont largement mobilisés pour venir en aide aux Ukrainiens.

À Sète, une quarantaine de familles se sont proposées pour accueillir des réfugiés. Si vous souhaitez être répertoriés, vous pouvez contacter la mairie au 04 99 04 70 00. La Ville de Sète met également ses établissements scolaires à disposition pour assurer l’accueil de familles ukrainiennes. Elle appelle également les citoyens ayant des compétences en traduction anglaise, russe ou ukrainienne à se manifester auprès de la mairie, pour faciliter la prise en charge des familles. Enfin, l’association Filomer a organisé un gala de solidarité. Une estampe de Robert Combas, réalisée en soutien à l’Ukraine sera tirée à 125 exemplaires, signés par l’artiste. Vous avez jusqu’au 30 avril pour en commander une, en remplissant ce bulletin. L’intégralité des fonds recueillis seront reversés à la Croix Rouge Ukrainienne.

À Frontignan, une multitude de vêtements, couvertures, couettes et sacs de couchage a été récoltée. La Ville de Frontignan oriente les citoyens qui veulent accueillir des réfugiés vers la Maison des projets, rue Victor-Anthérieu, que vous pouvez contacter au 04 67 18 50 03 ou via accueil.ccas@frontignan.fr.

Le secours populaire de Mèze a organisé une vente de jouets, livres et pâtisseries maison au profit de l’Ukraine. L’argent collecté sera reversé à la Pologne pour l’achat de vivres, d’articles de première nécessité et de médicaments à destination des Ukrainiens. En parallèle, la ville a lancé un appel aux dons, qui sont collectés au rez-de-chaussée du château de Girard. Les jeunes sapeurs-pompiers du bassin de Thau ont aidé Annick Galibert, adjointe de Mèze à l’action sociale, à collecter ces dons. Consultez la liste des contributions que vous pouvez apporter ici.

Nous vous invitons à consulter les sites des communes du bassin de Thau pour déterminer où est le point de collecte le plus proche de chez vous et être informé des actions solidaires à venir.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Sète : signature d’un contrat de filière inédit pour aider au développement de la conchyliculture

Article

le

©RégionOccitanie

Ce contrat de filière, d’une durée de 3 ans, a pour objectif de fédérer les conchyliculteurs autour d’une vision et d’un projet de développement communs.

Beaucoup de monde ce mercredi 22 septembre au Musée de la Mer à Sète, pour la signature d’un contrat de filière afin de relever les défis majeurs de la conchyliculture régionale. Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, Didier Codorniou, vice-président en charge de la Méditerranée, représentant la présidente de Région et Patrice Lafont, président du Comité régional de conchyliculture de Méditerranée (CRCM) était présents et ont paraphé le contrat après que la plupart de ses acteurs se sont exprimés.

Ce contrat de filière a été élaboré avec 150 des 530 conchyliculteurs de l’Hérault et de l’Aude. La démarche participative a permis de définir 3 orientations stratégiques. L’objectif de ce contrat est de soutenir la filière durant 3 ans et de l’accompagner jusqu’en 2030 et ainsi développer, accompagner et promouvoir la conchyliculture en Occitanie.

Elle permettra de porter des actions communes (rénovation de tables conchylicoles, transformation et valorisation des produits, accompagnement administratif) et de structurer la profession pour accompagner le développement des entreprises.

La conchyliculture en chiffres en Occitanie c’est :

  • 530 producteurs répartis sur l’Aude et l’Hérault
  • 2 zones de production sur l’étang de Thau et Leucate
  • 4 zones de productions en mer : Sète/Marseillan, Frontignan/les Aresquiers et Gruissan, Vendres/Fleury d’Aude
  • 7 300 tonnes d’huîtres produites par an
  • 3 700 tonnes de moules produites par an
  • 2 500 emplois directs et indirects

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus