Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

[Enquête] Sète – Politique : Sébastien Denaja au cœur d’un double jeu

Le rédaction du Singulier vous propose de découvrir une enquête explosive dans laquelle Sébastien Denaja semble au coeur d’un double jeu politique lors des dernières élections municipale de la Ville de Sète.

-

le

Sébastien Denaja

Nous vous proposons de découvrir notre large enquête après sept mois d’investigations au coeur du système de François Commeinhes.

Le point de départ de notre enquête était simplement de comprendre pourquoi Sébastien Denaja ancien candidat aux élections municipales aujourd’hui conseiller municipal d’opposition et conseiller communautaire était si peu actif dans son rôle d’opposition ?

Ce que nous avons découvert est stupéfiant…

Des oppositions politiques productives

Thierry Baëza à Mèze, Gérard Prato et Gilles Ardinat à Frontignan, Sébastien Pacull, Véronique Calueba, Laura Séguin, Laurent Hercé à Sète, nous sommes assaillis de communiqués de presse depuis des mois par ces oppositions du bassin de Thau qui travaillent sans relâche. D’autres c’est vrai un peu moins actifs que ceux cités précédemment sont aussi présents en faisant suivre leur activité si faible soit-elle et semblent remplir leur rôle d’opposition tant bien que mal.

Sébastien Denaja, présente un bilan de zéro mail à notre rédaction depuis le début du mandat. Une opposition muette, suspecte, sur laquelle nous avons voulu enquêter.

Nos longs mois d’investigations sur cette seule interrogation vont nous mener tout droit au coeur du système de François Commeinhes.

Un sms troublant

Il aura fallu à nos journalistes plusieurs mois d’investigations et différentes prises de contact pour mettre la main sur un sms envoyé par Sébastien Denaja à François Commeinhes le 04 Juin 2020 soit deux jours après le dépôt à la Préfecture de l’Hérault de la liste fusionnée en présence de Véronique Calueba.

Sébastien Denaja semble pris de remords après l’annonce publique de ce ralliement derrière Véronique Calueba. Auprès du maire sortant de la ville de Sète, c’est très précisément à 09h26 quelques jours après l’annonce publique qu’il va par sms s’expliquer auprès de celui qu’il doit combattre dans les prochaines semaines.

Presque désolé de continuer le combat il écrit, « alors que je pensais me retirer de la course aux municipales, j’ai dû pour des raisons diverses accepter l’accord ».

« Pour ce qui me concerne je reste fidèle à ma façon de faire. Une campagne sans attaque personnelle », explique-t-il. « Il a pu m’arriver parfois de faire quelques petits dérapages, que j’ai d’ailleurs chaque fois regretté », se justifie-t-il. Avant de conclure, « Je conserve un profond respect pour l’homme François Commeinhes qui sera toujours pour moi le père de mon amie d’enfance Adèle. »

« tu restes ultra-favori », lui dit-il à vingt quatre jours du scrutin final des élections municipales.

Celui qui porte l’espoir de milliers d’électeurs de voir un changement de majorité municipale rassure son adversaire politique qu’il doit battre aux côtés de Véronique Calueba à vingt quatre jours du scrutin final.

Est-ce la bonne façon de mener un combat politique et de mettre en difficulté son adversaire ? Pourquoi se justifie-t-il ? Depuis quand Sébastien Denaja rend-il des comptes à François Commeinhes ? Nos journalistes enquête toujours sur ces questions.

Notre rédaction a pu s’entretenir longuement hier avec Sébastien Denaja et ce à plusieurs reprises. L’ancien député de l’Hérault confirme l’existence de ce sms. Il explique que « c’est un message en mon honneur. Ce message dit que le combat politique va continuer sur des bases uniquement politiques et que je me livrerai à une campagne sur mes idées ». Et d’ajouter, « c’est vrai que j’ai pour la personne de Francois Commeinhes un lien particulier, je le connais depuis enfant car j’étais en classe avec sa fille ».

Sébastien Denaja en contact avec des proches de Francois Commeinhes

Dès la prise de connaissance de ce sms qui vient renforcer notre conviction quant à une opposition politique suspecte, nous ne lâcherons l’élu d’opposition de gauche de la Ville de Sète. Nous allons mener pendant plus de sept mois une intense surveillance sur les actions de Sébastien Denaja.

Après des mois d’investigations et de surveillance étroite, notre travail porte ses fruits. Nous avons réussi à établir un lien important entre des très proches de François Commeinhes et Sébastien Denaja.

C’est plusieurs semaines après s’être procuré ce premier sms à destination de Francois Commeinhes que nous allons pouvoir mettre la main sur des centaines d’échanges privés entre des proches de Francois Commeinhes et Sébastien Denaja.

Les nombreux documents et messages privés que nous avons pu nous procurer révèlent d’importantes contradictions entre le discours public et les actions réelles de l’ancien député de l’Hérault.

Une confiance qui se construit sur plusieurs mois entre les proches de Francois Commeinhes et un homme en souffrance

Nous avons pu localiser précisément un premier contact entre ces proches de Francois Commeinhes et Sébastien Denaja en Février 2019 soit un an avant les élections municipales.

D’après les éléments que nous avons pu consulter ce qui n’était au départ un jeu de chambrage entre des adversaires politiques, va très vite se transformer en une domination psychologique exercée sur un homme visiblement en souffrance et en recherche de relations à l’écoute.

Malgré ses craintes, Sébastien Denaja va devenir au fil du temps un candidat  au service d’une redoutable équipe expérimentée.

L’ancien député de la 7ème circonscription de l’Hérault parait complément déconnecté de toute réalité et ne semble pas mesurer la gravité de la situation et des informations échangées avec ses adversaires politiques. Les barrières s’effondrent semaines après semaines. La confiance entre les proches de Francois Commeinhes et l’ancien député de l’Hérault se construit peu à peu et s’installe tout doucement au fil des mois.

Sébastien Denaja est comme aspiré par une machine bien huilée.

L’ancien candidat aux élections municipales de Sète semble trouver du réconfort auprès de ces échanges. On l’écoute beaucoup, on le conseille même sur divers sujets. Il se confie sur ses loisirs, ce qu’il vient de manger, son travail, la politique, jusqu’à partager et offrir sur un plateau à ses adversaires ses problèmes personnels. Du pain béni pour ces prédateurs qui n’ont jamais perdu de vue leur objectif : retourner l’ennemi.

Visiblement soulagé d’avoir trouvé des personnes à qui parler et qui le comprennent, le candidat socialiste semble heureux d’appartenir à un clan en dépit de toute réalité.

Sébastien Denaja sous pression

La pression exercée sur ses épaules va devenir insoutenable au mois de Juin 2020.C’est devenu l’employé d’un système qui enchaîne les victoires depuis 20 ans. Il en a trop dit, il appartient désormais au clan de Francois Commeinhes. Le piège semble s’être totalement refermé sur lui au milieu du confinement fin Avril 2020.

Quand il s’épuise, qu’il doute, on le gronde comme un enfant, « arrête avec ça », « repart au travail », lui dit-on, « il y a quoi du côté de chez véro ? », « tu fou rien en ce moment », la pression sera forte sur ces épaules les tous derniers jours du second tour des élections municipales.

« il y a rien aujourd’hui je te dis », se défend Sébastien Denaja. « Tu te mets trop la pression », dit-il à un proche de François Commeinhes. « De toute façon tu t’en fous. Dans tout les cas le Président d’agglomération sera un copain à toi. Soit c’est François Commeinhes soit c’est moi », explique-t-il pour rassurer les proches de l’ancien Sénateur. « Mais Franchement, je pense toujours que François Commeinhes à un boulevard », ajoute-t-il.

François Commeinhes aux premières loges des négociations à gauche

Grâce à ses proches qui sont de véritables ouvriers d’un système politique, Francois Commeinhes que l’on présente comme un imbattable n’a jamais réellement été en difficulté dans ce second tour des élections municipales. Le Président de Sète Aggopole Méditerranée à vu tous les coups venir.

« Les communistes pas contents qu’il n’aient que Andral et Nathan Liberti », Sébastien Denaja fait le rapport complet au clan de Francois Commeinhes le lendemain de la fusion des listes de gauche.

« Arnaud Jean pas content de passer de 2 à 10 », explique-t-il. Le colistier de Sébastien Denaja sera finalement neuvième sur la liste après la fusion. « Mattera est partie car elle voulait l’alliance avec Llanos », ajoute-t-il.

Sébastien Denaja va rapporter aux proches de Francois Commeinhes chaque détail des négociations de la fusion des listes de la gauche sétoise.

 Véronique Calueba trahie de l’intérieur

Nous avons pu observer le travail minutieux, précis, la malice mais aussi l’intelligence dans la façon de capturer Sébastien Denaja. L’élu d’opposition de gauche semble perdre le contrôle d’une relation nocive jusqu’à être pris au piège. 

La Vice-Présidente a été infiltrée de l’intérieur par ses adversaires ne lui laissant aucune chance de victoire.

Sébastien Denaja va douter à de nombreuses reprises et prend souvent le soin de se justifier auprès des proches de Francois Commeinhes de chacune de ses attaques pour ne pas perdre la confiance de ces derniers. « dernière marque de confiance », dit-il « dans le texte de profession de foi (…), la seule attaque, c’est sortir d’une vision passéiste », explique-t-il à un proche de François Commeinhes. « Tu vois c’est pas bien méchant », se justifie-t-il. Les proches de Francois Commeinhes ne prennent même pas la peine de lui répondre laissant le doute s’installer encore plus chez l’adversaire.

« Moi je branle rien », explique-t-il le 24 juin 2020 à quatre jours du verdict final des élections municipales.

 Les faits que nous avons pu vous exposer ci-dessus ne laissent aucun doute sur les intentions du candidat socialiste. Sébastien Denaja semble avoir œuvré pour la défaite de la gauche lors des élections municipales 2020 à Sète.

Sébastien Denaja souhaite aussi la défaite de la gauche aux élections départementales

 Le 28 Juin 2020 au soir c’est la victoire de François Commeinhes. L’ancien Sénateur vient de remporter sa quatrième victoire consécutive à la tête de la Ville de Sète.

Sébastien Denaja va envoyer ce soir là à 22h13 un sms à un proche de François Commeinhes, « Félicitations. Retrouve mon pronostic, j’avais vu juste », se félicite-t-il. Pendant que la gauche pleure sa défaite. « Travaille maintenant, tu vois je t’oublie pas », on ne le laisse pas respirer, le renvoyant à sa tâche d’informateur. Les proches de Francois Commeinhes restent concentrés sur leur objectif même un soir de victoire historique.

« Il faut que vous les battiez aux départementales », ajoute-t-il. Sébastien Denaja repart tambour battant pour écraser cette gauche sétoise déjà assomée par cette défaite aux municipales.

« On y travaille la semaine prochaine si tu veux », lui répond un proche de Francois Commeinhes. Ils sont prêts à repartir au combat ensemble pour faire perdre à nouveau la gauche lors des prochaines élections.

 A l’exposition de ces faits, Sebastien Denaja, dit « n’avoir aucun souvenir de ces discussions avec un quelconque interlocuteur. » Et précise, « Je n’ai aucune archive de mes conversations personnelles avec qui que ce soit. Je n’apporte pas de confirmation à ces propos car je n’en ai aucun souvenir ».

« Dés demain le parti socialiste soutiendra la candidature de Véronique Calueba aux élections départementales », ajoute-t-il.

Et de conclure,  » Je maintiens que la vérité de mes actes est un engagement loyal et sans faille pour la gauche depuis 24 ans. Il y a des actes politiques forts qui témoignent de mon engagement total. Avant, pendant et après la campagne municipale ».

Notre rédaction a aussi réussi à joindre Véronique Calueba qui ne souhaite pas faire de commentaire pour le moment.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

À LIRE AUSSI > Sète – Trahison : Véronique Calueba met le couvercle sur la Macaronade

————————————————————————

Le Singulier informe ses lecteurs qu’il mène des enquêtes sur des faits similaires sur Sète et d’autres villes du bassin de Thau. À ce jour Le Singulier mène 27 enquêtes pour des faits de corruption, d’emplois fictifs, de conflits d’intérêts, racisme, et harcèlement sexuel. 

Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@lesinguliersete.fr – Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez vous connecter au site tipbox.is

À LIRE AUSSI > Sète : Des agents de la collectivité ont travaillé sur des films pendant leur temps de travail

6 Commentaires

6 Comments

  1. reilles jean claude

    27 mars 2021 at 10 h 05 min

    tres tres décu de cette pratique,j’espère que sébastien interviendra et donnera des explications. avoir une amitié avec un politique c une chose,la tromperie des électeurs c autre chose. j’ai des bons amis a droite ,que je respecte et eux aussi me respecte,mais de la a trahir c’est beaucoup de peine. de l’autre coté pas surpris des tambouilles du maire c le systéme balkany,dassault. j’avais remarqué au dernier mééting devant la mairie l’absence des personnalités du ps,bouldoire, le nouveau maire de frontignan,lubrano etc…. ça me rappelle l’époque de lacombe,grossi.

  2. Tchouc

    27 mars 2021 at 14 h 21 min

    Il est mort

  3. Nadine

    27 mars 2021 at 18 h 30 min

    Gros traitre

  4. reilles jean claude

    27 mars 2021 at 18 h 34 min

    belle enquéte du singulier même si ça fait mal pour des gens de gauche comme moi ou simplement amis qui ont tout donner courageusement a ces municipales. maintenant il serait bon et juste dans votre enquéte de donner les noms des proches de commeinhes. avoir toutes l’info merci.

  5. Kamel

    28 mars 2021 at 8 h 47 min

    Il ya qu’une seule gauche a sète désormais, c’est veronique calueba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bassin de Thau

Sécurité : une visite de Gérald Darmanin à Sète prévue au mois de Mai

Le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Sète dans la première quinzaine du mois de Mai pour faire des annonces.

-

le

Gérald Darmanin - Ministre de l'Intérieur

Les semaines se suivent et se ressemble à Sète encore marquées par plusieurs affaires de violences volontaires ces dernières semaines.

Dernier événement en date, ce vendredi 09 Avril 2021 un individu qui venait de fêter son 18ème anniversaire a été interpellé après des tirs avec arme à feu en pleine après-midi. Le suspect a été placé en garde à vue suite à une plainte d’un commerçant et déféré dimanche au parquet en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Montpellier. Il a été incarcéré hier à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone suite de son passage devant le juge pour violences volontaires avec arme.

Une visite du Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin début Mai 2021

Malgré l’excellent travail des forces de l’ordre ces dernières semaines qui enchaînent les interpellations et les incarcérations, la situation reste très compliquée face à des effectifs insuffisants pour gérer la montée de violence sur le quartier de l’île de Thau. Il devient urgent de trouver des solutions.

Selon nos informations le Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin qui était attendu à Sète le vendredi 02 Avril 2021 pour faire des annonces a dû reporter sa visite à la dernière minute pour des raisons personnelles. Un autre déplacement devrait être fixé les prochaines semaines dans l’agenda du Ministre de l’intérieur qui devrait se rendre sur l’île singulière au début du mois de Mai. Il y aurait une réelle volonté de la part du gouvernement de régler rapidement la question de la sécurité sur la Ville de Sète.

Le Ministère de l’intérieur qui fait rarement le voyage à vide, devrait annoncer des renforts supplémentaires lors de sa prochaine visite. Un classement du quartier de l’île de Thau en ZSP (Zone de sécurité prioritaire) n’est pas à exclure. L’ensemble de la classe politique Sétoise semble unanime sur le sujet de classer le quartier de l’île de Thau en ZSP.

Gérald Darmanin ira-t-il jusqu’à classer ce quartier en grande difficulté en ZSP ? Réponse lors de la premiers quinzaine du mois de Mai lors de sa prochaine visite.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Villes où il fait bon vivre : Comment se classent les communes du bassin de Thau ?

Le traditionnel classement des villes où il fait bon vivre est paru. Regardons comment se placent les communes du bassin de Thau.

-

le

Port de la Ville de Marseillan

Porté par l’association Villes et Villages Où Il Fait Bon Vivre, le palmarès 2021 vient de paraître. Construit en fonction des priorités des Français, ce classement est établi par 183 critères différents mis à jour avec les dernières données disponibles (de sources officielles : Insee, organismes d’État…). Tous résultats du classement sont à découvrir sur le site de l’association ICI.

  • SÈTE

Sète est la 3e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 2e rang des villes de sa catégorie (entre 20 000 et 50 000 habitants) dans le département et 70e de sa catégorie au rang national. L’île Singulière se retrouve en 180e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • FRONTIGNAN

Frontignan est la 29e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 5e rang des villes de sa catégorie (entre 20 000 et 50 000 habitants) dans le département et 312e de sa catégorie au rang national. Frontignan se retrouve en 1 640e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • MÈZE

Mèze est la 28e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 6e rang des villes de sa catégorie (entre 10 000 et 20 000 habitants) dans l’Hérault et 417e de sa catégorie au rang national. Mèze se retrouve en 1 608e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • MARSEILLAN

Marseillan est la 26e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 12e rang des villes de sa catégorie (entre 5 000 et 10 000 habitants) dans l’Hérault et 437e de sa catégorie au rang national. Marseillan se retrouve en 1 561e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • BALARUC-LES-BAINS

Balaruc-les-Bains est la 19ème ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 8e rang des villes de sa catégorie (entre 5 000 et 10 000 habitants) dans l’Hérault et 338e de sa catégorie au rang national. La station thermale du bassin de Thau se retrouve en 1 315e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • GIGEAN

Gigean est la 70e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 28e rang des villes de sa catégorie (entre 5 000 et 10 000 habitants) dans l’Hérault et 986e de sa catégorie au rang national. Gigean se retrouve en 4 977e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • POUSSAN

Poussan est la 66e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 26e rang des villes de sa catégorie (entre 5 000 et 10 000 habitants) dans l’Hérault et 961e de sa catégorie au rang national. Poussan se retrouve en 4 702e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • VILLEVEYRAC

Villeveyrac est la 107e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 14e rang des villes de sa catégorie (entre 3 500 et 5 000 habitants) dans l’Hérault et 854e de sa catégorie au rang national. Villeveyrac se retrouve en 8 933e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • MIREVAL

Mireval est la 47ème ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 7ème rang des villes de sa catégorie (entre 2 000 et 3 500 habitants) dans l’Hérault et 536e de sa catégorie au rang national. Mireval se retrouve en 3 229e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • VIC-LA-GARDIOLE

Vic-la-Gardiole est la 100ème ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 26e rang des villes de sa catégorie (entre 2 000 et 3 500 habitants) dans l’Hérault et 1 493e de sa catégorie au rang national. Vic-la-Gardiole se retrouve en 8 064e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • MONTBAZIN

Montbazin est la 131ème ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 35e rang des villes de sa catégorie (entre 2 000 et 3 500 habitants) dans l’Hérault et 1892e de sa catégorie au rang national. Montbazin se retrouve en 11 992e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • BALARUC-LE-VIEUX

Balaruc-le-Vieux est la 31e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 2e rang des villes de sa catégorie (entre 2 000 et 3 500 habitants) dans l’Hérault et 160e de sa catégorie au rang national. Balaruc-le-Vieux se retrouve en 1 760e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • LOUPIAN

Loupian est la 46e ville de l’Hérault où il fait bon vivre. Elle se classe au 6e rang des villes de sa catégorie (entre 2 000 et 3 500 habitants) dans l’Hérault et 512e de sa catégorie au rang national. Loupian se retrouve en 3 141e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

  • BOUZIGUES

Bouzigues est la 42e ville départementale où il fait bon vivre. Elle se classe au 2e rang des villes de sa catégorie (entre 500 et 2 000 habitants) dans l’Hérault et 340e de sa catégorie au rang national. Bouzigues se retrouve en 2 790e position sur les 34 837 des communes de l’Hexagone.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

Lire Plus

Bassin de Thau

Sète : Nouvelle mobilisation de « Sète Animal Save » devant le port

L’association « Sète Animal Save » s’est réunit ce samedi devant le port de Sète afin de montrer les conditions déplorables dans lesquelles les animaux sont traités lors de leur transports en mer.

-

le

Sète Animal Save

L’association « Sète Animal Save » est la déclinaison du mouvement « Save » sur le bassin de Thau. Ce mouvement est né au Canada en décembre 2010. Il existe aujourd’hui plus de 330 groupes sous la bannière « Save » dans le monde entier. 

Ainsi, à l’occasion de la mobilisation de ce week-end, c’est aussi les associations « Alliance Éthique » et « L214 » qui sont venues prêter main forte. Malgré le mauvais temps, c’est tout de même 13 courageux qui se sont présentés à l’entrée du port pour la cause animale. Les mobilisations devant le port de l’île Singulière sont réalisés une fois par mois, auxquelles s’ajoutent de nombreuses autres action.

En effet, ces mobilisations sont très importantes comme nous l’explique Caty Ciancilla, présidente de l’association : « Le port de Sète est le premier port exportateur d’animaux vivants en Europe avec plus de 100 000 animaux embarqués chaque année. Ce qui nous choque c’est le non respect des lois quant au traitement des animaux, ce sont des êtres vivants, et non de simples marchandises ! ».

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

Lire Plus

Les + Lus