Nous rejoindre sur les réseaux

Villeveyrac

Villeveyrac : Une rave party en cours d’au moins 5000 personnes sous les éoliennes

Article

le

©MairiedeVilleveyrac

Entre 4 000 et 5 000 personnes participent à une rave party sur le plateau des éoliennes de Villeveyrac. Les teufeurs ont investi le site dans la nuit de vendredi à samedi.

La rumeur sur le lieu de rassemblement circulait depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux. Une rave party était en préparation quelque part entre l’Hérault et l’Aude. C’est finalement sur le même site que pour la rave party de la Saint-Sylvestre que les teufeurs se sont rassemblés.

Selon Christophe Morgo, le maire de Villeveyrac, ils seraient depuis ce samedi entre 4 000 et 5 000 participants. Le maire s’est rendu sur place avec une de ses adjointes et a compté plus de 1 200 véhicules sur le site, dont beaucoup d’immatriculations étrangères italiennes.

Les gendarmes préparés à intervenir pour empêcher l’événement semblent être arrivés trop tard hier en fin d’après-midi. Un mur de son et des tentes ont été montés très rapidement par les organisateurs. Joint ce matin par notre rédaction, Christophe Morgo explique, « qu’il n’y a pas eu trop de bruit cette nuit grâce au vent marin. Mais c’est vrai qu’il  y a beaucoup de monde sur le site, c’est vraiment impressionnant. »

Les gendarmes sont restés postés à l’entrée du site. Les participants devraient quitter le lieu entre dimanche soir et lundi.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Balaruc-le-Vieux

Influenza aviaire dans l’Hérault : les autorités appellent à la vigilance pour limiter la propagation du virus

Article

le

L'influenza aviaire hautement pathogène a été détecté chez une mouette rieuse à Marseillan-Plage, entraînant la mise en place d'une zone de contrôle temporaire dans 34 communes de l'Hérault.

Découverte d’un nouveau cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage à Marseillan-Plage.

Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène a été détecté à Marseillan-Plage, dans l’Hérault, le 1er mars 2023. La découverte a été faite sur une mouette rieuse retrouvée morte sur le territoire de la commune de Marseillan.

Le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a immédiatement signé un arrêté pour définir une zone de contrôle temporaire pour les 34 communes de l’Hérault, se trouvant dans le périmètre des 20 kilomètres autour du lieu de la découverte de la mouette.

Les mesures spécifiques applicables dans la zone de contrôle temporaire (ZCT) ont été détaillées par la préfecture de l’Hérault. Tout détenteur de volailles et d’oiseaux captifs doit se déclarer, et toutes les volailles et oiseaux captifs doivent être maintenus en permanence à l’intérieur de bâtiments ou sous filet. Les mouvements de personnes, d’animaux domestiques et de véhicules au sein des exploitations doivent être limités au strict nécessaire, et le transport et l’introduction dans le milieu naturel de gibier à plumes ainsi que celui des appelants sont réglementés.

Une surveillance accrue de l’avifaune sera réalisée durant la période de maintien de cette ZCT. La zone de contrôle temporaire pourra être levée à minima au bout de 21 jours si aucun nouveau cas d’influenza aviaire n’est identifié dans la population d’oiseaux sauvages et si la situation épidémiologique des élevages le permet.

La préfecture de Hérault appelle à la vigilance de tous les acteurs, notamment les éleveurs, les détenteurs d’oiseaux et les vétérinaires afin de tout mettre en œuvre pour limiter la propagation de ce virus. Cela passe en particulier par une application sans faille des mesures de biosécurité. Il est demandé de ne pas s’approcher, ni nourrir, ni manipuler les oiseaux sauvages sur cette zone pour éviter tout risque de diffusion du virus.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’être humain par la consommation de viande de volaille, œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire. Les mesures mises en place visent avant tout à limiter la propagation du virus aux élevages et aux basses-cours. La population est invitée à rester vigilante et à signaler tout oiseau sauvage mort à la mairie du lieu concerné qui prendra contact avec l’office français de la biodiversité (OFB).

Les 34 communes de l’Hérault concernées sont : Agde, Aumes, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bessan, Béziers, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cazouls-d’Hérault, Cers, Florensac, Frontignan, Lézignan-la-Cèbe, Loupian, Marseillan, Mèze, Montagnac, Montblanc, Nézignan-l’Evêque, Pézenas, Pinet, Pomerols, Portiragnes, Poussan, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Thibéry, Sérignan, Servian, Sète, Tourbes, Valros, Vias, Villeneuve-lès-Béziers et Villeveyrac.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

 

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Vigilance météo : tempête imminente sur l’Hérault avec des rafales de vent allant jusqu’à 150 km/h

Article

le

Vigilance météo : tempête imminente sur l'Hérault avec des rafales de vent allant jusqu'à 150 km/h
©MétéoFrance

La météo s’annonce capricieuse demain, où une tempête est annoncée sur l’Hérault vendredi. Des vents violents et des pluies intenses sont attendus, pouvant causer des dommages matériels importants.

La Méditerranée est en alerte avec un avis de tempête prévu pour vendredi. Les experts de Météo France ont prévenu que la tramontane pourrait souffler très fort dans certains endroits, atteignant jusqu’à 150 km/h localement. Les habitants du département de l’Hérault sont donc invités à se préparer aux conditions météorologiques difficiles.

Selon les prévisions de Météo France, une dépression dynamique va transiter en flux d’Ouest sur la France vendredi, entraînant un net resserrement de la pression atmosphérique. Les conditions sont donc réunies pour la mise en place d’un puissant vent d’Ouest/Nord-Ouest entre le nord des Pyrénées-Orientales et une bonne partie de l’Hérault.

Des rafales de vent de 120 à 140 km/h sont envisagées, avec des pointes pouvant atteindre jusqu’à 150 km/h localement. Des dégâts ne sont pas à exclure mais les plaines de l’Est de l’Hérault seront moins exposées d’après le bulletin de Météo France. Tous les départements concernés par ce bulletin météo (l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et l’Aude) sont pour l’instant placés en vigilance jaune, mais un passage en orange est possible dans les prochaines heures.

Il est donc fortement recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation et de reporter certaines activités qui pourraient devenir dangereuses. Les habitants de la région sont invités à prendre les mesures nécessaires pour se protéger et protéger leurs biens face à ces conditions météorologiques extrêmes.


Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

LGV Montpellier/Béziers : Alerte LGV Thau envisage un recours devant le Conseil d’État

Article

le

LGV Montpellier/Béziers : Alerte LGV Thau envisage un recours devant le Conseil d'Etat

Alerte LGV Thau se mobilise contre le projet de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Montpellier et Béziers, première étape d’une nouvelle ligne TGV entre Montpellier et Perpignan. L’association souhaite déposer un recours devant le Conseil d’Etat contre la déclaration d’utilité publique et propose une alternative moins coûteuse et moins impactante pour la région.

L’association Alerte LGV Thau poursuit sa lutte contre le projet de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Montpellier et Béziers, première étape d’une nouvelle ligne TGV entre Montpellier et Perpignan, déclarée d’utilité publique le 21 février dernier.

Selon l’association, les avantages du projet seraient minimes par rapport aux inconvénients, qui incluent la destruction de 2 000 hectares d’espaces naturels et agricoles, ainsi que la source d’eau potable d’Issanka. L’association propose une alternative moins coûteuse qui irait un peu moins vite, à 220 km/h au lieu de 320 km/h, et éviterait les grandes zones sensibles du territoire du bassin de Thau.

Pour contester cette déclaration d’utilité publique, l’association souhaite déposer un recours devant le Conseil d’État avant le 19 avril 2023. Cependant, pour porter ce recours en annulation auprès du Conseil d’État, l’association a besoin de soutien financier. Dans ce but, elle a lancé une cagnotte en ligne pour financer cette action en justice. L’association a également sollicité l’aide des maires du bassin de Thau pour s’associer à ce recours en tant que co-requérant ou pour soutenir financièrement l’association dans son recours en justice.

La décision de la Première ministre de reporter le projet de LNMP ou de l’accélérer d’ici au mois de juin fait également pression sur l’association pour agir rapidement. En déposant ce recours, l’association Alerte LGV Thau espère alerter les élus sur un projet jugé « obsolète » et proposer une alternative plus respectueuse de l’environnement. Le combat continue.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus