Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Tour de France: Kämna vainqueur, statu quo chez les leaders

Article

le

tour-de-france:-kamna-vainqueur,-statu-quo-chez-les-leaders

Lennard Kämna a remporté mardi la 16e étape du Tour de France sur les hauteurs de Villard-de-Lans, profitant de la neutralisation entre favoris qui voit le Slovène Primoz Roglic conserver le maillot jaune avant les principales étapes alpestres.

A la veille de l’étape-reine au col de la Loze, les candidats au podium final sont restés groupés. Mais Tadej Pogacar, le jeune Slovène qui occupe la deuxième place, a pris soin de tester le maillot jaune, son compatriote Primoz Roglic, dans les deux derniers kilomètres. Près de 17 minutes après l’arrivée du vainqueur !

A l’avant, Kämna, à la progression spectaculaire cette année, s’est montré le plus fort malgré la qualité de ses adversaires (Carapaz, Alaphilippe, Barguil, Benoot, Sivakov, etc).

Sa dernière « victime » ? Rien moins que le vainqueur du dernier Giro, l’Equatorien Richard Carapaz, qui croyait bien être en mesure d’apporter un peu de réconfort à l’équipe Ineos, grande perdante de ce Tour. Et de suppléer son chef de file, le Colombien Egan Bernal, très attardé à l’arrivée à Villard-de-Lans, au point de laisser planer un doute sur la suite de son Tour 2020.

Carapaz manoeuvré

Kämna a manoeuvré magistralement derrière Carapaz, le plus offensif dans la montée de Saint-Nizier-de-Moucherotte. Le champion de Suisse Sébastien Reichenbach et Julian Alaphilippe ont été décrochés par l’Equatorien mais l’Allemand est revenu pour prendre les devants à l’approche du sommet, à moins de 21 kilomètres de l’arrivée.

« J’étais dans la roue de Carapaz, j’ai vu que ses jambes ne tournaient plus aussi bien », a raconté le vainqueur du jour. « J’ai préféré le lâcher avant le sommet car je pensais pouvoir le distancer un peu plus ensuite sur le plat. Je ne voulais pas prendre le risque d’un nouveau sprint, pour éviter la même mésaventure qu’au Puy Mary ».

Vendredi dernier, le jeune Allemand (24 ans) avait en effet frôlé la victoire. Mais il avait été devancé par le Colombien Dani Martinez dans la 13e étape se terminant sur les pentes du volcan auvergnat.

Kämna a apporté à l’équipe Bora son premier succès depuis le départ de Nice, le premier aussi d’un coureur allemand depuis John Degenkolb en 2018.

« Je pense qu’à l’avenir je pourrai jouer les classements généraux », a estimé l’Allemand, qui a observé une pause de plusieurs mois dans sa carrière en 2018 avant de se relancer. « Un +reset+ bienvenu », a-t-il commenté.

Roglic façon La Palice

Pour Roglic, hormis l’accélération de Pogacar dans le final, la journée s’est passée sans souci. Le maillot jaune a surtout évoqué après l’arrivée la prochaine journée, l’étape-reine qui se conclut mercredi à 2304 mètres d’altitude -le point le plus haut de ce Tour- au col de la Loze, au-dessus de Méribel.

« Les 5 derniers kilomètres sont juste follement difficiles », a estimé le Slovène à propos de l’ancienne piste de montagne, goudronnée depuis l’année passée et présentant de nombreuses ruptures de pente.

« Tadej (Pogacar) est mon rival le plus proche. Je dois le surveiller à tout moment », a ajouté Roglic, qui compte une avance de 40 secondes au classement général sur son dauphin.

Sachant que la bonification allouée au vainqueur s’élève à 10 sec (6 sec au deuxième, 4 sec au troisième), la lutte promet d’être acharnée entre les deux Slovènes, les plus forts de ce Tour jusqu’à présent. Surtout dans la perspective du contre-la-montre de La Planche des Belles Filles, programmé samedi dans les Vosges, dans l’Est de la France.

Pragmatique, le maillot jaune a d’ailleurs répondu, par une lapalissade, à une question sur ce matelas de sécurité: « C’est mieux d’avoir 40 sec d’avantage mais d’un autre côté, ce n’est jamais assez. » Pour conclure: « Je suis content de la situation actuelle. »

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus