Nous rejoindre sur les réseaux

Occitanie

La Région adopte de nouveaux dispositifs pour soutenir la solidarité alimentaire

Article

le

La Région adopte de nouveaux dispositifs pour soutenir la solidarité alimentaire

Soucieuse d’améliorer la qualité de l’offre alimentaire accessible et d’encourager la diversification des dispositifs de solidarité alimentaire, la Région Occitanie a adopté en 2022 sa stratégie régionale « Bien Manger pour Tous : favoriser la solidarité alimentaire en Occitanie ».

Réunis ce jeudi 9 février en commission permanente, les élus régionaux ont approuvé, sur proposition de la présidente Carole Delga, de nouveaux dispositifs pour soutenir les associations d’aide alimentaire et soutenir les initiatives locales pour développer la solidarité alimentaire.

En 2023, la Région poursuit la mise en œuvre de sa stratégie régionale en faveur de la solidarité alimentaire en lançant un appel à projet visant à financer les investissements logistiques des acteurs de l’aide alimentaire. L’objectif est d’optimiser la collecte, le stockage, la transformation ainsi que la distribution des produits alimentaires, afin d’assurer leur activité dans de bonnes conditions.

Concrètement cette aide, plafonnée à 20 000€ par projet, pourra être sollicitée par exemple pour l’achat d’un camion frigorifique mutualisé entre plusieurs associations, la création d’une cuisine mobile pour des ateliers de cuisine ou encore l’achat d’un autoclave pour la transformation de produits. Les candidatures seront ouvertes du 20 février au 31 mars prochain sur le site de la Région.

« J’ai toujours défendu le « bien manger pour tous ». Plus qu’une question économique, l’accès à une alimentation de qualité est une question de santé publique. Si l’on souhaite inciter de plus en plus de citoyens à consommer des produits sains et locaux, il faut qu’ils soient accessibles au plus grand nombre, même aux plus précaires. Alors que les associations d’aide alimentaire manquent parfois de moyens humains, financier ou de matériel pour assurer leur mission, la Région a décidé de créer une aide dédiée aux investissements logistiques.

Pour réduire les inégalités d’accès à l’alimentation, et repenser notre système alimentaire, des initiatives locales existent déjà ! La Région souhaite participer à cette dynamique, c’est tout le sens de l’aide que nous attribuons aujourd’hui au projet de caisse alimentaire commune développé à Montpellier. » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Occitanie

Pénurie de carburants dans le Gard : les véhicules prioritaires désormais seuls servis

Article

le

Pénurie de carburants dans le Gard : les véhicules prioritaires désormais seuls servis

Des restrictions et des interdictions imposées aux usagers de la route pour éviter l’épuisement des stocks de carburants dans les stations-service du Gard.

La préfecture du Gard a pris un arrêté réglementant la distribution de carburants pour faire face à la pénurie de diesel et d’essence qui touche les stations-service du département. Afin éviter d’épuiser les stocks de carburants disponibles, la préfète Marie-Françoise Lecaillon a pris la décision de rationner l’essence et le gasoil et d’imposer des restrictions et des interdictions dans les stations-service.

Ainsi, du lundi 20 mars jusqu’au jeudi 23 mars à minuit, les volumes d’achat sont limités. Les véhicules légers peuvent acheter jusqu’à 30 litres de carburant, tandis que les véhicules de transport de marchandises entre 3,5 et 12 tonnes de PTAC peuvent acheter jusqu’à 120 litres et ceux de plus de 12 tonnes de PTAC jusqu’à 200 litres. Il est également interdit de remplir des jerricans ou autres contenants transportables manuellement.

Seize stations-service ont été réquisitionnées pour ravitailler les services et personnels des professions prioritaires, notamment les forces de l’ordre, les sapeurs-pompiers, les magistrats et fonctionnaires de justice, les services d’urgence des centres hospitaliers, les médecins, les infirmiers, les ambulanciers, les transporteurs de sang et d’oxygène, les grossistes répartiteurs de médicaments, les laboratoires d’analyses médicales, les aides à domicile, les services d’urgence de dépannage et les transports funéraires.

Pour bénéficier de cette priorité, il appartient à chaque conducteur de justifier de l’exercice de ses activités prioritaires par la sérigraphie du véhicule ou la production de sa carte professionnelle ou une attestation du directeur de l’hôpital ou d’un macaron apposé sur le pare-brise.

La situation est suivie par les services de l’État en lien avec la préfecture de la zone sud. La préfète du Gard en appelle au civisme et à la responsabilité de chacun pour satisfaire les besoins de tous. Les usagers peuvent consulter une carte actualisée de l’état des stocks de carburants en France en temps réel dans chaque station-service.

Voici la liste des seize stations-service réquisitionnées :

  • ALES Centre commercial CORA Quai du mas des hours
  • ALES Super U Chemin Bruèges
  • AIGUES-MORTES Super U 3, route des plages – St Roman
  • ANDUZE Station Avia – garage Rollin 24, avenue du pasteur Rollin
  • BAGNOLS-SUR-CEZE Carrefour market 1-5 route de Nîmes
  • BEAUCAIRE Station ENI ZI Domitia Sud
  • LA GRAND-COMBE Intermarché 1, rue des Tuilleries
  • LES ANGLES Centre Leclerc 1, avenue de Tavel
  • LE VIGAN Super U Avenue Sergent Triaire
  • NIMES Centre Leclerc Route de Beaucaire
  • NIMES Total access 2705, route de Montpellier
  • NIMES Géant Casino Cap Costières
  • SAINT-CRISTOL-LES-ALES Intermarché Vieille route d’Anduze
  • SAINT-GILLES Intermarché Route d’ATélécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)
Lire Plus

Hérault

Sète : SolarinBlue lance une ferme solaire maritime inédite

Article

le

SolarinBlue lance une ferme solaire maritime inédite près de Sète
©PascalGuyot/AFP

SolarinBlue, une entreprise fondée par Armand Thiberge, a dévoilé son projet innovant nommé Sun’Sète. Il s’agit de la première installation de panneaux solaires flottants en pleine mer, située au large du port de Sète-Frontignan (Hérault). Cette initiative est une première en France et fournira de l’énergie renouvelable au port.

SolarinBlue a inauguré son premier projet de ferme solaire marine appelé Sun’Sète, qui explore une nouvelle approche en matière d’énergie renouvelable en installant des panneaux solaires flottants en pleine mer. Jusqu’à présent, l’accent avait été principalement mis sur les sources d’énergie renouvelable marines telles que l’éolien offshore et les panneaux solaires photovoltaïques installés sur des plans d’eau calmes, comme les lacs et les étangs. Bien que cette technologie soit encore en phase de développement pilote, elle semble prometteuse pour l’avenir.

Au cours des prochains mois, le reste de la ferme sera progressivement immergé jusqu’à atteindre une superficie totale de 0,5 hectare d’ici la fin de l’année, avec un objectif de production de 300 kilowatts d’ici 2024. Cette production électrique sera acheminée via un câble sous-marin pour alimenter les infrastructures portuaires, y compris une usine de poissons et les navires en transit. Le directeur de la société a rappelé que RTE avait pour objectif d’installer jusqu’à 200 GW de panneaux solaires d’ici 2050 en France.

Le projet, qui coûte 2,5 millions d’euros, est financé à 50 % par des fonds publics provenant de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et de l’association Evolen. Une étude environnementale préalable au projet a conclu que les espèces marines présentes sur le site seraient peu impactées et que le risque de déranger les oiseaux était faible.

SolarinBlue, créée fin 2019 à Paris et désormais basée à Montpellier, a développé une technologie de parc solaire photovoltaïque flottant adaptée aux conditions de la haute mer. La start-up travaille actuellement sur plusieurs projets de fermes solaires en mer, en France et à l’étranger.

Dans les trois prochaines années, SolarinBlue espère devenir un leader mondial dans le domaine du solaire photovoltaïque offshore flottant. L’entreprise ambitionne de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis le développement technologique jusqu’à l’exploitation de parcs solaires flottants

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Le député RN, Aurélien Lopez-Liguori, se dit prêt à soutenir toutes les motions de censure

Article

le

Le député RN, Aurélien Lopez-Liguori, se dit prêt à soutenir toutes les motions de censure
©Arthur Nicholas Orchard/AFP

Le gouvernement a décidé de recourir à l’article 49.3 pour imposer la réforme des retraites, provoquant des manifestations spontanées à travers la France. Aurélien Lopez-Liguori, député du Rassemblement National, a déclaré qu’il soutiendra toutes les motions de censure qui seront présentées.

Le député de la 7e circonscription de l’Hérault a décrit le recours au 49.3 par la première ministre comme un « passage en force » et un « hold-up démocratique » dans un communiqué de presse. Selon lui, le gouvernement a fait preuve de mépris envers la représentation nationale et les Français, qui sont majoritairement opposés à la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron. Il a ajouté que le gouvernement a imposé cette réforme en sachant qu’elle aurait été refusée autrement.

Aurélien Lopez-Liguori, a annoncé qu’il soutiendra toutes les motions de censure : « Face à ce hold-up démocratique, le groupe Rassemblement National présente une motion de censure et se déclare favorable à toutes les motions soumises, quelle que soit leur origine. À mon tour, je soutiendrai toutes les motions de censure proposées, indépendamment du groupe parlementaire à l’origine de celles-ci. »

Le député RN se dit prêt à mettre en jeu son mandat face à la menace de dissolution de l’Assemblée : « En soutenant la censure du gouvernement, je prends volontiers le risque de retourner devant les électeurs de l’Hérault dans le cas d’une dissolution de l’Assemblée Nationale. Contrairement à Emmanuel Macron et ses ministres, je ne méprise pas la volonté des Français : je la défends. Je serais donc honoré de me soumettre à nouveau à leur verdict. »

La situation politique reste incertaine, car les deux motions de censure déposées par le groupe Liot et le Rassemblement national seront discutées lundi 20 mars à 16 heures. Il faudrait obtenir au moins 287 voix pour renverser le gouvernement, mais cela semble peu probable à l’heure actuelle.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus