Nous rejoindre sur les réseaux

Frontignan

[Frontignan] Gérard Prato « Nous avons besoin de remobiliser les troupes »

Article

le

C’est la rentrée politique pour les élus du bassin de thau, le singulier vous propose de lire ou d’écouter les interview que les élus du bassin de thau ont accordé à notre journal.

Après le maire de Mèze Henry Fricou et Christophe Durand maire de Mireval, c’est aujourd’hui au tour de Gérard Prato de faire un retour sur sa défaite aux municipales, son avenir politique, Gérard Prato vous dit tout dans une interview de rentrée politique

Bassin de Thau

Sylvain Carrière : « Nous sommes contre les ZFE dans leur conception actuelle »

Article

le

Co-rapporteur de la mission d’information concernant l’application relatif à la loi Climat et résilience, le député de l’Hérault Sylvain Carrière, s’est exprimé au nom du groupe parlementaire LFI-Nupes, depuis la tribune de l’Assemblée Nationale.

Sylvain CARRIÈRE, député de la 8e circonscription de l’Hérault, continue d’apprendre et de s’imposer au sein du groupe parlementaire de la Nupes. Ce mercredi 11 janvier 2023, une nouvelle étape a été franchie dans son début de parcours en s’exprimant depuis la tribune de l’Assemblée Nationale.

Co-rapporteur de la mission d’information concernant l’application relatif à la loi Climat et résilience, Sylvain CARRIÈRE, a détaillé depuis la tribune cette tribune, les motivations de la LFI-Nupes contre ce projet de loi.

« Nous sommes contre les ZFE dans leur conception actuelle car elle vont à l’encontre de l’écologie populaire et excluent les plus précaires », explique le député de la 8e circonscription de l’Hérault. «Nous sommes pour allier l’amélioration de la qualité l’air et la préservation du droit à la mobilité. Nous défendons l’idée d’un pays à très faible émission qui s’inscrit dans la grande planification écologique », a-t-il ajouté.

Pour rappel, les zones à faibles émissions (ZFE) visent à interdire les véhicules les plus polluants, diesel en tête. D’ici 2025, toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants devront en disposer, dans le cadre de la loi Climat et résilience.

Vous pouvez voir en vidéo l’intégralité de son intervention depuis la tribune de l’assemblée nationale.

Lire Plus

Bassin de Thau

Ancienne raffinerie Exxon-Mobil de Frontignan : un gigantesque chantier de dépollution démarre !

Article

le

©VilledeFrontignan

L’ancienne raffinerie Exxon-Mobil de Frontignan a été exploitée par la société pétrolière et gazière américaine Exxon Mobil pendant plus de 80 ans jusqu’à son démantèlement en 1986. Une première remise en état du site s’est achevée en 1990. Cependant, la découverte en 2003 d’une pollution d’hydrocarbures et de métaux lourds conduit à une nouvelle réhabilitation des sols.

Fort de 11 hectares, le chantier de réhabilitation de cette friche industrielle est l’un des plus importants de France. La réhabilitation du site nécessite l’excavation de 165 000 m3 de terre, dont 80 000 m3 seront expédiées dans un centre de traitement spécialisé. Pour prévenir les nuisances olfactives pour les riverains, les excavations et le stockage des terres seront réalisées sous tente avec un traitement de l’air avant son rejet.

Le chantier, engagé jusqu’en 2026, fera l’objet de contrôles du respect des normes environnementales (qualité du traitement de l’air et des eaux rejetées et traitement des sols) par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). L’Atmo Occitanie, association agréée, surveille quant à elle en continu la qualité de l’air aux abords du chantier.

Fin 2023, la zone Nord du site sera libérée afin de permettre à la ville de Frontignan la réalisation d’un premier projet (parkings pour le nouveau cinéma).

Le groupe Esso, filiale de l’exploitant historique Exxon Mobil, finance l’intégralité de la remise en état du site.

Les riverains ont été informés de ces travaux lors d’une première réunion publique qui a eu lieu le 29 juin dernier. Un site internet dédié permet de suivre l’avancement des travaux et de signaler toute nuisance éventuelle : ICI

Le 15 novembre 2022, Emmanuelle Darmon sous-préfète en charge du bassin de Thau et Michel Arrouy, maire de Frontignan se sont rendus sur le site à l’occasion du lancement des travaux

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Frontignan : Extinction de l’éclairage public à minuit à partir du 16 novembre

Article

le

A compter de demain et jusqu’au 30 avril 2023, la commune de Frontignan procédera à l’extinction nocturne de l’éclairage public, de minuit à 5h00 du matin.

Après Mireval, Balaruc-les-Bains et Mèze le mois dernier, la commune de Frontignan va elle aussi procéder à l’extinction de l’éclairage public.

En effet, à compter du 16 novembre 2022 et jusqu’au 30 avril 2023, la Ville de Frontignan va progressivement restreindre l’éclairage public sur les différents secteurs de la commune, entre minuit à 5h du matin.

Les panneaux d’affichage de la Ville et les illuminations de Noël seront aussi éteints sur ces tranches horaires.

Dans un communiqué la commune explique que « Au-delà des économies d’énergie et donc de budget, l’extinction de l’éclairage la nuit permet également de protéger la biodiversité et de limiter la pollution lumineuse.»

Selon la Ville de Frontignan, de nombreuses autres mesures ont été prises dans le cadre du plan de sobriété énergétique. Les habitants sont invités à venir les découvrir lors d’une réunion publique d’information qui aura lieu le mardi 29 novembre 2022 à 18h à –la Salle de l’air–.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Mèze : la municipalité décide d’éteindre son éclairage public de minuit à 5 heures

Lire Plus

Les + Lus