Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Un équipage spatial en route pour un voyage express vers l’ISS

Article

le

un-equipage-spatial-en-route-pour-un-voyage-express-vers-l’iss

Une astronaute américaine et deux cosmonautes russes étaient en route mercredi pour la Station spatiale internationale (ISS) à bord d’un vaisseau Soyouz, un voyage devant être réalisé en à peine trois heures, un record.

Kathleen Rubins, Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov ont décollé sans encombre peu avant 06H00 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan. Ils doivent s’amarrer à la Station internationale, en orbite à 400 kilomètres au-dessus de la Terre, à 08H52 GMT.

Quelques minutes après le lancement, la chaîne télévisée de la Nasa a indiqué que « tout se passe bien » à bord du vaisseau et Roskosmos, l’agence spatiale russe, a précisé que le vaisseau Soyouz s’était mis en orbite avec succès.

C’est la première fois qu’un vol habité vers l’ISS est effectué en seulement trois heures, contre six pour les vols les plus rapides jusqu’à présent: une performance rendue possible grâce à un nouveau système de guidage permettant de rejoindre l’ISS en seulement deux orbites, contre au moins trois auparavant.

Ce système avait été testé en avril 2019 avec un vaisseau Progress, utilisé pour ravitailler en matériel la Station internationale.

Les trois scientifiques vont rejoindre sur la Station orbitale les occupants actuels Chris Cassidy (Nasa), Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner (Roskosmos), dont le retour sur Terre est programmé le 22 octobre.

Des précautions particulières ont été prises en cette période de pandémie mondiale de coronavirus, y compris une quarantaine renforcée pour les trois cosmonautes pour écarter tout risque d’importer le Covid-19 sur la station.

« On a une quarantaine très stricte, presque depuis mars pour moi », a déclaré Kathleen Rubins durant la conférence de presse pré-lancement, ajoutant que les cosmonautes étaient testés très régulièrement.

« Incroyablement chanceuse »

Ce décollage d’une fusée russe vers l’ISS est le premier depuis le lancement réussi de la fusée américaine SpaceX, le 30 mai dernier depuis le centre spatial Kennedy (Floride), qui  a mis fin à un monopole russe de neuf ans sur les vols habités à destination de la Station.

Le prochain vol de SpaceX vers l’ISS aura lieu le mois prochain: il emportera trois Américains et un Japonais sur la station.

Marqué par plusieurs lancements ratés ces dernières années et des scandales de corruption à répétition, le secteur spatial russe va devoir se réinventer pour surmonter la fin de ce monopole qui lui porte un coup sévère.

D’une part parce que Roskosmos facturait chaque place vers l’ISS environ 80 millions de dollars, mais aussi parce que l’espace russe souffre d’un manque criant d’innovations que ces lancements parvenaient à cacher.

L’ISS est néanmoins l’un des rares domaines où la coopération entre Russes et Occidentaux fonctionne toujours et les cosmonautes partis mercredi ont préféré mettre l’accent sur la capacité des voyages spatiaux à rassembler des nations rivales pour une cause commune.

« On ne choisit pas sa date de lancement ou ce qui se passe sur la Station mais je me sens certainement incroyablement chanceuse », a seulement affirmé Kathleen Rubins, évitant d’évoquer SpaceX et la nouvelle ère qui s’annonce.

Ce lancement a une résonance particulière pour Kathleen Rubins, dont c’est la deuxième mission dans l’espace et qui fête mercredi ses 42 ans. Microbiologiste de formation, elle a notamment travaillé sur le virus Ebola avant d’être sélectionnée pour devenir une astronaute.

Sergueï Ryjikov est lui un pilote militaire de formation et le plus expérimenté des trois: il a déjà passé 173 jours dans l’espace, contre 115 pour Kathleen Rubins. Quand à Sergueï Koud-Svertchkov, 37 ans, c’est son premier vol.

A l’ombre de cette coopération, le patron de Roskosmos Dmitri Rogozine a annoncé cette semaine que la Russie ne participera sans doute pas à la future station en orbite autour de la Lune que les Etats-Unis prévoient d’assembler à partir de 2023

La Lunar Gateway « dans sa forme actuelle est trop américano-centrée », a-t-il annoncé lundi.

Monde

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

Article

le

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

L’ancien président américain avait été banni du réseau social après l’assaut de ses partisans contre le Congrès, le 6 janvier 2021.

Le géant des réseaux sociaux Meta a annoncé mercredi qu’il allait, dans les prochaines semaines, « mettre fin à la suspension » des comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, deux ans après l’exclusion de l’ancien président américain suite à l’assaut du Capitole.

« Le public doit pouvoir entendre ce que les personnalités politiques disent afin de pouvoir faire des choix éclairés », a justifié Nick Clegg, le responsable des affaires internationales de Meta, dans un communiqué. « Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme. Quand il y a un risque de préjudice dans le monde réel – un risque élevé qui justifie une intervention de Meta dans le débat public – nous agissons », a-t-il précisé.

L’ex-chef d’État américain avait été exclu du réseau social le 7 janvier 2021, alors qu’il était encore au pouvoir, pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Congrès à Washington la veille, une décision sans précédent, imitée à l’époque par la plupart des réseaux sociaux grand public, dont Twitter.

En juin 2021, Facebook avait décidé que l’exclusion durerait deux ans, et que le milliardaire républicain ne pourrait revenir que quand les « risques pour la sécurité du public » auraient « disparu ».

La suspension « devrait ne plus jamais arriver à un président en exercice ou à qui que ce soit qui ne mérite pas de sanctions ! », a réagi Donald Trump depuis son compte sur Truth Social, le réseau social qu’il a lancé l’an dernier.

La semaine dernière, l’ancien président avait officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook. Son avocat avait adressé une lettre au fondateur et président de Meta, Mark Zuckerberg, l’appelant à ne pas « réduire un candidat à la présidentielle au silence ».

L’homme politique avait déjà été réadmis sur Twitter le 19 novembre 2022, quatre jours après avoir déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Il n’a toutefois pas encore publié de message sur ce compte, communiquant principalement via sa propre plateforme, Truth Social.

Lire Plus

Europe

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Article

le

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Un homme a été interpellé après avoir attaqué à l’arme blanche plusieurs personnes dans un église du sud de l’Espagne.

Un sacristain a été tué mardi 24 janvier et un prêtre grièvement blessé, dans une attaque à la machette dans deux églises d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, a indiqué une source policière à l’AFP, précisant qu’un homme avait été arrêté. Une enquête a été ouverte pour des faits présumés de terrorisme. Elle sera menée par un magistrat de l’Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions.

L’attaque à l’arme blanche s’est produite peu avant 20h dans l’église de San Isidro d’Algésiras, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Une personne a été tuée à l’extérieur de l’église et une blessée dans l’église, a ajouté le ministère.

Selon un prêtre d’Algésiras, cité par El Pais, «l’agresseur s’est d’abord rendu à la paroisse de San Isidro, où il a attaqué le sacristain». «Quelques instants plus tard, il est allé à l’église de la Plaza de la Palma, où il a rencontré le prêtre dans la rue, l’a attaqué et l’a laissé pour mort. Ensuite, il a semblé aller à l’église de la Virgen de Europa, mais je ne sais pas s’il y est arrivé. Toutes les églises sont situées au centre de la ville», raconte le religieux. Plusieurs sources policières soulignent qu’il y a eu des assauts dans «au moins deux églises». Les mêmes sources confirment que l’agresseur était sans papiers, «sans doute d’origine marocaine».

Peu après l’attaque, le président de la communauté d’Andalousie Juan Manuel Moreno a réagi. «Horrible et déchirant. Un sacristain a été assassiné et au moins un autre prêtre a été blessé dans un attentat qui a eu lieu à Algésiras. Prudence, les faits sont en cours d’investigation. Je condamne fermement le crime. L’intolérance n’aura jamais sa place dans notre société», a-t-il écrit sur Twitter.

Lire Plus

Monde

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

Article

le

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

L’armée ukrainienne a admis mercredi avoir cédé aux Russes la ville de Soledar (ici en juin 2022), deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles […], les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « se replier sur des positions préparées », a indiqué à l’AFP le porte-parole militaire de la zone est Serguiï Tcherevaty, refusant cependant de préciser quand cette retraite a eu lieu.

À la mi-janvier, la petite ville était au centre d’une bataille acharnée et Moscou en avait revendiqué la prise. Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, avait toutefois démentié, assurant que Soledar était « sous le contrôle des autorités ukrainienne ».

Lire Plus

Les + Lus