Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Thau : les hôpitaux ne refusent aucun patient et appliquent le pass sanitaire avec souplesse

Article

le

Thau / Point Covid-19 : 6 patients en réanimation cette semaine, aucun n’est vacciné
©Hôpitaux bassin de Thau

Depuis le 9 août, les Hôpitaux du Bassin de Thau ont débuté la vérification du pass sanitaire. La direction assure ne refuser aucun patient et appliquer avec souplesse et progressivité la vérification du pass sanitaire. 

« Des agents d’accueil ont été recrutés pour les Hôpitaux de Saint-Clair et Saint-Loup et habilités à exécuter ces vérifications. D’autres le seront pour le Hameau des Pergolines », explique la direction des hôpitaux du bassin de Thau dans un communiqué. « Leur mission est de vérifier la conformité du pass sanitaire : schéma vaccinal complet, test de dépistage négatif datant de moins de 72 h, certificat de rétablissement après contamination par la Covid datant de plus de 11 jours et moins de 6 mois », précise-t-elle. 

Cependant la direction la direction a tenu a apporter quelques précisions concernant la mise en place du pass sanitaire dans les établissements des hôpitaux du bassin de Thau (HBT) pour éviter que des patients renonce aux soins.

Pour les patients ; La direction explique, « c’est le médecin qui, in fine, déterminera si la prise en charge doit être effectuée immédiatement ou peut être différée. Au préalable, les secrétaires les ont informé de l’exigence de présentation du pass, qui rappelons-le, ne s’applique que pour les soins programmés. Sont donc exclus de la vérification tous les accueils en urgence. A son arrivée, le patient présente son pass sous format numérique ou papier. Si conforme, il poursuit son parcours habituel en respectant les gestes barrières. Dans le cas contraire, toujours dans le respect des gestes barrières, il est orienté vers l’enregistrement administratif, puis vers le service de soins externes, où il lui sera proposé de réaliser un autotest sous la surveillance d’un professionnel de santé. Si l’autotest est négatif, la consultation ou l’examen seront réalisés. Si le test est positif, il sera demandé au patient de réaliser un test de dépistage RT-PCR dans les meilleurs délais. Le médecin appréciera alors le degré d’urgence ou non des soins, dont il pourra proposer le report. »

Pour les accompagnants et visiteurs ; « le dispositif vise à limiter le risque de contamination des patients hospitalisés ou des résidents hébergés en EHPAD. En l’absence de pass sanitaire valide, l’accès aux bâtiments leur sera refusé, sauf situation particulière d’accompagnement en situation d’urgence ou, sur décision médicale ou de l’encadrement soignant, de présence indispensable auprès d’un patient. Lorsque ces personnes ne disposent pas de pass sanitaire, il leur est conseillé la réalisation d’un test de dépistage et leur est rappelé l’intérêt de la vaccination. »

Après une première semaine d’adaptation, la mise en place du pass sanitaire ne présente pas de difficultés majeures selon la direction des HBT. Le nombre de personnes disposant du pass sanitaire augmente de jour en jour et atteignait 85 % pour les patients attendus en soins programmés le vendredi 13 Août 2021

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

A LIRE AUSSI > Thau – Point Covid : 55 patients Covid ont été pris en charge depuis le début de la 4ème vague

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus