Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – C1: Ronaldo et Manchester en berne, le Bayern en verve et Lille déçu

Article

le

c1:-ronaldo-et-manchester-en-berne,-le-bayern-en-verve-et-lille-decu

Le champion de France Lille n’a pas concrétisé sa domination contre Wolfsburg (0-0), mardi en ouverture de la Ligue des champions, et Manchester United a craqué chez les Young Boys de Berne malgré l’inoxydable Ronaldo, une mésaventure que Chelsea, la Juve et le Bayern ont évitée.

Groupe E: Barça – Bayern

FC Barcelone (ESP) 0 – 3 Bayern Munich (GER)

Dynamo Kiev (UKR) 0 – 0 Benfica (POR)

Le Bayern Munich s’est conduit en patron sur la pelouse du FC Barcelone, assurant sa victoire 3-0 grâce à ses vedettes d’attaque Thomas Müller (34e) et Robert Lewandowski (56e, 85e). Pour le buteur polonais, les saisons se suivent et se ressemblent. Après avoir inscrit six buts en quatre matches de Bundesliga, « Lewi » débute sa nouvelle campagne européenne avec un doublé.

Pour le Barça, l’après-Lionel Messi débute très mal, même si la claque infligée par le Bayern est moins spectaculaire que celle infligée aux Catalans à l’été 2020 en quart de finale (8-2).

Pour ne pas décrocher d’entrée, les Blaugranas devront se montrer meilleurs lors de la prochaine journée sur la pelouse du Benfica. Les Portugais ont frôlé la catastrophe mardi chez les Ukrainiens du Dynamo Kiev (0-0), encaissant un but dans le temps additionnel… avant qu’il ne soit invalidé pour hors-jeu après recours à l’assistance vidéo.

Groupe F: Ronaldo

Young Boys (SUI) 2 – 1 Manchester United (ENG)

Villarreal (ESP) 2 – 2 Atalanta Bergame (ITA)

A 36 ans, la superstar portugaise Cristiano Ronaldo a mis Manchester United sur orbite après seulement treize minutes contre les Young Boys, signant son 135e but (record) en 177 matches en Ligue des champions (record partagé avec Iker Casillas). Les Red Devils ont fêté l’efficacité de l’ancien Turinois, revenu cet été au bercail douze ans après son premier passage doré (2003-2009).

Mais tout est allé de travers ensuite pour les joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer, en infériorité numérique après une vilaine semelle d’Aaron Wan-Bissaka (35e) et incapable de se créer la moindre occasion. Les Anglais ont été punis par Moumi Ngamaleu (66e), plus réactif que Raphaël Varane, puis par l’ancien Rennais Jordan Siebatcheu (90e+5).

Dans deux semaines, il faudra déjà redresser la barre devant les Espagnols de Villarreal, tenus en échec 2-2 à domicile par les Italiens de l’Atalanta Bergame.

Groupe G: Lille

Lille (FRA) 0 – 0 Wolfsburg (GER)

Séville FC (ESP) 1 – 1 RB Salzbourg (AUT)

Le champion de France Lille, en supériorité numérique en seconde période, a connu une grande désillusion face à Wolfsburg (0-0), l’actuel leader de Bundesliga qui a tremblé sans jamais céder. Par deux fois, les Dogues ont crû pouvoir faire la différence, mais la VAR a tué leurs espoirs.

Le but de Jonathan David (48e) a été annulé après visionnage car le ballon récupéré par Angel Gomes, au début de l’action, avait franchi la ligne de touche. Et le penalty accordé dans le temps additionnel (90e+6) a finalement été refusé, la faute allemande ayant été commise à l’extérieur de la surface.

Au classement, le champion de France se retrouve à égalité de points avec ses trois autres adversaires: Wolfsburg, bien sûr, mais aussi Séville et Salzbourg qui se sont quittés dos à dos (1-1).

En Andalousie, l’arbitre s’est distingué en sifflant quatre penalties en première période, une rareté! Les Autrichiens en ont obtenu trois, mais manqué deux, et Ivan Rakitic a transformé celui obtenu par les Espagnols.

Groupe H: Chelsea

Chelsea (ENG) 1 – 0 Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)

Malmö (SWE) 0 – 3 Juventus Turin (ITA)

Les « Blues » de Chelsea, champions d’Europe en titre, ont assuré le service minimum à domicile face au Zenit Saint-Pétersbourg (1-0). La recrue belge Romelu Lukaku a battu la défense russe sur un solide coup de casque (69e) asséné sur un centre du capitaine Cesar Azpilicueta.

Le transfert de Ronaldo et le faux-départ en Serie A (zéro victoire en trois matches) avaient de quoi couper les jambes à la Juventus, mais les Turinois ont retrouvé des couleurs en Suède avec une victoire nette contre Malmö. La doublette d’attaque Paulo Dybala (45e sur penalty) et Alvaro Morata (45e+1) a mis la « Vieille Dame » à l’abri après l’ouverture du score rapide d’Alex Sandro (23e).

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus