Nous rejoindre sur les réseaux

Sète

Sète – Immobilier: Les Sétois exclus des ventes privées

Article

le

@LeSingulier

Une nouvelle résidence va voir le jour -Quai Louis Pasteur- à Sète et comme toujours les sétois mais aussi les habitants du bassin de Thau sont exclus des ventes privées dans lesquelles sont vendus les plus beaux lots.

Pour qui construit-on ? C’est la question que nous pouvons nous poser quand nous avons découvert ce système de vente privée mis en place par les promoteurs. 

Début décembre notre rédaction s’est mise dans la peau de Léa 41 ans, une Parisienne mariée et mère de 2 enfants. Grâce à son réseau Léa a contacté plusieurs gestionnaires en patrimoine pour trouver la perle rare sur Sète.

À notre grande surprise moins de 5 jours après nos demandes un gestionnaire en patrimoine nous contacte avec la perle rare sur Sète. Une résidence qui va voir le jour au deuxième trimestre 2023 au 09 Quai Louis Pasteur à Sète.

La mise en vente est pour bientôt. Léa est invitée depuis mi décembre sur Paris ou Bordeaux à une vente privée qui aura lieu fin janvier 2021.

Pas de panneau de vente Quai Louis Pasteur

Nos journalistes se sont déplacés la semaine dernière et encore hier au 09 Quai Louis Pasteur à Sète et à notre grand étonnement aucun panneau de vente n’a été mis en place pour informer les éventuels acheteurs du bassin de Thau.

D’après nos informations 80% des plus beaux lots sont vendus à l’extérieur de Sète pendant ces ventes privées. Ces ventes ont généralement lieu sur Paris, Bordeaux, Lyon, Strasbourg,… sur invitation.

Les appartements invendables en bordure de route, sans vue et avec des vis-à-vis sont ensuite mis à la disposition des Sétois en les alertant de la vente avec l’installation d’un panneau de vente et d’un point de vente.

Seuls les panneaux de permis de démolition et construction sont visibles aujourd’hui.

« Le panneau de vente est installé quand les ventes en privées sont toutes clôturées », nous explique un spécialiste de l’immobilier. « C’est une pratique tout à fait légale », ajoute-t-il.

Donc conseil pour votre futur achat d’appartement à Sète. Pour avoir un bon lot avec une bonne vue surveillez les permis de démolition et n’attendez pas qu’un panneau soit installé car il sera déjà trop tard…

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

À LIRE AUSSI > Sète – Facebook: la Ville de Sète bloque plus de 400 comptes sur sa page Facebook

3 Commentaires

3 Comments

  1. Riri

    14 janvier 2021 at 19 h 27 min

    Je me demande qui tire les ficelles ?????

  2. Le bof

    15 janvier 2021 at 7 h 41 min

    Riri celui ou se qui tire les ficelle, sont au pouvoir depuis 20an , poutine version sétoise

  3. reilles jean claude

    18 janvier 2021 at 16 h 40 min

    bravo pour votre enquête. franchement je ne suis pas surpris,cette municipalité rejette la population setoise,pour favorisé les gens a fric, il suffit de voir le nombre important de setois qui quitte la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sète

Azais-Polito remporte le bronze aux Épicures 2023 : un élan pour la gastronomie sétoise

Article

le

Azais-Polito remporte le bronze aux Épicures 2023 : un élan pour la gastronomie sétoise

La soupe de Poisson à la Sétoise de la conserverie Azais-Polito remporte la médaille de bronze lors de l’évènement culinaire annuel de Paris.

Lundi 5 juin, lors d’une cérémonie prestigieuse au Pavillon Gabriel à Paris, la Conserverie Artisanale Azais Polito a été récompensée par le monde de l’Epicerie Fine lors des Épicures 2023. L’événement a marqué le dixième anniversaire de ces récompenses culinaires annuelles.

Chaque année, les Épicures de l’Épicerie fine rassemblent l’élite de la profession à Paris. Les produits sont sélectionnés pour leur qualité et leur originalité, et sont évalués par un jury d’experts. Les lauréats sont répartis dans 17 catégories, récompensant les produits innovants et traditionnels. Ce prix Épicure 2023 a été parrainé par Éric Frechon, le chef triplement étoilé du Bristol à Paris.

Cette année, plus de 450 produits ont été présentés au jury. Les prix ont été répartis en Epicures d’or, d’argent et de bronze dans chaque catégorie. Azais-Polito a remporté la 3ème place dans la catégorie « meilleurs plats cuisinés Français », avec sa Soupe de Poisson à la Sétoise. Cette dernière s’est inclinée devant les Tripes de Caen et les Ris de Veau à la Béarnaise, un résultat dont la conserverie Azais-Polito peut être fière.

Véronique BRITTO, directrice commerciale de la conserverie, et sa plus proche collaboratrice, Morgane APARICIO, étaient présentes à la cérémonie pour recevoir ce prestigieux prix.

La médaille de bronze remportée par la Soupe d’Azais-Polito la place parmi les 51 meilleurs produits français primés. « La conserverie est fière de s’être encore distinguée sur la place parisienne dans le monde de l’épicerie fine française, portant dans les plus hautes sphères son terroir sétois. », a déclaré la conserverie sétoise.

Un bel hommage pour cette Entreprise du Patrimoine Vivant et membre du Collège Culinaire de France, qui continue de porter haut les couleurs de la cuisine traditionnelle sétoise en France et à l’échelle internationale.

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang

Article

le

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang
©SèteAgglopôle

Contamination des moules et palourdes de l’étang de Thau : interdiction totale de leur consommation en raison de toxines lipophiles dépassant les seuils réglementaires.

Nouveau coup dur pour la profession ! Les moules et palourdes de l’étang de Thau font l’objet de restrictions strictes en raison d’une contamination par des toxines lipophiles, selon les dernières analyses effectuées le 9 mai 2023 dans le cadre du réseau REPHYTOX. Le seuil réglementaire de sécurité sanitaire a été dépassé, ce qui a conduit le préfet de l’Hérault à prendre des mesures d’interdiction immédiates.

Ainsi, à compter de ce jour, la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation des moules et palourdes provenant de l’étang de Thau sont strictement interdits dans le but de protéger la santé publique. Ces mesures temporaires seront levées dès que les conditions sanitaires garantissant la sécurité seront rétablies dans les zones de production.

Il convient de noter que les huîtres et les escargots provenant de l’étang de Thau ne présentent aucune contamination et peuvent donc être consommés sans restriction. Toutefois, il est recommandé aux consommateurs de se référer à des sources d’information fiables pour obtenir des mises à jour concernant les mesures sanitaires en vigueur.

Il est également important de souligner que les coquillages récoltés dans l’étang de Thau avant le 9 mai 2023 ne sont pas soumis à des restrictions et peuvent être consommés en toute sécurité.

Afin de faciliter l’accès aux informations concernant les interdictions sanitaires de récolte de coquillages, une carte actualisée est disponible sur le site internet de l’Observatoire des Impacts Environnementaux sur les Coquillages (OIEAU) sur le site suivante : ici. De plus, les utilisateurs peuvent également consulter l’application qualitéCoq pour obtenir les informations les plus récentes.

En cas de symptômes tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées, etc.) persistants, associés à des maux de tête ou des vertiges, les personnes ayant consommé des coquillages provenant des zones concernées sont invitées à consulter leur médecin sans délai.

Pour rappel, la cuisson des coquillages ne permet pas d’éliminer les toxines apportées par les phytoplanctons, des organismes végétaux microscopiques. Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation. Par conséquent, il est vivement demandé aux personnes détenant de tels produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente d’origine.

Lire Plus

Sète

Sète : la découverte d’un abri anti-bombardement de la Seconde Guerre mondiale suscite la controverse

Article

le

Sète : la découverte d'un abri anti-bombardement de la Seconde Guerre mondiale suscite la controverse
©Mourres

Des élus et le Collectif Bancs Publics s’opposent à la destruction de cette découverte, tandis que la mairie minimise son importance historique.

Ce mercredi 10 mai 2023, en début d’après-midi, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le chantier de construction d’un parking sous la place Aristide Briand à Sète, suite à la découverte d’un abri anti-bombardement datant de la Seconde Guerre mondiale.

La municipalité sétoise affirme que le bunker récemment mis au jour était déjà connu des services municipaux. Une analyse de l’édifice par la société d’histoire de la ville est en cours avant de prendre une décision quant à sa destruction. Cependant, cette démarche est vivement dénoncée par des élus locaux et les militants du collectif Bancs Publics.

Selon la mairie, daté de 1942, ce bunker ne renferme aucun armement ni vestige historique significatif. La seule trace du passé est représentée par une structure de lits superposés qui étaient autrefois occupés par les soldats allemands. La municipalité de Sète semble considérer cette découverte comme un élément sans importance, négligeable sur le plan historique.

Pour le Collectif Bancs Publics, cette destruction constitue un acte de « massacre de l’Histoire » perpétré par la municipalité à coups de marteaux-piqueurs. Ils exigent que la mairie fournisse les autorisations de la DRAC (Direction régionale des Affaires culturelles) permettant la destruction de ce bunker.

Véronique Calueba, élue particulièrement active dans la surveillance de la construction de ce parking souterrain, a écrit au préfet de l’Hérault pour demander la suspension des travaux. Dans sa lettre, elle déclare : « Aujourd’hui, un abri anti-aérien a été mis au jour, et l’adjoint à l’urbanisme déclare dans la presse qu’il sera démoli afin que les travaux puissent reprendre. Cette découverte n’était pas prévue, ce qui démontre l’impréparation de ce projet ». Elle demande au préfet de suspendre les travaux jusqu’à la visite de l’expert prévue le 23 mai 2023.

La vice-présidente du département de l’Hérault s’inquiète également des fissures qui sont apparues chez les habitants voisins du chantier de la place Aristide Briand. Dans un courrier adressé au préfet de l’Hérault, elle déclare : « Nous nous permettons de vous alerter une fois de plus aujourd’hui, suite aux travaux de terrassement et de creusement du parking souterrain, des fissures sont apparues chez des habitants mitoyens au chantier de la place Aristide Briand. Les vibrations extrêmement fortes ont des conséquences graves, encore non évaluées par l’expert mandaté ».

Le Collectif Bancs Publics et les élus de gauche avaient mis en garde contre les risques de fissures et les découvertes pouvant survenir lors de la construction de ce parking souterrain. Il semble que les événements confirment leurs préoccupations, mettant en évidence le manque d’attention accordée par la mairie de Sète à l’importance de cette histoire.

Lire Plus

Les + Lus

Something went wrong: cURL error 28: Connection timed out after 5001 milliseconds