Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Sète : Détournement de fonds publics, les élus de l’opposition réagissent

Article

le

©SèteAgglopôleMéditerranée

Les dernières actualités ont largement secoué la majorité municipale de Sète. Ainsi, nous avons contacté les élus d’opposition afin de recueillir leur réaction. Nous les avons notamment questionnés sur le rôle qu’ils peuvent jouer sur ce sujet.

Depuis quelques jours, Le Singulier met en ligne les irrégularités constatées sur le rapport de la Cour des comptes. Ainsi, nous sommes allés à la rencontre des élus de l’oppositions pour recueillir leur témoignage face à ce rapport accablant pour le maire promoteur.

Du côté de la gauche sétoise, Véronique Calueba, qui a déjà saisi la justice à plusieurs reprises, affirme : « Je ne suis pas complètement étonnée. Nous avons régulièrement pointé du doigt la gestion de la SA ÉLIT, lors des conseils communautaires et municipaux. Nous avons refusé de signer et de voter des rapports où il y avait des demandes de subventions pour la société sans que l’on sache quels projets étaient portés. On a toujours été étonné de cette opacité au niveau de la gestion de cette société. Nous avons demandé des éclaircissements, posé les questions, envoyé des lettres, mais nous sommes toujours restés sans réponse. Je suis ravie que la Chambre Régionale des Comptes mette son nez là-dedans. »

De son côté, Laura Seguin explique : « Lors des précédents Conseils municipaux, on a énormément alerté sur l’opacité de la gestion de cette société. On nous demande de voter des avances en compte courant sans avoir plus d’informations sur les projets portés, sur les raisons. On s’oppose donc régulièrement à ce type de décisions. Toutefois, les enjeux se jouent ailleurs que pendant le conseil, les dés sont déjà jetés. On avait aussi alerté sur les risques de conflits d’intérêts. »

À son tour, Laurent Hercé souligne : « Je suis à la fois navré et pas étonné. La première chose que je constate, c’est qu’une grande partie la mairie a masqué ces informations. L’année dernière, un lourd rapport de la Cour des Comptes aurait dû être communiqué avant les élections municipales puisqu’il est arrivé en mairie en novembre 2019. Mais il a été caché jusqu’en juillet 2020, afin de protéger le maire sortant. Depuis 20 ans, il y a un système qui s’est mis en place et cela permet de privilégier un certain nombre de personnes. La loi permet beaucoup de choses et là, on flirte souvent avec la limite. » 

Quant à Philippe Carabasse, il précise que : « Ce n’est certainement pas une découverte. Régulièrement, lors des séances publiques, j’ai effectué des interventions afin d’avertir que les rapports de la SA ÉLIT étaient relativement succincts. Sur le cas de la SA ÉLIT, nous avons alerté sur les dérives possibles qu’il pouvait y avoir. On s’aperçoit aujourd’hui qu’il y avait de quoi s’inquiéter sur la gestion de la société. En tant qu’élus d’opposition, notre position est très difficile. On reçoit les dossiers cinq jours avant la délibération et on n’a absolument pas le temps de les lire ni de les analyser. On est complètement éloignés des projets, on n’a pas de recul sur les décisions qui sont prises. Ce qui est malheureux, c’est que les médias ont plus de pouvoir que l’opposition, car, bien qu’on alerte, il n’y a aucune action. »

Du côté de la droite sétoise, Sébastien Pacull affirme que : « Quand on voit le montant de la dette, ça n’est pas une paille. Surtout quand on sait qu’au Conseil municipal, on est constamment en train de voter des avances de fonds pour la SA ÉLIT. Ça veut dire que c’est une société qui a besoin d’argent pour fonctionner et qui a des difficultés. Le Francois Commeinhes d’aujourd’hui n’est plus le même que celui avec qui j’ai collaboré il y a quelques années. Avant, tout était fait de manière rigoureuse et exigeante, les choses étaient faites dans les règles de l’art. De plus, il y a beaucoup de choses que l’opposition ne peut pas voir, car elle n’a pas accès à tous les dossiers. On a très peu de documents et ce juste avant les conseils municipaux. Je ne veux pas jeter la pierre aux oppositions, car c’est dur de travailler. »

Quelles actions pour répondre à cela ?

Suite à ces découvertes, l’opposition peut évidemment réagir. Véronique Calueba explique : « Je ne peux pas vous répondre (sur un potentiel dépôt de plainte, Ndlr). Il faut que je voie avec mon groupe et qu’on y travaille. S’il y a détournement d’argent public, prise illégale d’intérêt ou conflit d’intérêt, je pense qu’il faudra agir si ces informations sont vérifiées. Il faut aussi noter que le cumul des mandats est complètement antidémocratique. »

Laurent Hercé allait dans le même sens que la vice-président du département de l’Hérault : « Ce sont des choses à envisager (sur le fait de porter plainte, Ndlr). Cela demande de prendre connaissance de tous les détails du dossier et voir s’il y a lieu d’entamer une action. Sur le principe, bien sûr, s’il y a malversation, il faut déposer plainte. » 

Philippe Carabasse était quant à lui, plus tranché : « Depuis le rapport de la CRC, nous n’avons pas eu tous l’occasion de nous réunir, mais nous sommes quelques-uns à envisager un dépôt d’une plainte. Évidemment, il faut que l’on approfondisse le dossier. Le travail de l’opposition reste limité par le manque de documents, le manque de temps de préparation et le manque de temps de parole. L’opposition n’est certainement pas stérile, nous sommes un groupe qui travaille du mieux qu’il peut. »

Laura Seguin expliquait voir les choses différemment : « J’ai été agréablement surprise d’apprendre qu’Anticor se porte devant le Procureur de la république. Je pense que nous, en tant qu’élus, on n’a pas le temps, ni l’énergie, ni les compétences juridiques nécessaires pour amener ce type d’affaires devant les tribunaux. Notre rôle est d’alerter, de soutenir et d’encourager ce genre d’actions. Je suis, pour ma part adhérente à l’association Anticor. Pour limiter ce type de débordements, il faudrait penser à accroître la présence des oppositions. Elles pourraient être un contre-pouvoir permettant de contrôler la gestion de ces institutions. »

De son côté, Sébastien Pacull affirmait : « Je suis entrain, avec mon groupe, d’analyser pour faire une procédure. S’il y a lieu de faire une procédure gagnante de fondée, nous le ferons. Là, en l’occurrence, c’est déjà fondé. »

Notre rédaction a essayé de contacter Anne Lesage et Sébastien Andral mais nous n’avons pas réussi à prendre contact avec eux. Audrey Vedel n’a quant à elle, pas souhaité répondre à nos sollicitations. Sébastien Denaja affirmait communiquer sur ce sujet ultérieurement, lorsqu’il aura eu le temps de travailler sérieusement sur le sujet.

A LIRE AUSSI > Sète : Francois Commeinhes le promoteur doit rembourser la ville

————————————————————————

Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@lesinguliersete.fr – Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez vous connecter au site tipbox.is

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Balaruc-les-Bains

Balaruc-les-Bains: le marché de Noël fait son retour ce week-end et lance la saison des fêtes

Article

le

Bonne nouvelle, si vous aimez faire les marchés de Noël. Le 17ème marché de Noël de l’Association des commerçants et Artisans Balarucois (ACB) s’ouvre à 17h et illuminera votre week-end.

Trouver de quoi décorer son sapin, des santons et autres objets traditionnels servant à se mettre dans une ambiance de fête… Vous pourrez le faire ce week-end à Balaruc-les-Bains La saison des marchés de Noël est officiellement ouverte !

C’est plus de 40 chalets qui vous attendent dés ce soir 17h à Balaruc-les-Bains. De nombreuses animations sont aussi présentes dans ce marché de Noël et des animations: Manèges, gonflables, trampolines, ferme des animaux, poneys, dromadaires, maquillage, parade du père Noël, mascottes, petit train pour les petits, spectacle sur glace,… Toutes les animations sont entièrement gratuites pour les enfants grâce au soutien de nombreux sponsors et partenaires.

Le village du père Noël ouvrira ses portes dès ce soir de 17h à 22h en nocturne. Mais aussi le samedi (10h/22h) et dimanche (10h/19h) au Camping des Bains. Il sera possible de se restaurer sur place avec les Food Trucks présents dans le marché de Noël.

Ça sera l’occasion de se retrouver en nocturne vendredi et samedi sur la patinoire du village, la compagnie Dames Diamant et son spectacle « la féerie de Noël » avec Aladdin, Olaf Roi Lio, Peter Pan, La Fée Clochette,…

Voilà de quoi se plonger dans la magie de Noël, quelques semaines avant le jour J.

Programme complet du Marché de Noël

Vendredi 26 Novembre (17h/22h):

17h : Ouverture du marché de noël
18h : Arrivée du Père Noël avec la Mère Noël et les lutins « Le temps Jadis », les Mascottes et la compagnie Dames Diaman
19h : Spectacle « la féerie de noël » sur la patinoire
22h : Fermeture

Samedi 27 Novembre (10h/22h):

10h : Ouverture du marché de noël
10h30 : Arrivée du Père Noël en petit train avec la parade « Le temps Jadis » et les Mascottes.
11h : Inauguration
15h/17h : Le Père Noël reçoit les lettres des enfants dans son chalet.
19h : Spectacle « la féerie de noël » sur la patinoire
22h : Fermeture

Dimanche 28 Novembre (10h/19h):

10h : Ouverture du marché de noël
10h : Arrivée du Père Noël en petit train avec la parade « Le temps Jadis » et les Mascottes.
15h/17h : Le Père Noël reçoit les lettres des enfants dans son chalet.
17h : Tirage de la tombola
19h : Fermeture

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Arago De Sète

Volley-Ball – Ligue A: Arago – Cambrai : l’avant match

Article

le

©AragodeSète

Toujours invaincus à domicile, et avec trois victoires consécutives, les joueurs de l’Arago vont sans doute aucun, avoir la gagne en tête. D’autant que leur cinquième place au classement ne sera pas menacée ce weekend, ils doivent donc oublier la pression et se concentrer sur leur match.  Nantes, sixième et Cambrai, septième sont à cinq points. Ce qui devrait totalement libérer les joueurs de l’Arago.

Mais les trois points de la victoire et une  éventuelle passe de quatre viennent quelque peu changer la donne. Les hommes de Patrick Duflos et Christophe Lefel sont en progression constante. À l’image de Kreek qui a bien servi lors du duel face à Poitiers, ou à Sclater, nommé MVP du match et qui semble avoir retrouvé ses marques.

Cambrai, de son côté, cherchera la motivation pour tenter de faire chuter l’Arago et ainsi oublier ses deux récentes défaites face à Tourcoing et Montpellier.

Ce sera donc jour de fête, tambours et porte-voix seront de sortie comme à l’habitude, dans l’antre du Barrou.

Pour que la fête soit totale, la victoire, à portée des bleus et blancs, doit sonner en ce samedi 27 novembre à partir de 19 h 30.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Marseillan

Marseillan: 16 chasseurs contrôlés, une verbalisation pour emploi de munitions interdites

Article

le

©SèteAgglopôleMéditerranée

Ce samedi matin une opération de police de l’environnement a eu lieu sur l’espace naturel protégé du Lido de Sète à Marseillan. Un chasseur a été verbalisé pour emploi de munitions interdites au plomb.

La gestion de ce domaine du Conservatoire du littoral est assurée par Sète Agglopôle Méditerranée et le Conservatoire des Espaces Naturels d’Occitanie qui mènent de nombreuses actions de prévention pour préserver ce patrimoine naturel commun. Une équipe de 6 gardes champêtres et 3 gardes du littoral, tous assermentés, veillent sur le terrain, 24h/24h.

Deux oiseaux protégés abattus, un délit relatif à la pêche maritime et une verbalisation au titre de la règlementation de chasse : tel est le bilan de l’opération de police de l’environnement menée ce samedi 20 novembre 2021, sur l’espace naturel protégé du Lido de Sète à Marseillan.

Parmi les 16 chasseurs contrôlés dans leurs huttes de chasse, l’un d’eux a été verbalisé (135 €) pour emploi de munitions interdites au plomb. Les agents ont procédé également à 5 rappels de la réglementation pour défaut de présentation du permis de chasse, du carnet de prélèvement, et du cahier de détention des canards appelants.

Un harle huppé, espèce protégée rare, venant hiverner en région méditerranéenne a été retrouvé mort à proximité d’une installation de chasse. Ce cadavre, ainsi que celui d’un Grand cormoran (espèce protégée aussi) ont été confiés au Centre de soin de la LPO Occitanie, situé à Villeveyrac, pour radiographie et autopsie.

Un pêcheur de loisir a également été contrôlé en infraction pour non-respect de la réglementation relative au marquage des poissons.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus