Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

Napoléon en Russie, un envahisseur devenu icône

Article

le

napoleon-en-russie,-un-envahisseur-devenu-icone

Maudit quand il lance la campagne de 1812, Napoléon a été pardonné par les Russes au point d’être considéré 200 ans après sa mort comme une grande figure politique, génie modernisateur et symbole romantique.

« Ici, on apprécie son ascension de zéro à héros et sa fin en martyr », résume l’historien Viktor Bezotnosny, le plus grand spécialiste russe des guerres napoléoniennes.

Au début du XIXe siècle, les aristocrates russes, francophiles, l’admirent. Puis l’Empereur devient ennemi national quand il lance la campagne de Russie en 1812. Dès sa fuite et encore plus après sa mort en exil à Saint-Hélène le 5 mai 1821, il est réhabilité.

Jusqu’à devenir un objet de récupération politique. Les Soviétiques en font l’un des leurs, un révolutionnaire précurseur du bolchévisme. La dislocation de l’URSS en 1991 rectifie ces distorsions.

Reste que « même les Russes les plus patriotiques ne voient plus en Napoléon un envahisseur mais un grand homme politique, voire un héros romantique », assure Vladimir Presnov, directeur du musée « Borodinskaïa Panorama » consacré à la bataille de Borodino.

Aujourd’hui encore, la popularité de Napoléon Ier ne se dément pas : une nouvelle publication paraît chaque semaine en Russie sur l’Empereur.

Voici trois exemples de Russes conquis par cette passion.

 L’amateur de reconstitutions

« Vive l’Empereur ! Vive la France ! », clament – en roulant les « r » – les « Grognards » russes qui perpétuent la légende de la Grande Armée avec leurs populaires reconstitutions de batailles.

Pour eux et leur chef Mikhaïl Chmaïevitch, en costume de colonel du corps des carabiniers, « Napoléon est un génie dont les idées, comme celle d’une Europe unie, ont juste devancé son époque ».

« C’est grâce à lui que la Russie est devenue une grande puissance européenne, a modernisé son industrie et son système politique, jusqu’à abolir le servage en 1861 », ajoute ce quadragénaire enthousiaste, s’étonnant que « Napoléon semble être plus adoré ici qu’en France ».

Physique imposant et bon vivant, Mikhaïl Chmaïevitch ne dépare pas en colonel napoléonien dans son uniforme blanc immaculé, épaulettes bleues et casque à la romaine. D’autant que ce président d’un club équestre est excellent cavalier.

Au total, ils sont comme lui plus de 2.500 « reconstitueurs » en Russie, dont les spectacles attirent jusqu’à 50.000 spectateurs, notamment chaque premier week-end de septembre pour le souvenir de la bataille de Borodino.

 Le collectionneur

« Napoléon est le premier personnage de l’Histoire devenu spontanément objet de culte, y compris dans les pays qu’il envahissait », raconte Alexandre Vikhrov, qui possède l’une des plus grandes collections privées consacrées à Napoléon.

Publicitaire ayant fait fortune avec les premières privatisations post-soviétiques, il investit depuis 40 ans dans des objets consacrés à Napoléon. Ses milliers de bronzes, de porcelaines, de gravures ou de portraits occupent deux pièces entières et la terrasse de son spacieux appartement moscovite.

Entre autres pièces maîtresses, il possède un fragment du lit dans lequel est mort Bonaparte et un médaillon comportant une tresse de cheveux de l’Empereur et de Joséphine, acheté 4.000 euros. « Qui sait, un jour ces cheveux pourraient servir à créer un clone de Napoléon », s’amuse le collectionneur.

Pour lui, Napoléon était « un homme contradictoire, tyran à la fin de son règne mais surtout un grand homme ».

L’Etat russe a gardé les plus belles pièces : au musée de la Guerre de 1812, à deux pas du Kremlin, sont religieusement conservés la cocarde du bicorne de l’Empereur, son lit de camp ou encore son traîneau abandonné dans sa fuite.

La descendante de grognard

Maria Lioudko, professeur de chant au conservatoire de Saint-Pétersbourg, est fière d’être une descendante d’un des 2.000 soldats de Napoléon restés en Russie après la retraite de la Grande Armée.

Son aïeul, un nommé Vigoureux, « reste à Lida (aujourd’hui au Bélarus) et travaille comme gouverneur, puis épouse son étudiante », raconte Maria Lioudko dans un beau salon de musique de l’ancienne capitale impériale.

A l’apogée des répressions de Staline dans les années 1930, porter un nom français devient dangereux. Sa famille en change alors, mais Maria songe à le reprendre aujourd’hui.

« C’est à ce soldat de Napoléon que je dois mon sens du combat, de l’initiative et des responsabilités, mais aussi ma gourmandise, mon humour et ma débrouillardise », énumère cette femme rieuse aux yeux bleu vif.

Pour elle, Napoléon est « un vrai héros, intelligent, ambitieux, à la fois pragmatique et romantique ». Avant de conclure : « La France doit être fière de son super-héros : c’est une honte d’avoir honte de Napoléon ! »

Europe

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Article

le

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Au moins 11 personnes tuées dans une triple frappe russe, l’Ukraine réclame un renforcement de ses défenses aériennes.

Une triple frappe russe a frappé la grande ville de Tcherniguiv dans le nord de l’Ukraine, faisant au moins 11 morts et 22 blessés, selon le ministre de l’Intérieur Igor Klimenko. Le président Volodymyr Zelensky a réagi en pointant du doigt le manque d’aide de l’Occident dans la défense du pays.

Le président Zelensky a déclaré que l’Ukraine manquait de défenses aériennes suffisantes pour empêcher de telles attaques. Il a déploré le fait que la Russie bombarde quotidiennement les villes ukrainiennes, utilisant des missiles et des drones explosifs, notamment pour cibler les infrastructures énergétiques du pays.

Face à une aide occidentale qui semble diminuer, l’Ukraine peine à intercepter ces attaques. Zelensky a exhorté ses partenaires internationaux à fournir davantage d’armements et de systèmes de défense aérienne pour renforcer la capacité de l’Ukraine à se protéger.

L’attaque sur Tcherniguiv survient dans un contexte où l’Ukraine tente de faire face à l’agression russe depuis plusieurs années. Fondée il y a plus de 1 000 ans, Tcherniguiv est une ville historique qui a été lourdement bombardée par l’armée russe depuis le début de l’offensive.

Dans un autre incident, des médias russes ont rapporté une attaque ukrainienne sur la base militaire de Djankoï en Crimée, avec des vidéos montrant des explosions impressionnantes au milieu de la nuit. Selon des sources, des missiles tactiques ATACMS fournis par les États-Unis à l’Ukraine pourraient avoir été utilisés lors de cette attaque.

Les pertes dans les rangs russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, il y a deux ans, sont estimées à environ 50 000 soldats, selon des médias russes et britanniques. Les autorités russes ne divulguent pas officiellement leurs pertes, tandis que Zelensky a reconnu en février la mort de 31 000 militaires ukrainiens.

Lire Plus

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Les + Lus