Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Le « Dieu » Ibrahimovic de retour avec la Suède, à 3 mois de l’Euro

Article

le

le-« dieu »-ibrahimovic-de-retour-avec-la-suede,-a-3-mois-de-l’euro

« Le retour du Dieu »: à 39 ans, l’inaltérable star du football suédois Zlatan Ibrahimovic fera son come-back fin mars en équipe de Suède, après plus de quatre ans et demi d’absence, une sortie de retraite internationale très attendue à trois mois de l’Euro.

L’attaquant de l’AC Milan avait pris sa retraite internationale après l’Euro-2016 et n’a plus joué en équipe nationale depuis. Mais son retour, un serpent de mer, était redevenu une hypothèse crédible depuis novembre avec un appel du pied de Zlatan.

L’attaquant, dont l’impressionnant compteur en sélection affiche 116 capes et 62 buts, a été appelé mardi pour les prochains rendez-vous des « Blågult » (« Jaune et bleu »): deux matches de qualification pour le Mondial, contre la Géorgie le 25 mars et le Kosovo le 28 mars, ainsi qu’un match amical contre l’Estonie le 31 mars.

« Le retour du Dieu », a réagi mardi le joueur avec son style inimitable et son ego habituel, dans un message publié sur les réseaux sociaux le montrant avec le maillot suédois.

Pas de quoi agacer le sélectionneur Janne Andersson: « c’est Zlatan, il n’y a pas de problème pour moi », a-t-il constaté en souriant.

Clins d’œil

« C’est un très bon footballeur, le meilleur que nous ayons eu en Suède (…), en plus de ce qu’il peut apporter sur le terrain, il a une expérience incroyable qui profite aux autres joueurs de l’équipe », a-t-il salué.

« Je crois que nous serons une meilleure équipe avec Zlatan et c’est pour ça qu’il est sélectionné », a-t-il estimé.

Le retour d’Ibrahimovic en équipe de Suède avait été présenté comme acquis début mars par la presse locale, mais la fédération suédoise n’avait jamais confirmé l’information.

De son côté, le joueur, absent des terrains depuis fin février, continue de soigner une blessure à l’adducteur gauche en espérant être de retour jeudi sur les pelouses avec Milan, contre son ancien club Manchester United en huitièmes de finale retour de la Ligue Europa (aller: 1-1).

Depuis sa retraite internationale, Ibrahimovic faisait régulièrement des clins d’œil plus ou moins appuyés pour un éventuel retour en équipe de Suède.

Les choses ont toutefois pris une autre tournure cet automne, après que le joueur a confié à la presse que porter le maillot jaune de la sélection suédoise lui « manquait ».

« Je n’ai pas fini ma carrière » 

« Celui à qui ça ne manque pas, il a déjà fini sa carrière. Et je n’ai pas fini ma carrière », avait asséné l’attaquant milanais à l’époque.

Le natif de Malmö avait rencontré dans la foulée le sélectionneur Janne Andersson. Une réunion qualifiée de « bonne et fructueuse » par la fédération suédoise de football, qui avait jusque-là balayé un éventuel retour dans l’effectif du géant suédois (1,95m).

Sans l’ancien buteur du Paris SG, passé par l’Ajax, le FC Barcelone, la Juventus et le Los Angeles Galaxy, avant son retour à l’AC Milan, la Suède a atteint les quarts du Mondial-2018 et s’est qualifiée directement pour l’Euro-2020, repoussé à juin et juillet 2021 pour cause de Covid-19.

Elle y affrontera en phase de poules au 1er tour l’Espagne, la Pologne et la Slovaquie, mais l’équipe nationale sort d’une mauvaise campagne en Ligue des nations (1 victoire et 5 défaites), sanctionnée d’une relégation en Ligue B.

Le sélectionneur annoncera en mai les joueurs retenus pour l’Euro et, si Ibrahimovic est du voyage, la Suède disposera à la fois de son expérience, de ses buts, de son charisme… mais aussi de son ego parfois écrasant pour ses partenaires et difficile à modérer pour les prédécesseurs de Janne Andersson. A lui de gérer au mieux le « retour du Dieu ».

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus