Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

L1: Kylian Mbappé toujours plus proche de Paris

Article

le

l1:-kylian-mbappe-toujours-plus-proche-de…-paris

Plus que quelques heures avant le dénouement de la palpitante saison été 2021 de la série « Mercato », mardi soir minuit: Kylian Mbappé est fermement parisien, malgré la cour assidue du Real Madrid, et Lyon et Marseille vont tenter de derniers coups.

Les minutes sont comptées pour Florentino Perez, le président du club merengue, s’il souhaite faire venir le prodige parisien cette saison.

Malgré deux offres (160 M EUR puis 180 M EUR bonus inclus), les dirigeants du PSG semblent rester inflexibles dans les ultimes heures, et le camp parisien assure que le géant espagnol n’a pas fait de troisième proposition.

En Espagne, la presse sportive affirme d’ailleurs que le Real va retenter sa chance en janvier, même si une offre plus élevée de dernière minute n’est pas à exclure du côté de la « Maison blanche » qui, en parallèle, a quasiment scellé l’arrivée d’un autre prodige français: le milieu de terrain rennais Eduardo Camavinga.

Le PSG est donc plus proche que jamais de vivre une saison historique avec ses trois « Galactiques », Messi-Neymar-Mbappé, quitte à voir partir le champion du monde gratuitement en fin de saison, à la fin de son contrat.

Recrutement cinq étoiles

A 22 ans, le Bondynois ne laisse rien filtrer sur ses intentions: après être apparu épanoui dimanche à Reims (2-0) avec un doublé, il est attendu mardi soir à l’entraînement à Strasbourg, où l’équipe de France prépare son match de qualifications au Mondial mercredi, contre la Bosnie-Herzégovine.

Cet épilogue haletant pour les supporters vient clôturer un mercato historique pour la Ligue 1 et son mastodonte parisien.

L’arrivée de Lionel Messi, que le FC Barcelone n’a pas pu conserver, a causé un retentissement inédit dans la capitale et dans les instances du foot français. Au Parc des Princes lors de sa présentation aux fans, comme pour ses premières minutes de jeu à Reims dimanche, « la Pulga » a fait chavirer les amateurs à chaque apparition.

Presque assez pour faire oublier le recrutement étoilé de Sergio Ramos, Georginio Wijnaldum et Gianluigi Donnarumma, trois cadres arrivés gratuitement, et d’Achraf Hakimi, une très bonne pioche arrachée à l’Inter Milan pour 60 M EUR. Dans le sens inverse en revanche, Paris peine à vendre: Mauro Icardi, Thilo Kehrer, Layvin Kurzawa ou encore Pablo Sarabia sont toujours parisiens.

Ailleurs en Ligue 1, difficile de rivaliser avec le PSG. Mais malgré des finances en berne, entre pandémie et crise des droits télévisuels, les clubs du Championnat de France ont réussi quelques jolis coups sur le marché.

Marseille et Nice actifs

L’Olympique de Marseille version Jorge Sampaoli, le bouillant entraîneur, et Pablo Longoria, l’hyperactif président, a fêté l’arrivée de neuf recrues majeures, parmi lesquelles Mattéo Guendouzi, Gerson et Cengiz Ünder, tous trois déjà très prometteurs à l’image du but marqué par chacun d’entre eux contre Saint-Etienne (3-1), samedi.

Mais ce n’est sans doute pas fini! La presse spécialisée s’attend encore à l’arrivée du milieu français Amine Harit. Mais il faut aussi dégraisser l’effectif, avec Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car, joueurs « bankables », comme partants potentiels.

A Lyon, le départ (libre) de Memphis Depay au Barça a été compensé par l’arrivée du Suisse Xherdan Shaqiri (Liverpool), principal mouvement dans le Rhône où un attaquant est encore – timidement – espéré.

Dopé par les investissements de son propriétaire Ineos, Nice s’est fait une place parmi les prétendants à l’Europe en signant, outre l’entraîneur champion de France Christophe Galtier, l’ailier Justin Kluivert, Calvin Stengs et surtout l’attaquant montpelliérain Andy Delort, soufflé à l’OM.

Si Lille n’a fait que remplacer son gardien Mike Maignan, parti à l’AC Milan, par Ivo Grbic, le club champion de France a pour le moment conservé l’essentiel de son effectif, avant d’ultimes mouvements attendus.

Le Stade rennais, qui espère recruter Gaëtan Laborde de Montpellier, a déjà dépensé une soixantaine de millions d’euros pour se renforcer (Sulemana, Santamaria, Meling, Majer…), tandis que Strasbourg et Troyes ont joué la carte de l’expérience en attirant respectivement Kévin Gameiro et Adil Rami.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus