Nous rejoindre sur les réseaux

France

Justice: Le meurtrier de Mireille Knoll condamné à la perpétuité pour un crime antisémite

Article

le

le-meurtrier-de-mireille-knoll-condamne-a-la-perpetuite-pour-un-crime-antisemite

Ses protestations d’innocence n’auront pas convaincu la cour. Yacine Mihoub a été condamné mercredi aux assises de Paris à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre en 2018 de Mireille Knoll, un crime « au caractère antisémite ».

Sa peine a été assortie d’une période de sûreté de 22 ans, soit plus que les 18 ans requis par l’avocat général.

Son co-accusé, Alex Carrimbacus a été acquitté pour le meurtre de l’octogénaire mais il a été condamné à une peine de 15 ans de réclusion assortie d’une peine de sûreté de deux tiers pour vol aggravé chez la victime.

Comme pour M. Mihoub, le caractère antisémite a été retenu pour lui, de même que la circonstance aggravante de la vulnérabilité de Mme Knoll, 85 ans et très affaiblie par la maladie de Parkinson.

La mère de Yacine Mihoub, Zoulikha Khellaf, a quant à elle été condamnée à trois ans de prison, dont un an ferme à domicile sous surveillance électronique. Elle a été reconnue coupable d’avoir détruit des objets et nettoyé l’arme du crime.

La cour a estimé que les faits s’étaient inscrits dans un « contexte global antisémite », selon la lecture faite par le président Franck Zientara après plus de 9 heures de délibéré.

Selon la cour, « le caractère crapuleux a été alimenté par une haine en raison de l’appartenance » de la victime à la « religion juive » et par des « préjugés » de Yacine Mihoub et des « croyances que des richesses puissent être dissimulées » dans le logement social de Mme Knoll.

« C’est juste, c’est ce qu’on attendait. Notre famille va pouvoir démarrer son deuil », a réagi le petit-fils de Mireille Knoll. A l’énoncé du verdict, plusieurs proches étaient en larmes.

« Haine larvée »

Le 23 mars 2018, les pompiers sont appelés pour un incendie dans un HLM de l’est parisien. Au deuxième étage, ils découvrent le corps en partie carbonisé de Mireille Knoll, en travers de son lit médicalisé, les jambes ballantes. Son frêle corps était lardé de onze coups de couteau.

La mort de cette femme, qui avait fui Paris en 1942 pour échapper à la rafle du Vel D’hiv, avait suscité une vive émotion, d’autant plus qu’un an auparavant Sarah Halimi, sexagénaire juive, avait été tuée et défenestrée par un homme finalement considéré comme irresponsable pénalement.

M. Mihoub et M. Carrimbacus se sont toujours renvoyé la responsabilité du meurtre de Mireille Knoll.

Si les circonstances du meurtre sont restées opaques, les experts et témoins qui se sont succédé à la barre ont dressé un portrait psychologique sans équivoque des deux hommes.

Yacine Mihoub, est rancunier. Il a « le vin mauvais » et une tendance victimaire depuis un viol subi à 12 ans dans un internat, selon les conclusions des experts. Mireille Knoll est la voisine de sa mère. Cette femme coquette aux yeux bleus décrite lors du procès comme tolérante, aimée et aimante, est, dit il, une « grand-mère de substitution » à qui il a rendu de nombreux services.

Son voisin de box Alex Carrimbacus a lui été décrit comme rongé par une quête identitaire, une souffrance affective « massive », selon les experts, amplifiée par les placements à répétition dans l’enfance, un viol et la rue où il a déjà mendié pour payer sa drogue.

Les deux au casier judiciaire déjà long se sont rencontrés en détention.

L’après-midi du 23 mars 2018, ils se sont retrouvés dans le 55 m2 de Mireille Knoll pendant plus de deux heures. Nul ne sait ce qu’il s’est alors déroulé.

Selon la cour, l’agression sexuelle perpétrée par M. Mihoub en 2017 sur une collégienne que logeait Mme Knoll a pu être à l’origine d’un « contentieux latent ». Celui-ci, couplé à une « tolérance limitée à la frustration » de M. Mihoub, a pu être alimenté par une « une détestation larvée » des Juifs. Son intérêt pour des livres sur Mohamed Merah, la Charia ou Mein Kampf sont venus appuyer cette thèse selon la cour.

Selon la cour, cette haine a « ressurgi avec la consommation d’alcool » et une conversation qui s’envenime ce 23 mars entre lui et Mme Knoll, et elle a « trouvé son apogée dans le déchainement de violence ».

France

Manouchian et ses frères d’armes étrangers entrent au Panthéon

Article

le

Manouchian et ses frères d'armes étrangers entrent au Panthéon

La France rend hommage aux héros oubliés de la résistance étrangère en accueillant Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d’armes au Panthéon, 80 ans après leur exécution par les nazis. Cet acte solennel, présidé par Emmanuel Macron, témoigne de la reconnaissance tardive mais profonde envers ces combattants de l’ombre qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et la justice.

Dans une déclaration publiée dans le quotidien L’Humanité, le président Macron souligne l’engagement sans faille de ces hommes venus de divers horizons pour défendre la France. « Juifs, Hongrois, Polonais, Arméniens, communistes, ils ont donné leur vie pour notre pays », déclare-t-il.

Cette cérémonie historique marque également la reconnaissance de toute la résistance communiste et étrangère, un geste salué comme un honneur et une réparation par Fabien Roussel, secrétaire national du Parti Communiste Français.

Pour le chef de l’État, cette panthéonisation est la quatrième sous son mandat, après celles de Maurice Genevoix, Simone Veil et Joséphine Baker, avec l’annonce récente de celle de Robert Badinter.

Cependant, cette décision a suscité la colère du Rassemblement National (RN) et de ses partisans, qualifiant les propos de Macron d' »indignes » et d' »utilisation politique de l’histoire nationale ».

La cérémonie, prévue pour durer une heure et demie, sera empreinte de moments émouvants et symboliques. Le chanteur Patrick Bruel lira la dernière lettre de Missak Manouchian à sa bien-aimée, tandis que le groupe de rock Feu ! Chatterton interprétera « L’Affiche rouge » de Léo Ferré, immortalisant le sacrifice des résistants.

Missak Manouchian, rescapé des massacres arméniens, a rejoint la résistance communiste en 1943, où il a joué un rôle crucial dans les rangs des Francs-tireurs partisans – Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), avant d’être exécuté avec ses compagnons en 1944.

Cette cérémonie, à laquelle 2000 personnes ont été conviées, dont des représentants du Parti Communiste et du gouvernement arménien, ainsi que 600 élèves, témoigne de l’importance de se souvenir et de rendre hommage aux sacrifices de ces héros de la liberté, dont le courage et la détermination resteront gravés dans l’histoire de la France.

Lire Plus

Europe

Une visite médicale obligatoire tous les 15 ans pour conserver son permis de conduire

Article

le

Permis de Conduire : bientôt une visite médicale obligatoire pour conserver son permis

Les États membres de l’Union européenne vont prochainement s’exprimer sur un projet de loi qui vise à instaurer une visite médicale pour délivrer ou renouveler le permis de conduire.

Un projet de loi débattu prochainement au Parlement européen pourrait changer les règles pour les automobilistes européens. Il prévoit une visite médicale obligatoire tous les quinze ans pour conserver son permis de conduire. Cette mesure, soutenue par la commission des Transports de l’instance européenne, vise à réduire de moitié le nombre de décès sur les routes d’ici 2030, dans une perspective ultime d’atteindre zéro mort d’ici 2050.

L’examen médical comprendrait un contrôle de la vue, tandis que les autres tests requis seraient définis par chaque État membre. Bien que cette proposition suscite des débats, elle s’inspire de pratiques déjà en vigueur dans certains pays européens, où des contrôles médicaux sont effectués à des intervalles réguliers pour les conducteurs âgés.

Si cette mesure est adoptée, elle ne serait pas mise en œuvre avant 2027. Son objectif principal est de garantir que les conducteurs restent aptes à conduire tout au long de leur vie, contribuant ainsi à la sécurité routière et à la réduction du nombre de victimes sur les routes de l’Union européenne.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

France

Des médecins cubains pour sauver les urgences et la maternité de Guingamp

Article

le

Cuba a accepté d’envoyer des médecins en renfort dans les hôpitaux de Guingamp (Bretagne), où les services sont en difficulté.

Alors que l’hôpital de Guingamp rencontre des difficultés, des élus et membres hospitaliers locaux souhaitent faire venir des médecins cubains pour sauver les urgences et la maternité.

Vendredi dernier, les défenseurs de l’hôpital de Guingamp ont rencontré l’ambassadeur de Cuba, Otto Vaillant, dans l’espoir de trouver une solution à la crise sanitaire qui frappe la région. Au cœur des discussions : la possibilité d’accueillir des médecins cubains pour pallier le manque criant de professionnels de santé.

L’initiative, portée par l’agglomération de Guingamp-Paimpol, pourrait offrir un sursis à la maternité de Guingamp, menacée de fermeture depuis plusieurs années. Si la venue de médecins cubains se concrétise, elle constituerait un renfort transitoire vital pour maintenir ouverts les services d’urgence dans une région où l’accès aux soins est de plus en plus difficile.

La mobilisation en faveur de cette solution témoigne des défis auxquels est confronté l’hôpital public en France, en particulier dans les zones rurales. Les débats autour de cette proposition soulèvent également des questions cruciales, notamment sur les conditions de travail et les modalités de rémunération des médecins cubains.

Que cette initiative se matérialise ou non, elle a le mérite de mettre en lumière les difficultés rencontrées par l’hôpital public et de susciter un débat sur les solutions envisageables pour garantir l’accès aux soins pour tous.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus