Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

En Grèce, « corps-à-corps » pour arrêter la course folle de l’incendie d’Eubée

Article

le

en-grece,-« corps-a-corps »-pour-arreter-la-course-folle-de-l’incendie-d’eubee

Villages assiégés, pinèdes carbonisées et maisons détruites: l’île grecque d’Eubée offrait un spectacle de désolation mardi alors que des centaines de pompiers et de volontaires luttaient pour arrêter la course folle du plus destructeur des incendies ayant frappé la Grèce.

Plus de 3.000 personnes ont été évacuées par la mer de l’immense île d’Eubée, montagneuse et arborée, dont la partie nord s’est embrasée le 3 août sous l’effet de températures caniculaires, selon les garde-côtes grecs.

En l’espace de quelques jours où le thermomètre a largement dépassé les 40° à de nombreux endroits, 586 incendies se sont déclarés dans le pays, selon le vice-ministre de la Protection civile, Nikos Hardalias.

« Chaque maison perdue est une tragédie, un poignard dans le cœur », a-t-il ajouté, la voix brisée.

Si les autorités ont jugé que « la situation est bien meilleure » mardi, les pompiers, aidés de nombreux volontaires, bataillaient toujours pour empêcher le feu d’atteindre Istiaia, une ville de 7.000 habitants, qui n’a pas été évacuée.

Les forces déployées dans la partie nord d’Eubée ont été renforcées mardi et portées à 870 pompiers, dont beaucoup venus de Chypre, Slovaquie, Pologne, Serbie, Ukraine et Roumanie, selon les services d’incendies grecs.

Dix-sept hélicoptères bombardiers d’eau étaient mobilisés, ainsi que huit avions, dont trois Canadair français.

Dans le Péloponnèse, région également frappée par les incendies qui ravagent la Grèce depuis le 27 juillet, les feux ont repris de plus belle, poussant les autorités à ordonner l’évacuation de plus d’une dizaine de petits villages dans la région de Gortynia.

« En un clin d’œil, nous avons perdu tout contrôle », a déploré le maire, Efstathios Soulis, à la télévision publique ERT, ajoutant que des dizaines de villages, d’unités agricoles et d’entreprises étaient en danger. « Les fronts de feu sont trop nombreux pour être comptés », a-t-il souligné.

A Eubée, « les citoyens et les pompiers sont engagés dans une bataille au corps-à-corps, se battant avec tout leur coeur et toute leur âme », a déclaré sur sa page Facebook le maire d’Istiaia, Yiannis Kontzias.

La Grèce et la Turquie sont frappées par une vague d’incendies violents, qui ont fait huit morts sur les côtes turques et trois morts en Grèce.

Si la Turquie semblait désormais sortie d’affaire, la Grèce est confrontée à « une catastrophe naturelle aux proportions sans précédent », a admis son Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Plus de 93.700 hectares ont été ravagés depuis le 29 juillet, selon le Système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS). Moins de 2.300 hectares avaient brûlé en moyenne sur la même période entre 2008 et 2020.

Seize personnes ont été interpellées, soupçonnées d’incendie criminel ou d’incendie par négligence, a indiqué la police.

« On les supplie de venir »

Des villages entiers ont été évacués et des centaines de maisons détruites à Eubée mais aussi dans l’agglomération d’Athènes, sur la péninsule du Péloponnèse et dans d’autres régions du pays.

En T-shirts et souvent sans masque ni casque, les volontaires, aidés de pompiers, luttaient sur plusieurs fronts pour contenir les flammes qui dévorent l’île d’Eubée.

Mardi, le maire d’Istiaia se montrait « optimiste » sur le front de Kamatriades, estimant que le feu y était « sous contrôle ».

Mais sur l’autre front, une centaine de pompiers se battaient contre l’avancée impitoyable des flammes, ont constaté des journalistes.

Dans le village balnéaire d’Asminio, menacé par les flammes, l’ordre d’évacuer a été donné mardi midi. « Où veux-tu qu’on aille? », hurle une sexagénaire qui refuse de quitter les lieux sous un ballet d’hélicoptères.

Dans les rues, envahies par des dizaines d’habitants, le ton monte: « Regarde, ce sont eux qui font le boulot », s’emporte Dimitri en montrant un camion de pompiers slovaque. « Ils sont où, les nôtres? On les supplie de venir et personne n’arrive ».

Le Premier ministre demande pardon

Le maire d’Istiaia a estimé que « les hélicoptères avaient beaucoup aidé » lundi. « Si nous avions fait ça dès le début, nous aurions évité cette destruction », a-t-il dit.

A l’instar de l’opposition, de nombreux responsables locaux et habitants ont dénoncé le manque de réactivité et de moyens aériens mis en oeuvre.

Le Premier ministre a « demandé pardon pour de possibles erreurs ». « Nous avons fait tout ce qui était humainement possible, mais dans plusieurs cas, ce n’était pas assez », a-t-il déclaré lundi soir dans une allocution télévisée.

Nikos Hardalias a lui souligné mardi qu’il est « très dangereux » pour les pilotes de voler avec « zéro visibilité ».

M. Mitsotakis, qui doit s’exprimer jeudi, a promis des millions d’euros supplémentaires pour la protection civile et la reforestation.

Europe

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Article

le

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Au moins 11 personnes tuées dans une triple frappe russe, l’Ukraine réclame un renforcement de ses défenses aériennes.

Une triple frappe russe a frappé la grande ville de Tcherniguiv dans le nord de l’Ukraine, faisant au moins 11 morts et 22 blessés, selon le ministre de l’Intérieur Igor Klimenko. Le président Volodymyr Zelensky a réagi en pointant du doigt le manque d’aide de l’Occident dans la défense du pays.

Le président Zelensky a déclaré que l’Ukraine manquait de défenses aériennes suffisantes pour empêcher de telles attaques. Il a déploré le fait que la Russie bombarde quotidiennement les villes ukrainiennes, utilisant des missiles et des drones explosifs, notamment pour cibler les infrastructures énergétiques du pays.

Face à une aide occidentale qui semble diminuer, l’Ukraine peine à intercepter ces attaques. Zelensky a exhorté ses partenaires internationaux à fournir davantage d’armements et de systèmes de défense aérienne pour renforcer la capacité de l’Ukraine à se protéger.

L’attaque sur Tcherniguiv survient dans un contexte où l’Ukraine tente de faire face à l’agression russe depuis plusieurs années. Fondée il y a plus de 1 000 ans, Tcherniguiv est une ville historique qui a été lourdement bombardée par l’armée russe depuis le début de l’offensive.

Dans un autre incident, des médias russes ont rapporté une attaque ukrainienne sur la base militaire de Djankoï en Crimée, avec des vidéos montrant des explosions impressionnantes au milieu de la nuit. Selon des sources, des missiles tactiques ATACMS fournis par les États-Unis à l’Ukraine pourraient avoir été utilisés lors de cette attaque.

Les pertes dans les rangs russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, il y a deux ans, sont estimées à environ 50 000 soldats, selon des médias russes et britanniques. Les autorités russes ne divulguent pas officiellement leurs pertes, tandis que Zelensky a reconnu en février la mort de 31 000 militaires ukrainiens.

Lire Plus

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

Les + Lus