Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

[Covid-19] Les mesures concernant le Bassin de Thau

Article

le

Le Singulier Bassin de Thau

Comme on s’y attendait fortement, le Préfet de l’Hérault a pris de nouvelles mesures concernant Montpellier et les sept communes avoisinantes. Mais en réalité ça change quoi pour nous ?

Le Singulier fait le point concernant Sète et le Bassin de Thau

Le port du Masque Obligatoire : Sète, Frontignan, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Marseillan, Mèze, Sète, Vic-la-Gardiole

Rassemblements/ manifestations festives : Interdiction ● Evénements de plus de 1000 personnes, y compris les manifestations sportives (organisateurs et exposants compris) exception faite des personnels techniques. ● Location et prêt de matériel et d’éléments amovibles destinés à un événement non autorisé ● Activité dansante ● Diffusion de mesure amplifiée sur la voie publique et dans les débits de boissons et restaurants ● Usage et détention de matériel de sons dans les rassemblements festifs non autorisés ● Espaces de restauration et débits de boissons temporaires dans le cadre de rassemblements publics et manifestations ● Fêtes étudiantes

Restauration, débits de boisson : Horaires d’ouverture Débits de boissons: 7 heures à 24 heures Epiceries de nuit : 7heures à 22 heures Restaurants et fast-foods: 7 heures à 24 heures Drives: 7 heures à 24 heures Livraisons à domicile: 7 heures à 24 heures

Interdiction des rassemblements à caractère festif ou familial dans les ERP de type L (salles des fêtes ou polyvalentes), de type CTS-chapiteaux (tentes et structures)

Vente et consommation d’alcool : Interdiction de la vente d’alcool pour tout commerce, en dehors des établissements titulaires des licences restaurant ou III ou IV et consommation d’alcool sur la voie publique entre 20 heures et 7 heures

Activités sportives : Pas de restriction

Education et petite enfance : Interdiction des sorties scolaires, à l’exception des déplacements pour se rendre dans les équipements sportifs ou éducatifs et culturels habituellement autorisés

Economie et tourisme : Pas de restriction

À lire aussi : [Sète] Drôle de week-end à Sète pour ces touristes

Comment suivre Le journal le Singulier : >> ICI

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Georges

    14 octobre 2020 at 13 h 52 min

    Ce n’est plus musique amplifiée mais musique tout court , relisez avec attention le dernier arrêté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus