Nous rejoindre sur les réseaux

Sète

[Sète] Drôle de week-end à Sète pour ces touristes

Article

le

Sète Le Singulier

Ils N’en reviennent toujours pas. Comment un poteau dans cet état peut-il encore tenir debout avec les rafales de vent ces derniers jours ?

C’est regagnant leur véhicule dans le parking gratuit au fond du quai d’Alger que ces touristes ont pu constater l’étendue des dégâts sur leur véhicule.

Le véhicule garé dans ce parking gratuit très prisé des Sétois et des touristes a tout simplement reçu des morceaux de poteau qui se décroche. Par chance personne n’était présent au moment de l’impact sur le véhicule. Résultat ? Un pare brise cassé et une carrosserie abimée.

Une fois les dégâts constatés, les touristes ont prévenu la police municipale qui est arrivée rapidement sur les lieux. Avec l’aide d’un employé de mairie, ils ont pu sécuriser le périmètre. 

Va-t-on désormais abattre ce dangereux poteau comme nous abattons les arbres à Sète ? Affaire à suivre.

En attendant, nos amis touristes ont pu renter chez eux en dépanneuse !

À lire aussi > [Frontignan] Feu dans une habitation à La Peyrade

Comment suivre le journal du Singulier >> ICI

Sète

Sète : un jeune sétois de 22 ans décédé après sa première injection du vaccin Pfizer

Article

le

Maxime Beltra

Lundi soir, Maxime Beltra, un jeune homme de 22 ans, est décédé 9h après sa première injection du vaccin Pfizer. Son père affirme que le vaccin est la cause de la mort.

« Il devait partir en Grèce avec un ami, il vient de décéder après un choc allergique avec le vaccin », déclare Frédéric Beltra dans une vidéo pleine d’émotion postée lundi matin sur Facebook/Twitter et qui comptabilise plus 400.000 vues à ce jour. Beaucoup de ses amis partagent également sa photo à travers les stories sur les réseaux sociaux pour lui rendre hommage.

Le jeune Maxime Beltra qui a été vacciné ce lundi 26 Juillet à 14h au centre de vaccination de Sète comme l’atteste un document officiel, est décédé vers 23h00 à son domicile. Soit 9 h après sa première injection du vaccin Pfizer. Que s’est t-il passé ? Cette 1ère injection du vaccin Pfizer est-t-elle responsable directe du décès du jeune sétois ? Visiblement oui, d’après les propos de son père. « Le salon est devenu une salle d’opération, les médecins et les pompiers ont tout donné pour le ramener », explique-t-il tristement.

Avec la rage d’un père qui vient de perdre son fils, Frédéric Beltra s’en prend à ceux qu’il juge responsable de la mort de Maxime : « les élites ».

La faute au vaccin selon le père

La charge est donnée au vaccin dans un premier temps : « Nous sommes en train de vacciner la population avec des traitements qui n’ont jamais été examiné en profondeur, dont nous ne connaissons pas les effets secondaires, qui n’on pas été certifié et vérifié, qui tue des jeunes en pleine forme », déclare-t-il. Puis, très vite, il s’en prends aux responsables politiques : « Vous êtes des criminels, des corrompus (…) la moindre parole sur le vaccin vous l’éteignez, vous êtes des médiocre en tout ».

La voix étranglée par l’émotion, mais puissante, remplie de colère, Frédéric Beltra dénonce les personnes responsables de cette vaccination. Selon lui, le remède est pire que la maladie : « J’ai perdu mon seul fils pour un virus qui tue moins de 0,1% de la population ».

Le but de cette vidéo ? Qu’elle fasse « le tour du monde », afin de dénoncer ces « élites ».

Une enquête a été ouverte par le parquet de Montpellier afin de déterminer les circonstances exactes du décès de Maxime. Une autopsie devrait être pratiquée dans les prochaines heures au département de médecine légale de l’hôpital de Lapeyronie à Montpellier.

La rédaction du journal Le Singulier présente ses plus sincères condoléances à la famille de Maxime Beltra.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Covid-19 : nouvelles restrictions pour Sète, Frontignan et Marseillan

Article

le

Pour faire face à la propagation du coronavirus, le préfet de l’Hérault a décidé de renforcer certaines restrictions. 

Les mesures sanitaires sont une nouvelle fois renforcées dans l’Hérault. Pour faire face à la propagation du coronavirus, Hugues Moutouh, le préfet, a décidé d’accentuer certaines restrictions.

Une forte augmentation du taux d’incidence continue d’être observée dans l’Hérault traduisant une circulation active du virus Covid-19. Ce taux est actuellement de 470.8 cas dépistés positifs pour 100 000 habitants, contre 227 le 21 juillet dernier.

Le niveau des hospitalisations a sensiblement augmenté ces 14 derniers jours (+44.2%). Les lits de réanimation du département sont par ailleurs occupés à plus de 85%. Cette dégradation de la situation justifie la prise de nouvelles mesures sanitaires afin de freiner la propagation du virus. Le préfet de l’Hérault a décidé, à compter du mardi 27 juillet 2021 et jusqu’au dimanche 15 août 2021 :

D’étendre l’obligation du port du masque en extérieur à tout le département, à l’exception des 6 communes de la C.C. des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc (La Salvetatsur-Agout, Le Soulie, Fraisse-sur-Agout, Cambon-et-Salvergues, Rosis, Castanet le Haut), des plages, des zones de baignade et des grands espaces naturels.

Le port du masque reste toutefois fortement conseillé dans ces territoires et espaces dans toutes les situations où le maintien des distanciations physiques ne peut être assuré.

La vente d’alcool à emporter est interdite de 20h à 6h dans les villes : Montpellier, Béziers, Sète, Lattes et dans toutes les stations balnéaires du littoral : La Grande Motte, Agde, Mauguio-Carnon, Palavas- les-Flots, Villeneuve-lès-Maguelone, Frontignan, Marseillan, Vias, Portiragnes, Sérignan, Valras et Vendres.

D’interdire la consommation d’alcool sur la voie publique (hors terrasses extérieures) sur le territoire des 16 communes sus-mentionnées.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Sète : Pierre Soulages reçoit la plus haute distinction décernée par l’empereur du Japon

Article

le

Pierre Soulages reçoit de la part de l’empereur japonais une des plus hautes distinctions décernées par le pays. 

« L’Ordre du Soleil Levant, Rayons d’or avec rosette de quatrième classe » a été donné en mains propres le 20 juillet dernier par l’ambassadeur japonais Ihara pour remercier le sétois pour sa contribution à la création de liens culturels entre la France et le Japon. 

À 101 ans, « le peintre vivant aujourd’hui le plus exceptionnel » selon François Hollande, marque l’histoire de son empreinte. Il faut dire que son « noir-lumière » ou son « outre-noir » comme il aime bien les appeler sont des monuments de l’art abstrait et de la peinture informelle. 

Mardi dernier, l’empereur japonais a décidé de récompenser toutes ces années de labeur et d’échanges culturels avec le peintre. Il lui a remis par le biais de l’ambassadeur japonais chez lui, à Sète, la plus haute distinction que le Japon puisse remettre après l’ordre du Chrysanthème. Monsieur Soulages est donc titulaire de « L’Ordre du Soleil Levant, Rayons d’or avec rosette de quatrième classe », ce qui lui vaut le grade d’officier et le place au même rang que Charles Aznavour et de François Baboulet. 

Les débuts d’une histoire d’amour

1939, le monde est secoué par une guerre dont personne ne veut. Pierre Soulages est mobilisé sur les rivages méditerranéens « Devant moi s’étendait une sorte de flaque de métal fondu, c’était l’étang de Thau. » expliquait-il. Il en a fait son Japon comme Van Gogh a fait de Arles son Soleil levant. S’en suivra un voyage dans les années 60 où il fera la connaissance d’artistes en tout genre. Il tombera aussi amoureux des décors nippons. Il y gravira les échelons là-bas en grandissant sa notoriété en tant que peintre et se fera de plus en plus exposer. En 1992, le Praemium Impériale, le “Nobel de l’art japonais”, est décerné à Pierre Soulages à Tokyo. Cette prestigieuse reconnaissance est suivie en 2000 par une création originale de l’artiste : un vase réalisé à la demande du Président Jacques Chirac qui offre au Japon un trophée pour le grand prix du sumo. C’est ainsi que les relations entre Japon et France débutèrent. 

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus