Nous rejoindre sur les réseaux

Occitanie

Cédric Delapierre (RN) accuse Carole Delga d’être complice du gouvernement Macron

Article

le

Cédric Delapierre (RN) accuse Carole Delga d'être complice du gouvernement Macron

Cédric Delapierre, du Rassemblement National, porte de lourdes accusations contre Carole Delga. Il critique son approche budgétaire qu’il qualifie de « saupoudrage » et pointe du doigt son manque de vision stratégique pour la région Occitanie.

Cédric Delapierre, membre du conseil régional RN d’Occitanie, a récemment pris la parole lors d’une assemblée plénière pour critiquer le budget complémentaire 2023 de la région Occitanie. S’adressant directement à Carole Delga, Présidente de la région Occitanie, Delapierre a exprimé son mécontentement face à ce qu’il a décrit comme un « exercice de communication » dénué de substance.

Le conseiller régional RN a déclaré que le budget était le reflet d’un « catalogue de slogans et de procédures » qui ne représentait en rien la feuille de route dont la région a tant besoin. Il a critiqué la stratégie budgétaire de la Présidente Delga, la qualifiant de « saupoudrage ».

S’opposant fortement à l’augmentation de 266 millions d’euros du budget total de la région par rapport à l’année précédente, Delapierre a accusé Delga d’être complice de la politique du gouvernement Macron, qu’il juge mauvaise pour la France. Il a rappelé que la Présidente faisait partie des électeurs qui avaient « préféré l’inaction et l’inflation au réveil de notre pays », plutôt que de soutenir Marine Le Pen.

Dans son discours, Cédric Delapierre a relevé plusieurs dépenses contenues dans le budget complémentaire qu’il a jugé problématiques. Parmi ces dernières, deux millions d’euros destinés à l’installation de production et d’acheminement d’énergie, qu’il a associé à la politique d’éoliennes de la Présidente, ainsi que plus de 763 700 euros destinés à des activités artistiques et des manifestations culturelles, qu’il juge hors des compétences régionales.

Fustigeant l’augmentation du tarif des cartes grises, Cédric Delapierre a affirmé que c’était typique du socialisme de « jouer avec la pression fiscale ». Le groupe régional RN a déposé un amendement pour éviter cette augmentation en proposant des économies dans les dépenses qu’il considère « néfastes et inutiles ».

Concluant son discours sur une citation de Winston Churchill, Cédric Delapierre a exprimé son doute quant à la possibilité que la Présidente puisse apporter des changements significatifs à la région. Les élus du Rassemblement National ont déclaré qu’ils s’opposeront au budget complémentaire, car ils estiment qu’il ne répond pas aux besoins des habitants de l’Occitanie.

Occitanie

Occitanie : la qualité de l’air dégradée en raison de particules de sable

Article

le

Occitanie : la qualité de l'air dégradée en raison de particules de sable

La qualité de l’air en Occitanie connaît une dégradation significative ce dimanche dans cinq départements, en raison du vent fort de sud transportant des particules de sable provenant du Sahara, selon un rapport d’Atmo Occitanie.

L’observatoire Atmo Occitanie, qui surveille quotidiennement la qualité de l’air, alerte sur la présence d’une masse d’air chargée de particules désertiques, principalement concentrée dans une zone située au pied des Pyrénées.

Dans les départements de la Haute-Garonne, du Gers, de l’Ariège, des Pyrénées-Orientales et des Hautes-Pyrénées, l’indice de qualité de l’air devrait atteindre le niveau 4 (mauvais) ce dimanche, sur une échelle de 1 (bon) à 6 (extrêmement mauvais).

Lire Plus

Faits Divers

Agression de Samara à Montpellier : Une mission flash annoncée par la ministre de l’Éducation

Article

le

Agression de Samara à Montpellier : Une mission flash annoncée par la ministre de l'Éducation

Nicole Belloubet réagit à l’agression de l’adolescente et annonce des mesures de sécurité.

La ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, a réagi ce jeudi à l’agression violente de Samara, une adolescente de 14 ans à Montpellier, en annonçant une « mission flash » pour faire la lumière sur les faits.

« Une inspection générale va se rendre sur place pour une mission flash dès demain (vendredi) », a précisé la ministre, soulignant qu’elle avait également pris contact avec la famille de la jeune fille.

L’adolescente a été agressée mardi par un groupe de trois individus, dont une mineure de 14 ans étudiant dans le même établissement. Cette dernière a été interpellée depuis, selon le parquet de Montpellier. Bien que gravement blessée, le pronostic vital de Samara n’est plus engagé, a déclaré le parquet mercredi.

L’agression s’est produite aux alentours de 16 heures devant le collège Arthur-Rimbaud, situé dans le quartier de Mosson-La Paillade, au nord-ouest de Montpellier.

Nicole Belloubet a insisté sur l’importance de faire toute la lumière sur les événements précédents et a promis des conséquences pour les responsables éventuels. « Nous devons tout savoir sur ce qu’il s’est passé durant les mois précédents, les heures précédentes, à l’école et en dehors de l’école. Nous devons la vérité à Samara, à sa famille, à l’institution », a-t-elle déclaré.

La ministre a également souligné l’importance de lutter contre le harcèlement et a annoncé que la politique en la matière serait examinée. Une réunion interministérielle sur la sécurisation des établissements scolaires est prévue pour ce jeudi, afin d’assurer un climat serein et sécurisé pour tous les élèves.

Lire Plus

Europe

Cigarettes : plus de limite pour ramener des cartouches d’un autre pays de l’UE

Article

le

Cigarettes : plus de limite pour ramener des cartouches d'un autre pays de l'UE

Le gouvernement lève les restrictions sur les quantités de tabac autorisées pour les voyageurs en provenance d’autres pays européens.

À partir de maintenant, les voyageurs entrant en France depuis un autre pays de l’Union européenne ne seront plus soumis à des restrictions sur les quantités de cigarettes qu’ils peuvent transporter. Le gouvernement a aboli ces limites dans un décret entré en vigueur le vendredi 29 mars, tel que publié au Journal officiel.

Auparavant, les voyageurs étaient limités à une cartouche de cigarettes, 50 cigares, 250 grammes de tabac à fumer et 100 cigarillos lors de leur retour d’un pays de l’UE. Cependant, ces restrictions ont été levées pour se conformer au droit européen, qui autorise des limites plus élevées : quatre cartouches, 200 cigares, un kilo de tabac à fumer et 400 cigarillos.

La décision de lever ces limites s’explique en partie par les différences de prix du tabac entre la France et ses voisins européens, incitant certains voyageurs à se livrer à des trafics illégaux de cigarettes. En levant ces restrictions, le gouvernement français facilite les déplacements des voyageurs et harmonise sa réglementation avec le droit européen.

Thomas Cazenave, le ministre délégué chargé des comptes publics, a souligné lors d’une conférence de presse que malgré cette décision, les douaniers pourront toujours agir contre le trafic illégal de tabac en s’appuyant sur des indices et en saisissant les contrevenants. Il a également exprimé la volonté du ministère des Finances d’harmoniser la fiscalité du tabac au niveau européen.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus