Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

C1: Carré d’As en quarts avec Zidane, Klopp, Guardiola et… Haaland !

Article

le

c1:-carre-d’as-en-quarts-avec-zidane,-klopp,-guardiola-et…-haaland-!

Vingt ans, un talent monstre, et rien à perdre ! Erling Haaland déboule mardi en quarts de finale de Ligue des champions avec Dortmund, chez l’ogre Manchester City de Guardiola, dans une soirée qui opposera aussi deux seigneurs européens: le Real de Zidane et le Liverpool de Klopp.

Au milieu de ces géants, le Borussia, qui traverse une saison difficile, fait figure de Lilliputien. Mais l’équipe allemande possède une arme secrète: le Norvégien Haaland, en tête du classement des buteurs de la C1 avec dix buts… en six matches seulement, puisqu’il a manqué deux rencontres de poule.

Pour Pep Guardiola, le dispositif « anti-Haaland » est simple. « C’est mathématique: les buteurs ont plus de chances de marquer dans la surface, moins il passe de minutes dans la surface, moins ils ont de chance de marquer », a-t-il dit lundi en conférence de presse d’avant-match.

« Il ne faudra pas laisser d’espaces », a complété le milieu espagnol Rodri, « nous ne devons pas changer notre style de jeu, la clef est de contrôler le match à notre façon. »

Le défi pour les Citizens: stopper la série en cours du jeune colosse blond (1,93 m) qui reste sur quatre doublés consécutifs en Ligue des champions !

Une affiche de prestige

Quant à savoir si ManCity espère le recruter pour la saison prochaine, le coach Guardiola a joué le politiquement correct: « Je ne sais pas, c’est une question pour son agent, pour Dortmund », a-t-il répondu, « ce serait inapproprié pour moi de parler d’un joueur d’un autre club. Mais même un aveugle se rendrait compte que c’est un joueur fantastique, pas besoin d’être un manager ».

Autre club potentiellement intéressé pour accueillir le phénomène au plus vite, le Real Madrid se frotte lui à un énorme morceau, Liverpool, dans une affiche de prestige, remake de la finale de 2018 remportée par les hommes de Zinedine Zidane (3-1).

« Ma motivation vient du fait que ce sont les quarts de finale de la Ligue des champions, ça n’a rien à voir avec la finale de 2018 (…) J’ai déjà dit que ce qu’il s’était passé cette nuit-là ne m’avait pas plu. Mais ce n’est pas une revanche, c’est juste la vie », a assuré Klopp lundi en conférence de presse.

« On ne pense pas au passé », a également évacué l’entraîneur français: « Le passé est passé, ce qui importe, c’est ce que l’on vit aujourd’hui, le match de demain (mardi). C’est un match différent, on doit le prendre comme ça et on le prépare comme tel ».

Klopp a redressé la barre

Les deux derniers vainqueurs de la compétition avant le Bayern pèsent 19 titres de C1 à eux deux: treize pour la « Maison blanche » et six pour les Reds. Ils sont évidemment des candidats à la victoire cette année encore, même si l’un et l’autre ne vivent pas leur meilleure saison.

Liverpool, surtout, a connu un trou d’air incroyable en début d’année 2021, avec neuf défaites en quinze matches toutes compétitions confondues. Depuis trois semaines, Jürgen Klopp a redressé la barre et engrangé trois victoires consécutives.

Mais le technicien allemand va toutefois devoir juguler Benzema et ses complices de l’attaque madrilène sans ses défenseurs centraux Van Dijk et Gomez, blessés pour longtemps.

Zidane, lui, devra probablement se passer encore de son joyau de l’entre-jeu Eden Hazard, qui s’est de nouveau blessé mi-mars, à l’aine cette fois. L’international belge va cette saison de blessure en blessure, et n’a quasiment plus joué depuis fin janvier.

Interrogé sur sa possible entrée en jeu contre Liverpool, Zidane a temporisé: « L’important c’est que Eden se sente bien, qu’il soit serein au sujet de son retour, totalement remis », a-t-il dit.

Mercredi se profilera ensuite une autre affiche de gala, revanche de la dernière finale: le Bayern sans Robert Lewandowski, blessé au genou, recevra le Paris SG de Neymar et Kylian Mbappé, alors que Porto à domicile tentera de déstabiliser le Chelsea de Thomas Tuchel.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus