Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

Au Royaume-Uni, le marché du cannabis légal pousse à grande vitesse

Article

le

au-royaume-uni,-le-marche-du-cannabis-legal-pousse-a-grande-vitesse

Malgré de strictes contraintes encadrant la culture des plants, c’est désormais le deuxième marché au monde: porté par la pandémie, le marché du cannabis légal, avec les produits CBD censés améliorer le bien-être, est en plein essor au Royaume-Uni.

Effets relaxants, lutte contre le stress, le CBD est à la mode malgré des questions sur son efficacité et une réglementation longtemps défaillante.

Le CBD (cannabidiol) qui se vend le plus souvent forme d’extraits ou d’huile, est un des principes actifs du cannabis non psychotrope, contrairement au THC (tetrahydrocannabinol).

« Il y a eu un vrai changement dans l’opinion », veut croire Joe Oliver, co-fondateur et patron de LDN CBD, interrogé.

Comme une myriade d’entreprises, sa marque s’est lancée dans l’aventure en 2018 à Londres, et prévoit désormais une campagne de financement participatif.

« D’après les témoignages et les retour que nous avons, cela bénéficie surtout aux gens qui font face à des expériences traumatiques, à des maladies chroniques ou à un environnement très stressant », comme les médecins, la police, les pompiers ou les vétérans, selon M. Oliver.

Le CBD se trouve dans des commerces bien connus au Royaume-Uni comme la chaîne de pharmacie Boots ou celle de produits naturels Holland & Barrett.

Le secteur devrait générer des ventes de 690 millions de livres (810 millions d’euros) au Royaume-Uni en 2021, selon l’association du secteur ACI (Association for the Cannabinoid Industry).

Et elles pourraient atteindre 1 milliard de livres en 2025, estimait début 2020 le cabinet de conseil britannique Savills, qui évaluait le nombre d’utilisateurs à 250.000 en 2018.

Le cannabis en Bourse

Le marché du « bien-être » est plus important que le cannabis à usage thérapeutique, disponible sur prescription pour certaines pathologies. Le cannabis récréatif n’est lui pas autorisé.

Pour le CBD destiné au grand public, le Royaume-Uni est « devenu le deuxième marché au monde », explique Steve Moore, co-fondateur de l’ACI dans un rapport publié en mai, évoquant « la révolution tranquille » du cannabis.

Signe d’une ouverture du marché, les entreprises spécialisées dans le cannabis thérapeutique ou les produits dérivés de l’huile de cannabis peuvent être admises à la Bourse de Londres.

Si le Royaume-Uni est en pointe en Europe, c’est grâce à une « fascination » pour les Etats-Unis », le plus grand marché au monde, et « un marketing important ces dernières années », explique à l’AFP Steve Moore.

Plus récemment, « la pandémie a augmenté la demande avec le stress, les problèmes de sommeil, l’anxiété », explique-t-il.

Le Royaume-Uni bénéficie depuis peu d’un cadre réglementaire destiné à rassurer les clients sur la qualité des produits. Jusqu’à présent, certaines huiles pouvaient n’avoir aucune trace de CBD, ou contenir au contraire de la THC.

L’agence de sécurité alimentaire, la FSA (Food Standards Agency) considère le CBD comme un « nouvel aliment », suivant en cela une décision de l’UE de 2019, et a son mot à dire sur la commercialisation des produits. Elle reconnaît toutefois sur son site internet qu’il y a des inconnus sur les effets.

« Il n’y a pas encore de preuve évidente que le CBD marche pour tous les problèmes de santé auxquels il est censé répondre, à part pour certains types d’épilepsie », explique Sagnik Bhattacharyya, professeur en psychiatrie au King’s College de Londres.

Et la communication et la publicité autour des produits sont par conséquent très encadrées.

Autre défi, cultiver des plants reste un parcours du combattant.

Destruction des fleurs

S’il est possible de faire pousser du chanvre ou de cannabis, la loi oblige à la destruction des fleurs ou bourgeons, les parties la plus nobles qui abritent également la substance psychoactive.

Pour les fabricants de CBD, le seul choix est d’importer l’huile des Etats-Unis et d’Europe.

« Il est difficile de comprendre, en particulier dans une ère post-Brexit, pourquoi il est légal d’importer du CBD et interdit d’en produire », souligne Louise Motala, directrice de Bridge Farm, une exploitation située dans le Lincolnshire (est de l’Angleterre), qui possède un permis pour faire pousser du cannabis mais ne peut donc pas l’utiliser autant qu’elle voudrait.

Malgré ces défis, les professionnels, tels M. Oliver, s’étonnent du chemin parcouru en quelques années, pour une plante qui n’a pas toujours eu bonne presse: « J’ai vu la vie de milliers de gens changer. Je me souviens de l’époque où tout type de cannabis était complètement interdit ».

Europe

Emmanuel Macron appelle à un « sursaut » pour assurer la « défaite » de la Russie lors d’une conférence sur l’Ukraine à Paris

Article

le

Emmanuel Macron appelle à un "sursaut" pour assurer la "défaite" de la Russie lors d'une conférence sur l'Ukraine à Paris

Le président français annonce de nouvelles mesures pour renforcer le soutien à l’Ukraine et refuse d’exclure la possibilité d’un envoi de troupes occidentales à l’avenir.

Lors d’une conférence d’urgence à Paris réunissant vingt-sept pays alliés de l’Ukraine, Emmanuel Macron a lancé un appel à un « sursaut » pour garantir la « défaite » de la Russie, annonçant de nouvelles mesures pour fournir davantage d’armes à Kiev.

Le président français a souligné l’urgence d’agir face à la situation critique en Ukraine, où l’absence d’armes occidentales compromet la capacité de défense du pays. Il a rappelé le rôle crucial de l’Union européenne dans le soutien à l’Ukraine et a évoqué la nécessité d’intensifier l’effort en faveur de l’armée ukrainienne.

Emmanuel Macron a également abordé la possibilité d’un envoi de troupes occidentales sur le sol ukrainien, affirmant que la défaite de la Russie était indispensable à la sécurité et à la stabilité en Europe. Cette déclaration a suscité des réactions mitigées, certains la considérant comme une mesure nécessaire pour contrer l’agression russe, tandis que d’autres l’ont qualifiée de « folie » et ont exprimé des inquiétudes quant aux conséquences d’un tel engagement militaire.

La conférence de Paris a été l’occasion pour les pays alliés de discuter de nouvelles initiatives pour soutenir l’Ukraine, notamment en renforçant les approvisionnements en armes et en coordonnant les efforts de défense. Emmanuel Macron a souligné l’importance de maintenir la pression sur la Russie et de faire front commun pour contrer ses agressions.

Alors que les tensions persistent en Ukraine et que les Ukrainiens font face à de nouveaux revers dans l’Est du pays, la conférence de Paris a revêtu une importance cruciale pour réaffirmer l’engagement des pays alliés envers l’Ukraine et pour contredire toute impression de désintégration de l’unité internationale face à l’agression russe.

Lire Plus

Europe

La Hongrie ratifie l’adhésion de la Suède à l’Otan, après des mois de blocage

Article

le

La Hongrie ratifie l'adhésion de la Suède à l'Otan, après des mois de blocage

Le Parlement hongrois approuve massivement l’accession de la Suède à l’Alliance atlantique, mettant fin à une période de tensions et de tergiversations.

Après des mois de blocage et de tergiversations, la Hongrie a finalement donné son feu vert à l’adhésion de la Suède à l’OTAN. Le Parlement hongrois a approuvé cette décision de manière écrasante, avec 188 voix sur 199 sièges, marquant ainsi la fin d’un long processus pour la Suède désireuse de rejoindre l’Alliance atlantique depuis l’invasion russe de l’Ukraine.

Cette approbation met un terme à une période chaotique marquée par des négociations ardues avec la Turquie, suivies des atermoiements du dirigeant nationaliste hongrois Viktor Orban, qui était le dernier réfractaire à l’adhésion de la Suède.

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a salué cette décision comme un « jour historique », soulignant la volonté de la Suède d’assumer ses responsabilités en matière de sécurité euro-atlantique. Cette approbation intervient près de deux ans après le début du processus d’adhésion de la Suède à l’OTAN.

Viktor Orban, lors de l’ouverture de la session parlementaire, a également exprimé sa satisfaction, saluant la visite récente de son homologue suédois comme une étape importante pour renforcer les relations entre les deux pays, malgré leurs divergences d’opinion.

Lire Plus

Europe

L’Allemagne est sur le point de légaliser le cannabis à des fins récréatives

Article

le

L’Allemagne est sur le point de légaliser le cannabis à des fins récréatives

Le projet-phare du gouvernement Scholz pourrait faire de l’Allemagne l’un des pays les plus libéraux d’Europe en matière de cannabis.

L’Allemagne est sur le point d’adopter une loi historique qui légaliserait le cannabis à des fins récréatives, marquant ainsi un tournant significatif dans la politique allemande sur les drogues. Ce projet, l’un des piliers de l’administration d’Olaf Scholz, placerait l’Allemagne parmi les pays les plus progressistes d’Europe en matière de législation sur le cannabis, rejoignant ainsi Malte et le Luxembourg, qui ont déjà franchi ce cap respectivement en 2021 et 2023.

Les députés de la coalition au pouvoir ont salué cette réforme comme une avancée majeure vers une politique moderne sur les drogues, soulignant également son potentiel pour lutter plus efficacement contre le marché noir. La loi, annoncée pour entrer en vigueur le 1er avril 2024, doit toutefois être adoptée par le Parlement allemand, une étape qui reste incertaine.

Des résistances se sont manifestées lors des débats au Bundestag, notamment parmi les députés Verts et les libéraux du FDP, pourtant alliés au gouvernement. Le projet de loi prévoit la création d’associations à but non lucratif, baptisées « clubs de cannabis », autorisées à cultiver et à fournir du cannabis à leurs membres, sous le strict contrôle du gouvernement.

Ces clubs, limités à 500 membres adultes et interdits de proximité avec des établissements sensibles tels que les crèches ou les écoles, seront régis par des règles strictes interdisant la consommation sur place. Les adultes pourront posséder individuellement jusqu’à 25 grammes de cannabis et cultiver trois plants de cannabis femelle, tandis que la consommation dans des lieux publics sera permise dans la plupart des cas, à l’exception des zones sensibles.

La loi prévoit également une mesure rétroactive, permettant la suppression des amendes pour possession de cannabis inférieure à 25 grammes des casiers judiciaires des contrevenants. Cependant, la mise en œuvre de cette législation pourrait poser des défis pour les autorités, notamment en ce qui concerne le respect des zones interdites de consommation, selon les experts allemands.

Lire Plus

Les + Lus