Nous rejoindre sur les réseaux

France

Violent feu sur la Côte d’Azur, des milliers de personnes évacuées

Article

le

violent-feu-sur-la-cote-d’azur,-des-milliers-de-personnes-evacuees

Des milliers de personnes dont des touristes dans des campings, ont été évacuées préventivement dans le Var face à un violent feu de forêt combattu par des centaines de pompiers depuis lundi dans l’arrière-pays de Saint-Tropez.

« Des milliers de personnes ont été évacuées à titre préventif, mais il n’y a aucune victime. Quelque 750 pompiers luttent contre ce feu qui est toujours très virulent », a précisé mardi matin une porte-parole des pompiers du Var, la commandante Delphine Vienco, alors que des milliers d’hectares ont déjà été parcourus par les flammes, sans que la surface brûlée puisse encore être évaluée.

« Le feu n’est toujours pas maîtrisé à l’heure actuelle », a complété un responsable de la communication des pompiers au poste de commandement installé sur la commune du Luc (Var). Les soldats du feu craignent que le sinistre ne se renforce dans la journée: en raison des températures élevées et du mistral, « les flammes ont progressé à 4 km/heure alors qu’habituellement c’est 1 km par heure ».

« La réserve naturelle de la plaine des Maures a été dévastée pour moitié. C’est une catastrophe, car c’est l’un des derniers spots abritant la tortue d’Hermann », a expliqué Concha Agero, directrice-adjointe de l’Office français de la biodiversité, en espérant que ces animaux auront pu s’enfouir sous terre pour se protéger.

Les évacuations d’habitants et touristes ont eu lieu dans l’arrière-pays de Cavalaire et de Saint-Tropez, notamment autour des villages de Grimaud ou de La Môle, selon la commandante Vienco. Ces zones ne sont pas densément peuplées mais de nombreux touristes séjournaient dans des campings.

Dans son dernier point à 06h00, la préfecture du Var a confirmé l’évacuation de six campings, sur les communes de Gassin, La Croix Valmer et Grimaud, et demandé « de ne pas encombrer les routes autour du Golfe de Saint-Tropez » pour laisser travailler les secours.

Les personnes ont été mises à l’abri dans des salles municipales de la région, notamment à Bormes-les-Mimosas, proche de la résidence d’été du président Emmanuel Macron au fort de Brégançon. Sur cette commune, environ 1.200 personnes sont accueillies dans des gymnases et collèges, selon la mairie.

Une longue ligne de fumée grise était nettement visible sur les reliefs des Maures, a constaté un photographe depuis le Luc.

L’incendie avait parcouru au moins 3.500 hectares de forêt et de garrigue mardi matin, à travers le massif des Maures: « Il s’agit de la surface parcourue mais il est trop tôt pour estimer la surface brûlée », ont insisté les pompiers, alors que les largages d’eau par avions et hélicoptères ont repris, en plus des moyens au sol.

Lutte difficile

« L’incendie est très vaste, c’est une lutte très difficile », a insisté la commandante Delphine Vienco, en soulignant « les conditions défavorables, avec un vent fort et de fortes températures », même si l’alerte canicule a désormais été levée sur le Var et les Alpes-Maritimes.

Selon la dernière évaluation communiquée sur Twitter par les pompiers du Var, les flammes avaient parcouru 22 km depuis lundi.

Les soldats du feu varois, aidés par des collègues de départements du Sud-Est, ont lutté toute la nuit: « Nous avons réussi à éviter dans la nuit que le feu touche la Garde-Freinet », un village à une vingtaine de kilomètres de Saint-Tropez, a expliqué le commandant Vienco. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est attendu sur le secteur dans la journée.

Si de nombreux pays méditerranéens ont été touchés par de graves incendies cet été –Grèce, Italie, Algérie, Espagne, Maroc–, la France et notamment la Provence-Alpes-Côte-d’Azur, habituellement très touchée l’été, avait été relativement épargnée jusqu’ici. Mais ce feu devrait être l’un des plus importants de la saison dans la région.

Le mistral arrivé sur la Provence lundi a nourri plusieurs autres feux à l’entrée du parc national des Calanques près de Marseille, et sur la presqu’île de Giens, dans le Var, mais ces incendies ont été maîtrisés.

L’année dernière, un incendie avait ravagé 1.000 hectares à Martigues, à l’ouest de Marseille, dans une zone très touristique.

 

France

Les aides familiales vont se durcir en fonction du temps de résidence en France

Article

le

Les aides familiales vont se durcir en fonction du temps de résidence en France

Un décret paru au Journal officiel stipule que la résidence en France devra désormais dépasser neuf mois pour bénéficier de certaines prestations familiales, dans le cadre d’une lutte accrue contre la fraude sociale.

Le gouvernementa pris des mesures pour durcir les conditions d’accès à certaines aides familiales. Selon un décret paru au Journal officiel ce dimanche 21 avril, à partir de l’année 2025, il sera nécessaire de résider en France pendant plus de neuf mois au cours de l’année civile de versement, contre six mois actuellement, pour pouvoir prétendre à certaines prestations familiales telles que les allocations familiales et la prime à la naissance d’un enfant. Cette règle s’étendra également aux personnes âgées souhaitant bénéficier du minimum vieillesse.

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan de lutte contre la fraude sociale engagé par le gouvernement. Bien que la fraude aux aides sociales ait été évaluée à 2,8 milliards d’euros selon les données de la Cour des comptes entre 2018 et 2020, elle reste nettement inférieure à la fraude aux cotisations sociales non versées par les employeurs aux Urssaf, estimée à 8 milliards d’euros.

Il est important de noter que certaines aides, telles que la protection universelle maladie, ne sont pas concernées par cette mesure.

Lire Plus

France

Les agriculteurs redoutent le retour du gel : les récoltes menacées par le froid

Article

le

Les agriculteurs redoutent le retour du gel : les récoltes menacées par le froid

La météo capricieuse met en péril les cultures alors que les températures chutent brutalement.

Le retour du froid suscite l’inquiétude parmi les agriculteurs français, qui redoutent les conséquences dévastatrices du gel sur leurs récoltes. Les variations météorologiques de ces dernières semaines ont un impact dramatique sur l’agriculture, avec des températures nocturnes approchant parfois le point de congélation dans certaines régions.

Alors que les semaines précédentes ont été marquées par des conditions estivales et des pluies bienvenues pour la croissance des plantes, le froid soudain menace désormais les bourgeons précoces. Pour les agriculteurs, cette situation est critique : la perte de la récolte est une éventualité redoutée. Un producteur, exprime son angoisse en déclarant : « Le risque, c’est de perdre la récolte entièrement. Nous ne pouvons qu’espérer que les températures ne descendent pas davantage. »

Face à cette menace, certains agriculteurs ont recours à des solutions coûteuses, telles que l’utilisation de bougies entre les rangées de vignes pour maintenir une température minimale la nuit. Cependant, ces méthodes ne garantissent pas une protection totale contre le gel. Les éoliennes, qui permettent de faire descendre de l’air chaud sur les cultures, offrent également une alternative, mais leur efficacité est limitée dans le temps.

Les prévisions de Météo France ne laissent que peu d’espoir aux agriculteurs, avec des températures froides persistantes prévues jusqu’au samedi 27 avril. De plus, de la pluie est annoncée sur la majeure partie du territoire jusqu’au vendredi 3 mai, prolongeant ainsi la période critique pour les cultures.

Dans ce contexte, l’incertitude règne dans les milieux agricoles, alors que les agriculteurs redoublent d’efforts pour protéger leurs récoltes contre les caprices du temps.

Lire Plus

France

La Poste lance des bureaux de poste itinérants pour dynamiser sa présence dans les zones rurales

Article

le

La Poste lance des bureaux de poste itinérants pour dynamiser sa présence dans les zones rurales

Des camions jaunes sillonnent les territoires isolés pour offrir des services postaux, bancaires et numériques aux habitants des régions éloignées.

La Poste lance une initiative ambitieuse pour renforcer sa présence dans les zones rurales françaises en introduisant des bureaux de poste itinérants sous forme de camions jaunes. Cette nouvelle approche vise à revitaliser un concept historique de La Poste datant des années 1960-70, où les célèbres fourgons jaunes de Citroën allaient à la rencontre des Français sur leurs lieux de travail et de loisirs.

L’expérimentation débutera le vendredi 19 avril à Champosoult (Orne) et se déploiera dans trois départements – l’Orne, la Creuse et la Haute-Marne – le mardi 23 avril, puis dans le Gers et le Jura le samedi 27 avril. Cinq camions jaunes Renault Trucks Masters sillonneront les routes pendant un an, couvrant 40 communes et touchant environ 13 000 habitants.

Avec un budget d’un million d’euros, cette initiative comprend une gamme de services accessibles aux usagers, notamment l’achat de produits postaux, l’affranchissement de lettres et de colis, la souscription à des services téléphoniques et Internet, ainsi que des opérations bancaires pour les clients de la Banque Postale. Il sera également possible de prendre rendez-vous avec un conseiller bancaire pour les particuliers et les professionnels.

Nathalie Collin, directrice générale adjointe de La Poste, a expliqué à Ouest-France que bien que les retraits de liquide ne soient pas possibles, sauf dans le camion circulant dans la Creuse, La Poste teste néanmoins cette fonctionnalité dans un souci d’innovation et de service accru aux usagers. Elle a souligné que l’installation de distributeurs de billets dans les camions représente un défi technique et de sécurité, mais La Poste est déterminée à explorer cette possibilité, même si elle implique des coûts supplémentaires liés à la sécurité.

Cette initiative s’inscrit dans la volonté de La Poste de moderniser ses services et de répondre aux besoins des populations rurales en offrant un accès amélioré aux services postaux, bancaires et numériques, tout en préservant le lien social et économique dans les régions éloignées.

Lire Plus

Les + Lus