Nous rejoindre sur les réseaux

Faits Divers

Un prêtre écroué à Paris pour viol aggravé sur un adolescent

Article

le

un-pretre-ecroue-a-paris-pour-viol-aggrave-sur-un-adolescent

Il lui avait donné rendez-vous via un site de rencontres et l’aurait drogué: un prêtre du diocèse de Rennes a été écroué dimanche à Paris pour viol aggravé sur un adolescent, un nouveau scandale pour l’Église minée par les affaires de violences sexuelles sur mineurs.

Ce curé, né en 1970, a été mis en examen pour viol aggravé, provocation de mineur à l’usage de stupéfiants, mise en danger d’autrui et usage illicite de produits stupéfiants, pour des faits commis dans la nuit du 3 au 4 novembre 2022, a indiqué jeudi le parquet de Paris, confirmant une information de RTL.

Il est soupçonné d’avoir administré une substance à l’adolescent à son insu afin d’altérer son discernement et le contrôle de ses actes.

Dans un communiqué diffusé sur Twitter, l’archevêque de Rennes, Mgr Pierre d’Ornellas, a indiqué qu’il s’agissait de l’abbé Yannick Poligné, curé de la paroisse Saint-Louis-Marie en Brocéliande, où il est installé depuis 2016. Il a été ordonné prêtre en 1999, indique le site de la paroisse.

Selon une source proche du dossier, le prêtre et le mineur, âgé de 15 ans, ont fait connaissance sur l’application de rencontres Grindr et se sont donné rendez-vous dans la capitale.

Ils sont montés dans une chambre d’hôtel dans laquelle le prêtre a fait ingérer de la drogue de synthèse au jeune garçon, ce qui l’a rendu malade.

Après avoir eu une relation sexuelle, l’adolescent a alerté des amies qui sont parvenues à le géolocaliser grâce à son portable, permettant aux pompiers de le secourir, selon RTL.

Le prêtre, qui a reconnu avoir proposé de la drogue, puis admis des rapports violents mais consentis selon lui, a assuré ne pas savoir que le jeune homme était mineur, celui-ci ayant déclaré sur l’application de rencontres qu’il était majeur, selon une autre source proche de l’enquête.

Séropositif

Selon plusieurs sources proches du dossier, qui confirmaient une information du Parisien, le prêtre est séropositif et est sous trithérapie, mais ne l’aurait pas dit à l’adolescent et ne se serait pas protégé pendant les rapports.

Dans son communiqué, Mgr d’Ornellas a indiqué avoir « assuré la justice civile de l’entière collaboration du diocèse » et avoir « signalé à Rome les faits auprès du Dicastère pour la doctrine de la foi afin de lancer en parallèle une procédure canonique ».

Cette affaire intervient au moment où l’Eglise est à nouveau secouée par un scandale de violences sexuelles après les aveux du cardinal Jean-Pierre Ricard qui a révélé récemment avoir eu, lorsqu’il était curé à Marseille il y a 35 ans, une conduite « répréhensible avec une jeune fille de 14 ans », ce qui a été rendu public lundi lors de la Conférence des évêques (CEF) à Lourdes.

Le parquet de Marseille a ordonné une enquête préliminaire pour agression sexuelle aggravée.

Mi-octobre, la presse avait révélé que Mgr Michel Santier, ancien évêque de Créteil parti à la retraite en 2021, avait été sanctionné cette même année par les autorités du Vatican pour des « abus spirituels ayant mené à du voyeurisme sur deux hommes majeurs ».

Le président de la CEF Eric de Moulins-Beaufort a annoncé lundi que 11 évêques ou anciens évêques avaient été « mis en cause » devant la justice civile ou la justice de l’Eglise pour des signalements.

Faits Divers

Faits-Divers : la jeune Sihem retrouvée morte dans une forêt

Article

le

Faits-Divers : la jeune Sihem retrouvée morte dans la forêt

Après les aveux du suspect en garde à vue, la jeune fille de 18 ans a été retrouvé morte dans une forêt.

Elle n’avait plus donné signe de vie depuis une semaine. Le corps sans vie de la jeune Sihem, 18 ans, a été retrouvé dans une forêt dans le Gard dans la nuit de mercredi à jeudi, selon les informations du Parisien. C’est le principal suspect qui est passé aux aveux entre 2 heures et 3 heures du matin.

Depuis que la lycéenne avait quitté son domicile dans la soirée du 25 janvier, à La Grand-Combe, dans les environs d’Alès, Sihem n’avait plus donné signe de vie. Une enquête était ouverte pour «enlèvement» et «séquestration».

Dans le cadre des investigations, deux personnes, un homme et une femme, ont été placées en garde à vue mardi. «L’homme est interrogé sur une participation à la disparition, tandis que la femme pourrait détenir des informations permettant de localiser la jeune fille (…). Elle est entendue du chef de non-assistance à personne en danger», a précisé la procureure de Nîmes.

«Déjà condamné à plusieurs reprises», l’homme devait comparaître mercredi devant la cour d’assises du Gard pour vol à main armée, avait fait savoir Cécile Gensac.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Faits Divers

Val-de-Marne : un ado de 16 ans mortellement poignardé devant un lycée

Article

le

Un adolescent a été tué ce lundi après avoir reçu un coup de couteau à Thiais (Val-de-Marne). Un autre mineur, blessé à l’arme blanche lui aussi, a été transporté à l’hôpital.

Un mineur de 16 ans a été tué ce matin au cours d’une rixe devant le lycée Guillaume Apollinaire à Thiais (Val-de-Marne). Une rixe a éclaté devant l’établissement, deux mineurs ont reçu un coup de couteau, l’un a succombé à ses blessures, l’autre a été transporté à l’hôpital. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Le parquet de Créteil précise que le Service Départemental de la Police Judiciaire du Val-de-Marne a été saisi en flagrance. Le procureur de la République et le magistrat de permanence de la division des affaires familiales et des mineurs sont sur place

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Faits Divers

Faits-Divers : une petite fille de 3 ans retrouvée morte dans un lave-linge

Article

le

Une enfant de 3 ans a été retrouvée morte jeudi soir dans le lave-linge d’un appartement du 20ème arrondissement. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

Une fillette de 3 ans a été retrouvée dans un lave-linge par son père, jeudi soir, à Paris, rapporte « Le Parisien ». Rapidement arrivés sur place, les secours ont découvert l’enfant dans un état critique. Son décès a finalement été prononcé une heure plus tard, vers 23 h 30.

Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte. Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs (BPM), a précisé le parquet

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus