Nous rejoindre sur les réseaux

Europe

Stade de France : devant le Sénat, Darmanin et Oudéa s’excusent mais maintiennent leurs chiffres

Article

le

stade-de-france:-devant-le-senat,-darmanin-et-oudea-s’excusent-mais-maintiennent-leurs-chiffres

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a esquissé mercredi un mea culpa pour l’organisation désastreuse de la finale de la Ligue des Champions, ouvrant la voie à des réparations pour les supporters et des sanctions contre les policiers, tout en maintenant sa version controversée sur le nombre de faux billets.

« Il est évident que les choses auraient pu être mieux organisées », a déclaré le ministre Gérald Darmanin, entendu au côté de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra devant la commission des lois du Sénat, déplorant une « fête du sport gâchée » et des « débordements parfois inacceptables ».

Il s’est aussi « excusé très sincèrement » auprès des supporters de Liverpool pour « les grands dégâts, notamment sur des enfants » causés par les gaz lacrymogène.

Pour la première fois depuis samedi, Gérald Darmanin a assuré avoir « demandé des sanctions au préfet de police » pour deux membres des forces de l’ordre, coupables selon lui d’une utilisation du gaz lacrymogène « contraire aux règles d’emploi ».

Deux personnes ont également saisi l’IGPN, la « police des polices » après les évènements de samedi, a indiqué M. Darmanin, sans détail.

Mais, le ministre qui incrimine depuis le début de la controverse les supporters britanniques, estimant qu’ils sont en grande partie responsables des incidents, a réaffirmé que « 110.000 personnes » se sont présentées « dans et autour » du Stade de France. Soit « 35.000 » supporters de plus que la jauge prévue et munis, selon lui, de billets falsifiés ou sans billet.

« Des images prouvent le retour pendant la première mi-temps puis ensuite pendant la deuxième mi-temps de très nombreux supporters britanniques, qui repartaient notamment via le RER D », a assuré M. Darmanin.

« Plusieurs billets ont été dupliqués des centaines de fois », a-t-il aussi déclaré.

Plaintes en Angleterre et Espagne

En France et en Angleterre, la polémique reste vive autour du dispositif de maintien de l’ordre en marge du match le plus important de la saisons en Europe, remporté par le Real Madrid (1-0) face à Liverpool.

Le directeur exécutif du club anglais Billy Hogan a annoncé que la plateforme de collecte des témoignages des supporters des Reds mise en place lundi avait déjà reçu 5.000 réponses en 24h.

Et ce qu’il a lu l’a « horrifié »: « Des hommes, femmes et enfants, des gens valides et d’autres moins, ont été traités sans discernement au cours de la journée de samedi », a-t-il regretté.

A partir de lundi, les Britanniques et Espagnols, dont plusieurs ont aussi subi des agressions et des vols après le match, « pourront déposer plainte dans leur pays », a également déclaré M. Darmanin, expliquant que des policiers Français seront dépêchés sur place.

Le ministre a aussi annoncé avoir demandé au délégué interministériel aux JO, Michel Cadot, d’envisager « des règles différentes » que celle de la dispersion avec du gaz lacrymogène en cas « d’évènements sportifs exceptionnels ».

« Confiance » du Président Macron

En France, à l’approche des élections législatives (12 et 19 juin), l’affaire a pris un tour hautement politique, notamment sur la capacité du pays à organiser des événements sportifs majeurs à un an du Mondial-2023 de rugby et à deux ans des Jeux olympiques à Paris.

Les chiffres de supporters sans billets avancés par Gérald Darmanin sont un « mensonge gravissime », a dénoncé mercredi Marine Le Pen (RN), estimant qu’il « devrait de lui-même considérer qu’il doit partir ».

Après l’audition au Sénat, elle a jugé qu’il « aurait pu un peu les élargir (ses excuses, NDLR). « C’est du chaos inimaginable dont il aurait dû s’excuser, des razzias dont les gens ont été victimes, des agressions sexuelles (…) des coups et blessures, des lynchages, (…) de l’anarchie », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse dans l’Oise.

« Un ministre qui ment, c’est une mauvaise nouvelle et pas de bon augure pour le quinquennat qui s’annonce », a estimé de son côté l’eurodéputé LFI Manuel Bompard, bras droit de Jean-Luc Mélenchon, sur Franceinfo.

Sur le gril, M. Darmanin conserve toutefois « toute la confiance du président de la République », a rétorqué mercredi la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire.

La Fédération française de football a défendu le dispositif renforcé mis en place aux abords du stade.

Pour l’heure, la FFF et l’UEFA ont évalué à « 2.800 » le nombre « de faux billets scannés » samedi, selon des sources proches du dossier, confirmant une information de RMC Sports.

Mais parmi ces 2.800 faux billets peuvent figurer de vrais billets ayant été mal activés, selon Pierre Barthélémy, avocat de groupes de supporters français présent samedi au stade.

Pour leur part, les services de renseignements avaient alerté les autorités dès le 25 mai de la présence « d’environ 50.000 supporters anglais » qui « ne seront pas détenteurs de billets ».

Économie

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l’idée de «préférence européenne»

Article

le

Pour contrer les produits chinois en Europe, la France défend l'idée de «préférence européenne»

Pour préserver l’industrie européenne face aux puissances américaine et chinoise, les Vingt-Sept doivent « éliminer les charges administratives inutiles », ont fait valoir ce lundi les ministres allemand et français de l’Économie et italien des Entreprises, lors d’une réunion organisée à Meudon.

Les ministres de l’Économie français, italien et allemand se sont réunis le lundi 8 avril en région parisienne pour définir une politique industrielle commune, notamment dans des secteurs clés tels que l’intelligence artificielle et la transition énergétique.

Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a souligné le déficit commercial croissant entre la Chine et l’Europe, qui a triplé au cours des dix dernières années, passant de 100 à 300 milliards d’euros. Il a mis en avant l’inondation du marché européen par des produits chinois, notamment dans les domaines des panneaux solaires, des voitures électriques et des batteries.

Pour rééquilibrer la balance commerciale, Bruno Le Maire a proposé d’imposer une préférence européenne dans les marchés publics, suggérant des quotas de contenu européen allant jusqu’à 60% dans les appels d’offres, ainsi que des normes environnementales et de qualité plus strictes.

Si l’Italie soutient cette position, le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, s’est montré plus réservé. Il a exprimé des préoccupations quant au protectionnisme, soulignant l’importance de l’ouverture des marchés et de la mondialisation. L’Allemagne, exportatrice majeure vers la Chine, craint les mesures de rétorsion et souhaite éviter une escalade dans les tensions commerciales avec Pékin.

Lire Plus

Europe

Relève de la garde croisée entre l’Élysée et Buckingham pour célébrer les 120 ans de l’Entente cordiale

Article

le

Relève de la garde croisée entre l'Élysée et Buckingham pour célébrer les 120 ans de l'Entente cordiale

Pour célébrer les 120 ans de l’Entente cordiale entre la France et le Royaume-Uni les deux pays organisent lundi une relève croisée entre l’Élysée et Buckingham Palace.

Signé en 1904, l’accord de l’Entente cordiale a joué un rôle crucial dans l’amélioration des relations franco-britanniques après les guerres napoléoniennes, établissant ainsi un fondement solide pour l’alliance entre les deux pays au sein de l’Otan.

Des Grenadiers de la maison royale britannique ont participé au cérémonial de la relève de la garde dans la cour d’honneur du Palais de l’Élysée, en présence du président français Emmanuel Macron et de l’ambassadrice du Royaume-Uni en France, Menna Rowlings. Pendant ce temps, les gardes français ont effectué le même rituel devant le palais de Buckingham, résidence du roi Charles III.

Pour la première fois dans l’histoire de l’Élysée, une troupe étrangère a été invitée à participer à ce rituel militaire, souligne la présidence française.

La cérémonie à Buckingham Palace a été suivie par des membres de la famille royale britannique, dont le duc et la duchesse d’Édimbourg, le prince Édouard et son épouse Sophie, accompagnés des chefs d’état-major britannique et français.

L’événement marque également la première participation d’un pays non membre du Commonwealth à la cérémonie de relève de la garde, habituellement réservée aux anciennes colonies britanniques anglophones.

La signature de l’Entente cordiale en 1904 a été un tournant majeur dans l’histoire franco-britannique, préparant le terrain à leur alliance pendant la Première Guerre mondiale.

Cette célébration souligne les liens historiques forts entre la France et le Royaume-Uni, malgré les tensions et les antagonismes qui ont parfois marqué leur relation au fil du temps.

Lire Plus

Europe

Cigarettes : plus de limite pour ramener des cartouches d’un autre pays de l’UE

Article

le

Cigarettes : plus de limite pour ramener des cartouches d'un autre pays de l'UE

Le gouvernement lève les restrictions sur les quantités de tabac autorisées pour les voyageurs en provenance d’autres pays européens.

À partir de maintenant, les voyageurs entrant en France depuis un autre pays de l’Union européenne ne seront plus soumis à des restrictions sur les quantités de cigarettes qu’ils peuvent transporter. Le gouvernement a aboli ces limites dans un décret entré en vigueur le vendredi 29 mars, tel que publié au Journal officiel.

Auparavant, les voyageurs étaient limités à une cartouche de cigarettes, 50 cigares, 250 grammes de tabac à fumer et 100 cigarillos lors de leur retour d’un pays de l’UE. Cependant, ces restrictions ont été levées pour se conformer au droit européen, qui autorise des limites plus élevées : quatre cartouches, 200 cigares, un kilo de tabac à fumer et 400 cigarillos.

La décision de lever ces limites s’explique en partie par les différences de prix du tabac entre la France et ses voisins européens, incitant certains voyageurs à se livrer à des trafics illégaux de cigarettes. En levant ces restrictions, le gouvernement français facilite les déplacements des voyageurs et harmonise sa réglementation avec le droit européen.

Thomas Cazenave, le ministre délégué chargé des comptes publics, a souligné lors d’une conférence de presse que malgré cette décision, les douaniers pourront toujours agir contre le trafic illégal de tabac en s’appuyant sur des indices et en saisissant les contrevenants. Il a également exprimé la volonté du ministère des Finances d’harmoniser la fiscalité du tabac au niveau européen.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus