Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – JO-2022: Pékin à 100 jours des Jeux, l’ombre des droits de l’Homme et du Covid

Article

le

jo-2022:-pekin-a-100-jours-des-jeux,-l’ombre-des-droits-de-l’homme-et-du-covid

Le compte à rebours est lancé: il restera mercredi 100 jours avant que Pékin n’accueille les Jeux olympiques d’hiver, qui se dérouleront avec en arrière-plan les accusations de violations des droits de l’Homme visant le régime chinois et des mesures sanitaires drastiques dues au Covid-19.

La capitale chinoise, où la flamme olympique est arrivée la semaine dernière, deviendra du 4 au 20 février 2022 la première ville dans l’histoire des JO à avoir accueilli des Jeux d’été (en 2008) et d’hiver.

Les organisateurs des JO-2022 vont d’ailleurs réutiliser certains des sites construits pour 2008, comme l’emblématique stade d’athlétisme du « Nid d’oiseau », où se tiendront les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Si aucun signe d’opposition n’est constaté en Chine, la cérémonie d’allumage de la flamme olympique la semaine dernière en Grèce a rappelé que l’attribution de ces Jeux d’hiver à Pékin continuait de crisper les associations de défense des droits de l’Homme.

La cérémonie a été perturbée par quelques militants brandissant un drapeau tibétain et une banderole accusant Pékin de « génocide ».

Quelques jours plus tard, le joueur de basket turc Enes Kanter, qui évolue en NBA, a accusé sur Twitter le président chinois Xi Jinping d’être un « dictateur brutal » et lui a reproché la politique chinoise au Tibet.

Polémiques

Pékin affirme régulièrement son opposition à toute « politisation » du sport et le Comité international olympique (CIO) souligne qu’il n’est pas dans ses attributions « d’aller dans un pays pour lui dire ce qu’il doit faire ».

Mais pour l’association « Campagne internationale pour le Tibet », basée à Washington, la polémique en Chine après les propos d’Enes Kanter est une nouvelle preuve que « le pays était le mauvais choix pour accueillir les prochains Jeux olympiques d’hiver ».

Comme d’autres ONG, elle milite pour que les gouvernements n’envoient aucun représentant politique à Pékin, sans exiger un boycott total.

D’autres sujets cristallisent les critiques, comme la répression de l’opposition dans le territoire semi-autonome de Hong Kong ou encore la politique sécuritaire chinoise au Xinjiang (nord-ouest).

Les Ouïghours, principalement musulmans, constituent la première ethnie de cette région. Longtemps frappée par des attentats sanglants, attribués à des séparatistes ou des islamistes ouïghours, elle fait l’objet depuis plusieurs années d’une surveillance draconienne, Washington accusant Pékin d’y commettre un « génocide ».

Bulle sanitaire

Si les JO-2008 consacraient le retour du pays au premier plan mondial, l’édition 2022 est l’occasion pour les autorités chinoises de promouvoir les sports d’hiver, qu’elles souhaitent voir pratiqués par 300 millions de personnes — soit 20% de la population–, alors que la Chine n’est pas, contrairement aux Jeux d’été (634 médailles, dont 262 en or) une nation majeure des JO d’hiver (62 médailles, dont 13 en or).

Peu de détails ont filtré sur la manière dont Pékin prévoit de marquer mercredi les 100 jours avant l’événement. Mais les festivités devraient vraisemblablement s’annoncer sobres, en raison des restrictions sanitaires liées au coronavirus.

La Chine, où le virus a été découvert fin 2019, a quasiment éradiqué l’épidémie sur son sol depuis le printemps 2020.

Mais un récent regain épidémique dans le nord de la Chine inquiète ces derniers jours les autorités.

Le marathon de Pékin, prévu dimanche prochain, a été reporté sine die, et des dizaines de milliers d’habitants ont été confinés à domicile, y compris dans la capitale. Et mardi, les autorités ont même imposé le confinement d’une ville de quatre millions d’habitants, Lanzhou, dans le nord-ouest du pays.

Comme depuis le début de l’épidémie, les responsables chinois se reposent sur un arsenal de mesures radicales: dépistages massifs, suivi des déplacements via des applications mobiles, confinements et quarantaines obligatoires, filtrage drastique des arrivées internationales.

Les JO de Pékin, organisés seulement six mois après ceux de Tokyo, se tiendront dans une bulle sanitaire qui isolera les sportifs du reste de la population afin d’éviter toute contamination.

Pour participer aux Jeux, les quelques 2.900 sportifs attendus devront soit être totalement vaccinés, soit effectuer une quarantaine de 21 jours à leur arrivée.

Contrairement à Tokyo, il y aura des spectateurs pour suivre ces Jeux, mais les billets seront uniquement vendus aux personnes qui habitent en Chine et qui pourront s’enthousiasmer pour les quelques chances de médailles chinoises, comme Eileen Gu (ski halfpipe), Liu Jiayu et Cai Xuetong (snowboard) ou encore les spécialistes de short-track.

France

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Article

le

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Les données ont été dérobées dans la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris, qui a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Dans un incident préoccupant pour la sécurité des Jeux Olympiques de Paris 2024, une sacoche contenant un ordinateur et deux clés USB renfermant des plans de sécurisation a été dérobée dans un train à Paris. L’ingénieur de la mairie de Paris, propriétaire de la sacoche, a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Selon les informations fournies à la police, la sacoche appartenant à cet ingénieur municipal a été volée alors qu’il se rendait à Creil, dans l’Oise. Ayant placé ses effets dans le compartiment à bagages au-dessus de son siège, il a constaté le vol après un changement de train motivé par un retard.

L’ingénieur a souligné que l’ordinateur professionnel ainsi que les deux clés USB dérobés contenaient des données sensibles, à savoir les plans de sécurisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 par la police municipale. Une situation qui suscite une grande inquiétude alors que la compétition internationale approche à grands pas.

Face à cet incident, une enquête a été diligentée et confiée à la police régionale des transports. Les autorités françaises se mobilisent pour retrouver les données volées et assurer la sécurité des événements à venir. Cet événement met également en lumière l’importance cruciale de renforcer les mesures de sécurité autour des données sensibles liées à des événements d’une telle envergure.

Lire Plus

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Les + Lus