Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Sports – C1: avec Messi buteur, le PSG tient son succès référence contre Manchester City

Article

le

c1:-avec-messi-buteur,-le-psg-tient-son-succes-reference-contre-manchester-city

Le Paris SG, avec le premier but de Lionel Messi, a battu Manchester City (2-0), mardi en Ligue des champions, une victoire difficile mais fondatrice pour une équipe qui commence à se trouver.

De la solidarité, du spectacle et de l’efficacité: le PSG a réussi une performance à la hauteur de ses énormes ambitions, au cours d’une soirée presque historique.

A la 74e minute, la « Pulga » a écrit un nouveau chapitre de sa légende, en inscrivant son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Tout était beau: sa frappe chirurgicale, la talonnade de Kylian Mbappé pour le servir, et la réaction du public, qui a acclamé son nom, comme aux grandes heures de l’Argentin au FC Barcelone.

« J’avais assez hâte de marquer, a reconnu l’idole de Rosario, au micro de Canal+. Petit à petit, je m’adapte et je m’intègre à l’équipe. »

Les grands joueurs ont répondu présent lors de ce grand match, où chaque équipe a brillé dans son style: le PSG dans le jeu de contre, et Manchester City avec sa possession et son pressing.

Mais les Parisiens ont été les plus réalistes, en ouvrant le score dès leur première occasion, par Idrissa Gueye (8e).

Les Anglais ont poussé pour revenir, mais il ont manqué de réussite, lorsque Raheem Sterling et Bernardo Silva, en l’espace de quelques secondes, ont trouvé la barre transversale (26e).

Quands ils ont cadré leurs tentatives, le gardien Gianluigi Donnarumma s’est imposé, avec une sérénité qui a déteint sur ses coéquipiers.

Battus deux fois par les « Sky Blues » en demi-finale du dernier exercice, les Parisiens ont été impeccables, ne commettant pas les erreurs individuelles qui les ont pénalisés il y a cinq mois.

« On a attaqué ensemble, on a défendu ensemble », s’est réjoui Gueye.

Verratti acclamé

Le retour du milieu Marco Verratti, pour son premier match en un mois, après une blessure à un genou, explique pour beaucoup ce liant retrouvé. L’Italien a reçu une « standing ovation » du Parc des Princes à sa sortie (78e).

Enfin, Paris est lancé, après le nul inaugural décevant à Bruges (1-1).

Cette victoire référence, face au finaliste sortant, rappelle celle face au Real Madrid (3-0) en septembre 2019, qui a préfiguré l’épopée de Lisbonne l’été suivant, avec une finale au bout (perdue face au Bayern, 1-0).

Si l’entraîneur Mauricio Pochettino a admis lundi que son équipe était toujours « en construction », il lui sera difficile de trouver des excuses en cas de contre-performance à l’avenir, tant ses joueurs ont livré de promesses.

Avec un Mbappé aussi efficace, son équipe semble même intouchable.

Le talent de l’ancien Monégasque est tel qu’il lui suffit de quelques mètres pour exploser le pressing des Mancuniens, pris à court par sa vitesse. Il a été à l’origine des occasions les plus nettes de son équipe.

Gueye encore buteur

C’est lui qui a trouvé trouvé Gueye pour l’ouverture du score, pour sa deuxième passe décisive de la compétition, après celle à Bruges.

Pour le Sénégalais, il s’agit de son quatrième but cette saison, soit… deux de plus que son total du dernier exercice.

De nouveau, Mbappé a décoché un sprint dévastateur (38e), pour offrir la balle de 2-0 à Ander Herrera, dont la frappe cadrée a été déviée par Ederson.

Il n’a manqué qu’une occasion de but pour « Kyky », qui n’est jamais venue.

De la « MNM », seuls Messi et Neymar ont eu leur chance. L’Argentin a concrétisé, mais pas le Brésilien, qui a perdu son duel à la 65e.

La maladresse de « Ney », qui n’a marqué qu’un but cette saison, sur penalty, a laissé son équipe exposée à un retour de City.

Après la double occasion immanquable de Sterling et Silva, Ruben Dias (43e) et Kevin de Bruyne (54e, 70e) ont tenté d’égaliser, mais Donnarumma s’est interposé à chaque fois.

A l’image du portier italien, c’est Paris qui a eu la maîtrise mentale, et pas De Bruyne, qui aurait pu se faire expulser pour une semelle sur la cheville de Gueye (39e).

Alors que les images laissaient craindre une blessure, le Sénégalais s’est relevé et a tenu sa place. Une autre image marquante d’un PSG prêt pour la bataille.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus