Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Soupçons de dopage chez Arkéa-Samsic au Tour de France: deux gardes à vue

Article

le

soupcons-de-dopage-chez-arkea-samsic-au-tour-de-france:-deux-gardes-a-vue

Deux gardes à vue étaient en cours lundi après la découverte d’une « méthode pouvant être qualifiée de dopante » dans le cadre d’une enquête préliminaire visant « une petite partie des coureurs » d’Arkéa-Samsic pendant le Tour de France, a annoncé le parquet de Marseille.

« Le parquet de Marseille confirme s’être saisi au titre du pôle santé publique d’une enquête actuellement diligentée par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l’équipe des coureurs » Arkéa-Samsic, écrit Dominique Laurens, la procureure de Marseille, dans un communiqué.

« Deux gardes à vue sont en cours », ajoute-t-elle, sans donner l’identité des personnes placées en garde à vue, mais ajoutant qu’avaient été découverts « de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante ».

Sollicité sur l’ouverture de cette enquête, le manager général de l’équipe bretonne, Emmanuel Hubert, n’a pas souhaité réagir lundi.

Selon des précisions fournies à l’AFP par une source proche du dossier confirmant des informations du Journal du Dimanche et de L’Equipe, une perquisition menée par l’OCLAESP visant plusieurs coureurs de l’équipe, dont le Colombien Dayer Quintana, le frère de Nairo, et des membres de l’équipe médicale, a été menée.

La perquisition, selon les deux journaux, a eu lieu mercredi près de Méribel (Savoie).

Cette enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Marseille « des chefs d’administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d’une manifestation sportive, aide à l’utilisation et incitation à l’usage de de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale », a aussi précisé la procureure Dominique Laurens, rappelant que la peine encourue était de 5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Leader de l’équipe Arkéa-Samsic, Nairo Quintana a terminé l’épreuve à la 17e place, à plus d’une heure du vainqueur, le Slovène Tadej Pogacar. Dans la même équipe, le Français Warren Barguil a quant à lui fini à la 14e place, à 31 minutes de Pogacar. Héritière en ligne directe de la formation appelée Bretagne puis Fortuneo, Arkéa-Samsic a pris une dimension supplémentaire ces dernières années en faisant signer ces deux coureurs.

Cette affaire est la première notable depuis plusieurs années sur le Tour de France après de longues années marquées par des descentes de police pendant l’épreuve depuis l’affaire Festina en 1998.

Parmi les dernières en date, l’intervention lors d’une journée de repos du Tour 2012 à l’encontre de Rémy Di Grégorio mais aussi des perquisitions systématiques de l’Oclaesp à chaque annonce de contrôle antidopage positif, notamment celui du Luxembourgeois Frank Schleck en 2012.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Football : L’entraîneur de l’OM quitte officiellement le club après seulement 7 matchs

Article

le

Football : L’entraîneur de l'OM quitte officiellement le club après seulement 7 matchs

À travers un rapide communiqué, l’Olympique de Marseille a annoncé le départ de Marcelino, arrivé cet été, et de son staff.

Il n’aura pas résisté aux pressions à et l’environnement délétère qui entoure l’OM ces dernières heures. Arrivé cet été, libre de tout contrat, Marcelino quitte déjà le club après seulement sept matchs à la tête de l’équipe première.

«Dans la continuité du communiqué publié hier soir au sujet de l’équipe dirigeante, l’Olympique de Marseille considère que les événements du 18 septembre dernier ne permettent pas à Marcelino et à son staff technique d’exercer dans de bonnes conditions la fonction pour laquelle ils ont été engagés, indique le club dans un communiqué court mais acerbe. En conséquence de cette situation déplorable, Marcelino et son staff ne poursuivront pas leur mission à l’Olympique de Marseille.»

Débarqué cet été pour remplacer Igor Tudor, Marcelino n’aura dirigé que sept matchs à la tête de l’OM. Deux victoires et trois matchs nuls en Ligue 1 et une troisième place provisoire, mais une fâcheuse et piteuse élimination dès le tour préliminaire de la Ligue des champions face au Panathinaïkos.

«Au vu du contexte, l’ensemble du club est extrêmement déçu de devoir faire face au départ d’un entraîneur et d’un staff technique, arrivés à Marseille seulement le 23 juin et pleinement engagés auprès du club, pour des raisons extra-sportives» poursuit l’OM dans son communiqué.

L’ancien entraîneur de l’Athletic, Valence, Villarreal ou encore Séville, était venu avec son staff, grâce à son amitié de longue date avec Pablo Longoria, président du club marseillais, qui a acté sa mise en retrait.

Lire Plus

Sports

Tennis : la France éliminée de la Coupe Davis dès la phase de groupe

Article

le

Tennis : la France éliminée de la Coupe Davis dès la phase de groupe

Une défaite en double décisif contre la Grande-Bretagne sonne le glas des ambitions françaises dans le tournoi.

C’est dans un silence lourd que Nicolas Mahut et Edouard Roger-Vasselin ont quitté le terrain ce dimanche, marquant ainsi la fin du parcours de l’équipe de France en Coupe Davis cette année. En perdant le double décisif contre Dan Evans et Neal Skupski de la Grande-Bretagne, les Bleus se sont vus refuser leur ticket pour les quarts de finale. Et pourtant, ils étaient si proches.

Le match a été une bataille intense, durant près de trois heures, avec des Français ne lâchant rien jusqu’au bout. Après avoir mal démarré en perdant le premier set 1-6, Mahut et Roger-Vasselin ont réussi à équilibrer le match en remportant le deuxième set en tie-break (7-6). La décision s’est faite au troisième set, également remporté en tie-break par les Britanniques. Le plus cruel pour les Français : ils ont eu quatre balles de match, mais ont finalement échoué à les convertir.

Plus tôt dans la journée, l’espoir était encore palpable dans le camp français. Ugo Humbert avait en effet battu Cameron Norrie dans un match en trois sets, finissant sur un score de 7-6, 3-6, 7-5. Cela avait compensé la défaite d’Arthur Fils contre Dan Evans (3-6, 6-3, 6-4) et avait mis les deux équipes à égalité, tout reposant alors sur le double décisif.

C’est donc sans la France que le tournoi final à huit équipes de cette Coupe Davis se déroulera, du 21 au 26 novembre à Malaga, en Espagne. Pour les Bleus, c’est une occasion manquée de montrer leur potentiel et de marquer leur présence sur la scène internationale. Les regards se tournent déjà vers les compétitions futures, avec l’espoir que cette défaite serve de leçon pour les challenges à venir.

« Nous avons tout donné, mais ce n’était pas suffisant aujourd’hui. Nous devons apprendre de cette expérience et revenir plus forts », a déclaré Nicolas Mahut, visiblement déçu mais résolu.

L’élimination de la France de la Coupe Davis est un coup dur, mais elle offre aussi une chance de réflexion et de préparation pour les prochains défis. Il est clair que l’équipe est capable de compétition au plus haut niveau, mais il reste des détails à peaufiner. Ce n’est peut-être qu’un au revoir, et non pas un adieu, aux espoirs de trophées internationaux pour les Bleus.

Lire Plus

Sports

Coupe du monde de rugby 2023 : le XV de France s’impose 27-12 face à l’Uruguay

Article

le

Coupe du monde de rugby 2023 : le XV de France s’impose 27-12 face à l’Uruguay

Le XV de France, a remporté une victoire laborieuse contre l’Uruguay lors de la Coupe du Monde de Rugby. Malgré une équipe remaniée, les Bleus l’ont emporté sur un score de 27 à 12, mais ont dû faire face à une équipe uruguayenne plus coriace que prévu.

La rencontre a débuté par une minute de silence en hommage aux victimes du récent séisme au Maroc et des inondations en Libye. Cependant, le match a rapidement pris un tournant inattendu lorsque l’Uruguay a inscrit un essai dès la 6e minute. Les Français ont également été indisciplinés et brouillons tout au long du match, ce qui a entraîné de nombreuses fautes et une rencontre hachée, principalement en mêlée.

Les Bleus ont réussi à prendre l’avantage grâce à un deuxième essai, inscrit par Peato Mauvaka, pour un score de 20 à 12. L’essai tardif de Louis Bielle-Biarrey a ensuite porté le score final à 27 à 12, scellant la victoire française.

Le match aurait pu tourner autrement si l’ouvreur uruguayen Felipe Etcheverry n’avait pas commis une erreur dans ses 22 mètres, permettant au talonneur français d’aplatir.

L’équipe française était privée de plusieurs de ses cadres habituels, dont Antoine Dupont, qui était au repos, ainsi que Matthieu Jalibert, Gaël Fickou et Grégory Alldritt. Les remplaçants n’ont pas réussi à briller de la même manière que les titulaires habituels.

Malgré quelques blessures de joueurs cadres ces dernières semaines, l’équipe de France reste en bonne position pour se qualifier pour la phase finale de la Coupe du Monde de Rugby en se classant parmi les deux premiers de son groupe. Le prochain match de la France sera contre la Namibie, suivi d’un match contre l’Italie, offrant l’occasion de réintégrer certains joueurs blessés.

La France, parmi les favoris de la compétition, continue sa route dans ce tournoi international de rugby, avec un quart de finale potentiellement explosif en perspective mi-octobre.

Lire Plus

Les + Lus