Nous rejoindre sur les réseaux

Sète

Sète : un nouveau marché hebdomadaire va s’installer au Barrou

Article

le

© Association Barrou

A l’initiative de l’association quartier du Barrou, la place Bir Hakeim va enfin recevoir son marché tous les dimanches.

Afin de développer la vie du quartier et d’offrir aux habitants des produits de qualité à proximité de leur lieu de vie, la Ville de Sète a décidé d’accéder favorablement à la demande de l’association quartier du Barrou qui souhaitait l’installation d’un marché alimentaire hebdomadaire.

En effet l’association quartier du Barrou a sollicité par courrier –le 08 Juillet 2021– la Ville de Sète pour l’installation d’un marché hebdomadaire sur la place Bir Hakeim. La majorité municipale sétoise a répondu favorablement par courrier –le 11 août 2021– à cette belle initiative de l’association quartier du Barrou, au plus grand bonheur des membres de l’association, « nous sommes très impatient d’être à l’inauguration », nous confie Alain Obolensky. 

Alimentaire, mais pas seulement

Le premier marché hebdomadaire du Barrou qui débutera le dimanche 29 Août 2021 sera majoritairement composé de produits alimentaires, grâce à la présence de 10 commerçants : maraîcher, conchyliculteur, primeur, vente à emporter… D’autres types de produits seront également proposés, une librairie itinérante participera à ce tout nouveau marché du Barrou.

Au total, ce sont donc 10 commerçants qui seront présents dés ce premier rendez-vous qui aura lieu tous les dimanches. La place pouvant accueillir une cinquantaine d’exploitant, l’association espère grossir au fil des mois pour diversifier l’offre du marché et fidéliser les visiteurs.

Par ailleurs, l’association quartier du Barrou prévoit l’installation d’un stand pour faire connaitre les actions de leur association.

L’inauguration du marché aura lieu le dimanche 29 Août 2021. Il se déroulera chaque dimanche de 8h00 à 13h00 sur la Place Bir Hakeim à Sète. Là ou se déroule la fête du Barrou chaque année.

Les commerçants intéressés peuvent encore s’inscrire sur le site de l’association

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

 

Hérault

Sète : SolarinBlue lance une ferme solaire maritime inédite

Article

le

SolarinBlue lance une ferme solaire maritime inédite près de Sète
©PascalGuyot/AFP

SolarinBlue, une entreprise fondée par Armand Thiberge, a dévoilé son projet innovant nommé Sun’Sète. Il s’agit de la première installation de panneaux solaires flottants en pleine mer, située au large du port de Sète-Frontignan (Hérault). Cette initiative est une première en France et fournira de l’énergie renouvelable au port.

SolarinBlue a inauguré son premier projet de ferme solaire marine appelé Sun’Sète, qui explore une nouvelle approche en matière d’énergie renouvelable en installant des panneaux solaires flottants en pleine mer. Jusqu’à présent, l’accent avait été principalement mis sur les sources d’énergie renouvelable marines telles que l’éolien offshore et les panneaux solaires photovoltaïques installés sur des plans d’eau calmes, comme les lacs et les étangs. Bien que cette technologie soit encore en phase de développement pilote, elle semble prometteuse pour l’avenir.

Au cours des prochains mois, le reste de la ferme sera progressivement immergé jusqu’à atteindre une superficie totale de 0,5 hectare d’ici la fin de l’année, avec un objectif de production de 300 kilowatts d’ici 2024. Cette production électrique sera acheminée via un câble sous-marin pour alimenter les infrastructures portuaires, y compris une usine de poissons et les navires en transit. Le directeur de la société a rappelé que RTE avait pour objectif d’installer jusqu’à 200 GW de panneaux solaires d’ici 2050 en France.

Le projet, qui coûte 2,5 millions d’euros, est financé à 50 % par des fonds publics provenant de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et de l’association Evolen. Une étude environnementale préalable au projet a conclu que les espèces marines présentes sur le site seraient peu impactées et que le risque de déranger les oiseaux était faible.

SolarinBlue, créée fin 2019 à Paris et désormais basée à Montpellier, a développé une technologie de parc solaire photovoltaïque flottant adaptée aux conditions de la haute mer. La start-up travaille actuellement sur plusieurs projets de fermes solaires en mer, en France et à l’étranger.

Dans les trois prochaines années, SolarinBlue espère devenir un leader mondial dans le domaine du solaire photovoltaïque offshore flottant. L’entreprise ambitionne de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis le développement technologique jusqu’à l’exploitation de parcs solaires flottants

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Le député RN, Aurélien Lopez-Liguori, se dit prêt à soutenir toutes les motions de censure

Article

le

Le député RN, Aurélien Lopez-Liguori, se dit prêt à soutenir toutes les motions de censure
©Arthur Nicholas Orchard/AFP

Le gouvernement a décidé de recourir à l’article 49.3 pour imposer la réforme des retraites, provoquant des manifestations spontanées à travers la France. Aurélien Lopez-Liguori, député du Rassemblement National, a déclaré qu’il soutiendra toutes les motions de censure qui seront présentées.

Le député de la 7e circonscription de l’Hérault a décrit le recours au 49.3 par la première ministre comme un « passage en force » et un « hold-up démocratique » dans un communiqué de presse. Selon lui, le gouvernement a fait preuve de mépris envers la représentation nationale et les Français, qui sont majoritairement opposés à la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron. Il a ajouté que le gouvernement a imposé cette réforme en sachant qu’elle aurait été refusée autrement.

Aurélien Lopez-Liguori, a annoncé qu’il soutiendra toutes les motions de censure : « Face à ce hold-up démocratique, le groupe Rassemblement National présente une motion de censure et se déclare favorable à toutes les motions soumises, quelle que soit leur origine. À mon tour, je soutiendrai toutes les motions de censure proposées, indépendamment du groupe parlementaire à l’origine de celles-ci. »

Le député RN se dit prêt à mettre en jeu son mandat face à la menace de dissolution de l’Assemblée : « En soutenant la censure du gouvernement, je prends volontiers le risque de retourner devant les électeurs de l’Hérault dans le cas d’une dissolution de l’Assemblée Nationale. Contrairement à Emmanuel Macron et ses ministres, je ne méprise pas la volonté des Français : je la défends. Je serais donc honoré de me soumettre à nouveau à leur verdict. »

La situation politique reste incertaine, car les deux motions de censure déposées par le groupe Liot et le Rassemblement national seront discutées lundi 20 mars à 16 heures. Il faudrait obtenir au moins 287 voix pour renverser le gouvernement, mais cela semble peu probable à l’heure actuelle.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Gabriel Blasco salue le mouvement social exemplaire qui met Macron en échec

Article

le

Gabriel Blasco salue le mouvement social exemplaire qui met Macron en échec
©LeSingulier

Gabriel Blasco salue le mouvement social exemplaire qui place Emmanuel Macron et son gouvernement en situation d’échec.

Gabriel Blasco, conseiller départemental de l’Hérault du canton de la Ville de Sète, a publié un communiqué saluant l’exemplarité du mouvement social qui a mis en échec le Président de la République, Emmanuel Macron, et son gouvernement devant l’Assemblée nationale. Selon Gabriel Blasco, cette situation prouve que l’unité et le travail commun sont sources de victoire.

Gabriel Blasco salue l’effort de rassemblement, d’élargissement et l’exemplarité des mobilisations à Sète et partout en France. Il évoque des manifestations d’une ampleur rare, portées par un argumentaire complet et clair. Le conseiller départemental appelle à une mobilisation « calme et déterminée » qui va s’amplifier en réaction à la brutalité et aux mensonges de l’exécutif.

Le conseiller départemental estime qu’il n’y a plus qu’une seule issue pour le gouvernement : le retrait pur et simple de la réforme. Selon lui, le mouvement social a prouvé que le gouvernement n’est plus légitime à gouverner et n’est pas capable d’assurer la paix républicaine que doit garantir la démocratie française. Gabriel Blasco accuse l’exécutif d’avoir détruit cette paix républicaine pour imposer une réforme indigne des valeurs françaises et dépourvue de légitimité.

Le conseiller départemental appelle à mettre fin à cet épisode démocratique dramatique en se mobilisant et en obtenant le retrait de la réforme controversée.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Les + Lus