Nous rejoindre sur les réseaux

Faits Divers

Sète – Ile de Thau: Coups de feu et bagarre le soir du réveillon de Noël

Article

le

Pas de trêve de Noël pour les règlements de comptes dans le quartier de l’île de Thau à Sète.

Jeudi soir des coups de feu ont été tirés dans le quartier de l’île de Thau sur l’avenue Antoine de Saint-Exupery (Globe), au même endroit ou un jeune homme de 25 ans avait perdu la vie en mai dernier. 

D’après nos informations, c’est un différent d’ordre personnel entre deux personnes qui serait à l’origine de ces coups de feu entendus dans le quartier le soir du réveillon de Noël. Plusieurs voisins ont alerté les forces de l’ordre qui se sont immédiatement rendues sur les lieux. Pas moins de trois véhicules de police sont venus constater les dégâts.

Malheureusement et comme souvent dans ce genre d’histoire, à l’arrivée des forces de l’ordre plus personne n’était sur les lieux et les témoins sont peu bavards. Les véhicules de police sont tout de même restés un long moment sur le quartier pour sécuriser et rassurer une population très inquiète.

« Même le soir du réveillon ils arrivent à foutre la trouille à nos enfants qui attendaient bien sagement le père Noël. Les mêmes enfants qui ont déjà assisté à un meurtre depuis la fenêtre de leur chambre. C’est devenu invivable », nous confie un habitant qui a assisté à la scène.

Une bagarre plus tôt dans la soirée

Une bagarre a aussi éclaté plutôt dans la soirée entre un groupe de jeunes gens et un résidant du quartier suite à des invectives depuis un balcon.

Les sapeurs-pompiers de Sète on dû intervenir pour porter secours à un homme qui a été retrouvé inconscient à même le sol. L’homme d’une quarantaine d’années a été transporté aux urgences dans un état jugé « inquiétant » par les sapeurs-pompiers. 

Triste soir de réveillon de Noël pour les habitants du quartier de l’île de Thau ou même la trêve de Noël n’est pas respectée alors que c’est parfois le cas dans des zones de guerre.

Pour rappel la première adjointe Blandine Authier avait déclaré en Septembre 2020, qu’il «faisait bon vivre à l’Ile de Thau » et « connaitre beaucoup de monde qui souhaite habiter dans le quartier ».

On se demande qui ?

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

32 Commentaires

1 Commentaire

  1. reilles jean claude

    26 décembre 2020 at 11 h 53 min

    c jeunes (nouveau) n’ont même pas peur de la municipale,le trafic persiste au centre commercial,les choufs (guetteurs) ont repris leur place. l’ile de thau nous appartient. voila le décalage avec mme authier 1é adjointe .

  2. Riri

    26 décembre 2020 at 11 h 58 min

    Blandine Authier Quelle honte ! !! Tout les habitants de l’île de thau désirent quitter le quartier ou l’insécurité surgit dans l’impasse elle n’habite pas ici bien plus que tout les élus qu’ils promettaient des logements décent avant les élections et maintenant il ny a plus personne… blandine Authier ne dirige pas c’est juste un Pantin parmi tant d’autres mr marouffi Kadour met les bâtons et donne à certaines personnes tant qu’il y a des pots de vin. Mr alfonso apparemment convoqué part la srpj pour des faits plus ou moins incohérent . L’annexe de l’office des HLM font du sale boulot ne respecte pas les locataires faut pas oublié que certains locataires payent et cela fait plus de 30 ans un peu de dignité et du respect. .

  3. Riri

    26 décembre 2020 at 12 h 07 min

    MR REILLES AVEC TOUT LE RESPECT QUE JE VOUS DOIT CA FAIT COMBIEN DE TEMPS QUE VOUS ÊTES DANS LE QUARTIER QU’AVEZ VOUS FAIT POUR TOUT CES JEUNES HORMIS LES RABAISSER. VOUS AVEZ RIEN DE PLUS ÉTONNANT QUE CERTAINS ÉLUS .DONNEZ LEUR DU VÉRITABLE POUVOIR DES OUTILS POUR QU’ILS ÉVOLUENT ET NON PAS VOS SUBVENTION QU’IL SERVENT A QUOI ??????

  4. Galtier

    26 décembre 2020 at 12 h 43 min

    Ce journal c est un journal d information ou pour critiquer la municipalité?

  5. Riri

    26 décembre 2020 at 12 h 51 min

    GALTIER MERCI A CE BEAU PAYS LA FRANCE QUI NOUS PERMET DE NOUS EXPRIMER LIBREMENT ON APPELLE CELA LA LIBERTÉ D’EXPRESSION
    VIVE LA RÉPUBLIQUE ET VIVE LA FRANCE !

  6. Cortes

    26 décembre 2020 at 12 h 55 min

    Bonjours ;

    Biensur que blandine Authier et la pantin de mr:alphonso , car mr: alphonso et sur enquête du srpj (police de montpellier).
    Sinon blandine Authier n’aurais jamais eu se poste de 1er adjointe.

    D’ailleur tous les setois attende se que alphonso va obtenir comme nouvelle fonction???

    mr galtier
    dire la verité et etre contre la municipalité ???

  7. Manu

    26 décembre 2020 at 13 h 05 min

    Nous ne connaissont pas cest jeune en bas de nos batiment , de 10h du matin a minuit , tous les jours san répis.
    Il ya eu 1 mort cette année…
    Des tire par arme a feux pratiquement tous les moi, des balle perdu dans des apartement ,
    Et la 1er adjointe ose dire que des gens veule venir a la zup , on veut tousse partir…

    Mai mtn cest fini on ne votera plus pour le clan commeihnes… il nous on assez eu avec leur belle promesse…

  8. Thomas

    26 décembre 2020 at 13 h 11 min

    Merçi de mettre en lumière notre quotidien…

    RAS-LE-BOL

  9. Abdel

    26 décembre 2020 at 13 h 17 min

    Pk se qui fon campagne pendant les election ne sont meme pas la???
    beh oui il on eu leur H.L.M et un emploie a agglo et il abandonne les citoyen!!!

    bienfait pour vous ..

    Fallai bien choisir le bulltin dans l’urne , vous avez voté pour votre boureau

  10. Riri

    26 décembre 2020 at 13 h 20 min

    Tout a fait si elle dit qu’il fait bon vivre ici qu’elle nous attribue son logement digne d’un logement ou bien si elle désire tant je lui offre le miens et je récupère le sien et nous saurons vraiment s’il fait bon y vivre.

  11. Riri

    26 décembre 2020 at 13 h 24 min

    Abdel tu a tout a fait raison. Il avait besoin d’un maître. Ce sont des petits toutous .

  12. Hakim

    26 décembre 2020 at 13 h 31 min

    Tous c’est gosse me fon de la peine ,
    il sont pas méchant dans le fon…
    Il on etai abandonner , personne pour eu…

    Il on grandi sous mandat de notre maire , et voila le resultat … aujourdhui il ont 20ans

    Parcours scolaire chaotique

    Aucune branche autre que le traffic ne leur ont etait proposé …

    Personne au contact de cest jeune …
    Et de plus en plus de jeune ne voit que sa pour sen sortir , sela fait vraiment peur…

    Aucune usine construite

  13. reilles jean claude

    26 décembre 2020 at 13 h 52 min

    riri merci de ton commentaire,habitant de la cité depuis 76,puis bénévole et toujours en activité depuis 78. ne pas oublier que une grande majorité des jeunes sont tranquilles et respectueux un bon nombre m’appelle tonton et ça fait plaisir cette reconnaissance.mal grès nos difficultés avec mon fils nous maintenons le club kick boxing team reilles ile de thau,il manque des bénévoles dans cette cité.Il faut pas perdre l’espoir et garder une confiance avec c jeunes.

  14. Aziz

    26 décembre 2020 at 13 h 54 min

    Blandine authier qu’elle s’occupe a faire respecter les atribution h.l.m dans l’ordre , san aucune combine malsaine avec sont papa émile alphonso , et qu’elle garde ses conseil.
    A forçe de agir comme des mafieux , il vont obtenir des reaction pas trés orthodoxe…

  15. Iron man

    26 décembre 2020 at 14 h 53 min

    Les super-héros où ils sont passés là Batman Superman Spider-Man

  16. Riri

    26 décembre 2020 at 14 h 59 min

    Mr Reilles je reviens vers vous. Je respecte vos engagements à l’issue du sport que vous faites découvrir à travers la discipline et le respect . ((((Du bénévolat)))) de la foutaise ça. Il leurs faut de l’argent ca c’est un argument juste ci il font les chouff c’est pas pour avoir des champions ont es d’accord la. Et le bénévolat ses a l’époque du franc .. avec 50franc tu vivais la semaine ..avec 50€ c’est pour la journée donc comprends ces jeunes il veulent vivre ya du travail a faire ci je compte depuis tout ce temps avait vous un pouvoir pour les aider comme vous dites. Sachez que parfois faut savoir léguer. Ou votre façon et trop ancienne au jour d aujourd’hui.

  17. djadja

    26 décembre 2020 at 15 h 42 min

    LES FLIC IL ONT MI TOUT LES JEUNE DE LILE DE THAU EN PRISON ET MAINTENANT IL LAISSE DES GENS VENIR DAUTRE VILLE VOIR MM DAUTRE PAYS VENDRE ET INSULTER TOUT LE MONDE AVANT ON LES CONAISSER LES JEUNES MAINTENANT CEST FINI IL ONT DEMONTER UN HOMME DE 40 ans IL SAVENT MM QUI CEST QUART IL NE SONT PAS D ICI ET IL ON AUCUN RESPESCT CEST DES GAMIN DE 15 ANS

  18. djadja

    26 décembre 2020 at 15 h 48 min

    MDR ALORES ON ACCEPTE MON COMMENTAIRE ?

  19. Riri

    26 décembre 2020 at 16 h 02 min

    T’es en 2020 ce fini le monde des bisounours

  20. Riri

    26 décembre 2020 at 16 h 11 min

    Après ce le rôle de la justice tout ça. Toutes les associations à l’île de thau ne servent à rien hormis a s’engraisser avec les subventions de l’état quand ils ont eu ce qu’ils veulent on ne l’ai entent pas. Et quand ils ont faims ils aboient du genre les voyous les méchants les non respectueux pour qu’ils fassent valoir qu’ils sont là et ont les voies jamais ci pardon le jour des votes ils se manifestes en prétendant qu’ils ont les bon projets.. qu’elle hypocrisie vous vous servez des gens dans la misère band de cons

  21. djadja

    26 décembre 2020 at 16 h 25 min

    RIRI QUE TU COMMENTE MAIS JEN SUIS SUR TU DOIT ETRE AU CENTRE COM H 24 ET QUAND TU VOIT CEST JEUNE T LE PREMIER A LES PRENDRE DANS T BRAS POUR LEUR DIRE BONJOUR MDRRRR

  22. Riri

    26 décembre 2020 at 16 h 41 min

    je suis d où je suis et pour info je suis pas de ce que tu pense et encore moins du centre commercial comme tu dis. Après ci tu veux un Rdv c’est quand tu veux quand til fera un petit chaud je sortirais

  23. Houria

    26 décembre 2020 at 16 h 53 min

    Djadja moi oui jles prend et pas que dans mai bras

  24. Lucas

    26 décembre 2020 at 17 h 08 min

    Le probleme faut le prendre a la sourçe , pas d’emploi=perdition , et les jeunes sont a la mercie des traficant

  25. Riri

    26 décembre 2020 at 17 h 16 min

    Houria pour toi je sort 😅

  26. Riri

    26 décembre 2020 at 18 h 02 min

    Tu veux pas ?

  27. Clematine

    26 décembre 2020 at 18 h 26 min

    Vidéo surveillance svp

  28. Riri

    26 décembre 2020 at 18 h 38 min

    Tu veux une vidéo surveillance et tu ne fera que déplacer les problèmes. Toi tu déshabille Jacques pour habiller Paul tu n’as rien dans la cervelle.

  29. Riri

    26 décembre 2020 at 18 h 41 min

    En revanche je peux en mettre dans ta salle de bains ci tu veux.que ferait tu ??? Je pense que tu l’enlèverai…..Ce que je veux dire part la ils finiront bien part la l’enlever

  30. louvette

    26 décembre 2020 at 23 h 39 min

    personne ne fait rien a l ile de thau : et la police ne vient que quand c’est terminé ! alors faite votre boulot! ils sont ou les renforts soit disant envoyé par le ministre pour sécuriser ce quartier ! il n y a aucune présence des forces de l ordre !c’est bien joli de publier les coups de feu mais faudrait surtout empécher que ça se produise !déjas, empécher tout ce trafic qui continu sous les yeux de tout le monde !et faite plutot un article afin que la mairie, le prefet etc.. face en sorte que l on nous reloge car il y en a marre de vivre comme ça !

  31. Riri

    27 décembre 2020 at 20 h 03 min

    Rentré chez vous 🤣🤣🤣

  32. reilles jean claude

    27 décembre 2020 at 21 h 10 min

    riri tu pourrais mettre ton nom et non un pseudo. oui le bénevolat existe ,ne dis pas d’idiotie sur l’argent ou alors tu ne connais pas ce systéme associatif. Je perçois en subvention mairie 1.100e an, les adherents (es) cotise 120e an payable en 4 voir 5 fois alors dire que les associations ne servent a rien,tu fait quoi?.Je te rassure je légue,mais je galére pour trouver des gens qui s’investissent. viens voir ou ce passe nos entrainements et tu comprendras nos difficultés, si je reste a l’ile de thau c un choix.Quand les jeunes vont faire une journée de sport ailleur que la cité ils sont content et nous coach aussi. c facile d’étre destructeur. Une question tu approuve que un jeune fasse le chouf ? car tes propos sont bizarres. c qui manque c le boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits Divers

Rouen : Un homme abattu après avoir tenté d’incendier la synagogue

Article

le

Rouen : Un homme abattu après avoir tenté d'incendier la synagogue

Des policiers ont abattu un homme armé qui tentait d’incendier la synagogue de Rouen, causant d’importants dégâts. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’incident.

Des policiers ont abattu vendredi matin un homme armé d’un couteau et d’une barre de fer qui tentait d’incendier la synagogue de Rouen. L’attaque a causé « énormément de dégâts » dans le lieu de culte, selon Natacha Ben Haïm, présidente de la communauté juive locale.

Vers 6h45, les policiers sont intervenus suite à un signalement de dégagement de fumée près de la synagogue située rue des Bons-Enfants, dans le centre historique de Rouen. À leur arrivée, ils ont trouvé un individu debout sur le mur d’enceinte de la synagogue, brandissant un couteau de 25 centimètres et une barre de fer. L’homme a ensuite menacé les policiers, qui ont ouvert le feu, le tuant sur place.

Le procureur de Rouen, Frédéric Teillet, a confirmé que l’individu avait menacé les policiers avec un couteau avant d’être abattu. Deux enquêtes ont été ouvertes : l’une pour « incendie volontaire » visant un lieu de culte et « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique », et l’autre pour « violences volontaires avec armes ayant entraîné la mort sans intention de la donner », confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a félicité les policiers pour leur réactivité et leur courage. Il doit se rendre sur place vers 13h30. L’homme abattu a été identifié, mais son identité n’a pas été révélée.

Un riverain, Elias Morisse, qui habite en face de la synagogue construite en 1950, a témoigné avoir entendu des coups de feu aux alentours de 6h50. En ouvrant ses volets, il a vu de la fumée sortir de la synagogue et le corps de l’assaillant abattu.

Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, a exprimé son choc face à cet incident. Malgré les dégâts considérables causés par le feu, les livres sacrés de la Torah ont été miraculeusement épargnés, a précisé Natacha Ben Haïm.

Le rabbin Chmouel Lubecki a déclaré que la communauté juive, composée de 150 à 200 familles, est profondément bouleversée par cet acte. Le Parquet national antiterroriste évalue actuellement s’il doit se saisir du dossier.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a dénoncé cette attaque comme une atteinte grave à l’ordre public et a souligné les conséquences potentielles des prises de position concernant le conflit israélo-palestinien en France. Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a condamné cette tentative d’incendie comme une tentative d’intimider tous les Juifs de France, appelant à combattre l’antisémitisme pour défendre la République.

Gérald Darmanin avait déjà demandé aux préfets de renforcer la sécurité devant les lieux de culte juifs et les écoles confessionnelles suite à une attaque menée par l’Iran contre Israël. Les opérations militaires israéliennes en représailles à une attaque du Hamas ont également conduit à une augmentation des actes antisémites en France.

Lire Plus

Faits Divers

Fourgon pénitentiaire attaqué : 3 agents tués, le détenu s’est évadé

Article

le

Fourgon pénitentiaire attaqué : 3 agents tués, le détenu s'est évadé

Trois agents pénitentiaires tués et un détenu évadé suite à une embuscade armée près d’Incarville dans l’Eure.

Une attaque d’une violence inouïe a eu lieu ce mardi matin au péage autoroutier d’Incarville, où un fourgon pénitentiaire a été ciblé par plusieurs hommes armés. L’incident tragique a résulté en la mort de trois agents pénitentiaires et la blessure de trois autres, plongeant la communauté et les services de sécurité dans un état de choc.

Vers 11h05, alors que le fourgon, en provenance du tribunal judiciaire de Rouen et en route vers une maison d’arrêt à Évreux, transportait un détenu, il a été intercepté par des assaillants équipés d’armes automatiques. Dans l’affrontement qui a suivi, trois agents ont été tragiquement tués sur le coup, et trois autres ont été blessés, tandis que le détenu a réussi à s’échapper avec les assaillants.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a rapidement réagi à cet acte de violence. Sur le réseau social X, il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et a annoncé son départ immédiat pour la cellule de crise du ministère de la Justice pour gérer la situation.

Les autorités ont lancé une opération d’envergure pour retrouver les fugitifs, et un appel à témoins a été émis pour recueillir toute information qui pourrait aider à capturer les responsables de cette attaque coordonnée.

Cet événement soulève des questions urgentes concernant la sécurité des transports pénitentiaires et la menace que représentent les groupes armés capables d’orchestrer de telles attaques. Les investigations sont en cours pour identifier les assaillants et comprendre les circonstances précises de cette évasion dramatique, tandis que la communauté pénitentiaire est en deuil et en état d’alerte maximale.

Lire Plus

Faits Divers

Paris : deux policiers grièvement blessés par balle dans un commissariat du 13e arrondissement

Article

le

Paris : deux policiers grièvement blessés par balle dans un commissariat du 13e arrondissement

Un homme interpellé pour agression subtilise une arme et tire sur les agents, laissant un policier dans un état critique.

Un faits-divers dramatique a secoué le commissariat du 13e arrondissement de Paris jeudi soir lorsque deux policiers ont été grièvement blessés par balle. L’incident a eu lieu après l’arrestation d’un individu suspecté d’une agression violente au cutter sur une femme.

Selon les informations fournies par le Préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, l’homme interpellé, manifestement excité, a réussi à subtiliser l’arme d’un policier pendant la fouille, malgré l’utilisation d’un taser par les agents pour le maîtriser.

Le suspect a ouvert le feu, touchant deux agents, avant d’être neutralisé par un tir de riposte des policiers. Les deux policiers blessés ont été immédiatement transportés à l’hôpital, tout comme l’agresseur, qui a été blessé au thorax.

Le pronostic vital de l’un des policiers reste engagé ce vendredi matin. En revanche, l’état de santé de la femme agressée au cutter n’est pas critique pour le moment.

Trois enquêtes ont été ouvertes pour faire la lumière sur cet incident : une pour tentative de meurtre sur la femme agressée, une autre pour tentative de meurtre sur des agents de la force publique, et une troisième confiée à l’IGPN pour évaluer l’usage de l’arme par les policiers, conformément aux procédures habituelles dans de telles situations.

Lire Plus

Les + Lus