Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

Roland-Garros: Nadal et Djokovic, favoris en danger

Article

le

roland-garros:-nadal-et-djokovic,-favoris-en-danger

Chasse au record pour Nadal et Djokovic, avènement pour Alcaraz, consécration pour Zverev ou Tsitsipas, confirmation pour Swiatek: l’édition 2022 de Roland-Garros qui débute dimanche présente de nombreux enjeux et s’annonce ouverte.

Pour les Français, sans leur N.1 Gaël Monfils qui a déclaré forfait, les objectifs sont nettement moins élevés et le seul événement à fêter risque d’être la fin de carrière de Jo-Wilfried Tsonga.

« Ce court a quelque chose qui fait qu’il joue 30% mieux »: après avoir regardé sur le Central l’entraînement de Rafael Nadal, l’homme aux 13 titres sur la terre battue parisienne, le N.3 mondial Alexander Zverev n’a pas caché son admiration. « Tout à coup, son coup droit va 30 km/h plus vite, il est plus léger sur ses jambes… », ajoute l’Allemand.

L’Espagnol, qui fêtera ses 36 ans le 3 juin jour des demi-finales, ne fait pourtant pas mystère de l’épée de Damoclès qui le menace: la douleur au pied gauche qui ne le quitte plus peut devenir insupportable à tout moment.

« La question est de savoir si son intensité va me permettre de jouer avec de réelles chances », a expliqué Nadal lui-même.

Il estime que s’il est épargné par la douleur et qu’il est en mesure de bien jouer, « l’histoire démontre que (ses) chances de gagner à Roland-Garros sont plus élevées qu’en Australie ». A Melbourne, en l’absence de Djokovic, il a poussé en janvier le record de titres du Grand Chelem à 21. Il pourrait donc passer à deux longueurs d’avance sur Djokovic et Federer en remportant un 22e Majeur le 5 juin.

Djoko s’y voit

Le Serbe, tenant du titre à Paris, a affirmé que « lorsqu’on parle des favoris à Roland-Garros, on ne peut faire autrement que de mettre Nadal au sommet de la liste ».

Mais une fois qu’il a dit ça, et cité le phénomène Carlos Alcaraz comme un autre des prétendants, Djokovic ne s’oublie pas.

« Je crois dans mes capacités (…) à me battre pour l’un des plus prestigieux trophées du tennis. Et encore plus en tant que tenant du titre », a-t-il asséné deux jours avant le début du tournoi où il a remporté deux de ses vingt Majeurs.

« Il m’a fallu deux tournois pour sentir que je me rapprochais vraiment du niveau que je visais et que j’ai atteint à Rome où j’ai gagné le tournoi sans perdre un set », a-t-il prévenu.

Une autre montée en puissance, encore plus fulgurante, est celle d’Alcaraz qui, à 19 ans, a le jeu, le physique et la volonté de soulever la Coupe des Mousquetaires. Mais en aura-t-il le mental ?

Djokovic a souligné l’avantage que lui donne l’expérience: « Avec tout le respect que je dois aux joueurs (…) je crois en mes chances parce que je l’ai déjà fait et je sais ce que cela demande », a-t-il relevé.

La série Swiatek

Un avantage qu’il aura également sur Zverev et Stefanos Tsitsipas dont il a brisé le rêve l’an dernier en le battant en finale après avoir été mené deux sets à zéro.

Le sort a voulu que les choses commencent à se décanter assez tôt puisque Djokovic, Nadal, Alcaraz et Zverev sont tous dans la première moitié du tableau, avec un Djokovic-Nadal prévu dès les quarts de finale. Tsitsipas sera favori pour le ticket final dans le bas du tableau.

Dans le tableau féminin, pour la première fois depuis longtemps une favorite se détache: la Polonaise Iga Swiatek, lauréate surprise en 2020 mais qui se présente cette année, à 20 ans, en N.1 mondiale et forte d’une série de 28 matchs gagnés d’affilée avec des titres à Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome.

« Je suis consciente que cette série peut s’arrêter bientôt et je ne veux pas être trop déçue quand ça arrivera. Donc je vais prendre les matchs les uns après les autres comme je l’ai fait dans les tournois précédents », a-t-elle commenté.

En cas de victoire, elle deviendrait la première joueuse sacrée une seconde fois à Roland-Garros depuis que Serena Williams y a décroché son 3e titre en 2015.

Sports

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Article

le

Rafael Nadal se prépare pour Roland-Garros et évoque ses adieux imminents à Barcelone

Malgré sa défaite à Barcelone, Nadal reste concentré sur son objectif ultime : briller une dernière fois à Roland-Garros.

À quelques semaines de Roland-Garros, Rafael Nadal se prépare pour ce qui pourrait être son dernier tournoi majeur. Malgré sa défaite face à Alex De Minaur à Barcelone, Nadal estime avoir fait un pas en avant dans sa préparation pour le tournoi parisien.

Pour Nadal, Barcelone n’était pas l’endroit pour tout donner. Il réserve son énergie et sa détermination pour Roland-Garros, où il a établi un héritage légendaire. Il décrit son passage à Barcelone comme des « adieux », soulignant l’importance émotionnelle de ce tournoi où il a triomphé à douze reprises.

De retour sur le court après plus de trois mois d’absence, Nadal se concentre sur ses sensations et sa forme physique en vue de Roland-Garros. Il admet qu’il lui est difficile d’être compétitif sur de longs matchs pour l’instant, mais reste optimiste quant à sa progression.

Nadal reconnaît qu’il a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, mais il se sent plus fort après chaque séance d’entraînement. Son objectif est de se sentir plus à l’aise et mieux préparé pour affronter les défis à venir, notamment à Madrid la semaine prochaine.

À bientôt 38 ans, Nadal se prépare à affronter ce qui pourrait être sa dernière campagne à Roland-Garros. Malgré les défis physiques, il reste déterminé à briller sur la terre battue parisienne et à laisser une dernière empreinte indélébile dans l’histoire du tennis.

Lire Plus

Sports

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Article

le

C1: le PSG retrouve son rival barcelonais sous la menace terroriste

Le Paris Saint-Germain (PSG) se prépare à affronter Barcelone dans un contexte sécuritaire tendu, suite à des menaces terroristes, alors que les deux équipes se retrouvent en quart de finale de la Ligue des champions.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement considérable de la sécurité à Paris en réponse à des menaces du groupe jihadiste État islamique visant les matchs des quarts de finale de la compétition.

Malgré ce contexte sécuritaire, les joueurs du PSG restent concentrés sur le match. Danilo Pereira, défenseur du club, souligne l’importance de se focaliser sur le football malgré les mesures de sécurité renforcées.

Cette saison, le PSG affiche de bonnes performances, malgré les doutes liés aux départs de Neymar et Messi. Toujours en lice en Ligue des champions, en finale de la Coupe de France et en tête du classement de la Ligue 1, l’équipe se sent confiante. Les confrontations avec Barcelone suscitent toujours des passions chez les joueurs et les supporters.

L’entraîneur du PSG, Luis Enrique, ancien joueur et entraîneur du Barça, reconnaît l’importance de ces matchs. Surnommé le « socio culer », il avoue que son cœur reste attaché à Barcelone malgré son engagement envers Paris.

La rivalité entre les deux équipes a été renforcée depuis la « remontada » historique de Barcelone en 2017, où le PSG a subi une défaite retentissante. Depuis lors, les deux clubs se sont affrontés à plusieurs reprises, marquant ainsi une rivalité intense.

Malgré les départs de stars telles que Neymar et Messi du Barça vers le PSG, ainsi que celui d’Ousmane Dembélé, le match promet d’être disputé. Les deux équipes se battront pour la victoire dans un duel qui dépasse les simples enjeux sportifs.

Lire Plus

Sports

Football – EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Article

le

Football - EDF : Kolo Muani porte les bleus contre le Chili à Marseille

Trois jours après leur défaite face à l’Allemagne, les Bleus ont retrouvé le chemin de la victoire en battant le Chili 3-2 à Marseille. Malgré une performance en dents de scie, l’équipe française a su rebondir grâce notamment à Randal Kolo Muani, auteur d’un but et d’une passe décisive, dans un match marqué par les blessures de Jonathan Clauss et d’Eduardo Camavinga.

L’équipe de France, remaniée depuis son dernier match, a connu un début difficile en encaissant un but dès les premières minutes du match. Cependant, elle a rapidement réagi avec des offensives plus abouties, permettant à Youssouf Fofana d’égaliser rapidement. Peu après, Randal Kolo Muani a donné l’avantage aux Bleus d’une tête bien placée.

Malgré quelques frayeurs, notamment avec un tir sur le poteau du gardien Mike Maignan, les Français ont su maintenir leur avance grâce à un but d’Olivier Giroud. Le Chili a réduit l’écart en marquant un deuxième but, mais la France a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire permet à l’équipe de France de rebondir après sa défaite contre l’Allemagne et de regagner en confiance avant les prochaines échéances, notamment l’Euro de football qui débutera en juin.

Lire Plus

Les + Lus