Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Poussan : Concert, repas et exposition pour les 50 ans du club de rugby

Article

le

Vendredi 02 et samedi 03 juillet à Poussan, les 50 ans du club de rugby célébrés ! Au programme des festivités : concert, grand repas, exposition photo, et déambulation.

« C’est un club familial, il y a des membres fondateurs qui sont toujours au club aujourd’hui », nous raconte la coprésidente du club Jessica Olivet. Un club dont les origines remontent aux années 70 : « Les débuts c’était en 1971. À la base, c’était quatre passionnés qui ont voulu amener le rugby dans le village. À l’époque, il n’y avait que le foot ».

S’il n’y avait que le football, le rugby s’est rapidement fait un nom dans la commune de Poussan. Un nom qui s’est propagé en France, puisque le club a connu de magnifiques aventures sportives. Champion du Languedoc à trois reprises, la dernière fois en 2011, et surtout champion de France durant la saison 1988.

Un club toujours sain

Malgré le covid et l’arrêt durant longtemps des championnats amateurs, l’AS Poussan se porte toujours bien. « On a une quarantaine de bénévoles licenciés, on est vraiment fier de ça », nous dit Jessica Olivet, avant de continuer : « On a une équipe séniore féminine, une équipe cadette féminine. Après on a deux équipes seniors garçon, une équipe junior et une équipe cadet ». S’il a été difficile de se mobiliser avec l’absence de compétition, le staff et les équipes attendent avec impatience le début de la nouvelle saison prévu pour début juillet.

Si Poussan ne craint pas la concurrence du club de Sète, affirmant que le niveau n’est pas comparable puisque le club sétois a des ambitions et des moyens supérieurs à celui de Poussan, c’est au niveau de l’école de rugby que se dirigent les interrogations : « C’est sûr qu’il n’y a pas assez d’enfants pour contenter les deux clubs. À nous de proposer le meilleur service ».

Pas de quoi réfréner la joie de tout un village qui, ce week-end, se réunira pour célébrer le demi-siècle d’une institution qui fait leur fierté.

Un week-end de fête

Vendredi 02 Juillet est organisé un grand concert du groupe Nadau. « Ils chantent des chansons reprises par les joueurs dans les vestiaires ou dans le bus », nous explique Jessica Olivet. 1000 personnes sont attendues pour cet événement. Le lendemain, débute une exposition photo qui retrace l’histoire du club, de ses débuts, jusqu’à aujourd’hui, en passant par tous ses moments de gloire.

« Le samedi matin, déambulation de l’animal totémique au son du hautbois, et après on fait un grand repas », ajoute la coprésidente de l’ASP. Ce sont 250 personnes qui devraient participer à cette journée. Pour Jessica Olivet : « C’est surtout l’émulation qui fait plaisir. Il y a beaucoup d’anciens qu’on a recontactés et qui sont enchantés de revenir, de retrouver les copains ».

Une réunion de famille en somme pour célébrer ce qui les réunit, la passion du rugby, et surtout l’AS Poussan. Un événement comme un hommage à tous ceux qui ont fait le club depuis 50 ans.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus