Nous rejoindre sur les réseaux

Sports

NBA: Miami va bien, Brooklyn va un peu mieux, les Lakers aussi

Article

le

Les Nets et les Lakers, en quête de confiance, ont assuré l’essentiel aux dépens d’Indiana (105-98) et de Cleveland (113-101) vendredi en NBA, où le Heat, vainqueur sans trembler de Charlotte (114-99), a confirmé son probant début de saison.

« Actuellement je suis incapable de marquer 30 ou 40 points », avait avoué cette semaine James Harden. Contre les Pacers, « the Beard » (le barbu) a rassuré les fans de Brooklyn en inscrivant 29 points (8 passes, 8 rbds, 2 contres), dont 16 lancers francs sur 19 tentés.

Lors des cinq précédents matches, il ne s’était vu accorder que 15 tirs sur la ligne, et s’en était plaint estimant être « stigmatisé » par les arbitres, avec les nouvelles règles visant à arrêter d’accorder des lancers aux shooteurs qui provoquent des fautes adverses.

Kevin Durant a ajouté 22 points (11 rbds, 7 passes) et LaMarcus Aldridge en a marqué 21 dont 17 en seconde période, pour rectifier le tir après une mauvaise entame. Le pivot vétéran passe la barre symbolique des 20.000 unités en carrière.

Encore un peu laborieux, les Nets renouent toutefois avec un bilan équilibré (3-3), tout comme Toronto, vainqueur in extremis d’Orlando (110-109), grâce notamment au prometteur rookie Scottie Barnes, solide 4e choix de la dernière draft (21 pts à 9/14, 9 rbds), et comme les Lakers.

Généralement, quand LeBron James va, L.A. va. Epargné par sa cheville, qui l’a forcé au repos pour deux matches, le « King » était plein d’envie (26 pts, 8 passes, 3 interceptions) et a conduit le champion 2020 au succès face à ses anciens Cavaliers.

C’est dans le money-time, en infligeant un 15-2 en quatre minutes que les Lakers, longtemps bousculés sur leur parquet, ont fait la différence, en s’appuyant également sur l’adresse de Carmelo Anthony (24 pts, 6/8 derrière l’arc) et un match sérieux de Russell Westbrook (19 pts à 8/13, 5 passes, 6 rbds).

Jokic mate Doncic

Plus tôt, Miami a disposé des Hornets pour ajouter une quatrième victoire en cinq matches et ainsi partager la tête du classement à l’Est, avec New York, Chicago et Washington qui surprennent en ce début de championnat.

Voir les Floridiens, finalistes en 2020, n’a rien d’étonnant. S’appuyant sur une défense toujours aussi dissuasive (Charlotte a shooté à 38,9%), ils ont dû leur succès à leurs hommes forts: Jimmy Butler (32 pts à 12/19 aux tirs, 10 rbds, 5 passes), Bam Adebayo (26 pts, 19 rbds) et Tyler Herro (26 pts à 9/13, 6 passes).

« Le QI basket de cette équipe est très élevé. Nous avons des gars expérimentés et avisés, qui peuvent comprendre et gérer les situations en temps réel. Cela compte dans cette ligue », s’est félicité l’entraîneur Erik Spoelstra.

A Denver, les Nuggets n’ont fait qu’une bouchée des Mavericks (106-75) et le MVP en titre Nikola Jokic, bien remis du coup au genou reçu mardi contre Utah, n’a pas eu à forcer son talent offensivement (11 pts, 16 rbds, 8 passes) pour contribuer. Quant à Luka Doncic, il n’a pas plus forcé le sien pour y remédier (16 pts, à 5/18 aux tirs).

Les Nuggets (3-2) reviennent à hauteur de Dallas, tout comme Portland tombeur des Clippers (111-92) avec une belle moisson à trois points (19/41) dont cinq pour Damian Lillard (25 pts). Côté L.A., Paul George a brillé (42 pts, 8 rbds) mais trop seul pour empêcher ce 4e revers en cinq matches.

Un maigre bilan partagé par la Nouvelle-Orléans, toujours privée de Zion Williamson (pied) et battue par Sacramento (113-109).

France

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Article

le

JO Paris 2024 : des clés USB contenant des plans de sécurisation volés dans un train à Paris

Les données ont été dérobées dans la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris, qui a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Dans un incident préoccupant pour la sécurité des Jeux Olympiques de Paris 2024, une sacoche contenant un ordinateur et deux clés USB renfermant des plans de sécurisation a été dérobée dans un train à Paris. L’ingénieur de la mairie de Paris, propriétaire de la sacoche, a déposé plainte lundi soir au commissariat de la gare du Nord.

Selon les informations fournies à la police, la sacoche appartenant à cet ingénieur municipal a été volée alors qu’il se rendait à Creil, dans l’Oise. Ayant placé ses effets dans le compartiment à bagages au-dessus de son siège, il a constaté le vol après un changement de train motivé par un retard.

L’ingénieur a souligné que l’ordinateur professionnel ainsi que les deux clés USB dérobés contenaient des données sensibles, à savoir les plans de sécurisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 par la police municipale. Une situation qui suscite une grande inquiétude alors que la compétition internationale approche à grands pas.

Face à cet incident, une enquête a été diligentée et confiée à la police régionale des transports. Les autorités françaises se mobilisent pour retrouver les données volées et assurer la sécurité des événements à venir. Cet événement met également en lumière l’importance cruciale de renforcer les mesures de sécurité autour des données sensibles liées à des événements d’une telle envergure.

Lire Plus

Europe

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Article

le

Daniel Alves condamné à quatre ans et demi de prison pour viol

Le Brésilien était accusé du viol d’une femme de 23 ans dans les toilettes d’un club de Barcelone à la fin de l’année 2022. Il écope de 4 ans et demi de prison.

L’ancien international brésilien Dani Alves a été condamné jeudi à une peine de quatre ans et demi de prison pour le viol en 2022 d’une jeune femme dans une discothèque de Barcelone, a annoncé le tribunal de la ville catalane. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022 dans les toilettes d’un carré VIP de la discothèque Sutton, à Barcelone.

Le parquet avait requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du FC Barcelone et du Paris-Saint-Germain. Dani Alves a également été condamné à verser 150 000 euros à la victime et à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée. Durant le procès, ce dernier a réfuté toute forme de violence à l’encontre de la plaignante.

En détention provisoire depuis plus d’un an, l’ancien arrière droit de 40 ans s’était défendu en affirmant que la plaignante n’avait « à aucun moment (…) dit quoi que ce soit » pour s’en aller. « Si elle avait voulu partir, elle pouvait partir à tout moment, elle n’était pas obligée d’être là », a-t-il ajouté, affirmant qu’il n’était « pas un homme violent ».

La procureure a rétorqué en déclarant que « Si à un moment donné, [la femme] dit ‘pas plus loin’, c’est ‘pas plus loin’. Monsieur Alves ne peut pas continuer si la victime ne donne pas son consentement ». Le tribunal a considéré comme prouvé le fait que l’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol et l’a pénétrée vaginalement, en évitant qu’elle ne bouge, alors que la plaignante disait non et qu’elle voulait s’en aller.

La victime avait témoigné à huis clos, afin de protéger son identité, et derrière un paravent pour éviter tout contact visuel avec Dani Alves. Sa voix avait été modifiée et son visage pixellisé sur l’enregistrement, destiné à l’usage exclusif des juges, au cas où il viendrait à fuiter.

La défense de Dani Alves avait aussi été fragilisée par de nombreux changements de version. Après avoir affirmé dans une vidéo, au début de janvier 2023, n’avoir jamais rencontré la plaignante, il avait justifié son mensonge en expliquant avoir voulu protéger son mariage, avant de finir par reconnaître une relation sexuelle avec la plaignante, selon lui consentie.

Lire Plus

Sports

NFL – Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Article

le

NFL - Super Bowl LVIII : Kansas City remporte son deuxième titre de suite

Dans une finale haletante, les Kansas City Chiefs ont triomphé dans la nuit de dimanche à lundi contre les San Francisco 49ers après une prolongation, remportant ainsi leur deuxième titre consécutif au Super Bowl.

Dans une bataille acharnée où les enjeux étaient à leur paroxysme, les Kansas City Chiefs ont réussi à surmonter les obstacles pour s’adjuger une victoire historique au Super Bowl LVIII. Menés par leur quarterback vedette Patrick Mahomes, les Chiefs ont fait face à une opposition farouche des San Francisco 49ers tout au long de la rencontre.

Le match a été marqué par des moments de tension et de nervosité chez les Kansas City Chiefs, notamment au cours des deux premiers quarts-temps. Cependant, malgré les difficultés initiales et les erreurs commises, l’équipe a su rester concentrée et déterminée à renverser la situation. Grâce à des performances exceptionnelles de joueurs clés comme Travis Kelce, les Chiefs ont su rattraper leur retard et égaliser à plusieurs reprises.

La prolongation a été le théâtre d’un duel intense entre les deux équipes. Alors que les San Francisco 49ers semblaient avoir l’avantage après un field goal, les Kansas City Chiefs ont su saisir l’opportunité et conclure le match de manière magistrale. Sous la direction de Patrick Mahomes, l’équipe a réussi à marquer le touchdown décisif à trois secondes de la fin, assurant ainsi leur victoire et leur titre consécutif au Super Bowl.

Cette victoire consacre les Kansas City Chiefs comme une équipe dominante dans la NFL, avec trois titres remportés au cours des cinq dernières années. Leur détermination et leur capacité à surmonter les obstacles font désormais d’eux une véritable dynastie dans le monde du football américain.

Lire Plus

Les + Lus