Nous rejoindre sur les réseaux

France

Naufrage dans la Manche: quatre migrants décédés, dont deux enfants

Article

le

naufrage-dans-la-manche:-quatre-migrants-decedes,-dont-deux-enfants

Quatre morts, dont deux enfants: la Manche a connu mardi son plus grave drame migratoire, avec le décès d’un homme, une femme et deux enfants de 5 et 8 ans dans le naufrage d’un bateau en route vers les côtes anglaises, selon un bilan encore provisoire des autorités.

Prévenus dans la matinée, les secours avaient d’abord découvert le corps d’un homme, et tenté de ranimer trois personnes retrouvées en arrêt cardio-respiratoire, qui ont finalement succombé.

Selon de premiers témoignages des migrants recueillis sur place, « il manquerait une personne qui pourrait être un nourrisson », avait aussi indiqué à la mi-journée le sous-préfet Hervé Tourmente, lors d’un point de presse organisé à Loon-Plage (Nord).

Quinze rescapés, hommes, femmes et enfants, de nationalité iranienne selon les premiers éléments, ont été pris en charge et répartis dans les hôpitaux de Calais et de Dunkerque, dont un homme en urgence absolue, mais son pronostic vital « n’est plus engagé », a indiqué la préfecture du Nord dans son bilan actualisé diffusé vers 18H00.

L’embarcation, apparemment un bateau de pêche-promenade, avait été signalée en train de se retourner et de couler vers 09H30 par un plaisancier anglais, déclenchant une vaste opération de recherches qui se poursuivait toujours en début de soirée. A son pic, six embarcations et trois moyens aériens ont été mobilisés.

Mauvaise mer

Selon une source proche des secours, deux des victimes ont été retrouvées dans l’épave du bateau par des plongeurs de la Marine nationale, peu après le drame. Les conditions météo pour cette traversée « n’étaient pas favorables du tout », selon M. Tourmente.

Une enquête a été ouverte et confiée à la Police des frontières, pour des qualificatifs d’homicide et blessures involontaires.

Ce lourd bilan porte à sept le nombre de personnes décédées lors d’une traversée irrégulière de la Manche depuis le début 2020, selon les chiffres officiels, après quatre décès recensés en 2019.

Le 18 octobre, un homme avait été retrouvé mort sur une plage de Sangatte, vêtu d’un gilet de sauvetage.

Deux mois plus tôt, un autre homme de 28 ans, selon les papiers d’identité en sa possession, avait lui aussi été découvert à Sangatte après un naufrage. « Un autre homme est décédé en mai 2020, retrouvé dans le port de Calais près de l’écluse Carnot », a précisé mardi la préfecture du Pas-de-Calais.

La trentaine de kilomètres qui séparent la Côte d’Opale française des falaises calcaires de Douvres, visibles par temps clair sur la côte britannique, sont réputés comme l’une des voies maritimes les plus fréquentées et dangereuses au monde.

« Partir par tous les moyens »

Pourtant, depuis 2018, les tentatives de traversée se multiplient. Entre le 1er janvier et le 31 août, 6.200 migrants – selon la préfecture maritime française de la Manche et de la mer du Nord – ont tenté leur chance, sur un bateau pneumatique pour les plus aisés, un paddle, un kayak ou une simple bouée pour les autres.

En 2019, 2.358 personnes tentant la traversée ont été secourues puis ramenées sur les côtes françaises ou britanniques, contre 586 en 2018.

La première victime a vraisemblablement été Mitra M., Iranienne de 31 ans, titulaire d’un master de psychologie, qui avait embarqué le 9 août 2019 sur un bateau pneumatique avec 19 migrants irakiens et iraniens, dont sept mineurs.

Au cours de l’été 2019, un Irakien a également été retrouvé mort au large de Zeebruges (Belgique) après avoir tenté une traversée à la nage tandis que deux autres compatriotes ont été retrouvés décédés sur une plage au Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais).

Dans l’attente d’un passage, les candidats continuent d’affluer à Calais et Grande-Synthe où ils s’installent dans des campements de fortune, régulièrement évacués par les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais pour une « mise à l’abri ».

Malgré les périls, « ils sont prêts à partir par tous les moyens tant les conditions d’accueil sont épouvantables en France », a regretté auprès de l’AFP Claire Millot, de l’association Salam.

« Il leur est impossible de demander l’asile en France, puisque la plupart ont vu leurs empreintes digitales enregistrées dans d’autres pays européens. En Angleterre, c’est plus facile de travailler au noir, de trouver un logement », alors « ils risquent leur vie », a-t-elle mis en avant.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Congrès du PS : la victoire d’Olivier Faure entérinée par le parti

Article

le

Congrès du PS : la victoire d’Olivier Faure entérinée par le parti

Le Parti socialiste a finalement trouvé un accord ce samedi après-midi, après plusieurs jours de contestations internes sur les résultats de l’élection du premier secrétaire du parti.

Soumis de 14 à 16 heures au vote des délégués du Congrès socialiste à Marseille, un protocole d’accord a finalement été entériné vers 15 heures ce samedi, confirmant la victoire d’Olivier Faure comme premier secrétaire du PS, à l’issue de plusieurs jours de contestations internes. Les 186 délégués ont à la quasi-unanimité brandi leur carton rouge validant l’accord entre les deux rivaux, portant sur la composition de la direction notamment. « Cette maison, vous venez encore, une fois de plus, de la sauver », a réagi au micro, sous les applaudissements, le maire de Marseille Benoît Payan, qui a dit « avoir eu peur ces derniers jours ».

Le texte détermine que son rival Nicolas Mayer-Rossignol, sceptique vis-à-vis de l’alliance de gauche Nupes et qui contestait jusqu’à présent sa victoire, deviendra premier secrétaire délégué au côté de la maire de Nantes pro-Faure Johanna Rolland. Hélène Geoffroy, chef de file des anti-Nupes, prendra la présidence du conseil national, le parlement du parti.

Le maire de Rouen a contesté pendant plusieurs jours la victoire du premier secrétaire sortant (avec officiellement 51,09 %). Nicolas Mayer-Rossignol ne cache pas ses réticences vis-à-vis de LFI et d’un accord qui a déçu beaucoup de socialistes.

Organigramme

À l’issue d’un premier vote sur le texte d’orientation, Olivier Faure avait obtenu 49 % des voix et le maire de Rouen autour de 30 %, devant une troisième candidate, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy (autour de 20 %).

Les négociations se sont notamment débloquées lorsque cette dernière, qui n’avait pas pu se maintenir et avait décidé de soutenir Nicolas Mayer-Rossignol, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas intégrer la direction, mais rester dans l’opposition. « Ils assument d’être la minorité, mais ne sont plus avec Nicolas Mayer-Rossignol, ce qui change la donne » et le rapport de force, explique une proche d’Olivier Faure.

Lire Plus

Économie

Renault : Le groupe augmente de 110 euros net par mois ses salariés

Article

le

Renault : Le groupe augmente de 110 euros net par mois ses salariés

Il s’agit d’une mesure présentée aux syndicats dans le cadre des négociations annuelles obligatoires. Elle pourra toutefois être appliquée même sans leur accord.

Renault a proposé un budget en augmentation de 7,5 % pour soutenir le pouvoir d’achat de ses salariés en 2023 à l’issue des négociations annuelles obligatoires (NAO) achevées jeudi soir, ce qui garantit une augmentation moyenne de 110 euros net par mois pour chaque salarié.

Les hausses de salaires se divisent entre augmentations générales et individuelles, et une prime de soutien au pouvoir d’achat sera en outre versée aux ouvriers, techniciens, agents de maîtrise et cadres dans la limite d’un certain niveau de revenus, a précisé vendredi le constructeur automobile à l’AFP.

Cette prime, d’un montant de 700 euros, sera attribuée aux salariés gagnant jusqu’à trois fois le Smic. L’ensemble de ces mesures permet une augmentation moyenne de 110 euros net par mois en 2023, a assuré le groupe. Elles doivent entrer en vigueur à partir du 1er février.

La CFDT s’est réjouie de l’effort consenti par la direction de Renault, dans un communiqué.

Aucun syndicat (CFE-CGC, CGT, CFDT et FO) n’avait accepté en 2022 de valider l’accord trouvé au terme des négociations annuelles. Celui-ci proposait d’augmenter les salaires de 1,9 % en moyenne pour 2022, une mesure complétée par des distributions d’actions aux salariés mais bloquées pendant cinq ans.

Lire Plus

France

Des « mairies solidaires » fermées le 31 janvier contre la réforme des retraites

Article

le

Des "mairies solidaires" fermées le 31 janvier contre la réforme des retraites

Plusieurs maires ont annoncé la fermeture de leur mairie pour cette journée de grève, afin de permettre aux agents municipaux de participer à la mobilisation, mais aussi de protester eux-mêmes contre cette mesure.

Plusieurs mairies ont annoncé des actions pour le 31 janvier, journée d’appel à la grève générale contre la réforme des retraites, afin de permettre aux agents municipaux de se joindre à la mobilisation mais aussi de protester contre cette mesure.

Après l’appel lancé par Fabien Roussel de fermer les mairies le 31 janvier par « solidarité » envers les mobilisations prévues contre la réforme des retraites, Anne Hidalgo a annoncé fermer les portes de l’Hôtel de ville de Paris. Cette décision présentée comme symbolique revêt « un problème moral », voire « politique », a fait savoir le ministre du Travail Olivier Dussopt.

« J’ai un peu le sentiment que la maire de Paris confond les services municipaux avec une annexe du Parti socialiste », a ainsi dénoncé le ministre, ce vendredi matin. Le membre du gouvernement dénonce le fait que « l’engagement politique » de l’élue prive les Parisiens, parmi lesquels certains sont « favorables à la réforme » ou « n’y sont pas opposés ».

Cette initiative pose également pour Olivier Dussopt « une vraie question politique en termes de neutralité et de respect des convictions ». D’autres mairies ont annoncé interrompre leurs services le temps de la deuxième journée de mobilisation.

Lire Plus

Les + Lus