Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Mèze: Les élus d’Agir pour Mèze s’engagent à la transparence

Article

le

©Ville de Mèze

Lors du Conseil municipal du 17 décembre, les élus de la liste Agir pour Mèze ont signé la charte « Pour une commune plus éthique et transparente ». Cette dernière, adoptée par l’ensemble des conseillers municipaux, engage les élus dans une démarche éthique, exemplaire et transparente.

C’est une première pour une commune du bassin de Thau ! Les élus de la nouvelle majorité municipale mézoise ont signé la charte d’Anticor.

Premier point de leur programme pour les élections municipales de 2020, présenté en février 2020 : l’éthique et la déontologie. Les élus de la liste Agir pour Mèze s’étaient engagés à suivre une charte de l’élu, dictée par les 30 propositions d’Anticor et c’est désormais chose faite. Attention, il ne s’agit pas de la charte de l’élu local mise en place par l’Association des maires de France. C’est une charte complémentaire et bien plus forte.

Cette dernière est largement inspirée du Guide pratique de l’acteur public local élaboré par l’ONG Transparency International France et des « 30 propositions d’Anticor pour des communes plus éthiques en 2020 ». Fondée en 2002, Anticor est une association anti-corruption française dont le but est de favoriser la démocratie représentative, tout en promulguant l’éthique et en luttant contre la fraude fiscale en politique.

Cette démarche s’inscrit dans la continuité de la révolution enclenchée par les nouveaux élus qui ont, lors de ce même Conseil municipal voté une baisse des indemnités des conseillers municipaux.

Déontologie des élus 

Cette charte a pour but d’accroître la transparence et l’éthique de la politique au niveau de la commune. Elle expose un ensemble de règles de conduite à suivre par les élus siégeant au Conseil municipal. Ils expliquent : « Nous, élus majoritaires du Conseil municipal de Mèze, nous nous engageons à exercer nos missions dans le respect de principes déontologiques forts. Notre pratique politique s’appuiera sur un comportement intègre et transparent. Nous voulons une commune éthique et exemplaire et cette exemplarité commence par les élus ; que ce soit dans la relation aux habitants, dans leurs prises de position ou encore dans le suivi des délégations qui leur ont été confiées. » De plus, ils affirment que « l’éthique et le comportement exemplaire des élus dans l’exercice de leur mandat sont des conditions essentielles qui fondent la confiance des citoyens dans l’action de leurs représentants. »

Les principes de cette charte s’articulent autour de trois grands axes :

    • Un engagement personnel de chaque élu.
    • Des moyens de prévention et des outils de contrôle mis en œuvre pour atteindre l’objectif.
    • Un engagement de l’ensemble des élus pour un renouvellement des pratiques, vers plus de démocratie citoyenne. 

Pour découvrir l’ensemble des 30 propositions d’Anticor, cliquez ICI.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus