Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Mèze: Gilles Phocas réagit à la décision du Conseil d’État et annonce sa candidature

Article

le

Gilles Phocas réagit à la décision du Conseil d’État et annonce sa candidature aux élections municipales de la ville de Mèze.

La décision du Conseil d’État est tombée ce mercredi 13 octobre, les élections municipales de Mèze sont annulées. Henry Fricou, maire de la ville de Mèze depuis plus de 20 ans, a été condamné par la plus haute juridiction administrative du pays pour manœuvre illégale ayant altéré la sincérité d’un scrutin. Une triche.

Pour Gilles Phocas, la décision rendue est légitime et résume bien l’atmosphère qui régnait dans Mèze, « je pense que le jugement confirme le climat qui s’étendait dans la ville, ce sont des personnes qui ont déjà vécu l’annulation des élections en 2001 et qui ont replongé pour les mêmes raisons », ajoute-t-il.

En effet, la situation n’est pas inédite, c’est la deuxième fois que les élections sont annulées à Mèze et pour Henry Fricou.

L’ancien conseiller municipal sera candidat

Une nouvelle élection s’ouvrira à Mèze avant la fin du mois de décembre 2021.. En attendant, la gestion de la ville sera dirigée  par une commission spéciale désignée par le préfet de l’Hérault, pour résider au conseil municipal.

Dans l’attente de nouveaux candidats devraient se déclarer, c’est le cas de Gilles Phocas qui annonce officiellement sa candidature à la mairie de Mèze. En effet l’ancien conseiller municipal de droite souhaite apporter un second souffle à cette ville asphyxiée de 20 ans de concentration du pouvoir aux mains d’une même personne.

À travers sa candidature, l’ancien conseiller municipal compte bien rassembler les mézois et faire progresser la ville. Gilles Phocas souhaite la prospérité de la ville, « je peux apporter à la ville de Mèze mon expérience puisque j’ai quinze ans de conseil municipal derrière moi et aussi de conseil communautaire, les mézois me connaissent, je suis très impliqué dans la cité et les dossiers je les connais par coeur », explique-t-il.

Gilles Phocas prépare sa liste avec précaution pour les élections, avec un délai aussi court cela demande du temps et beaucoup de travail comme il nous l’explique, «  je suis en train de monter ma liste, elle avance, mais c’est bien d’avoir trente trois personnes cependant il faut aussi s’assurer d’avoir des compétences et le but étant de prendre des personnes étrangères à tous ces agissements », précise-t-il.

Son rassemblement s’intitulera « L’union Mézoise ». L’union, c’est le mot clef de la candidature de Gilles Phocas, « si jamais on est élu, je propose qu’on travaille avec les membres des autres listes ».

Avec Thierry Baëza, c’est le deuxième candidat qui s’est déclaré pour ces nouvelles élections municipales à Mèze. En revanche nous ne savons toujours pas si Henry Fricou, reconnu coupable de triche par la justice, se lancera à nouveau dans la bataille des municipales.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus