Nous rejoindre sur les réseaux

Bassin de Thau

Mèze : Franck Nourrisson « mettre en valeur l’histoire des mézois »

Article

le

©TV Mèze

Franck Nourrisson est le fondateur de la web TV, TV Mèze. Sous le statut d’association, elle est indépendante, libre et participative de Mèze et du Bassin de Thau. 

TV Mèze, ce sont des vidéos youtube, ainsi qu’un site internet qui aborde portraits, paysages et histoires, principalement Mézoises. Sont également couverts notamment les conseils municipaux. La plupart des reportages du site couvrent des rencontres, des portraits et présentations d’habitants du bassin. 

Plutôt qu’une démarche journalistique, il s’agit surtout d’une « mise en valeur du territoire et des habitants qui le composent », comme l’explique son fondateur. 

TV Mèze : la création 

Franck Nourrisson instiguait TV Mèze en 2013, sous forme associative sous la demande de son entourage. « j’aimais faire des vidéos, pas mal de vidéos et les gens ont commencé à me demander où ils pouvaient les regarder ». Alors, dans la continuité de Thau TV, créé en 2008, il commençait à publier son contenu. 

Il explique qu’au début ils étaient plusieurs, et maintenant, ce sont lui et Valérie Dumont qui tiennent les rennes. Pour leur contenus, ils bénéficient parfois de collaborateurs bénévoles. 

Du côté du financement, le mézois explique qu’ils ne bénéficient « presque d’aucun financement ». Le label leur appartient, et il admet qu’ils sont « meilleurs à faire des vidéos qu’à trouver des sous ». En effet, il dit « ne pas cracher sur les subventions » par exemple de la région où la ville. Cependant, elles n’étaient pas très élevées et surtout, compliquées à demander. 

Finalement, la majorité de leur financement vient de la vente de vidéo et les demandes institutionnelles par exemple. Cela paie le matériel ou encore l’hébergement du site. 

Futur, projets, et un non à la politique 

Sur TV Mèze, il est possible d’assister aux conseils municipaux, en intégralité. Il dit n’avoir aucun engagement politique, et simplement partager aux Mézois de façon neutre. 

Outre TV Mèze, Monsieur Nourrisson porte un projet personnel à des fins plus grandes. Le projet « Raconte-moi » présente des personnalités aléatoires issues de Mèze et alentours sur leur vie et leur histoire. 

Il s’agit pour Franck Nourrisson d’un grand projet avec pour finalité, la création d’un film. Pour l’instant, « une cinquantaine de personnes » ont donné de la voix pour la caméra de Franck. Cependant, certaines personnes n’ont pas pu, tel que Gilles Phocas, qui avait pourtant été invité à participer au projet. 

Selon lui, il s’agit d’une intolérance, puisque la raison de ce revirement est son rapprochement de plus en plus affirmé avec le RN. Alors le problème semblait être que le vidéaste ne souhaitait donner la parole à un proche du Rassemblement National. 

De son côté, Franck Nourrisson défend que l’on parle d’un projet personnel, qui ne peut mettre en scène quelqu’un si affilié à un parti. Puisque « si l’on en présente un, il faut présenter tous les partis ». Et cela, il n’en veut pas. Il s’agit de raconter une histoire, « sans aucune connotation politique », et Gilles Phocas « représente un parti politique ».

Franck Nourrisson est fier de pouvoir dire que « TV Mèze roule tranquillement » et maintenant, l’heure est au projet Raconte moi. 

Cependant, après vérification de notre rédaction, Gilles Phocas n’a jamais été un représentant du Rassemblement National comme indiqué par Franck Nourrisson lors de cette interview.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Sète

Sète / Place Aristide Briand : les militants s’opposent à la reprise des travaux

Article

le

©BancsPublics

Une quinzaine de militants du Collectif Bancs Publics se sont allongés sur la route afin de bloquer l’accès de la place Aristide Briand à plusieurs camions de chantier.

Le tribunal administratif de Montpellier a levé, ce jeudi 26 janvier 2023, la suspension du permis de construire de la place Aristide Briand. Par conséquent, cela autorise la reprise des travaux et de surcroît l’arrachage des 52 tilleuls de la place.

Et la reprise des travaux n’a pas tardé ! Ce lundi 30 janvier, très tôt ce matin, des militants du Collectif Bancs Publics ont fait face aux premiers camions. Pour protester, les militants se sont allongés à même le bitume pour essayer de barrer l’accès de la place aux camions. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre pour donner l’accès aux véhicules sur la place.

Côté judiciaire, où en est la procédure aujourd’hui ? Après deux jugements défavorables devant le tribunal administratif de Montpellier et l’accord donnée par le Préfet de l’Hérault pour arracher les arbres de la place Aristide Briand, le Collectif a saisi le Conseil d’État pour faire annuler ces décisions.

Malheureusement les militants le savent, cela va prendre quelques mois et les arbres ne seront peut-être plus là comme l’écrit le Collectif Bancs Publics sur ses réseaux sociaux.

Lire Plus

Sète

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024

Article

le

Sète, Montpellier, Millau accueilleront le relais de la flamme olympique au printemps 2024
©Paris2024

La flamme olympique sera de passage à Sète en amont des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Plusieurs élus des territoires de Montpellier, Millau et Sète ont signé ce mercredi 18 janvier la convention « Relais de la flamme » au siège du COJOP à Paris.

Le parcours français de la flamme olympique, qui doit lancer les JO 2024 à son arrivée à Paris, se dessine. Elle passera par Sète, Montpellier et Millau. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris vient de l’officialiser, pour le printemps 2024.

Cette signature, réalisée en présence Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJOP) et Kévin MAYER, deux fois vice-champion olympique et recordman du monde du décathlon, acte officiellement le passage de la flamme olympique à Sète, Montpellier et Millau au printemps 2024, avant de rejoindre Paris pour le lancement des festivités.

Si le parcours de la flamme Olympique n’est pas encore connu, on sait d’ores et déjà qu’il visitera toutes les régions de France à partir d’avril 2024

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Bassin de Thau

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Article

le

Thau : levée des restrictions de récolte, de commercialisation et de consommation des huîtres

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent à nouveau être consommées après de nouvelles analyses. Les moules et palourdes restent encore interdites à la consommation.

Les mesures de restrictions qui s’imposaient notamment aux huîtres de l’étang de Thau depuis le 30 décembre 2022, en raison d’une contamination par des norovirus, sont désormais levées par décision du préfet de l’Hérault.

Les huîtres provenant de l’étang de Thau peuvent donc à nouveau être consommées.

Les restrictions de récolte, pêche, transport, commercialisation et consommation sont toutefois maintenues pour les moules de l’étang Thau en raison d’une contamination par une toxine produite par un phytoplancton toxique (Dinophysis).

Par mesure de précaution, ces interdictions sont étendues aux palourdes. Les escargots provenant de l’étang de Thau n’ont pas montré de contamination et peuvent donc être consommés sans restriction.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

À LIRE AUSSI > Des conchyliculteurs brûlent palettes et déchets ostréicoles devant Sète Agglopôle Méditerranée

Lire Plus

Les + Lus