Nous rejoindre sur les réseaux

Mèze

Mèze – Agir pour Mèze, une des plus belles opposition politique du bassin de Thau

Article

le

Agir pour Mèze

C’est beau quand la démocratie s’exerce dans de bonnes conditions et laisse à chacun exposer ses idées et ses arguments pour défendre ses convictions. Pendant que d’autres maires limitent le temps de parole dans les conseils municipaux car trop pressés de rentrer à la maison et oubliant pourquoi ils ont été élus. 

Quelle est l’utilité d’un groupe minoritaire dans une démocratie ?

Pour le comprendre nous vous invitions à voir le dernier conseil municipal de Mèze. Des joutes verbales somptueuses ou pas moins de 8 élus du groupe minoritaire ne lâchent pas d’un centimètre le maire de Mèze -Henry Fricou-. Tout y passe…

Les élus consultent même les factures de frais de dépense en dehors des conseils municipaux.

Thierry Baëza, Audrey Imbert, Jean-Christophe Dalbigot, Annick Galibert, Marcel Graine, Josepha Garcia, Philippe Curé et Eve Silva sont ces rares élus qui remplissent à merveille leur mission de contrôle sur un maire élu. Une tâche ingrate mais essentielle pour notre démocratie qui garde un élu sous pression pendant la durée de son mandat. Lui permettant ainsi de rester concentré sur la mission pour laquelle il a été élu : servir les habitants de sa commune.

La maitrise des dossiers est telle que le groupe minoritaire arrive à faire avouer au maire de Mèze en plein conseil municipal avoir « menti » sur la question de la piscine de Mèze. 

Un maire de Mèze résistant

Mais pour que la démocratie s’exprime au mieux il faut être deux. Il faut souligner que le maire de Mèze Henry Fricou n’hésite pas à laisser les élus qui demandent la parole, à s’exprimer longuement…, alors qu’il souhaiterait quelques fois accélérer les débats.

Vous pourrez découvrir à travers les videos disponible sur la page Facebook du groupe -Agir pour Mèze-, le dernier conseil municipal. Vous y verrez un maire de Mèze qui maîtrise son sujet mais bien trop seul face à cette coriace opposition Mèzoise.

À noter qu’un recours est en cours et que la réponse devrait tomber début 2021. Thierry Baeza conteste l’élection après avoir relevé plusieurs anomalies durant l’élection municipale 2020. Pour rappel l’élection s’est jouée à 102 voix d’écart.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung) <

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Marie Laure MATHE

    30 décembre 2020 at 17 h 27 min

    Excellent article qui reflète bien ce qui se passe à Mèze. Un groupe d’élus minoritaires qui travaille ses dossiers et un maire qui semble un peu seul lors des CM, ou qui ne s’appuie pas sur son équipe municipale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hérault

Hérault : le leadership d’Audrey Imbert permet d’obtenir 5 M€ pour la modernisation de l’éclairage public

Article

le

Hérault : le leadership d'Audrey Imbert permet d'obtenir 5 M€ pour moderniser son éclairage public
©HéraultÉnergies

Audrey Imbert, mène une action volontariste pour accélérer la transition écologique et réduire la consommation énergétique dans les 116 communes du département.

Annoncé le 27 août 2022 par la première ministre Elisabeth Borne, le Fonds Vert entre en action dans le département de l’Hérault. Audrey Imbert, Présidente d’Hérault Énergies, a obtenu une enveloppe de près de 5 millions d’euros pour financer un programme de modernisation de l’éclairage public dans les 116 communes du département. Cette initiative vise à réduire la consommation énergétique et les dépenses associées, contribuant ainsi à intensifier la transition écologique déjà en cours.

Le financement provenant du Fonds Vert contribuera à réduire de manière significative le reste à charge d’investissement des collectivités territoriales, permettant une diminution de 40% des dépenses associées à la modernisation du parc d’éclairage public. Cette enveloppe financière importante incite les communes à mettre en œuvre rapidement ce programme ambitieux dans le but de répondre à l’urgence de la crise énergétique.

Le projet de modernisation de l’éclairage public comprend la rénovation complète des parcs anciens et la mise en place de l’extinction nocturne, une autre initiative soutenue par le syndicat héraultais. Ces mesures combinées permettront de diviser par trois la consommation électrique liée à l’éclairage public en seulement deux ans, contribuant ainsi à une utilisation plus responsable des ressources énergétiques dans le département de l’Hérault.

Le Fonds Vert vient s’ajouter aux nombreux programmes déjà mis en place par Hérault Énergies pour faire face à la crise énergétique. Différents dispositifs ont été proposés, tels que l’extinction nocturne, le renouvellement du parc d’éclairage ancien et la transition vers des chaufferies utilisant des énergies renouvelables. De plus, grâce à la création d’un fonds de concours dédié à la réduction énergétique des bâtiments, les communes adhérentes ont pu bénéficier d’aides financières pour leurs travaux de menuiserie, de toiture, de doublage extérieur, et bien d’autres encore.

L’obtention des fonds du Fonds Vert marque une étape cruciale dans la transition écologique du département de l’Hérault. Grâce à la détermination d’Audrey Imbert et de son équipe, les communes du territoire pourront bénéficier de nouvelles infrastructures d’éclairage public plus respectueuses de l’environnement et contribuer ainsi à la lutte contre le changement climatique.

Télécharger l’application Le Singulier > IOS (iPhone) > Android (Samsung)

Lire Plus

Balaruc-le-Vieux

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang

Article

le

Thau : interdiction de consommation des moules et palourdes de l’étang
©SèteAgglopôle

Contamination des moules et palourdes de l’étang de Thau : interdiction totale de leur consommation en raison de toxines lipophiles dépassant les seuils réglementaires.

Nouveau coup dur pour la profession ! Les moules et palourdes de l’étang de Thau font l’objet de restrictions strictes en raison d’une contamination par des toxines lipophiles, selon les dernières analyses effectuées le 9 mai 2023 dans le cadre du réseau REPHYTOX. Le seuil réglementaire de sécurité sanitaire a été dépassé, ce qui a conduit le préfet de l’Hérault à prendre des mesures d’interdiction immédiates.

Ainsi, à compter de ce jour, la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation des moules et palourdes provenant de l’étang de Thau sont strictement interdits dans le but de protéger la santé publique. Ces mesures temporaires seront levées dès que les conditions sanitaires garantissant la sécurité seront rétablies dans les zones de production.

Il convient de noter que les huîtres et les escargots provenant de l’étang de Thau ne présentent aucune contamination et peuvent donc être consommés sans restriction. Toutefois, il est recommandé aux consommateurs de se référer à des sources d’information fiables pour obtenir des mises à jour concernant les mesures sanitaires en vigueur.

Il est également important de souligner que les coquillages récoltés dans l’étang de Thau avant le 9 mai 2023 ne sont pas soumis à des restrictions et peuvent être consommés en toute sécurité.

Afin de faciliter l’accès aux informations concernant les interdictions sanitaires de récolte de coquillages, une carte actualisée est disponible sur le site internet de l’Observatoire des Impacts Environnementaux sur les Coquillages (OIEAU) sur le site suivante : ici. De plus, les utilisateurs peuvent également consulter l’application qualitéCoq pour obtenir les informations les plus récentes.

En cas de symptômes tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées, etc.) persistants, associés à des maux de tête ou des vertiges, les personnes ayant consommé des coquillages provenant des zones concernées sont invitées à consulter leur médecin sans délai.

Pour rappel, la cuisson des coquillages ne permet pas d’éliminer les toxines apportées par les phytoplanctons, des organismes végétaux microscopiques. Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation. Par conséquent, il est vivement demandé aux personnes détenant de tels produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente d’origine.

Lire Plus

Hérault

Planète : 52 communes de l’Hérault s’unissent pour lutter contre les déchets sur les routes

Article

le

Planète : 52 communes de l'Hérault s'unissent pour lutter contre les déchets sur les routes
©DépartementHérault

La signature de la charte « Routes Propres » par 52 communes de l’Hérault marque une étape importante dans la lutte contre les déchets sur les routes.

Le jeudi 27 avril, à l’Hôtel du Département de l’Hérault, Kléber MESQUIDA, Président du Département, a signé une charte intitulée « Routes Propres » en présence des premières communes partenaires. L’objectif de cette initiative est de lutter contre les déchets et dépôts sauvages au bord des routes.

Le Département de l’Hérault et l’éco-organisme CITEO ont ainsi décidé de s’engager dans une démarche collective en impliquant les communes partenaires pour œuvrer ensemble à une « Route durable ». Ce partenariat actif vise à diminuer le volume des déchets en bord de routes en renforçant les pratiques éco-exemplaires grâce à des actions de sensibilisation, de ramassage et de tri citoyens, ainsi que la prévention pour diminuer la production de déchets à la source.

Pour soutenir les communes dans leur démarche, la collectivité s’engage à fournir des moyens d’actions concrets tels que des gants et sacs poubelles pour les opérations de nettoyage, des gadgets écologiques pour remercier les participants ou encore des kits de communication clef en main pour les organisateurs.

Les 52 premières communes partenaires sont : Agde, Bessan, Vendres, Corneilhan, Espondeilhan, Lieuran-lès-Béziers, Servian, Cabrerolles, Cazouls-lès-Béziers, Colombiers, Faugères, Gabian, Magalas, Margon, Saint-Nazaire-de-Ladarez, Ceyras, Lacoste, Le Pradal, Lunas, Mourèze, Pézènes-les-Mines, Saint-Gervais-sur-Mare, Taussac-la-Billière, Gignac, Popian, Saint-Jean-de-Fos, Le Crès, Lodève, Galargues, Lunel Viel, Lansargues, Palavas-les-Flots, Mèze, Poussan, Villeveyrac, Florensac, Murviel-lès Montpellier, Saussan, Le Triadou, Prades-le-Lez, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Saint-Vincent de-Barbeyrargues, Berlou, Cassagnoles, Cessenon-sur-Orb, Courniou, Ferrals-les Montagnes, La Livinière, La Salvetat-sur-Agout, Saint-Chinian, Saint-Pons-de-Thomières, Verreries-de-Moussans.

Cette initiative collective permettra à ces communes partenaires de s’engager efficacement dans la lutte contre les déchets et dépôts sauvages sur les routes, tout en favorisant une prise de conscience générale pour une « Route durable » et un environnement plus propre.

Lire Plus

Les + Lus

Something went wrong: cURL error 28: Connection timed out after 5001 milliseconds