Nous rejoindre sur les réseaux

France

Mali: la Française Sophie Pétronin, le Malien Soumaïla Cissé et deux otages italiens libérés

Article

le

mali:-la-francaise-sophie-petronin,-le-malien-soumaila-cisse-et-deux-otages-italiens-liberes

Sophie Pétronin, dernière otage française dans le monde, a recouvré la liberté au Mali en même temps qu’un prêtre et un jeune italiens ainsi que l’homme politique malien Soumaïla Cissé, après des mois voire des années de détention aux mains présumées des jihadistes, ont annoncé les autorités maliennes jeudi.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé dans un communiqué son « immense soulagement » et sa gratitude envers les autorités maliennes. « Le combat contre le terrorisme au Sahel (où la France engage quelque 5.100 soldats, NDLR) se poursuit », a-t-il tweeté.

Il a indiqué qu’il accueillerait Mme Pétronin à son retour en France vendredi.

Des images tournées par un correspondant de l’AFP à l’aéroport de Bamako ont montré le fils de Mme Pétronin, Sébastien Chadaud, arrivé mardi au Mali, tomber, bouleversé, dans les bras de sa mère à la descente de l’avion, ainsi que Soumaïla Cissé faire de même avec des proches.

Un peu plus tard, des images diffusées sur les réseaux sociaux les montrent en tête en tête et elle lui dit que pendant près de quatre ans, « tu étais là à mes côtés en me disant: tiens bon ».

Soumaïla Cissé, quant à lui, ancien candidat à la présidentielle devenue figure politique emblématique, a fait un retour triomphal parmi ses partisans debout les bras levés à travers le toit ouvrant d’une voiture.

Tous les otages, reçus à la présidence malienne, ont paru en relativement bonne santé.

Leur libération parachève une opération dont la genèse, le déroulement mais aussi les implications sont entourés de vastes zones d’ombre.

Elle a été menée à bien sous un gouvernement malien de transition installé depuis seulement quelques jours par les nouveaux maîtres militaires de Bamako, sans qu’apparaisse clairement le rôle qu’aurait joué ce changement politique pour débloquer la situation après des années d’efforts.

Rumeurs et confusion

Elle a coïncidé avec la libération de plusieurs dizaines de prisonnniers que des responsables maliens s’exprimant sous le couvert de l’anonymat ont présentés comme des jihadistes, mais dont l’identité et le profil n’ont pas été divulgués.

Après quatre jours d’informations, de rumeurs et de confusion, la présidence malienne a rompu en début de soirée le silence observé par les autorités de Bamako, mais aussi de Paris. Elle « confirme la libération de M. Soumaïla Cissé et Mme Sophie Pétronin. Les ex-otages sont en route pour Bamako », a-t-elle indiqué sur Twitter.

Mme Pétronin et M. Cissé ont embarqué dans un avion à Tesssalit, ville du vaste nord désertique proche de la frontière algérienne, avant de retrouver les leurs à Bamako.

« Mon coeur de fils est comblé, il est rempli, il déborde », a dit M. Chadaud à France 24 peu avant les retrouvailles. « Ma petite maman, dans quelques minutes, je vais pouvoir la serrer dans mes bras et pouvoir m’occuper d’elle enfin, après quatre ans ».

Peu après le tweet de la présidence malienne, le gouvernement malien a annoncé la libération des Italiens Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccalli.

Jamais leurs noms n’étaient apparus jusqu’alors publiquement comme en passe de recouvrer la liberté.

Singulièrement, le gouvernement a indiqué que la libération des quatre otages remontait à mardi. En fait, a dit M. Cissé aux médias, c’est même lundi que « nous avons été informés que nous (étions) libres ».

Questions en suspens

Ce qui s’est passé entre ce moment où des informations non officielles sur une libération imminente ont commencé à circuler et jeudi fait partie d’une multitude de questions en suspens.

Entre dimanche et mardi, selon des responsables maliens, environ 200 prisonniers avaient été libérés des prisons maliennes.

En la personne des quatre otages, ce sont quatre trajectoires distinctes qui se sont retrouvées prises dans la tourmente sahélienne.

Sophie Pétronin, 75 ans, avait été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao (nord du Mali), où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation d’aide à l’enfance.

Après avoir remercié les autorités maliennes et françaises, ses pensées sont allées jeudi à cette organisation.

« Ma plus grande joie aujourd’hui, c’est de savoir que mon assistant a pu continuer le travail sans moi. Pour le Mali, je vais prier, implorer les bénédictions et la miséricorde d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous », a-t-elle dit.

Pier Luigi Maccalli, installé depuis onze ans au Niger, avait été enlevé en 2018 à son domicile de Bamoanga (sud-ouest du Niger), proche du Burkina Faso.

Il est apparu pour la première fois dans une vidéo tournée en mars 2020, en compagnie d’un compatriote, Nicola Chiacchio, a indiqué un journal privé nigérien. Nicola Chiacchio, jusqu’alors inconnu, a été présenté par les médias comme un jeune homme ayant disparu dans le nord du Mali en février 2019 alors qu’il voyageait à vélo.

Quant à Soumaïla Cissé, 70 ans, deuxième à trois reprises de l’élection présidentielle, il avait été enlevé le 25 mars alors qu’il faisait campagne pour les élections législatives dans la région de Tombouctou (nord-ouest).

Tous étaient aux mains du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), alliance de groupes jihadistes affiliée à Al-Qaïda, selon le gouvernement malien.

Soumaïla Cissé est la personnalité nationale la plus éminente kidnappée au Mali depuis que les rébellions indépendantistes et jihadistes de 2012 ont plongé le pays dans une crise sécuritaire profonde.

Avec ces libérations, les nouvelles autorités de la transition peuvent se prévaloir d’une réussite spectaculaire, même si les détails de l’opération, l’identité des dizaines de prisonniers libérés et les répercussions sur les relations entre le pouvoir et le GSIM restent à établir.

Soumaïla Cissé a rapporté que le lendemain de l’investiture du nouveau président de transition, Bah Ndaw, il est allé faire une vidéo à la demande de ses ravisseurs « pour donner signe de vie ». Il y a vu le signe que « le président a été efficace, a réagi très rapidement ».

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

Nouvelle-Calédonie : les indépendantistes sous le choc après le transfert de militants en métropole

Article

le

Nouvelle-Calédonie : les indépendantistes sous le choc après le transfert de militants en métropole

Figures marquantes d’un collectif indépendantiste kanak, sept militants, dont le porte-parole Christian Tein, ont été envoyés en métropole pour y être incarcérés, provoquant stupeur et incompréhension au sein de la communauté.

La décision d’envoyer en détention provisoire en métropole, à 17.000 km de chez eux, des militants indépendantistes liés à la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT), a plongé la communauté kanak dans le désarroi.

Sept des onze interpellés mercredi ont été transférés dans la nuit de samedi à dimanche à bord « d’un avion spécialement affrété à cette mission », a précisé le procureur de la République de Nouméa, Yves Dupas. Parmi eux, Christian Tein, porte-parole de la CCAT, ainsi que Brenda Wanobo et Frédérique Muliava, toutes deux figures de la CCAT.

L’Union calédonienne (UC), impliquée dans la création de la CCAT, a vivement réagi : « Les responsables de la CCAT ne sont en rien des commanditaires d’exactions mais aujourd’hui des martyrs de la justice coloniale. » L’UC réclame « l’annulation de cette déportation politique. »

Le procureur de Nouméa a justifié cette décision « en raison de la sensibilité de la procédure et afin de permettre la poursuite des investigations de manière sereine, hors de toute pression ou concertation frauduleuse. »

Onze personnes avaient été interpellées mercredi lors d’un vaste coup de filet visant la CCAT, accusée d’être à l’origine des violences récentes en Nouvelle-Calédonie, ayant fait 9 morts, dont deux gendarmes. Les charges retenues contre eux incluent complicité de tentative de meurtre, vol en bande organisée avec arme et destruction en bande organisée du bien d’autrui.

Dans le camp des non-indépendantistes, cette mesure est accueillie favorablement. Nicolas Metzdorf, député Renaissance sortant, a salué « le retour à l’ordre et l’envoi des commanditaires présumés en métropole. » Il a ajouté : « Désormais, si on reconnaît leur culpabilité, il faut qu’ils soient condamnés sévèrement. »

La CCAT a annoncé une conférence de presse mardi, tandis que le FLNKS tiendra un bureau politique cette semaine avant son Congrès le 13 juillet. Par ailleurs, le couvre-feu instauré depuis le 14 mai a été prolongé jusqu’au 1er juillet.

Cette situation tendue met en lumière les profondes divisions et les enjeux politiques en Nouvelle-Calédonie, alors que la question de l’indépendance continue de susciter des passions et des conflits.

Lire Plus

France

Météo : le retour du beau temps est annoncé, mais sera de courte durée

Article

le

Météo : le retour du beau temps est annoncé, mais sera de courte durée

Après une fin de printemps fraîche et pluvieuse, le beau temps et des températures estivales arrivent enfin en France, mais ce répit sera de courte durée.

Le beau temps arrive enfin en France ! Mais attention, il ne durera pas longtemps. Malgré le début officiel de l’été le vendredi 21 juin, les températures restent basses et la pluie persiste dans certaines régions, causant même des crues impressionnantes en Mayenne et dans le Maine-et-Loire.

Selon Météo France, la journée de samedi 22 juin sera agréable sur le pourtour méditerranéen, mais le reste du pays ne bénéficiera pas de cette amélioration. Des orages sont attendus dans le centre de la France dans l’après-midi. Ce n’est que dimanche 23 juin que les températures dépasseront enfin les 20°C sur tout le territoire, accompagné d’un grand soleil, à l’exception du sud-est.

Lundi 24 juin, le beau temps régnera sur tout l’Hexagone sans aucune pluie prévue. Les températures seront chaudes, atteignant jusqu’à 28°C à Montpellier. Les habitants du nord de la France pourront enfin ranger leurs vestes, avec des températures atteignant 26°C à Paris, Reims et Rouen, et 25°C à Lille, Metz et Strasbourg. La journée de mardi 25 juin sera la plus favorable de la semaine, avec de la chaleur et du soleil sur tout le territoire, hormis quelques pluies dans le sud-est.

Malheureusement, ce répit sera de courte durée. Dès mercredi, le temps maussade fera son retour, accompagné d’une baisse des températures. À La Rochelle, par exemple, le mercure n’atteindra même pas les 20°C, plafonnant à 19°C.

Ce changement rapide de conditions météorologiques rappelle l’instabilité de cette période de l’année, où les alternances entre beau temps et pluie sont fréquentes. Profitez donc du soleil pendant qu’il est là !

Lire Plus

France

Législatives 2024 : plus d’un million de procurations déjà enregistrées, le chiffre de 2022 dépassé

Article

le

Législatives 2024 : plus d'un million de procurations déjà enregistrées, le chiffre de 2022 dépassé

À quelques jours du premier tour des législatives anticipées, plus d’un million de procurations ont été enregistrées, dépassant ainsi le chiffre du premier tour des législatives de 2022.

Les électeurs se mobilisent en masse pour les législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Plus d’un million de procurations ont déjà été enregistrées, un chiffre supérieur à celui du premier tour des législatives de 2022, a annoncé le ministère de l’Intérieur vendredi 21 juin. Entre le 10 et le 20 juin, 1 055 067 procurations ont été comptabilisées, contre 1 021 350 pour la même période il y a deux ans.

Cette année, le second tour des législatives se déroulera le premier week-end des vacances scolaires, une différence notable par rapport à 2022, où le scrutin avait eu lieu en juin. Le ministère a souligné qu’il y a eu « 6,2 fois plus de procurations » enregistrées entre J-20 et J-10 avant le scrutin, comparé à la même période en 2022.

La dissolution inattendue de l’Assemblée nationale a provoqué la tenue de ces élections anticipées, ce qui contraste avec les élections de 2022, dont les dates étaient connues longtemps à l’avance, permettant aux électeurs de planifier leurs procurations sur une période plus longue.

Les législatives de 2022 s’étaient tenues les 12 et 19 juin, alors que cette année, le second tour coïncide avec le début des vacances scolaires, poussant probablement les électeurs à recourir davantage aux procurations pour s’assurer de pouvoir voter malgré les déplacements estivaux.

Cette augmentation du nombre de procurations témoigne d’une volonté forte des électeurs de participer au processus démocratique, malgré les contraintes et les circonstances exceptionnelles de cette année.

Lire Plus

Les + Lus