Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

L’ouragan Ida plonge La Nouvelle-Orléans dans le noir

Article

le

l’ouragan-ida-plonge-la-nouvelle-orleans-dans-le-noir

Seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina, la Nouvelle-Orléans s’est retrouvée entièrement privée d’électricité lors du passage en Louisiane de l’ouragan Ida, qui s’est affaibli dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir fait au moins une victime.

Classé en catégorie 4 à son arrivée à la mi-journée sur les côtes de cet Etat du sud des Etats-Unis, l’ouragan est retombé en catégorie 1 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, selon les services météorologiques américains.

« Un affaiblissement rapide est attendu au cours de la journée prochaine, mais Ida devrait rester un ouragan jusqu’à tard ce soir », avait indiqué le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de début de soirée.

La compagnie Entergy, qui distribue l’électricité dans le sud-est de la Louisiane, « a confirmé que La Nouvelle-Orléans était sans électricité », a tweeté NOLA Ready, une agence du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences.

« La seule électricité dans la ville vient des générateurs », a-t-elle précisé.

Au total, près d’un million de foyers étaient privés d’électricité dimanche soir à travers la Louisiane, selon le site spécialisé poweroutage.us.

Le NHC a mis en garde contre le « risque mortel » créé par l’ouragan et a exhorté les résidents des zones affectées à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur vie et leurs biens ».

A 11H00 locales (04H00 GMT lundi), Ida progressait encore avec des vents de 153 km/h, moins violents que lorsqu’il a touché terre dimanche peu avant midi (17H00 GMT) à Port Fourchon, à quelque 160 km au sud de La Nouvelle-Orléans.

« C’est un cyclone potentiellement mortel », a souligné le président Joe Biden, qui s’est rendu dimanche au siège de l’agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

Une personne a été tuée par la chute d’un arbre à Prairieville, près de la Nouvelle-Orléans, a indiqué le bureau du shérif local.

A La Nouvelle-Orléans, avant même l’arrivée de l’ouragan, des averses et rafales de vent balayaient les rues désertées, tous les magasins, stations-service et maisons étaient barricadés, le quartier français ayant fini par se vider, a constaté sur place.

Coupures de courant 

Ida « sera l’un des ouragans les plus puissants à frapper la Louisiane depuis au moins les années 1850 », avait prévenu le gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards.

« Il n’y a aucun doute que les prochains jours et semaines seront extrêmement difficiles », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Une fois que l’ouragan sera passé, vous devez vous préparer à rester à l’abri où vous vous trouvez pour au moins 72 heures », a-t-il ajouté.

Sur CNN le gouverneur a estimé que le coûteux système de digues mis en place après la dévastation de Katrina en 2005 devrait « tenir ».

Le niveau de l’océan était de plus d’un mètre et demi au-dessus de sa moyenne habituelle haute à plusieurs endroits, selon le NHC.

A 130 km de La Nouvelle-Orléans, dans la capitale Baton-Rouge, un couvre-feu a été annoncé pour toute la partie de la ville à l’ouest du fleuve Mississippi, à partir de la tombée de la nuit et jusqu’à l’aube, lundi.

« Ne sortez pas »

« Ne sortez pas », ont martelé tout le week-end les services météorologiques américains, qui recommandent aux habitants de se réfugier dans une pièce sans fenêtres de leur domicile et de s’y calfeutrer.

Le souvenir de Katrina, qui avait touché terre le 29 août 2005, il y a exactement 16 ans, est encore douloureux en Louisiane: plus de 1.800 personnes avaient péri et les intempéries avaient causé des dizaines de milliards de dollars de dégâts.

« Je sais que c’est très douloureux de penser qu’une nouvelle grosse tempête comme l’ouragan Ida puisse toucher terre lors de cette date anniversaire », a dit John Bel Edwards. « Mais nous ne sommes pas le même Etat qu’il y a 16 ans, nous avons un système de réduction des risques liés aux ouragans ».

La Maison Blanche a annoncé dimanche que les agences fédérales avaient déployé plus de 2.000 spécialistes en intervention d’urgence, y compris des équipes de recherches, ainsi que des réserves d’eau, de nourriture et des générateurs électrique.

Les autorités locales, la Croix-Rouge et d’autres organisations prévoient d’ouvrir « des dizaines de refuges pour au moins 16.000 personnes », a ajouté la Maison Blanche dimanche.

Ouragan Ida et variant Delta

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

Et l’ouragan frappe une région déjà sur le qui-vive sanitaire: le variant Delta a touché de plein fouet la Louisiane, peu vaccinée, mettant son système hospitalier à genoux, avec près de 2.700 patients hospitalisés et autant de morts quotidiennes qu’au pic de la pandémie.

La tempête arrive donc à « un moment très difficile », a souligné le gouverneur, présentant des « difficultés extrêmes pour nous, avec les hôpitaux si pleins de patients du Covid ».

« Assurez-vous de porter un masque et essayez de garder vos distances », avait rappelé Joe Biden, qui a déclaré l’état d’urgence en Louisiane, aux habitants forcés de se rendre dans des refuges.

Monde

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

Article

le

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

L’ancien président américain avait été banni du réseau social après l’assaut de ses partisans contre le Congrès, le 6 janvier 2021.

Le géant des réseaux sociaux Meta a annoncé mercredi qu’il allait, dans les prochaines semaines, « mettre fin à la suspension » des comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, deux ans après l’exclusion de l’ancien président américain suite à l’assaut du Capitole.

« Le public doit pouvoir entendre ce que les personnalités politiques disent afin de pouvoir faire des choix éclairés », a justifié Nick Clegg, le responsable des affaires internationales de Meta, dans un communiqué. « Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme. Quand il y a un risque de préjudice dans le monde réel – un risque élevé qui justifie une intervention de Meta dans le débat public – nous agissons », a-t-il précisé.

L’ex-chef d’État américain avait été exclu du réseau social le 7 janvier 2021, alors qu’il était encore au pouvoir, pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Congrès à Washington la veille, une décision sans précédent, imitée à l’époque par la plupart des réseaux sociaux grand public, dont Twitter.

En juin 2021, Facebook avait décidé que l’exclusion durerait deux ans, et que le milliardaire républicain ne pourrait revenir que quand les « risques pour la sécurité du public » auraient « disparu ».

La suspension « devrait ne plus jamais arriver à un président en exercice ou à qui que ce soit qui ne mérite pas de sanctions ! », a réagi Donald Trump depuis son compte sur Truth Social, le réseau social qu’il a lancé l’an dernier.

La semaine dernière, l’ancien président avait officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook. Son avocat avait adressé une lettre au fondateur et président de Meta, Mark Zuckerberg, l’appelant à ne pas « réduire un candidat à la présidentielle au silence ».

L’homme politique avait déjà été réadmis sur Twitter le 19 novembre 2022, quatre jours après avoir déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Il n’a toutefois pas encore publié de message sur ce compte, communiquant principalement via sa propre plateforme, Truth Social.

Lire Plus

Europe

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Article

le

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Un homme a été interpellé après avoir attaqué à l’arme blanche plusieurs personnes dans un église du sud de l’Espagne.

Un sacristain a été tué mardi 24 janvier et un prêtre grièvement blessé, dans une attaque à la machette dans deux églises d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, a indiqué une source policière à l’AFP, précisant qu’un homme avait été arrêté. Une enquête a été ouverte pour des faits présumés de terrorisme. Elle sera menée par un magistrat de l’Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions.

L’attaque à l’arme blanche s’est produite peu avant 20h dans l’église de San Isidro d’Algésiras, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Une personne a été tuée à l’extérieur de l’église et une blessée dans l’église, a ajouté le ministère.

Selon un prêtre d’Algésiras, cité par El Pais, «l’agresseur s’est d’abord rendu à la paroisse de San Isidro, où il a attaqué le sacristain». «Quelques instants plus tard, il est allé à l’église de la Plaza de la Palma, où il a rencontré le prêtre dans la rue, l’a attaqué et l’a laissé pour mort. Ensuite, il a semblé aller à l’église de la Virgen de Europa, mais je ne sais pas s’il y est arrivé. Toutes les églises sont situées au centre de la ville», raconte le religieux. Plusieurs sources policières soulignent qu’il y a eu des assauts dans «au moins deux églises». Les mêmes sources confirment que l’agresseur était sans papiers, «sans doute d’origine marocaine».

Peu après l’attaque, le président de la communauté d’Andalousie Juan Manuel Moreno a réagi. «Horrible et déchirant. Un sacristain a été assassiné et au moins un autre prêtre a été blessé dans un attentat qui a eu lieu à Algésiras. Prudence, les faits sont en cours d’investigation. Je condamne fermement le crime. L’intolérance n’aura jamais sa place dans notre société», a-t-il écrit sur Twitter.

Lire Plus

Monde

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

Article

le

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

L’armée ukrainienne a admis mercredi avoir cédé aux Russes la ville de Soledar (ici en juin 2022), deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles […], les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « se replier sur des positions préparées », a indiqué à l’AFP le porte-parole militaire de la zone est Serguiï Tcherevaty, refusant cependant de préciser quand cette retraite a eu lieu.

À la mi-janvier, la petite ville était au centre d’une bataille acharnée et Moscou en avait revendiqué la prise. Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, avait toutefois démentié, assurant que Soledar était « sous le contrôle des autorités ukrainienne ».

Lire Plus

Les + Lus