Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

L’ouragan Ida plonge La Nouvelle-Orléans dans le noir

Article

le

l’ouragan-ida-plonge-la-nouvelle-orleans-dans-le-noir

Seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina, la Nouvelle-Orléans s’est retrouvée entièrement privée d’électricité lors du passage en Louisiane de l’ouragan Ida, qui s’est affaibli dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir fait au moins une victime.

Classé en catégorie 4 à son arrivée à la mi-journée sur les côtes de cet Etat du sud des Etats-Unis, l’ouragan est retombé en catégorie 1 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, selon les services météorologiques américains.

« Un affaiblissement rapide est attendu au cours de la journée prochaine, mais Ida devrait rester un ouragan jusqu’à tard ce soir », avait indiqué le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de début de soirée.

La compagnie Entergy, qui distribue l’électricité dans le sud-est de la Louisiane, « a confirmé que La Nouvelle-Orléans était sans électricité », a tweeté NOLA Ready, une agence du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences.

« La seule électricité dans la ville vient des générateurs », a-t-elle précisé.

Au total, près d’un million de foyers étaient privés d’électricité dimanche soir à travers la Louisiane, selon le site spécialisé poweroutage.us.

Le NHC a mis en garde contre le « risque mortel » créé par l’ouragan et a exhorté les résidents des zones affectées à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur vie et leurs biens ».

A 11H00 locales (04H00 GMT lundi), Ida progressait encore avec des vents de 153 km/h, moins violents que lorsqu’il a touché terre dimanche peu avant midi (17H00 GMT) à Port Fourchon, à quelque 160 km au sud de La Nouvelle-Orléans.

« C’est un cyclone potentiellement mortel », a souligné le président Joe Biden, qui s’est rendu dimanche au siège de l’agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

Une personne a été tuée par la chute d’un arbre à Prairieville, près de la Nouvelle-Orléans, a indiqué le bureau du shérif local.

A La Nouvelle-Orléans, avant même l’arrivée de l’ouragan, des averses et rafales de vent balayaient les rues désertées, tous les magasins, stations-service et maisons étaient barricadés, le quartier français ayant fini par se vider, a constaté sur place.

Coupures de courant 

Ida « sera l’un des ouragans les plus puissants à frapper la Louisiane depuis au moins les années 1850 », avait prévenu le gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards.

« Il n’y a aucun doute que les prochains jours et semaines seront extrêmement difficiles », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Une fois que l’ouragan sera passé, vous devez vous préparer à rester à l’abri où vous vous trouvez pour au moins 72 heures », a-t-il ajouté.

Sur CNN le gouverneur a estimé que le coûteux système de digues mis en place après la dévastation de Katrina en 2005 devrait « tenir ».

Le niveau de l’océan était de plus d’un mètre et demi au-dessus de sa moyenne habituelle haute à plusieurs endroits, selon le NHC.

A 130 km de La Nouvelle-Orléans, dans la capitale Baton-Rouge, un couvre-feu a été annoncé pour toute la partie de la ville à l’ouest du fleuve Mississippi, à partir de la tombée de la nuit et jusqu’à l’aube, lundi.

« Ne sortez pas »

« Ne sortez pas », ont martelé tout le week-end les services météorologiques américains, qui recommandent aux habitants de se réfugier dans une pièce sans fenêtres de leur domicile et de s’y calfeutrer.

Le souvenir de Katrina, qui avait touché terre le 29 août 2005, il y a exactement 16 ans, est encore douloureux en Louisiane: plus de 1.800 personnes avaient péri et les intempéries avaient causé des dizaines de milliards de dollars de dégâts.

« Je sais que c’est très douloureux de penser qu’une nouvelle grosse tempête comme l’ouragan Ida puisse toucher terre lors de cette date anniversaire », a dit John Bel Edwards. « Mais nous ne sommes pas le même Etat qu’il y a 16 ans, nous avons un système de réduction des risques liés aux ouragans ».

La Maison Blanche a annoncé dimanche que les agences fédérales avaient déployé plus de 2.000 spécialistes en intervention d’urgence, y compris des équipes de recherches, ainsi que des réserves d’eau, de nourriture et des générateurs électrique.

Les autorités locales, la Croix-Rouge et d’autres organisations prévoient d’ouvrir « des dizaines de refuges pour au moins 16.000 personnes », a ajouté la Maison Blanche dimanche.

Ouragan Ida et variant Delta

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

Et l’ouragan frappe une région déjà sur le qui-vive sanitaire: le variant Delta a touché de plein fouet la Louisiane, peu vaccinée, mettant son système hospitalier à genoux, avec près de 2.700 patients hospitalisés et autant de morts quotidiennes qu’au pic de la pandémie.

La tempête arrive donc à « un moment très difficile », a souligné le gouverneur, présentant des « difficultés extrêmes pour nous, avec les hôpitaux si pleins de patients du Covid ».

« Assurez-vous de porter un masque et essayez de garder vos distances », avait rappelé Joe Biden, qui a déclaré l’état d’urgence en Louisiane, aux habitants forcés de se rendre dans des refuges.

Europe

Les eurodéputés examinent une loi sur les violences faites aux femmes, une première

Article

le

Les eurodéputés examinent une loi sur les violences faites aux femmes, une première

Le Parlement européen se prononce sur une législation historique, mais des désaccords persistent quant à l’inclusion du viol dans la définition des violences de genre.

Le Parlement européen est sur le point de prendre une décision capitale en votant sur une loi visant à lutter contre les violences faites aux femmes au sein de l’Union européenne. Cette législation, première du genre, vise à criminaliser plusieurs formes de violences basées sur le genre, notamment les mutilations génitales féminines, le mariage forcé et le cyberharcèlement.

Le texte propose également d’améliorer l’accès à la justice et aux services de santé pour les victimes de ces violences, dans le but de garantir une protection adéquate à toutes les femmes de l’UE. Cependant, une question clé continue de diviser les États membres : la définition juridique du viol.

Le débat autour de cette question a été intense, certains pays soutenant fermement l’inclusion du viol dans la législation européenne, tandis que d’autres estiment que cette question relève de la compétence nationale. En conséquence, le texte soumis au vote ne comprend pas de définition commune du viol, ce qui a suscité des critiques et des inquiétudes quant à son efficacité.

Malgré ces désaccords persistants, les eurodéputés sont appelés à se prononcer sur cette législation cruciale, qui pourrait marquer un tournant dans la lutte contre les violences faites aux femmes en Europe. L’issue du vote aura des répercussions importantes sur la protection des droits des femmes et sur la capacité de l’UE à harmoniser les législations nationales en matière de violence de genre.

Lire Plus

Monde

Israël lance à son tour une attaque contre l’Iran, provoquant des tensions régionales

Article

le

Israël lance à son tour une attaque contre l'Iran, provoquant des tensions régionales

Les explosions en Iran suscitent des inquiétudes mondiales et des appels à la retenue.

Israël a lancé une attaque contre l’Iran, déclenchant des explosions dans plusieurs régions du pays, selon des médias aux États-Unis citant des responsables américains. L’agence officielle iranienne Irna a rapporté qu’aucun dégât majeur n’avait été signalé après les événements survenus à l’aube.

Selon le New York Times, l’attaque aurait été menée par de petits drones, potentiellement lancés depuis le territoire iranien. Cette action vise à démontrer à l’Iran que Israël est capable de frapper à l’intérieur du pays, selon le Washington Post.

Les tensions entre les deux pays se sont intensifiées après les tirs de drones et de missiles contre Israël le week-end précédent. En réponse à ces attaques, Israël aurait lancé cette offensive contre l’Iran. Bien que les explosions aient été signalées, elles n’auraient pas visé les installations nucléaires, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) basée à Vienne.

Les médias américains rapportent que Israël aurait informé Washington de son attaque sur l’Iran. Cependant, le Pentagone n’a pas encore fait de commentaire à ce sujet. L’attaque survient alors que l’Iran a activé son système de défense aérienne au-dessus de plusieurs villes, selon les médias d’État iraniens. Ces événements coïncident également avec le 85e anniversaire du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei.

La communauté internationale appelle à la retenue et à la désescalade. Plusieurs pays, dont l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Italie, ont exprimé leur préoccupation et ont appelé à un apaisement des tensions. Les États-Unis, qui n’ont pas été impliqués dans l’opération offensive, ont également exhorté à la retenue. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis surveillaient la situation de près.

En réponse à ces événements, l’Australie a appelé ses ressortissants à quitter Israël et les territoires palestiniens par crainte d’une régionalisation du conflit entre Israël et le Hamas.

Face à ces développements, la position de la France est axée sur la désescalade et la retenue au Moyen-Orient. Le ministre français délégué à l’Europe, Jean-Noël Barrot, a souligné l’importance de la prudence et a noté que le président Emmanuel Macron s’exprimera en temps voulu sur la situation.

Les appels à la désescalade se multiplient alors que la région reste sous haute tension, avec des préoccupations croissantes quant à une escalade potentielle des hostilités entre Israël et l’Iran.

Lire Plus

Europe

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Article

le

Ukraine: 11 morts dans une triple frappe russe sur une grande ville du nord

Au moins 11 personnes tuées dans une triple frappe russe, l’Ukraine réclame un renforcement de ses défenses aériennes.

Une triple frappe russe a frappé la grande ville de Tcherniguiv dans le nord de l’Ukraine, faisant au moins 11 morts et 22 blessés, selon le ministre de l’Intérieur Igor Klimenko. Le président Volodymyr Zelensky a réagi en pointant du doigt le manque d’aide de l’Occident dans la défense du pays.

Le président Zelensky a déclaré que l’Ukraine manquait de défenses aériennes suffisantes pour empêcher de telles attaques. Il a déploré le fait que la Russie bombarde quotidiennement les villes ukrainiennes, utilisant des missiles et des drones explosifs, notamment pour cibler les infrastructures énergétiques du pays.

Face à une aide occidentale qui semble diminuer, l’Ukraine peine à intercepter ces attaques. Zelensky a exhorté ses partenaires internationaux à fournir davantage d’armements et de systèmes de défense aérienne pour renforcer la capacité de l’Ukraine à se protéger.

L’attaque sur Tcherniguiv survient dans un contexte où l’Ukraine tente de faire face à l’agression russe depuis plusieurs années. Fondée il y a plus de 1 000 ans, Tcherniguiv est une ville historique qui a été lourdement bombardée par l’armée russe depuis le début de l’offensive.

Dans un autre incident, des médias russes ont rapporté une attaque ukrainienne sur la base militaire de Djankoï en Crimée, avec des vidéos montrant des explosions impressionnantes au milieu de la nuit. Selon des sources, des missiles tactiques ATACMS fournis par les États-Unis à l’Ukraine pourraient avoir été utilisés lors de cette attaque.

Les pertes dans les rangs russes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, il y a deux ans, sont estimées à environ 50 000 soldats, selon des médias russes et britanniques. Les autorités russes ne divulguent pas officiellement leurs pertes, tandis que Zelensky a reconnu en février la mort de 31 000 militaires ukrainiens.

Lire Plus

Les + Lus