Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Le typhon Haishen fait rage en Corée du Sud après avoir sévi au Japon

Le violent typhon Haishen est arrivé lundi en Corée du Sud, après avoir écumé le sud-ouest du Japon dans la nuit de dimanche à lundi, où l’on recensait notamment deux morts ainsi que quatre personnes disparues dans un glissement de terrain.

Article

le

le-typhon-haishen-fait-rage-en-coree-du-sud-apres-avoir-sevi-au-japon

Le violent typhon Haishen est arrivé lundi en Corée du Sud, après avoir écumé le sud-ouest du Japon dans la nuit de dimanche à lundi, où l’on recensait notamment deux morts ainsi que quatre personnes disparues dans un glissement de terrain.

A 12H00 heure locale (03H00 GMT), le cyclone tropical affectait surtout la moitié est de la Corée du Sud et devait atteindre la Corée du Nord dans la nuit de lundi à mardi, selon l’agence météorologique sud-coréenne.

La force de ses rafales de vent ralentissait mais restait très élevée, avec des pointes de vitesse à 180 km/h, entraînant l’annulation de plusieurs centaines de vols en Corée du Sud.

Des images de la région de Busan (sud-est), la deuxième ville du pays, montraient des rues inondées, des arbres et des feux de signalisation arrachés. Des milliers de foyers étaient sans électricité.

Haishen était auparavant passé à Kyushu, la grande île du sud-ouest du Japon. Le porte-parole du gouvernement nippon Yoshihide Suga a évoqué lundi deux morts, sans donner plus de détails pour le moment.

Glissement de terrain

Dans la région de Miyazaki, trois hommes et une femme étaient aussi portés disparus après un glissement de terrain ayant fait basculer des maisons dans un cours d’eau. Quarante membres de forces spéciales de la police étaient dépêchés sur place, a précisé M. Suga.

Auparavant une porte-parole de la préfecture de Miyazaki avait expliqué à l’AFP que la zone du sinistre restait dangereuse en raison des pluies, ce qui avait retardé les opérations de secours. Il est tombé dès samedi plus d’un demi-mètre d’eau à Misato, un bourg de la même région.

Le typhon a aussi fait 20 blessés au Japon, dont deux graves, a ajouté M. Suga.

Dans la région de Nagasaki, où des vents ont soufflé jusqu’à 212 km/h, quatre personnes ont été blessées par les éclats d’une vitre ayant éclaté dans le centre d’évacuation où elles s’étaient réfugiées, ont rapporté les pompiers locaux à l’AFP.

Plus d’un demi-million de foyers japonais étaient privés d’électricité lundi matin, ce qui faisait craindre des risques de coups de chaleur faute de climatisation, et les réseaux télécoms étaient perturbés dans la région, a encore détaillé M. Suga.

L’arrivée du typhon avait placé Kyushu en état d’alerte ce week-end, perturbant grandement le trafic aérien et ferroviaire et mettant des usines à l’arrêt.

Hôtels complets

Au plus fort de la tempête, plus de 7 millions de personnes avaient été concernées par des recommandations d’évacuation, des consignes toutefois non obligatoires.

Mais les autorités avaient aussi conseillé d’éviter de surcharger les centres d’évacuation en raison du coronavirus, ce qui a incité de nombreux habitants à passer la nuit dans des hôtels locaux.

Des hôtels de la région avaient ainsi affiché complet ce week-end, à l’instar de l’hôtel Polaris, dans le sud de Kyushu, du jamais vu pendant un typhon.

« C’est un grand immeuble pour notre région. Donc je pense que nos clients ont choisi de venir chez nous pour se sentir en sécurité », a déclaré Takayuki Shinmura, employé à l’accueil de cet hôtel comptant 73 chambres.

La saison des typhons bat actuellement son plein au Japon. Haishen est le deuxième cyclone tropical majeur à toucher l’archipel nippon puis la péninsule coréenne en quelques jours à peine.

La semaine dernière, le typhon Maysak a notamment causé d’importants dégâts en Corée du Nord, dont le leader Kim Jong Un a ordonné à 12.000 membres d’élite de son parti d’aider deux provinces rurales dévastées, a rapporté dimanche l’agence officielle KNCA.

Maysak a aussi causé le naufrage en mer de Chine orientale d’un navire bétailler, le Gulf Livestock 1, en milieu de semaine dernière.

Deux survivants et un cadavre ont été retrouvés à ce jour par les garde-côtes japonais, mais 40 membres d’équipage sont toujours portés disparus.

Leurs recherches avaient par ailleurs dû être suspendues à l’approche du typhon Haishen, amoindrissant encore les chances de trouver d’autres survivants.

« Nous évaluons la situation pour voir quand nous pourrons reprendre les opérations », a déclaré lundi à l’AFP un porte-parole des garde-côtes japonais.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

Article

le

Meta va laisser Donald Trump revenir sur Facebook et Instagram

L’ancien président américain avait été banni du réseau social après l’assaut de ses partisans contre le Congrès, le 6 janvier 2021.

Le géant des réseaux sociaux Meta a annoncé mercredi qu’il allait, dans les prochaines semaines, « mettre fin à la suspension » des comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, deux ans après l’exclusion de l’ancien président américain suite à l’assaut du Capitole.

« Le public doit pouvoir entendre ce que les personnalités politiques disent afin de pouvoir faire des choix éclairés », a justifié Nick Clegg, le responsable des affaires internationales de Meta, dans un communiqué. « Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de limites à ce que les gens peuvent dire sur notre plateforme. Quand il y a un risque de préjudice dans le monde réel – un risque élevé qui justifie une intervention de Meta dans le débat public – nous agissons », a-t-il précisé.

L’ex-chef d’État américain avait été exclu du réseau social le 7 janvier 2021, alors qu’il était encore au pouvoir, pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Congrès à Washington la veille, une décision sans précédent, imitée à l’époque par la plupart des réseaux sociaux grand public, dont Twitter.

En juin 2021, Facebook avait décidé que l’exclusion durerait deux ans, et que le milliardaire républicain ne pourrait revenir que quand les « risques pour la sécurité du public » auraient « disparu ».

La suspension « devrait ne plus jamais arriver à un président en exercice ou à qui que ce soit qui ne mérite pas de sanctions ! », a réagi Donald Trump depuis son compte sur Truth Social, le réseau social qu’il a lancé l’an dernier.

La semaine dernière, l’ancien président avait officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook. Son avocat avait adressé une lettre au fondateur et président de Meta, Mark Zuckerberg, l’appelant à ne pas « réduire un candidat à la présidentielle au silence ».

L’homme politique avait déjà été réadmis sur Twitter le 19 novembre 2022, quatre jours après avoir déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Il n’a toutefois pas encore publié de message sur ce compte, communiquant principalement via sa propre plateforme, Truth Social.

Lire Plus

Europe

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Article

le

Espagne : un sacristain mort et un prêtre blessé dans une attaque à la machette

Un homme a été interpellé après avoir attaqué à l’arme blanche plusieurs personnes dans un église du sud de l’Espagne.

Un sacristain a été tué mardi 24 janvier et un prêtre grièvement blessé, dans une attaque à la machette dans deux églises d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne, a indiqué une source policière à l’AFP, précisant qu’un homme avait été arrêté. Une enquête a été ouverte pour des faits présumés de terrorisme. Elle sera menée par un magistrat de l’Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions.

L’attaque à l’arme blanche s’est produite peu avant 20h dans l’église de San Isidro d’Algésiras, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Une personne a été tuée à l’extérieur de l’église et une blessée dans l’église, a ajouté le ministère.

Selon un prêtre d’Algésiras, cité par El Pais, «l’agresseur s’est d’abord rendu à la paroisse de San Isidro, où il a attaqué le sacristain». «Quelques instants plus tard, il est allé à l’église de la Plaza de la Palma, où il a rencontré le prêtre dans la rue, l’a attaqué et l’a laissé pour mort. Ensuite, il a semblé aller à l’église de la Virgen de Europa, mais je ne sais pas s’il y est arrivé. Toutes les églises sont situées au centre de la ville», raconte le religieux. Plusieurs sources policières soulignent qu’il y a eu des assauts dans «au moins deux églises». Les mêmes sources confirment que l’agresseur était sans papiers, «sans doute d’origine marocaine».

Peu après l’attaque, le président de la communauté d’Andalousie Juan Manuel Moreno a réagi. «Horrible et déchirant. Un sacristain a été assassiné et au moins un autre prêtre a été blessé dans un attentat qui a eu lieu à Algésiras. Prudence, les faits sont en cours d’investigation. Je condamne fermement le crime. L’intolérance n’aura jamais sa place dans notre société», a-t-il écrit sur Twitter.

Lire Plus

Monde

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

Article

le

Guerre en Ukraine : Kiev admet avoir cédé Soledar à la Russie

L’armée ukrainienne a admis mercredi avoir cédé aux Russes la ville de Soledar (ici en juin 2022), deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles […], les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « se replier sur des positions préparées », a indiqué à l’AFP le porte-parole militaire de la zone est Serguiï Tcherevaty, refusant cependant de préciser quand cette retraite a eu lieu.

À la mi-janvier, la petite ville était au centre d’une bataille acharnée et Moscou en avait revendiqué la prise. Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, avait toutefois démentié, assurant que Soledar était « sous le contrôle des autorités ukrainienne ».

Lire Plus

Les + Lus