Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

Le tireur d’Atlanta inculpé pour meurtres, nie tout motif raciste

Article

le

le-tireur-d’atlanta-inculpe-pour-meurtres,-nie-tout-motif-raciste

L’auteur des fusillades dans des salons de massage asiatiques d’Atlanta a été inculpé mercredi de meurtres, au lendemain de ces attaques qui ont fait huit morts et semé la peur dans la communauté asiatique des Etats-Unis.

Robert Aaron Long, un homme blanc de 21 ans, a nié tout mobile raciste, se présentant comme un « obsédé sexuel » soucieux de supprimer « une tentation », mais les enquêteurs jugent qu’il est trop tôt pour se prononcer sur ses motifs.

Six de ses huit victimes sont d’origine asiatique, dont quatre d’origine sud-coréenne. Sept sont des femmes.

Sans préjuger du résultat des investigations, le président Joe Biden a souligné que « les Américains d’origine asiatique étaient très inquiets ». « Les violences » contre cette minorité sont « très préoccupantes », a-t-il ajouté.

Le drame survient alors que cette communauté dit souffrir d’attaques verbales et physiques croissantes depuis le début de la pandémie apparue en Chine fin 2019.

Robert Aaron Long, qui reconnaît les faits, « affirme ne pas avoir de mobile raciste », a toutefois déclaré Jay Baker, un responsable policier local lors d’une conférence de presse.

« Il a insinué qu’il avait des problèmes, d’addiction sexuelle, et pourrait avoir fréquenté plusieurs de ces lieux dans le passé », a encore dit le policier.

La police fédérale compte assister les enquêteurs locaux pour vérifier ses dires, en épluchant les réseaux sociaux et en interrogeant ses proches.

Virée meurtrière

Le jeune homme, un fervent chrétien adepte des armes, a d’abord ouvert le feu, en fin d’après-midi, dans un salon de massage d’Acworth, à environ 50 km d’Atlanta, faisant quatre morts et deux blessés. Une serveuse d’un fast-food local venue se faire masser avec son mari fait partie des victimes.

Plus tard, il a attaqué deux autres salons, situés dans la grande ville du Sud, fauchant quatre vies supplémentaires.

Selon les enquêteurs, il souhaitait poursuivre son équipée meurtrière jusqu’en Floride, en luttant contre des pulsions qu’il assimilait à de la « tentation ».

Capté par des caméras de surveillance, localisé grâce à son téléphone portable, il a été appréhendé à l’issue d’une course poursuite, à plus de 240 km au sud d’Atlanta.

Mercredi, la police a annoncé l’avoir inculpé pour meurtres, homicides et agressions.

« Boucs émissaires »

Des bouquets de fleurs ont été déposés devant la porte du salon de massage Aromatherapy Spa, l’un des établissements visés, dont les signes « ouvert » et « bienvenue » étaient toujours allumés.

« Maintenant j’ai un peu peur », a déclaré Alice Hung, étudiante californienne de 22 ans originaire de Taïwan, et venue à Atlanta pour les vacances, croisée par l’AFP dans le quartier.

Le drame « choque nos consciences », a ajouté Sam Park, représentant local de la communauté. « L’an dernier, nous avons déjà constaté du racisme, des discriminations et une résurgence des violences contre les Américains d’origine asiatique, considérés comme des boucs émissaires à cause de la pandémie », a-t-il déploré.

Près de 70% des personnes d’origine asiatique interrogées par Stop AAPI Hate ont été victimes de harcèlement verbal et 10% agressées physiquement entre mars 2020 et février 2021, selon un rapport de cette association publié mardi.

Bien qu’il soit parfois difficile d’établir le mobile xénophobe d’une attaque, le nombre de ces crimes a presque triplé, passant de 49 à 122 l’année dernière dans les 16 plus grandes villes américaines, d’après une étude du Center for the Study of Hate and Extremism.

D’après les militants antiracistes, le ressentiment a été alimenté par le discours de l’ancien président Donald Trump, qui qualifiait souvent le coronavirus de « virus chinois ».

« Brutaux et vils »

De nombreux responsables ont donc fait le lien entre ce contexte et le bain de sang à Atlanta.

« L’identité des victimes illustre une hausse inquiétante de la violence contre les Asiatiques qui doit cesser », a tweeté l’ex-président démocrate Barack Obama.

Ces fusillades « sont des actes brutaux et vils, qui aggravent la peur et la douleur que les Américains d’origine asiatique affrontent chaque jour », a ajouté la cheffe démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

« Nous adressons nos plus sincères condoléances à toutes les personnes touchées par ce crime horrible et en particulier aux familles de ceux qui ont été tués », a dit le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, depuis Séoul où il se trouve en visite officielle.

La Géorgie compte près de 500.000 habitants d’origine asiatique, soit un peu plus de 4% de sa population, selon l’Asian American Advocacy Fund, un groupe de défense des droits des personnes asiatiques aux Etats-Unis.

Mardi soir, la police de New York a annoncé « par mesure de prudence » l’envoi de patrouilles en renfort dans les zones concentrant des habitants d’origine asiatique.

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Europe

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

Article

le

Italie : un restaurant offre une bouteille de vin aux clients qui se séparent de leur portable

À Vérone, une initiative originale pour encourager les convives à profiter pleinement de leur repas sans les téléphones portables.

Le restaurant Al Condominio, situé à Vérone en Italie, propose une expérience gastronomique unique en son genre : laisser son téléphone portable à l’entrée dans une boîte fermée à clé en échange d’une bouteille de vin gratuite. Cette initiative, rapportée par The Guardian, vise à inciter les convives à savourer pleinement leur repas sans les distractions constantes des appareils électroniques.

Le propriétaire de l’établissement, Angelo Lella, explique : « Nous voulions ouvrir un restaurant différent des autres. La technologie devient un problème, il n’est pas nécessaire de regarder son téléphone toutes les cinq secondes. » Pour encourager cette déconnexion temporaire, il offre généreusement une bouteille de vin à tous ceux qui participent à cette initiative.

Angelo Lella compare l’addiction aux téléphones portables à une drogue et estime que cette initiative permet aux clients de « mettre de côté » cette dépendance et de profiter pleinement de leur vin et de leur repas.

Le processus est simple : les convives déposent leur téléphone dans une boîte fermée à clé à l’entrée du restaurant et reçoivent en échange une clé pour récupérer leur appareil à la fin du repas. Ceux qui sont pleinement satisfaits de leur expérience sont également invités à laisser un avis sur le repas, à déposer dans la même boîte que leur téléphone. Les commentaires les plus élogieux peuvent même leur valoir une invitation à dîner gratuitement dans le restaurant.

Depuis la mise en place de cette offre, Angelo Lella rapporte un franc succès : « La réponse a été très positive. 90% des clients ont choisi de laisser de côté leur téléphone en échange du vin. »

Cette initiative originale témoigne de la volonté du restaurant Al Condominio de créer une atmosphère conviviale et déconnectée, où les clients peuvent pleinement apprécier leur repas et leur compagnie, sans les distractions incessantes des appareils électroniques.

Lire Plus

Europe

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le « racket social » du gouvernement

Article

le

Européennes: Manon Aubry (LFI) dénonce le "racket social" du gouvernement

À Montpellier ce dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement.

Lors d’un meeting à Montpellier dimanche, Manon Aubry, tête de liste des Insoumis aux élections européennes, a vivement critiqué ce qu’elle a qualifié de « racket social » perpétré par le gouvernement. Elle a appelé à faire des élections du 9 juin un « référendum contre ces nouvelles règles d’austérité ».

Manon Aubry a vivement critiqué les politiques d’austérité imposées par l’Union européenne et mises en œuvre par le gouvernement français. Elle a également accusé une alliance entre macronistes, la droite et les socialistes d’avoir voté en faveur d’un pacte asile-immigration qu’elle qualifie d' »infâme ».

De plus, elle a qualifié le programme du Rassemblement National de « vide sidéral », reprochant à leur tête de liste, Jordan Bardella, de ne pas avoir déposé suffisamment d’amendements lors de son mandat au Parlement européen.

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a également pris la parole pour critiquer le candidat des socialistes, Raphaël Glucksmann, l’accusant de vouloir « une élection sans le peuple pour préparer le retour de François Hollande ».

Le meeting a également été marqué par les propos de Rima Hassan, militante franco-palestinienne controversée, appelant à mettre fin à l’accord d’association entre l’UE et Israël, conditionné selon elle au respect des droits humains.

Ce meeting à Montpellier, ville où Jean-Luc Mélenchon avait obtenu un fort soutien lors de la présidentielle de 2022, a rassemblé environ 1 000 personnes selon les organisateurs. Depuis leur premier meeting à Villepinte le mois dernier, les Insoumis ont prévu 60 réunions publiques à travers la France.

Lire Plus

France

Emmanuel Macron condamne fermement l’attaque de l’Iran contre Israël

Article

le

Emmanuel Macron condamne fermement l'attaque de l'Iran contre Israël

Emmanuel Macron a « condamné avec la plus grande fermeté l’attaque sans précédent lancée par l’Iran contre Israël » et appelé « à la retenue » les parties prenantes, dans un message publié dimanche sur X.

Le président français, Emmanuel Macron, a réagi avec fermeté à l’attaque lancée par l’Iran contre Israël, la qualifiant d’ « attaque sans précédent » qui risque de déstabiliser la région. Dans un message publié sur X dimanche, il a exprimé sa solidarité avec le peuple israélien et a réaffirmé l’engagement de la France envers la sécurité d’Israël et la stabilité régionale. Macron a également appelé toutes les parties impliquées à faire preuve de retenue.

L’Iran a lancé plus de 200 drones et missiles contre Israël dans la nuit de samedi à dimanche, en représailles à une frappe contre son consulat à Damas. Cependant, l’armée israélienne a affirmé que cette attaque avait été « déjouée ».

Le G7, dont la France est membre, tiendra une réunion en vidéo-conférence dimanche après-midi pour discuter de cette attaque. Le gouvernement italien, président actuel du G7, a souligné la nécessité d’éviter une escalade militaire et de promouvoir la prudence. Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra également une réunion d’urgence, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ayant qualifié cette situation d' »escalade grave ».

Lire Plus

Les + Lus