Nous rejoindre sur les réseaux

Monde

La tempête Henri a touché terre dans le Nord-Est américain

Article

le

la-tempete-henri-a-touche-terre-dans-le-nord-est-americain

La tempête Henri a touché terre sur les côtes du Nord-Est des Etats-Unis dimanche à la mi-journée, ont annoncé les services météorologiques américains, tandis que les autorités multiplient les appels à la prudence face notamment aux risques d’inondations et de coupures de courant.

Henri a frappé les côtes américaines au niveau de l’Etat de Rhode Island à 12H15 (16H15 GMT), selon le National Weather Service. Plus tôt dans la matinée un bulletin du Centre américain de surveillance des ouragans, le NHC, indiquait que la tempête soufflait avec des vents allant jusqu’à 95 km/h.

Henri, qui avait été rétrogradé dans la matinée d’ouragan à tempête tropicale par le NHC, devrait se déplacer moins rapidement dans les prochaines heures, souligne le bulletin, avant de préciser que la tempête pourrait « stagner près de la frontière entre l’Etat de New York et du Connecticut cette nuit ».

Le Nord-Est des Etats-Unis est d’habitude relativement épargné par de telles tempêtes, qui touchent normalement plutôt des Etats plus au sud, comme la Floride ou la Louisiane.

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important aux communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions, amplifiés par la montée du niveau des océans.

Malgré le passage d’ouragan à tempête tropicale, Henri reste source de danger selon les autorités.

« Il y a encore de quoi s’inquiéter. Nous ne sommes pas hors de danger », a déclaré à la presse dimanche matin le gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo.

De sept à 15 cm de précipitations sont attendus à travers la région, et jusqu’à 25 cm par endroits, selon le NHC, alors que la dégradation des conditions météorologiques avait déjà poussé samedi à l’arrêt du grand concert organisé à Central Park pour marquer les « retrouvailles » des artistes avec le public de New York.

« Une montée dangereuse des eaux côtières, de fortes rafales de vent, et des précipitations pouvant entraîner des inondations sont attendues dans certains endroits du Nord-Est des Etats-Unis », a averti le NHC.

Sur Long Island, près de New York, les routes étaient désertes dimanche tandis que les résidents se préparaient chez eux au passage de la tempête.

 « Vents destructeurs »

La maire de Boston, plus grande ville de l’Etat du Massachusetts, a demandé dimanche matin aux habitants de se préparer notamment à des « vents destructeurs », et à de « potentielles coupures de courant ».

« S’il vous plaît, restez à l’intérieur », a plaidé Kim Janey lors d’une conférence de presse.

Le gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo avait déclaré un état d’urgence samedi à l’approche de la tempête, précisant que 500 soldats de la garde nationale avaient été mobilisés pour venir en soutien aux efforts de réponse à la tempête.

« Préparez-vous à de fortes pluies, des vents puissants, et des coupures de courant », avait également lancé l’élu aux résidents des zones potentiellement touchées.

La dégradation des conditions météorologiques samedi soir a poussé à l’arrêt du grand concert organisé à Central Park pour marquer les « retrouvailles » des artistes avec le public de New York. Le chanteur Barry Manilow a ainsi été interrompu au milieu d’une chanson par une voix demandant aux spectateurs d’évacuer les lieux rapidement mais calmement.

La capitale culturelle et économique du pays a encore à l’esprit le douloureux souvenir de l’ouragan Sandy, qui avait fait 44 morts dans la ville en 2012.

Dans le Massachusetts, le gouverneur Charlie Baker a demandé « à tous d’éviter les déplacements inutiles », surtout dans les zones côtières.

Dans cet Etat, où toutes les plages et les parcs seront fermés entre samedi et lundi, l’ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100.000 à 300.000 habitants, ont indiqué les services du gouverneur.

Europe

Belgique : trois blessés, dont l’un grièvement, après une attaque au couteau à Bruxelles

Article

le

Belgique : trois blessés, dont l'un grièvement, après une attaque au couteau à Bruxelles

Le parquet fédéral a indiqué n’avoir pas été saisi « à ce stade », après une attaque au couteau ce lundi à la station de métro Schuman, à Bruxelles. Un homme de 30 ans a été arrêté par les forces de l’ordre.

Trois personnes ont été blessées dans une attaque au couteau lundi 30 janvier, en fin d’après-midi, dans le métro à Bruxelles, selon un nouveau bilan de la police belge. Le pronostic vital est engagé pour l’une des victimes.

Un homme de 30 ans a été arrêté par les forces de l’ordre. La piste terroriste n’est pas d’actualité.

Une station située près de la Commission européenne

L’attaque est survenue autour de 18 heures dans la station Schuman, située à quelques dizaines de mètres des sièges de la Commission européenne et du Conseil européen. « Mes pensées vont aux victimes (…) Merci à la police pour sa prompte intervention », a indiqué la ministre de l’Intérieur belge, Annelies Verlinden.

Le trafic restait interrompu en début de soirée sur une partie des deux lignes de métro passant par la station Schuman, la police poursuivant son enquête sur place, selon l’opérateur des transports bruxellois (Stib).

Lire Plus

Monde

Double attaque à Jérusalem : Macron appelle à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence »

Article

le

Double attaque à Jérusalem : Macron appelle à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence »

Ces attentats ont fait suite à un raid militaire israélien meurtrier en Cisjordanie occupée, suivi de tirs de roquettes de Gaza vers Israël et de frappes aériennes israéliennes de représailles.

Le président français Emmanuel Macron a exhorté ce dimanche 29 janvier Israéliens et Palestiniens à ne pas « alimenter l’engrenage de la violence » après les attentats perpétrés à Jérusalem-Est et la mort d’un Palestinien, tué par des gardes israéliens.

Lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, « le président de la République a rappelé la nécessité pour tous d’éviter des mesures susceptibles d’alimenter l’engrenage de la violence », a indiqué l’Élysée dans un communiqué.

« Il a, une nouvelle fois, exprimé sa disponibilité à contribuer à la reprise du dialogue entre les Palestiniens et les Israéliens », a souligné la présidence française.

Un « attentat abject »

Le chef de l’État a présenté ses condoléances au peuple israélien pour « les victimes de l’attaque terroriste » dans laquelle sept personnes ont trouvé la mort vendredi près d’une synagogue à Jérusalem-est.

Il a une nouvelle fois condamné cet « attentat abject », « fait part de la solidarité pleine et entière de la France avec Israël dans sa lutte contre le terrorisme » et répété « l’attachement indéfectible de la France à la sécurité » de ce pays.

Samedi, un Palestinien de 13 ans a également blessé par balles deux Israéliens à Silwan, à deux pas des remparts de la Vieille Ville.

Une attaque en réponse à un raid israélien meurtrier

Benjamin Netanyahu a promis une réponse « forte » et « solide » au « terrorisme » après les deux attaques. Dimanche, des gardes israéliens ont aussi tué un Palestinien en Cisjordanie.

Les attentats perpétrés à Jérusalem-Est ont fait suite à un raid militaire israélien meurtrier jeudi en Cisjordanie occupée, suivi de tirs de roquettes de Gaza vers Israël et de frappes aériennes israéliennes de représailles.

Lire Plus

Europe

Royaume-Uni : le Premier ministre Rishi Sunak limoge un ministre en raison de ses démêlés fiscaux

Article

le

Royaume-Uni : le Premier ministre Rishi Sunak limoge un ministre en raison de ses démêlés fiscaux

Le ministre sans portefeuille et président du Parti conservateur Nadhim Zahawi a été limogé à l’issue d’une enquête indépendante.

Le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, a limogé le ministre sans portefeuille et président du Parti conservateur, Nadhim Zahawi, en raison d’une violation du code ministériel liée à ses démêlés fiscaux, a annoncé dimanche 29 janvier Downing Street. À l’issue d’une enquête indépendante, « il est clair qu’il y a eu une grave violation du code ministériel », a expliqué le chef du gouvernement.

« En conséquence, je vous informe de ma décision de vous démettre de vos fonctions au sein du gouvernement de Sa Majesté », a poursuivi Rishi Sunak. En limogeant Nadhim Zahawi plutôt qu’en lui demandant de démissionner, Rishi Sunak cherche à affirmer son autorité, lui qui avait promis à son arrivée à Downing Street « intégrité, professionnalisme et responsabilité ».

Le Premier ministre britannique avait chargé lundi son conseiller éthique indépendant d’enquêter pour déterminer si Nadhim Zahawi, qui siège au Conseil des ministres, avait enfreint le code ministériel dans le cadre du règlement de plusieurs millions de livres sterling qu’il a dû payer pour solder un litige avec le fisc.

Après treize ans au pouvoir, les conservateurs ont vu ces dernières années leur réputation entachée par des affaires de conflits d’intérêts, alimentant des accusations de corruption de la part de l’opposition travailliste, largement en tête des sondages.

Lire Plus

Les + Lus